Halo : La Chute de Reach

Au vu de la récente tragédie de Paris, nous rappelons à nos utilisateurs que le Wiki n'est pas un espace de discussion et n'accueillera pas de discussions sur le sujet.
Aller à : navigation, rechercher
Halo : La Chute de Reach
Couverture de l'édition française de 2013.
Informations
Auteur :

Eric Nylund

Titre original :

The Fall of Reach

Traducteur :

Fabrice Joly

Illustrateur :

Robogabo

Numéro :

1er

Éditeur :

Del Rey Books (original),
Fleuve Noir (fr),
Tor Books (éditions 2010 et définitive),
Milady (VF - Edition 2013)

Nombre de pages :

340 (original),
469 (fr),
424 (édition définitive),
505 (édition définitive fr)

Langue :

Anglais, français, espagnol, allemand, italien, polonais

Date de sortie :

30 octobre 2001 (original),
11 mars 2004 (fr),
3 août 2010 (édition 2010),
28 juin 2011 (édition définitive),
27 septembre 2013 (édition définitive fr)

ISBN :
  • VO (2001) : 978-0345451323
  • VF (2004) : 978-2-265-07808-6
  • VF (2013) : 978-2-8112-1079-3
Voir source - Modifier - Liste
«
CECI EST L'HISTOIRE D'UNE GUERRE… ET D'UN HOMME EN PARTICULIER.

L'humanité a colonisé des centaines de planètes, et forme désormais un immense empire que le Commandement Spatial des Nations Unies a bien du mal à contrôler. Sa dernière chance face à la guerre civile ? Le projet secret du docteur Halsey. Tout commence avec soixante-quinze enfants, parmi lesquels un petit garçon de six ans prénommé John.

Personne ne pouvait alors deviner que cet enfant représenterait un jour le dernier espoir de l'humanité face à une invasion extraterrestre d'une ampleur et d'une brutalité sans précédents.

Car ceci est l'histoire de John, le Master Chief… et celle des batailles qui ont mené l'humanité au bord de l'extinction !

Halo : La Chute de Reach
»

Halo : La Chute de Reach est un roman américain d'Eric Nylund paru le 30 octobre 2001, traduit en français par Fabrice Joly. Il est paru aux éditions Fleuve Noir en France le 11 mars 2004 puis réédité et retraduit (en reprenant la dernière version originale) par Milady le 27 septembre 2013. Il raconte les événements précédant le jeu, à savoir l'ouverture du projet SPARTAN-II, la rencontre avec les Covenants, la guerre face à eux avec en apothéose la chute de Reach, 2e bastion de l'humanité après la Terre.

Le roman a été adapté en comic sous le nom Halo : Fall of Reach et en animation sous le nom Halo : The Fall of Reach - The Animated Series.


Résumé[modifier]

Elle commence avec l'initiatrice du projet SPARTAN-II, le docteur Catherine Halsey, accompagnée du jeune Jacob Keyes, tous deux se rendant sur la planète Eridanus II à bord de la navette diplomatique Han pour observer un enfant dans le cadre du projet. Cet enfant vit dans la ville d'Elysium City et se prénomme John. Après l'avoir rapidement interrogé, elle repart et rend visite à de nombreux autres enfants. 150 sont ainsi repérés et identifiés comme candidats potentiels au projet. L'UNSC organise alors leur enlèvement et les mène sur la planète Reach, bastion annexe de l'organisation après la Terre. Afin de ne pas éveiller les soupçons des parents, les enfants sont rapidement clonés et les clones envoyés auprès d'eux.

Catherine Halsey accueille les enfants et leur apprend qu'il vont devenir des soldats, mais ne reverront jamais leurs parents. Dès lors, les jeunes enfants reçoivent un entraînement militaire intensif délivré par Franklin Mendez et ses hommes. Quelques années plus tard, lors de leur adolescence, les enfants subissent des augmentations physiques de diverses sortes. Les injections ayant parfois de fâcheux effets secondaires, une partie d'entre eux meurt, tandis qu'une autre est handicapée à vie. Le reste devient alors le groupe des Spartans-II, mené par John-117, le garçon originaire d'Eridanus II. Les Spartans affrontent alors des rebelles dans de nombreuses missions jusqu'en 2525, date charnière de l'histoire de l'humanité.

