Bataille de Reach

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le [https://discord.gg/SSJtMT3 chat Discord] pour toute demande de création de compte. <noinclude>[[Catégorie:WikiHalo]]</noinclude>
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Reach
MYTH-Escape from Reach (Leonid Kozienko).jpg
Informations
Date :

Du 24 juillet au 30 août 2552

Lieu :

Système Epsilon Eridani, Reach

Issue :

Victoire covenante, chute du bastion de l'UNSC, mort d'une grande partie des Spartans-II

Faits notables :
Belligérants
UNSC Alliance Covenante
Forces
  • Plus de 315 vaisseaux[Note 2]
  • Un nombre inconnu de troupes.
Commandants
Pertes
Voir source - Modifier - Liste

La bataille de Reach, aussi appelée chute de Reach,[1] est un des engagements les plus importants et les plus sanglant de la guerre Humain contre Covenant. Elle a confronté les forces de l'UNSC et de l'Alliance Covenante à partir du 24 juillet 2552 jusqu'au 30 août, date où se concentrèrent les combats les plus intenses, après de nombreux combats terrestres et spatiaux ayant fait des milliers de morts dans les deux camps.


Contexte[modifier]

Suite à la bataille de Sigma Octanus IV, le 18 juillet 2552, les Covenants furent défaits par l'UNSC et perdirent un important artefact forerunner. En revanche, ils réussirent à placer une sonde espionne sur l'UNSC Iroquois, qui enregistra la position du vaisseau et mena à la découverte de Reach.[2] La possibilité d'une attaque Covenante sur la planète était déjà considérée par l'UNSC, les schémas de déplacement Covenants estimant à 87,2 % la probabilité qu'ils se rendent à Epsilon Eridani entre juillet et décembre 2552.[3] Même après la guerre, l'ONI ne sut pas comment les Covenants avaient pu découvrir la planète.[4]

Infiltration[modifier]

Peu après la bataille de Sigma Octanus IV,[Note 3] La flotte de Valiant Prudence se déploya sur le territoire de Viery de manière furtive, grâce aux capacités de camouflage du vaisseau amiral, le Long Night of Solace,[5][6] et à des pylônes de brouillage.[7] Le déploiement s'effectua grâce aux Spires, des structures capables de téléporter du matériel et des troupes.[8]

À part quelques relevés d'anomalies atmosphériques et des défauts de surveillance radar et du sous-espace,[9] la consolidation des forces Covenants s'effectua sans éveiller l'attention de l'UNSC jusqu'au 23 juillet, où un commando covenant prit d'assaut l'avant-poste relais de Visegrád et ses environs afin d'y récupérer les données xénoarchéologiques stockées par l'un des scientifiques en poste, Laszlo Sorvad.[10] L'Armée, en la personne du colonel Urban Holland, dépêcha plusieurs unités pour enquêter, pensant qu'il s'agissait d'une action de l'insurrection visant à isoler Reach des autres colonies. Les escouades ayant disparu, Holland dépêcha le lendemain, le 24 juillet, une équipe spéciale de Spartans, la Noble Team.[11]


Déroulement[modifier]

Premiers combats[modifier]

Voir : Escarmouche de Visegrád

Sur place, les Spartans constatèrent un que leurs transmissions étaient brouillés et que les escouades envoyées la veille avaient été tuées. Noble fut par la suite confrontée à des unités covenantes mais put atteindre le relais. À l'intérieur, elle fit face, entre autre, à un Maître du terrain et deux Dévots et découvrit le cadavre de Laszlo Sorvad ainsi que les données convoitées par les Covenants. Les dommages infligés au relais conduire Kat à penser qu'il faudrait au moins trois semaines pour qu'il soit de nouveau opérationnel. Cependant, Carter put faire son rapport à Holland et déclarer la procédure WINTER CONTINGENCY[12] L'attaque du relais coupa toute communication entre Reach et le reste des colonies, permettant à la flotte de Valiant Prudence d'effectuer un débarquement éclair à Viery[13] et de jeter dans le désarroi les plans de l'UNSC pour la défense planétaire. La présence des Covenants sur la planète fut cachée au reste de la population pour éviter la panique générale.[14]

