The Impossible Life and the Possible Death of Preston J. Cole

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le [https://discord.gg/SSJtMT3 chat Discord] pour toute demande de création de compte. <noinclude>[[Catégorie:WikiHalo]]</noinclude>
Aller à : navigation, rechercher
Evo - Cole - JonGoff.jpg

The Impossible Life and the Possible Death of Preston J. Cole (La vie impossible et la mort possible de Preston J. Cole) est une nouvelle de Halo : Evolutions écrite par Eric Nylund.

Il s'agit d'une biographie de Preston Jeremiah Cole, où les agents de l'ONI CODENAME : Surgeon et CODENAME : Usual Suspects tentent de démêler le vrai du faux dans la vie de l'amiral, entre manque de sources, théories et propagande de la Section 2.

Avec Halo Wars : Genesis, il s'agit d'une des seules sources concernant Cole.


Résumé[modifier]

L'histoire est écrite sous la forme d'un rapport de CODENAME : Surgeon et CODENAME : Usual Suspects sur le début de la vie, la carrière militaire, et la supposée mort du vice-amiral Preston Cole.

Preston Jeremiah Cole est né le 3 novembre 2470, de Jennifer Francine Cole et Troy Henry Cole, dans le canton rural reconstitué de Mark Twain, dans le Missouri. Il était le troisième enfant d’une fratrie de sept (trois sœurs et quatre frères). En grandissant, il a été décrit comme un enfant précoce qui obéissait à ses parents. Il avait des cheveux noirs en bataille, et les yeux bruns foncés. Son père était un producteur laitier, sans casier judiciaire, n'ayant aucune expérience militaire. Sa mère fut arrêtée une fois à l'âge de vingt et un ans pour avoir protester contre les taxes (sortie après une année en liberté conditionnelle), et ses deux grands-pères servirent dans les Guerres des forêts tropicales (un survivant, le capitaine Oliver Franks, reçut la Bronze Star). Les dossiers fiscaux montrent que bien que vivant durant l'âge d'or de l'humanité, la famille de Cole avait du mal à joindre les deux bouts.

Dans sa cinquième année, il a réalisé un score de test parfait sans précédent en classe de pré-algèbre. Après avoir été accusé de tricheries répétées, il réalisa pourtant de nouveau un score parfait. Un travailleur social fut envoyé à la maison de Cole pour enquêter sur les accusations de l'école, comme quoi Preston était surchargé de travail à la maison, mais il ne trouva aucune preuve de violence physique ou psychologique.

À l'âge de quatorze ans, Cole écrivit un papier en classe d'anglais intitulé « La viabilité de la colonisation prolongée ». Même si cela n'a pas été bien accueilli par son professeur Mlle Alexander, il s'est avéré être prophétique car prédisant l'Insurrection une dizaine d'années avant l'incident de Callisto. Alors que Cole souhaitait s'engager dans la Navy de l’UNSC après l'obtention de son diplôme, ses mauvaises notes à l'école secondaire l'empêchèrent de fréquenter immédiatement un collège militaire prestigieux. Au lieu de cela, Cole s'engagea comme simple matelot.

Le 21 septembre 2488, Cole s'est enrôlé dans la Marine de l’UNSC. Cole a été attribué au CMA Season of Plenty. Sur le navire, il formula vite une nouvelle façon de calculer les paramètres d'entrée en sous-espace. Ceci, combiné avec son éthique d’un travail sérieux, entraîna sa recommandation à l’école des aspirants-officiers sur la Lune.

À l’OCS, il tombera dans un scandale impliquant les disparitions nocturnes de Inna Volkov, la fille de l'amiral Konrad Volkov, de ses quartiers familiaux sur la base. Les observations de la jeune fille en compagnie d'un jeune homme ont été signalées. Probablement à cause de leur liaison, un enfant d'Inna Volkov est né. Le 7 juin 2492, six cadets, l'un d'entre eux étant Cole, ont été traduits devant une commission d'enquête pour témoigner. Bien que Cole n’ait été trouvé coupable d'aucun méfait, il épousa Inna deux mois plus tard, avec l'amiral Volkov en tant que témoin. Ils ont eu une lune de miel de deux semaines, puis Cole a été réaffecté au destroyer UNSC Las Vegas. Ivan Troy Cole, qui n'était pas le fils biologique de Preston, naquit le 12 décembre 2492.