En effet, c'est le 3 février 2525 que l'Humanité entre pour la première fois en contact avec des extraterrestres. La colonie extérieure de Harvest est détruite et sa surface totalement vitrifiée par des vaisseaux appartenant à une coalition nommée Covenants. Cette coalition théocratique et militaire se revendique messagère des dieux, qui auraient réclamé la destruction de l'impure Humanité. Les Covenants avancent inexorablement dans l'espace de l'UNSC, ravageant sans les conquérir les colonies humaines. Le projet SPARTAN-II est alors accéléré et Halsey finit de mettre au point l'armure Mjolnir, qui devient dès lors l'équipement standard de combat Spartan. Un groupe, mené par John-117, est justement envoyé à bord d'un vaisseau Covenant pour tenter de découvrir quelques informations sur eux. Les Spartans identifient les Kig-Yars, qui seront nommés Rapaces pour leur ressemblance avec les oiseaux de proie, puis parviennent à détruire le vaisseau, au prix de la vie de l'un d'eux : Samuel-034. L'amiral Preston Cole réunit cette même année une immense flotte et part reprendre Harvest aux Covenants. Il remporte la première victoire spatiale de l'humanité face aux Covenants en 2531, après avoir perdu les deux tiers de sa flotte.

Afin d'éviter que les Covenants ne puissent découvrir les localisations des colonies terriennes en suivant ou en balisant les vaisseaux de l'UNSC, une mesure, baptisée protocole Cole en hommage à l'amiral du même nom, est lancée pour réglementer les voyages subspatiaux. Malgré cela, les Covenants découvrent une à une chaque colonie humaine et les détruisent. À Sigma Octanus, le capitaine Jacob Keyes entre dans l'histoire en vainquant à lui seul une flotille de trois vaisseaux Covenants à bord de l'UNSC Iroquois, ce qui est la première victoire humaine face aux Covenants en infériorité numérique. Une flotte bien plus importante arrive ensuite dans le système, et une grande bataille s'engage, à laquelle participe notamment l'Iroquois. La flotte Covenante est finalement mise en déroute et Jacob Keyes est promu « capitaine de vaisseau ».

En 2552, l'UNSC propose une mission capitale aux Spartans : aborder un vaisseau Covenant, l'utiliser pour rejoindre le système natal de l'Alliance Covenante et y capturer un de leurs chefs religieux : un Prophète. Le Pillar of Autumn, nouveau vaisseau de Keyes, doit emmener les Spartans ainsi qu'une intelligence artificielle surdouée, Cortana, jusqu'à leur objectif. Cependant, alors que les derniers préparatifs s'effectuaient à Reach, la planète est attaquée par une vaste flotte Covenante. Le Pillar of Autumn doit participer à la bataille et ne peut pas encore assumer sa mission. Les Covenants se maintiennent à distance des Super-CAM, capables de détruire leurs vaisseaux d'un seul tir. Une armée est envoyée à la surface de la planète pour les mettre hors d'état de nuire. En outre, un vaisseau stationné à l'astroport de Reach, baptisé le UNSC Circumference, a été laissé sur place sans que son cristal mémoriel ne soit effacé ou emporté, ce qui constitue une violation au protocole Cole. John-117 décide d'aller détruire ce cristal avant que les Covenants ne s'en emparent. Il part avec deux de ses compagnons et envoie le reste des Spartans contrer l'invasion terrestre des Covenants. Malgré la mort de ses deux compagnons, John-117 parvient à détruire le cristal mémoriel du Circumference et retourne au Pillar of Autumn. La bataille est perdue et le vaisseau de Keyes est le seul rescapé. Il décide de fuir en suivant une trajectoire subspatiale empruntée par quelques vaisseaux Covenants quittant le système, espérant qu'elle va vers leur système natal. John-117 est donc le dernier Spartan à bord, le reste de son équipe étant resté sur Reach. Le Pillar of Autumn arrive alors dans le système de Threshold, et découvre l'anneau Halo, l'(Installation 04), construction des « dieux » des Covenants : les Forerunners.


Résumé détaillé[modifier]

John, jeune garçon d'Elysium City[modifier]

Le roman s'ouvre en prologue sur la description d'une opération menée par des Spartans, féroces soldats humains ayant subi des augmentations physiques et mentales pour devenir des combattants très efficaces. Ces derniers massacrent une armée de Grognards au moyen d'explosifs. Ce prologue est chronologiquement en avance sur les premiers chapitres du roman, puisque ces Spartans font partie du projet SPARTAN-II, dont le début est décrit dans les chapitres suivants.