Voir : Bataille de la base Sword

Découverts, les Covenants commencèrent à prendre d'assaut certains sites sensibles, notamment la base SWORD le 26 juillet, où ils furent de nouveau défaits par la Noble Team. Celle-ci fut suite à la bataille convoquée par le docteur Catherine Halsey, qui récupéra la puce de donnée trouvée sur Laszlo Sorvad.[10] Elle avait apprit la présence Covenante le jour même.[15]

Le 1er août, le vice-amiral Stanforth revint avec sa flotte de Sigma Octanus IV.[16][Note 4] Le 3 août, Cortana et Halsey vinrent à la conclusion qu'il était nécessaire de séparer la matrice de Cortana en deux afin de consacrer un module au déchiffrage des données de Sorvad pendant que l'autre accompagnera John-117. La scission se fit le 5 août.[17]

Depuis leurs bunkers profondément enterrés et leurs centres de commandement, le Haut Commandement de Reach analysa les rapports et pesa les possibilités. L'intrusion covenante se limitant apparemment à une zone peu peuplée de la planète, il sembla que l'armée ennemie pouvait être contenue et éliminée par une importante expédition militaire.[14] L'UNSC organisa donc une contre-attaque afin de mater son adversaire avant qu'il ne se renforce. Dans la nuit du 11 août, les escouades Recon Alpha, composée au moins de Jorge, et Recon Bravo, composée de Jun et B312, commandées par Kat, furent dépêchées sur la crête Szurdok pour enquêter sur la présence Covenante. Ils y découvrirent l'origine de la zone d'ombre, un pylône de brouillage, et le piégèrent en prévision de l'opération à venir.[7]

Contre-attaques[modifier]

Voir : Bataille de Viery et Bataille de la crête Szurdok

Les forces de l'UNSC s'apprêtant à engager le combat durant la bataille de la crête Szurdok.

Le lendemain, le 12 août à 8 heures, eut lieu la bataille de Viery, au cours de laquelle l'UNSC mena une contre-attaque massive contre les forces d'invasion covenantes. En réaction à l'attaque, le Long Night of Solace se révéla et prit part au combat, inversant la tendance en faveur des Covenants.[8]

Voir : Opération : UPPER CUT

Suite à cette défaite, 60 % de la flotte de l'UNSC convergea vers Reach. FleetCom signala que les premiers détachements devaient arriver le 14 août. Pour gagner du temps, Kat proposa d'utiliser un réacteur Shaw-Fujikawa comme bombe pour détruire le vaisseau amiral. L'idée fut entérinée par Holland, qui nomma le plan opération : UPPER CUT.

En parallèle, les Covenants lancèrent des assauts un peu partout sur la planète. La base SWORD tomba notamment au main de l'Alliance ce jour là. À l'issue d'UPPER CUT le 14 août, le Long Night of Solace fut détruit, mais une nouvelle flotte, immense, arriva près de la planète.[6] La destruction du Solace était malvenue, étant donné qu'il aurait pu servir dans le cadre de DRAPEAU ROUGE.[18]

Supériorité covenante[modifier]

Avec l'arrivée d'une flotte covenante le 14 août, la situation changea, l'UNSC n'étant plus en position de force, elle adopta une nouvelle stratégie : défendre Reach. En partie pour terminer les préparatifs pour DRAPEAU ROUGE.

Voir : bataille de la Nouvelle Alexandrie

À partir du 8 août, La Nouvelle Alexandrie fut le théâtre d'une féroce bataille impliquant de lourdes pertes civiles jusqu'à sa vitrification le 23 août. Ce même jour, la Noble Team se vit confier la mission par Holland de se rendre dans les ruines de la base SWORD pour y détruire des documents secrets.[19]

Le 27 août, sur la face opposée de la planète, le vice-amiral Stanforth et le docteur Halsey, briefèrent les Spartans-II à propos de DRAPEAU ROUGE, sans les avertir de la présence des Covenants.[20]

Le 29 août, à 6 heures, John-117 et la partie consciente de Cortana éprouvèrent l'armure Mjolnir Mark V sur un parcours du combattant impliquant notamment un jet SkyHawk non prévu, que le Spartan et l'IA réussirent néanmoins à maîtriser.[21]