CODENAME : Surgeon suggère trois raisons pour lesquelles ce mariage a eu lieu. La première était que l'amiral savait quel cadet était le vrai père et n'a pas aimé ce qu'il a vu, et donc trouvé un remplaçant adéquat pour sa fille : Cole. Une deuxième était que l'enfant n'était pas le fruit de l'un des cadets et donc le petit-fils de l'amiral aurait été orphelin. La troisième, c'est que Cole avait une liaison avec Inna, mais n'était pas le père de l'enfant. De toute façon, l'amiral Volkov fit en sorte que Cole épouse sa fille. D'autre part, Cole en a été contraint par un sens de la chevalerie, ou par (comme certains détracteurs de Cole le prétendaient) une volonté de gravir les échelons au sein de l'armée de l’UNSC via son statut de beau-fils de l'amiral Volkov.

Au cours des huit années ayant suivi leur mariage, ils eurent deux autres fils et une fille, qui étaient biologiquement de Cole. Cependant, comme l'insurrection a éclaté à ce moment, Cole eut très peu l'occasion de voir Inna et leurs enfants, étant engagé sur la frontière pendant des mois et parfois même durant des années.

En 2494, alors posté sur le Las Vegas, Cole a été impliqué dans ce qui allait être connu sous le nom de l’incident du Callisto. Cette année-là, des insurgés capturèrent la corvette UNSC Callisto. En réponse, l’UNSC envoya un groupe de combat composé de trois destroyers légers - le UNSC Jericho, le UNSC Buenos Aires, et le UNSC Las Vegas - pour traquer le vaisseau renégat. Leurs équipages et leurs armes, inexpérimentés pour les uns et non testées pour les autres, ont été pris par surprise lorsque les insurgés ont fait exploser une arme nucléaire cachée à l'intérieur d'un astéroïde, détruisant le Buenos Aires et endommageant gravement le Las Vegas et le Jéricho. L'ensemble de l'équipage du pont de Las Vegas, excepté Cole, fut tué ou frappé d'incapacité, le laissant seul aux commandes du navire. Cole stoppa le Callisto, ordonnant la reddition des équipages insurgés. Cependant, Cole ordonna à son équipage de retirer le dernier missile Ares de son silo et le transporter vers la baie de transport 5. Lorsque le Callisto s’amarra au Las Vegas, le missile fut tiré directement dans la corvette et la paralysa, forçant ainsi sa reddition.

Le signal de détresse truqué de Cole était à la fois un coup de génie et une violation du protocole si grave que CENTCOM tergiversa sur l'opportunité de lui accorder la Légion d'honneur ou de l'amener en cour martiale. Finalement, ils ne l'ont pas fait, pour éviter de créer un précédent. Cependant, à partir de ce moment Cole ne pourrait plus jamais envoyer de nouveau un signal de détresse en territoire ennemi, personne ne le croirait.

Cole a rapidement été promu capitaine de frégate et il lui a été donné une petite corvette pour patrouiller dans les colonies extérieures. Après une douzaine de missions réussies durant cinq ans contre les forces rebelles et les flottes de corsaires, il monta au grade de capitaine et reçut l'honneur de commander le premier navire destroyer lourd armé d'un canon à accélération magnétique, le UNSC Gorgon. Cole a conduit le vaisseau dans de nombreux engagements, notamment dans trois contre la frégate capturé UNSC Bellerophon/Bellicose, qui lui échappa à deux reprises.