Le roman démarre véritablement par la mission du Dr Catherine Elizabeth Halsey, assistée du jeune lieutenant Jacob Keyes, qui doivent aller observer un jeune garçon vivant à Elysium City, sur la planète Eridanus II. Grâce aux renseignements en aux photographies fournis par l'ONI, Halsey trouve le garçon en question. Il se nomme John, a alors 6 ans mais est très grand et très fort pour son âge. Il est également vif d'esprit et très intelligent pour son âge, ce qui explique l'intérêt que lui porte le Dr Halsey. Cette dernière lui propose un test de « chance » : elle lance une pièce de monnaie, que John doit rattraper et dont il doit deviner quelle est l'image se trouvant sur la face supérieure sans ouvrir le poing. Le jeune garçon réussit le test et garde la pièce. Halsey et Keyes prennent alors congé de lui.

Peu de temps après, sur la planète Reach, dans le système Epsilon Eridani, John, ainsi que beaucoup d'autres enfants venus des 4 coins de l'espace contrôlé par les humains, furent amenés dans la grande base de l'UNSC, située au sein de la montagne Ménachite. Les enfants avaient été amenés de force et remplacés au sein de leur famille par des clones génétiques, qui moururent de maladies infantiles assez tôt, sans que les parents ne se doutent qu'on leur avait ravi leurs vrais enfants.

Les enfants devaient devenir des soldats, ce qui plut à nombre d'entre eux, jusqu'à ce que le Dr Halsey leur révèle qu'ils ne reverraient jamais leur famille, et qu'ils vivraient désormais entre eux, formant une grande équipe. Immédiatement après le discours de Halsey, un officier, l'adjudant-chef Mendez, arriva pour prendre en charge les enfants et en faire des soldats, fort d'une réputation indétrônable d'éducateur et de formateur. Il devait en faire des soldats, puissants et résistants, mais pour l'éducation intellectuelle, une IA nommée Déjà prendrait en charge les enfants.

Chaque enfant se vit attribuer un numéro de matricule. Ainsi, John fut nommé n°117.

On raconte que les états de service des S-II sont gardés secrets, mais qu'ils sont les plus impressionnants.

Un rude entraînement[modifier]

L'entraînement ne tarda pas à commencer, rugueux et violent pour de jeunes enfants, mais destiné à les habituer aux situations extrêmes. Mendez imposa de lourdes punitions à ceux qui n'étaient pas assez forts ou qui n'étaient pas capables de travailler en équipe. Ainsi, il divisa les enfants en équipes de trois et leur proposa une course d'obstacles, avec à la clé un repas délicieux. Mais l'équipe qui arriverait dernière n'y aurait pas droit. John fut mis en équipe avec un autre garçon, Sam, et une fille, Kelly. Bien que vainqueur de la course d'obstacle individuellement, John ne fit pas preuve d'esprit d'équipe et ses coéquipiers arrivant les derniers, son équipe fut la seule à ne pas bénéficier du repas. John trouvait cela injuste, mais cette punition changea sa vision de la victoire. Déjà leur enseigna les grandes batailles de l'histoire, et notamment les tactiques spartiates, comme lors de la bataille des Thermopyles.

Le lendemain, Mendez imposa une nouvelle course d'obstacles aux jeunes enrôlés. Cette fois-ci, grâce à un bon travail d'équipe, et en exploitant les qualités de ses équipiers, John remporta la victoire et le repas. Dès ce jour, il devint ami avec Sam et Kelly, avec lesquels il partagera longtemps des rapports très particuliers.
Déjà apprit ensuite aux enfants comment les loups tuaient, en meute, des adversaires plus forts et plus grands qu'eux.

Mendez leur imposa de multiples tests, tous plus difficiles les uns que les autres. Il les abandonna un jour dans la nature sauvage de Reach, donnant à chaque enfant un morceau d'une gigantesque carte de la région où ils se trouvaient, avec pour consigne de rejoindre le point d'extraction. La punition pour les traînards était atroce : le dernier arrivé serait abandonné sur place et devrait rentrer par ses propres moyens à la base. Pour John, cela était inconcevable. Il monta un plan, et avec l'aide de ses nouveaux amis, parvint à voler un vaisseau Albatross aux hommes de Mendez et à ramener tous les enfants sans exception à la base.
Cet acte provoqua la colère de l'adjudant-chef, qui se demanda quoi faire de John. Halsey proposa d'en faire le chef d'escouade des Spartans.