Voir : raid de la base Sword

Le même jour, à 26 heures, la Noble Team, réduit à quatre membre depuis la mort de Jorge-052 et de Kat-B320, arriva à la base SWORD, vainquit la garnison covenante en poste et trouva le docteur Halsey dans un laboratoire secret, situé à une centaine de mètres sous la base. Halsey leur apprit leur véritable objectif : conduire Cortana jusqu'au chantier de démantèlement d'Aszod, dernier site d'évacuation extra-planétaire d'Alföld. Par la suite, Jun-A266 fut charger de conduire le docteur vers la base CASTLE.[Note 5][22]

Dernier jour[modifier]

Les événements du 30 août constituant un problème de canon, les événements sont indiqués sans heure précise et dans l'ordre le plus logique. Pour les questions concernant la chronologie du 30 août, voir : 30 août 2552/Chronologie

En début de journée, l'avant-poste radar Fermion détecta l'arrivée aux abords d'Epsilon Eridani d'un nombre monumentale de vaisseaux Covenants : la flotte de Particular Justice, dirigée par le commandant suprême Thel 'Vadamee, et la flotte de Holy Respite,[23] venues mettre un terme à la bataille. Néanmoins, l'avant-poste ne fut pas en mesure de prévenir Reach à cause des infiltrations des communications ni de mettre en place le protocole Cole car se déroulait en parallèle une maintenance des bases de données. Dans l'urgence, l'adjudant McRobb fit s'auto-détruire la station.[24]

En parallèle dans la zone de Reach laissée en dehors des combats, la partie consciente de Cortana fit transférer au front son rival, le colonel James Ackerson. Dans le même temps, elle mena une inspection des systèmes du Pillar of Autumn. Les Spartans-II, prêts pour DRAPEAU ROUGE, se trouvaient déjà à bord du vaisseau.[25]

L'Epsilon Eridani Fleet affrontant les Covenants lors de la bataille de Reach.

Bataille spatiale[modifier]

L'activité Covenante massive repérée, l'amiral Roland Freemont ordonna à tous les vaisseaux du système de rejoindre Reach après avoir mit en place le protocole Cole. L’Autumn, qui avait jusque-là été maintenu au-dessus de Lábatlan, loin des combats, fut également appelé, compromettant de fait DRAPEAU ROUGE.[26] Le vaisseau se heurta néanmoins à plusieurs obstacles, notamment un transporteur Covenant, qui ralentirent son arrivée au point de ralliement Zulu, auquel se trouvait déjà une centaine de vaisseaux, 52 autres s'en approchant en plus de l’Autumn.

La première vague de tirs opposa la centaine de vaisseaux du point de ralliement, appuyés par les 20 super-CAM de la planète, à la flotte Covenante, qui cibla les super-CAM avec ses torpilles à plasma. Les tirs Covenants furent tous arrêtés par les trois stations de réparation de l'UNSC, qui servirent de bouclier, tandis que les obus de super-CAM et les bombes nucléaires ravagèrent plusieurs dizaines de vaisseaux Covenants, soit un tiers de la flotte.

La seconde salve tirée par les Covenants constitua la première utilisation des puissants rayons d'énergie par un vaisseau amiral covenant inconnu. Les rayons détruisirent cinq vaisseaux, dont l'UNSC Minotaur. Le vaisseau amiral se désengagea rapidement pour éviter les super-CAM, mais la vague de torpilles à plasma détruisit 50 des vaisseaux de l'UNSC qui se dispersaient, malgré la tentative d'intercepter les torpilles à plasma avec des missiles. La deuxième salve des super-CAM fit seize autres victimes chez les Covenants.

Par la suite, la flotte Covenante se sépara en deux groupes : le premier engagea un combat frontal contre la flotte de l'UNSC tandis que le deuxième, composé de 24 vaisseaux, contournait la flotte ennemie par le haut afin d'avoir une ligne de tir dégagée sur les super-CAM lorsqu'ils auraient passé les nuages de titane laissés par les stations de réparations détruites. Les super-CAM n'ayant pas besoin d'éviter les nuages, ils firent feu au travers et détruisirent 18 vaisseaux ennemis, les 6 restant réussirent à contourner les nuages pour obtenir une ligne de tir dégagée sur les stations. Les super-CAM et les Covenants firent feu en même temps : les 6 vaisseaux Covenants furent détruits, contre 5 super-CAM, abaissant leur nombre à 15.

Une centaine de vaisseaux de l'UNSC avaient été détruits dans l'assaut Covenant, n'en laissant plus qu'une vingtaine. Le premier groupe Covenant, qui affrontait la flotte de l'UNSC, se replia en s'éloignant de la flotte ennemie, laissant aux vaisseaux de l'UNSC le temps de se regrouper. Le comportement de repli des Covenants, inhabituel, rappela à Keyes celui qu'ils avaient adopté durant la bataille de Sigma Octanus IV, et il découvrit que les Covenants avaient déployé plusieurs centaines de vaisseaux de largage vers les pôles de la planète. Averti par l’Autumn, FleetCom et le commandant de flotte redirigèrent les super-CAM et la flotte vers la flotte d'invasion. permit de découvrir la supercherie covenante. Averti par l’Autumn, les super-CAM et la flotte firent feu sur l'ennemi. Des centaines de vaisseaux réussirent malgré tout à atterrir, larguant des milliers de fantassins et de véhicules à la surface. La flotte Covenante interrompit sa retraite pour retourner à l'attaque suite au succès du largage terrestre, mais le combat serait compliqué par la présence massive des Covenants au sol : tout en ciblant les super-CAM depuis l'orbite, les Covenants s'en prendraient également à leur générateurs au sol.[27]

Mission dans le spatio-dock Gamma[modifier]

La situation se compliqua encore lorsque les Covenants, ayant infiltré le réseau du spatio-dock Gamma, découvrirent qu'un vaisseau de l'ONI, le Circumference, n'avait pas été soumit au protocole Cole à cause de son camouflage pour les besoins de l'opération : HYPODERMIQUE et possédait toujours des données sensibles, que les Covenants tentèrent de récupérer. Prévenu par Doppler, l'IA de la station, l'amirauté diffusa le message à la flotte et John-117 proposa un plan permettant aux Spartans-II d'intervenir dans la bataille : la Blue Team, constituée de Kelly-087, James-005 et lui-même, se rendrait sur la station Gamma pour s'occuper des données (une destruction de la station ne garantissant pas celle des données et une impulsion électromagnétique risquant d'immobiliser les super-CAM).[28] Dans le spatio-dock, les deux Spartans trouvèrent des survivants : trouvèrent le sergent-chef Avery Johnson, le première classe Wallace A. Jenkins et les soldats O'Brien et Bisenti. John-117 réussit à détruire la base de données du Circumference et à fuir avec les autres soldats à bord d'un Pélican, mais Linda fut grièvement blessée par des tirs de plasma. À bord de l’Autumn, le lieutenant Hall scanna la zone dans l'espoir de retrouver James, sans succès, et Keyes refusa de rejoindre la surface pour récupérer la Red Team, vraisemblablement condamnée, et ordonna la fuite.[29]

Défense des générateurs de défense orbitale[modifier]

La Red Team, défendant l'ODG Facility A-331 contre les Covenants.

L'objectif covenant en déployant des troupes au sol était de détruire les générateurs alimentant les super-CAM. La Red Team, comprenant le reste des Spartans, fut envoyée au sol défendre les générateurs[28] mais son Pélican, Bravo 001, fut abattu malgré le soutien du Longsword Knife 26,[30] et les Spartans atterrirent dans la forêt du terrain d'entraînement militaire de Reach, causant 4 morts et un grand nombre de blessés. En rejoignant le générateur A-331, les Spartans rencontrèrent quatre survivants d'un groupe de la compagnie Charlie des Marines.[31] Atteignant avec difficulté le générateur A-331, les Spartans de la Red Team se séparèrent en quatre : la Team Alpha prendrait d'assaut un camp Covenant, la Team Beta défendrait le générateur, la Team Gamma rejoindrait le camp Indépendance pour y secourir le vice-amiral Danforth Whitcomb et la Team Delta, constituée des blessés graves et des Marines survivants, se replierait en sûreté en direction de la base CASTLE.[32]