Après quelques années de formation, Halsey jugea que les jeunes Spartans étaient prêts à recevoir de terribles augmentations physiques, par des injections de divers produits, avec pour but d'améliorer sensiblement la force, l'acuité, les réflexes, la rapidité, la solidité des os...

Les Spartans[modifier]

L'opération fut presque un désastre. En effet, les injections faites comportaient de nombreux risques, comme l'annulation des pulsions sexuelles, une déformation osseuse...
Une moitié des jeunes candidats périt, sans pouvoir bénéficier des augmentations. Une autre partie n'était plus capable de se battre suite aux injections, et finirent leur carrière ainsi, bien que certains, comme le jeune Fhajad, continuèrent à servir dans le commandement sans être capables de se battre.

John avait survécu aux augmentations, ainsi qu'une trentaine de membres du projet, dont ses amis Sam, Fred, Kelly ou encore Linda. John décida de tester ses nouvelles capacités et alla dans une salle d'entraînement à gravité réglable. Il testa les différents appareils de musculation, mais ces derniers lui semblaient trop simples. Soudain, plusieurs soldats de l'escouade ODST (Troupes de Choc Aéroportées Orbitales, surnommés « Helljumpers ») entrèrent dans la salle d'entraînement, et, sûrs de mettre à terre John, décidèrent de l'affronter (en fait, il s'agissait d'un coup monté se servant des ODST pour tester les capacités des Spartans au combat). John, trop fort pour eux, en tua malencontreusement deux et en blessa un grièvement. Il fut stigmatisé par cet accident.

Peu après, le Dr Halsey confia aux Spartans leur première vraie mission. Ils devaient capturer un chef dissident, le colonel Robert Watts, qui se cachait dans un astéroïde occupé par des pirates, dans le système Eridanus II.
Les Spartans John, Kelly, Sam, Fred et Linda s'infiltrèrent dans l'astéroïde, et, au terme de leur première bataille et de leur premier vrai affrontement face à des ennemis de l'UNSC, capturèrent le colonel et l'emmenèrent avec eux.

Contenu[modifier]

Personnages

Vaisseaux

Lieux


Réédition[modifier]

Tor Books a réédité le livre en 2010 avec Halo : Les Floods et Halo : Opération First Strike, corrigeant certaines erreurs internes au roman, modifiant certains éléments pour les adapter au canon actuel et ajoutant des documents supplémentaires en fin de livre, appelés Addenda (Adjuncts). Des erreurs étant toujours présentes dans la version 2010, une nouvelle version appelée Definitive Edition fut éditée en 2011.

Addenda[modifier]

CdR cover art (2010).png

Voir : Halo : La Chute de Reach/Addenda

Changements et correction (2010)[modifier]

  • Dans le chapitre 5 de l'édition 2001, les jeunes Spartans-II sont amenés vers leur entraînement en forêt par un Pélican, véhicule dont la capacité est trop faible pour transporter 75 enfants. Dans l'édition 2010, le pélican est remplacé par un Albatross.
  • Dans le chapitre 5 de l'édition 2001, Kelly distribue 75 morceaux de carte, mais John ne compte que 67 enfants une fois dans la forêt. Dans l'édition 2010, 67 est remplacé par 74 (soit les 75 Spartans moins John, qui ne se compte pas).
  • Dans le chapitre 10 de l'édition 2001, les Spartans apprennent que le Laden transporte du champagne du système Beta Centauri. Dans l'édition 2010, le champagne provient du système Procyon, sûrement car Beta Centauri est situé très loin de l'espace contrôlé par l'humanité à l'époque.
  • Dans le chapitre 16 de l'édition 2001, une frégate de l'UNSC est appelée Alliance, puis le même vaisseau est appelé Allegiance dans le chapitre 17. Dans l'édition 2010, le nom Allegiance est utilisé dans les deux occurences.
  • Dans le chapitre 21 de l'édition 2001, le capitaine Keyes appelle l'enseigne Lovell « Michael » lors de leur première rencontre, puis « William » par la suite. Dans l'édition 2010, Keyes appelle l'enseigne « William » dans les deux occurences.
  • Dans le chapitre 18 de l'édition 2001, le Leviathan est décrit comme un croiseur, puis dans le chapitre 23 comme un transporteur. Dans l'édition 2010, il est décrit comme un croiseur dans les deux occurences.
  • Dans le chapitre 1 de l'édition 2001, Michael Stanforth est décrit comme un Vice Admiral. Dans le chapitre 11, il est décrit comme un Rear Admiral. Dans l'édition 2010, il est décrit comme un Vice Admiral dans les deux occurences.
  • Dans le chapitre 29 de l'édition 2001, il est dit que les propulseurs d'urgence bâbord du Pillar of Autumn sont absents, mais il les utilise à deux reprises pendant la bataille de Reach. L'édition 2010 a supprimé ce passage.
  • Dans le chapitre 22 de l'édition 2010, le bras gauche de James est happé par un tir de canon à combustible, mais il est dit par la suite qu'il salue de la main gauche. Dans l'édition 2010, il salue avec sa main droite.
  • Toutes les références aux Élites comme une espèce inconnue dans les chapitres 26 et 35 ont été supprimée dans l'édition 2010.
  • Modification erronée
  • Dans le chapitre 29 de l'édition 2001, il est dit que le Pillar of Autumn pourrait être confondu avec une frégate allongée. Dans l'édition 2010, le passage précise qu'il pourrait être confondu avec un transporteur de classe Marathon. Néanmoins, la classe Marathon est une classe de croiseurs et non de transporteurs.