La Team Alpha accomplit sa mission au prix de Joshua-029,[33] mais la Team Beta dut affronter 22 Apparitions et 260 fantassins Covenants, attirées par erreur par l'escouade Recon 43. Dans la même zone, le lieutenant Buckman, leader de la section Gamma 5 de la compagne Charlie, fuyait avec les 14 survivants de son unités les ruines du générateur A-412, décimée par les deux divisions Covenantes ayant prit d'assaut le générateur et le tapis de bombes commandée par HighCom pour détruire ces divisions, afin de rejoindre Jake Chapman, leader de la section Gamma 1 de la même compagnie. Malgré la résistance des Spartans, l'aide de la Troisième mécanisée et l'évacuation offerte par Iron Fist, l'UNSC Majestic obtint l'autorisation du CENTCOM de détruire trois frégates Covenantes apparues au-dessus d'eux, les débris des vaisseaux détruisant tout sur leur point de chute. Les seuls survivants de l'assaut furent Chapman et Buckman, qui s'étaient suffisamment éloignés en tentant de rejoindre une station d'évacuation indiquée par Iron Fist.[34] La mission d'origine de la compagnie, confiée par l'amiral Whitcomb, était de rejoindre les prototypes de bombes Nova afin de ravager les forces Covenantes.[35] La Team Gamma réussit à rejoindre le camp Indépendance et une partie de la team Delta atteignit également CASTLE, où ils trouvèrent le docteur Halsey et y accueillirent les survivants de la Team Alpha alors que les Covenants commençaient la vitrification globale de la planète.[36]

Malgré la résistance des Spartans, l'aide de la Troisième mécanisée et l'évacuation offerte par Iron Fist, l'UNSC Majestic obtint l'autorisation du CENTCOM de détruire trois frégates Covenantes apparues au-dessus d'eux, les débris des vaisseaux détruisant tout sur leur point de chute. Les seuls survivants de l'assaut furent Chapman et Buckman, qui s'étaient suffisamment éloignés en tentant de rejoindre une station d'évacuation indiquée par Iron Fist.[37]

La Team Gamma réussit à rejoindre le camp Indépendance et une partie de la Team Delta atteignit également CASTLE, où ils trouvèrent le docteur Halsey alors que les Covenants commençaient la vitrification globale de la planète.[38]

Chute de Reach[modifier]

Le Pillar of Autumn détruisant le vaisseau amiral covenant.

En orbite, les Covenants infiltrèrent les lignes de défense de l'UNSC, n'hésitant pas à affronter les super-CAM en les débordant, quitte à se sacrifier pour les détruire. La première attaque de ce type fit perdre trois frégates pour deux super-CAM. Alors que l’Autumn soutenait la Blue Team en éliminant des vaisseaux de largage se dirigeant vers le spatio-dock Gamma, le vaisseau amiral covenant repassa à l'attaque, détruisant l'UNSC Herodotus et le UNSC Musashi avec son rayon d'énergie, tout en restant à distance suffisante des super-CAM pour pouvoir esquiver leurs obus. Keyes décida d'attaquer le vaisseau amiral covenant, comptant sur Cortana pour esquiver les rayons tandis qu'il ouvrait le feu sur l'ennemi. Malgré plusieurs dégâts, l’Autumn parvint à abaisser les boucliers du vaisseau amiral covenant et à y poser un Longsword automatisé équipé d'une tête nucléaire Shiva, qui réussit à détruire le vaisseau amiral covenant. Durant le détour du vaisseau par Bêta Gabriel pour rejoindre Reach, Keyes reçut une transmission de Frederic-104 l'avertissant que les générateurs ne pouvaient plus être défendus et que les super-CAM seraient neutralisés depuis le sol. L’Autumn contacta alors la Blue Team pour les presser d'accomplir leur mission, le temps que le vaisseau vienne les évacuer.[39]

La flotte de l'UNSC était en déroute, les vaisseaux pouvant encore se déplacer fuyant comme ils le pouvaient, ceux trop endommagés étant impitoyablement abattus. Une trentaine de vaisseaux Covenants détruisirent le spatio-dock Gamma et les super-CAM restant peu de temps après que la Blue Team ait rejoint l’Autumn.[29]

Néanmoins, avant de partir, l’Autumn se rendit aux chantier de démantèlement d'Aszod afin d'y récupérer la partie inconsciente de Cortana, livrée par les derniers survivants de la Noble Team, Emile-A239 et B312. Ces derniers se sacrifièrent afin de permettre au Pillar of Autumn de s'enfuir après que Keyes ait récupéré Cortana.[40][26][41]