Changements et corrections (2011)[modifier]

  • Dans le chapitre 33 de l'édition 2001, le nombre de vaisseaux Covenants durant la bataille de Reach est estimé par Cortana à 314. Dans l'édition 2010, ce nombre est changé par « plus de 700 », possiblement car dans le niveau Station Le Caire, voyant les 15 vaisseaux covenants, Hood commente que la flotte de Reach était 50 fois plus importe, soit 750 vaisseaux. Néanmoins, c'est l'unique occurence qui fut modifiée. L'édition 2011 précise donc de nouveau 314.
  • Dans le chapitre 32 de l'édition 2001, l'amiral Roland Freemont rappelle les vaisseaux des systèmes Reach, Jéricho et Tantalus pour défendre Reach. Dans l'édition 2011, les systèmes Jéricho et Tantalus ne sont plus cités, car logiquement aux mains des Covenants. À noter une erreur présente uniquement dans la VO : la version 2011 écrivait « Jerico », erreur corrigée par « Jericho » dans l'édition 2010.

Erreurs de l'édition française 2013[modifier]

  • À la page 199, le nom d'Halsey est orthographié « Halley ».
  • À la page 280, le dernier mot du second paragraphe est « année » au lieu de « armée ».
  • À la quatrième ligne de la page 423, le prénom James a été orthographié « Jantes ».
  • À la page 425, le nom Linda est remplacé par Kelly.
  • Le chapitre 29 précise toujours qu'il y a 30 Spartans sur l’Autumn, alors que ce nombre a été baissé à 25 dans les ré-éditions anglaises.
  • Dans le même chapitre, à la page 385, la fonction de Bessel est est orthographiée « Besell ».
  • Le chapitre 10 est indiqué se dérouler dans le système Epsilon Eridani, alors que les rééditions anglaises indiquent le système Eridanus.


Incohérences[modifier]

  • Il est dit au chapitre 25 que le Pillar of Autumn est en service depuis 43 ans, ce qui sous-entends que sa construction s'est terminée en 2509. Or, il est indiqué dans le même chapitre que sa structure de base fut conçue en 2510, un an plus tard.
  • Les livres et métrages postérieurs sont actuellement en conflit avec celui-ci, en ce qui concerne le nombre de Spartans en surplus.


Divers[modifier]

  • Nylund a écrit le livre en sept semaines, un certain nombre d'éléments étant déjà établis par Bungie.[1] À trois semaines de la fin des délais, le projet fut sauvé de l'annulation par Eric Traumann, qui s'opposa aux volontés de faire du Major un personnage vierge pour les joueurs.[2] Le livre fait environ 95 000 mots, soit 10 000 mots et trois chapitres de plus que l'objectif initial. Début 2003, le roman avait vendu 124 000 exemplaires et était réimprimé pour la neuvième fois[3] et atteignit 200 000 exemplaires à la fin de l'année.[4]
  • L'idée de développer l'univers dans un roman provenait de la division Franchise Development Group de Microsoft Game Studios, qui gérait également les autres produits dérivés comme les jouets. Ils sont à l'origine du partenarit avec Del Rey Books.[3]
  • Le livre est paru dans plusieurs autres langues que l'anglais et le français :
    • En espagnol aux éditions Timunmas sous le titre La caída de Reach le 27 janvier 2009.
    • En allemand aux éditions Panini Books sous le titre Die Schlacht um Reach le 31 octobre 2005.
    • En italien aux éditions Multiplayer.it sous le titre La Caduta Di Reach le 6 février 2009 pour l'édition originale, puis le 1er novembre 2014 pour la réédition.
    • En japonais aux éditions T.O Entertainment sous le titre ザ・フォール・オブ・リーチ (za fōru obu rīchi) le 25 mai 2015.
    • En polonais aux éditions Isa sous le titre Upadek Reach le 28 mai 2012.
  • Extrait gratuit par Milady
  • Le livre a été partiellement traduit avant 2003 par LI_In4T !C, Shaïtan et Libellule44, issus de Halo.fr à l'époque où le site s'appelait encore Halo-Game.