Bien que des poches de résistances aient subsisté après le 30 août, cette date marque informellement la fin de la lutte pour Reach.[42]

Conséquences[modifier]

L'UNSC perdit le deuxième plus grand complexe militaro-industriel au-delà du système Solaire et un nombre incalculable de troupes sur Reach. Avec le système d'Epsilon Eridani aux mains des Covenants, il n'y avait plus d'autres grands points de rassemblement humains avant le Soleil. Selon certaines estimations, une défaite totale n'était plus qu'une question de semaines. L'ONI estimait que la localisation du Soleil était compromise et l'industrie lourde commença à déménager les installations et les centres de commande du système. Pour 11 vaisseaux, un seul réussit à s'enfuir d'après l'amiral Hood,[43] sûrement à cause des vaisseaux laissés en bordure du système par les Covenants afin de couper court à toute fuite.[23]

Le Pillar of Autumn passa en sous-espace sans respecter à la lettre le protocole Cole : Cortana ayant réussit à décrypter les données de navigation inscrites sur l'artefact de Sigma Octanus IV, dirigea le vaisseau sur ces coordonnées, menant l’Autumn et ses poursuivants Covenants à l'Installation 04.

Les Covenants n'ayant pas vitrifié l'intégralité de la planète afin d'en récupérer les artefacts, les survivants de la bataille de l'Installation 04 revinrent sur Reach près d'un mois plus tard avec un vaisseau covenant capturé, l'Ascendant Justice. Ils y retrouvèrent les survivants du camp Indépendance et des Teams Alpha, Delta et Gamma, et le docteur Halsey sous la base CASTLE, pour qui le temps était passé plus lentement à cause du cristal forerunner.[44] Le docteur Halsey estimait que la plupart des informations concernant le programme SPARTAN-II[45] ainsi que son journal[46] avaient été détruits avec la planète, mais l'ONI en possédait déjà des copies.[47]

La plupart des snipers Rapaces ayant survécu à la bataille furent redéployés durant la bataille de la Terre pour exploiter leur expérience avec les fusils à aiguilles.[48]

Reach, le 30 août 2552.


Belligérants[modifier]

[Afficher]

Divers[modifier]


Galerie[modifier]


Notes[modifier]

  1. La centaine de vaisseaux déjà présente pour la charge initiale s'ajoute aux 52 vaisseaux en approche à ce moment, plus l’Autumn, qui ont participé aux combat suivants. Il n'est pas indiqué que des vaisseaux soient arrivés au cours de la bataille.
  2. Dans le roman La Chute de Reach éditions 2001 et 2011, le nombre 314 est précisé à plusieurs reprises. Si l'on en croit le niveau de Halo 2 Station Le Caire, 15 vaisseaux covenants étaient présents lors de l'assaut originel de la Terre, et l'amiral Hood précise que la flotte ayant attaqué Reach était 50 fois plus importante, ce qui donnerait 750 vaisseaux (15×50). L'édition 2010 de La Chute de Reach précise à une reprise que les vaisseaux attaquant Reach sont plus de 700.
  3. D'après les data drops, la flotte ayant combattu à Sigma Octanus IV n'est arrivée à Epsilon Eridani que le 1er août, les Covenants ne devraient donc pas connaître la position de Reach avant l'arrivée de leur sonde.
  4. Le data drop 4a/6 laisse penser que DRAPEAU ROUGE n'a pas été décidé avant cette date, pourtant les mentions les plus récentes concernant les préparatifs de l'opération remontent au 26 juillet dans le journal personnel du Dr Halsey. Cette même source définit l'arrivée de la flotte le 12 août et non le premier.
  5. Le journal du docteur Halsey date ces événements au 30 août, soit un jour plus tard.