«
DES LÉGENDES NE SONT PAS SIMPLEMENT NÉES… QUELQU'UN S'EST VOUÉ À LES FAIRE NAÎTRE.

L'humanité s'est étendue au-delà du Système Sol. Il y a maintenant des centaines de planètes que nous appelons notre "chez nous". Le Commandement Spatial des Nations Unies lutte afin d'obtenir le contrôle de ce vaste empire. Après avoir épuisé toutes les stratégies visant à entraver les insurrections grouillantes pou éviter qu'une guerre civile interplanétaire n'éclate, le CSNU n'a plus qu'un seul espoir.

Au Service des Renseignements de la Navy, le Dr. Catherine Halsey a travaillé très dur sur un programme top secret qui pourrait mettre fin à tous ces conflits… et celui-ci commence avec soixante-quinze enfants, dont un garçon de six ans prénommé John. Halsey n'aurait jamais pu imaginer que ce petit garçon deviendrait le dernier espoir de l'humanité contre une grande puissance extraterrestre qui s'acharne à nous anéantir.

Ceci est l'histoire de John, Spartan 117… l'Adjudant, et de toutes les batailles qui ont mené l'humanité au devant de sa possible extinction.

4° de couverture de la 1° édition française (2004)
»


Galerie[modifier]


Sources[modifier]

  1. Xbox.com - Halo: First Strike Author Eric Nylund
  2. Eric Nylund - Unsung Hero of the HALO Franchise
  3. 3,0 et 3,1 Xbox.com - Game Worlds in Written Words
  4. Xbox.com - Halo: First Strike Author Eric Nylund


Livres
Romans :
La Chute de Reach* (A) • Les Floods* (A) • Opération First Strike* (A) • Les Fantômes d'Onyx* • Contact Harvest* • Le Protocole Cole* • Broken CircleLes Chasseurs dans l'ombre* • Last LightEnvoy*** • Retribution*** • Legacy of Onyx***
Trilogie Forerunner : Cryptum* • Primordium* • Silentium* (Rebirth)
Trilogie Kilo-5 : Les Mondes de verre* • Le Baptême du feu* • Dictata mortels*
Compilations : Halo Boxed Set
Novellas :
Sang nouveau* • Shadow of IntentSmoke and Shadow
Nouvelles :
Evolutions** • Petra* • Tug O' War* • Saint's Testimony** • Fractures
Comics :
One shots : Graphic Novel* • Halo Wars : Genesis** • Tales from Slipspace
Limited series : Uprising* • Helljumper* • Blood Line* • Fall of Reach (Boot Camp** • Covenant** • Invasion**)Initiation**
Ongoing series : Escalation**
Compilations : Halo CollectionOversized CollectionLibrary Edition
Artbooks :
The Art of HaloThe Art of Halo 3Awakening : The Art of Halo 4The Art of Halo 5 : GuardiansThe Great Journey : The Art of Building Worlds
Encyclopédies :
Halo EncyclopediaHalo : The Essential Visual GuideHalo 4 : The Essential Visual GuideHalo Mythos* • Halo : Warfleet***
Guides stratégiques :
Halo : Combat Evolved* • Halo 2* • Halo 3* • Halo WarsHalo 3 : ODSTHalo : Reach* • Halo : Combat Evolved AnniversaryHalo 4Halo : The Master Chief Collection* • Halo 5 : GuardiansHalo Wars 2
Autres :
Des Bribes dans l'espace* • Bestiaire* • Journal personnel du Dr Halsey* (Lettre d'un ami*)Livret de l'Infinity*
Non-officiel :
Community EvolvedHalo and PhilosophyHalo : La Saga*
* Traduit en français officiellement
** Traduit officieusement (fan-traduction)
*** Livre à venir / Série en cours de publication