Sources[modifier]

  1. Halo : Opération First Strike, ch. 28
  2. Halo : La Chute de Reach, ch. 23
  3. OFFICE OF NAVAL INTELLIGENCE//SECTION 3 - DATA DROP, 3a/6
  4. Halo 2 : Anniversary, Terminaux
  5. Halo : The Essential Visual Guide, p. 111
  6. 6,0 et 6,1 Halo : Reach, Longue nuit de réconfort
  7. 7,0 et 7,1 Halo : Reach, Tombée de la nuit
  8. 8,0 et 8,1 Halo : Reach, Fer de lance
  9. Journal personnel du Dr Halsey, 24 juillet 2552
  10. 10,0 et 10,1 Halo : Reach, ONI : base Sword
  11. Halo : Reach, Contrôle Noble
  12. Halo : Reach, Winter Contingency
  13. Halo Mythos, p. 88
  14. 14,0 et 14,1 Canon Fodder - Stand Your Ground
  15. Journal personnel du Dr Halsey, 26 juillet 2552
  16. OFFICE OF NAVAL INTELLIGENCE//SECTION 3 - DATA DROP, 4a/6
  17. Journal personnel du Dr Halsey, 3 août 2552 et 5 août 2552
  18. OFFICE OF NAVAL INTELLIGENCE//SECTION 3 - DATA DROP, 5/6
  19. Halo : Reach, Nouvelle Alexandrie
  20. Halo : La Chute de Reach, ch. 26
  21. Halo : La Chute de Reach, ch. 27
  22. Halo : Reach, Le colis
  23. 23,0 et 23,1 Halo : Les Floods, Addendum premier
  24. Halo : La Chute de Reach, ch. 29
  25. Halo : La Chute de Reach, ch. 28
  26. 26,0 et 26,1 OFFICE OF NAVAL INTELLIGENCE//SECTION 3 - DATA DROP, 6/6
  27. Halo : La Chute de Reach, ch. 33
  28. 28,0 et 28,1 Halo : La Chute de Reach, ch. 34
  29. 29,0 et 29,1 Halo : La Chute de Reach, ch. 37
  30. Halo : Opération First Strike, ch. 1
  31. Halo : Opération First Strike, ch. 2
  32. Halo : Opération First Strike, ch. 3
  33. Halo : Opération First Strike, ch. 4
  34. Bribes radio (Halo : Reach)
  35. Halo : Opération First Strike, ch. 19
  36. Halo : Opération First Strike, ch. 12
  37. Bribes radio (Halo : Reach)
  38. Halo : Opération First Strike, ch. 12
  39. Halo : La Chute de Reach, ch. 36
  40. Halo : Reach, Le Pillar of Autumn
  41. Halo : Reach, Loup solitaire
  42. Halo Mythos, p. 89
  43. Halo : Opération First Strike, ch. 11
  44. Halo : Opération First Strike, ch. ?
  45. Halo : Les Mondes de verre, ch. 14
  46. Halo : Les Mondes de verre, ch. 11
  47. Halo : Les Mondes de verre, ch. 18
  48. Canon Fodder - The Art of War(s)


Avant-guerre
DM-3-1123 bCE-10-2165-dCharum HakkorDelambreG617 g1GbraakonGrande ArcheLP 656-38 eMiasmic GiantsMonde bouclier 0673Sphère MaginotTarjakThermopyles
Guerre Humain contre Covenant
18 ScorpiiActiumAktis IVAlgolisAlluvionArcadia 1reArcadia 2eAlpha AurigaeAutoroute de TsavoBallastBase AlphaBase SwordBikoBlissCapellaCartographe silencieuxCharybde XIChi CetiClevelandCitadelleCircinius-IVCriterionCrête SzurdokDraco IIIFumiroleGamma Pavonis VIIGrande BontéGroombridge-1830Harvest 1reHarvest 2eHat YaiLa HavaneInstallation 00 1reInstallation 00 2eInstallation 04Installation 05Jéricho VIIKan PakkoKholoMare ErythraeumMine de gazMiridemMonde bouclier 0459Nouvelle AlexandrieNouvelle ConstantinopleNew HarmonyNouvelle JérusalemNouvelle Mombasa 1reNouvelle Mombasa 2eNouvelle Mombasa 3eOnyxPawaPsi SerpentisReachSargassoSkopjeSigma Octanus IVHiérophante InflexibleTerreLes DécombresTheta Ursae MajorisTributeVergeVieryVodinVoiZone de quarantaine
Après-guerre
Draetheus VEalen IVKamtchatkaObanRequiemSunaion

GuerresOpérations militairesAutres conflits