Inna a demandé le divorce en 2500. Cole lui a écrit, acceptant la responsabilité de l'échec de leur mariage, affirmant qu'elle n'a jamais voulu un mariage militaire à longue distance, et bien qu'il l'aimerait toujours, il ne pouvait pas ignorer son devoir envers l'humanité. Il a continué à écrire à la maison de ses enfants, mais n'a reçu aucune réponse, ce qui le conduisit à croire que Inna brûlait ses lettres.

Cole passa plusieurs années à se battre contre les insurgés dans les colonies extérieures. Il remporta de nombreuses victoires au cours de ses multiples batailles, mais il souffrait de problèmes psychologiques dus à son divorce.

Preston prit congé de ses fonctions en 2502 et épousa sa seconde femme, Lyrenne Castilla. Malheureusement pour Cole, elle s'avéra être une insurrectionnelle de haut rang et capitaine de l'ancien Bellerophon, désormais rebaptisé Bellicose. Quand l’ONI découvrit la double vie de Lyra, son intégrité fut remise en question, et les talents de Preston furent mis à la disposition de la Marine qui le réaffecta à un travail de bureau après sa promotion de contre-amiral . Seuls les efforts de l'amiral Harold Stanforth, un ami proche de Cole, l'empêcheront d'être traduit en une cour martiale. Peu de temps après, Cole fut informé que lors de la bataille du système Theta Majoris Ursae, le Bellicose a été pris dans l'attraction gravitationnelle de la géante gazeuse et fut, par ce fait, présumé perdu corps et bien. Cet événement aggrava les problèmes psychologiques de Cole.

En 2525, après avoir été éloigné par son travail de bureau sur Terre, Cole pris sa retraite après avoir été promu vice-amiral et vécu seul dans son appartement. Il avait connu trois divorces beaucoup médiatisées, et sa santé empirait avec l'usure : il eut deux crises cardiaques et eut un foie cloné.

Après que l' UNSC Heracles eut été gravement endommagé dès le premier contact avec l'empire Covenant, l'Office of Naval Intelligence demanda le retour de Cole au service pour conduire le plus grand groupe de combat dans l'histoire humaine, composé d'une quarantaine de navires, dans l'orbite d'Harvest, dans l'espoir de vaincre la menace extraterrestre. À contrecœur, il accepta leur demande.

Cole pris par au combat lors de la deuxième bataille d’Harvest en 2526, dans le groupe de combat X-Ray, composé de 40 navires au total, engageant un seul vaisseau Covenant. Mais l’armement et la technologie supérieures des ennemis dépassèrent la flotte humaine : Cole était sur le point de se retirer pour limiter les pertes humaines lorsqu'il se rendit compte que les boucliers Covenants étaient vulnérables à le feu concentré et nourri. Il ordonna donc à tous les navires d’envoyer tout ce qu'ils avaient comme puissance de feu sure l'unique vaisseau covenant. Les CAM tirèrent en premier, suivis par les missiles Archer et les ogives nucléaires Shiva. Bien que sa flotte vainquit le navire Covenant, treize vaisseaux de l'UNSC furent détruits pendant le combat.

En raison de l'impossibilité de maintenir la guerre en secret, la section II de l'ONI la révéla au public et donna à Cole les commandes de la majorité de leurs navires de guerre. Cole continua la lutte à travers les colonies extérieures durant cinq années supplémentaires.

Après la conclusion de la bataille de la Grande Ourse à Groombridge-1830, un Sangheili vivant fut capturé. L'amiral Cole commença à écrire le protocole éponyme après l'avoir interrogé. Sachant désormais que les Covenants avaient connaissance de l'humanité, il songea que le secret serait leur meilleure défense contre eux. Il créa donc le United Nations Space Command Emergency Priority Order 098831A-1, mieux connu sous le nom de protocole Cole. Il s’agissait d’un ordre d'urgence visant à empêcher le Covenant de trouver l'emplacement de la Terre ou tout autre centre de population humaine. Essentiellement, il s'agissait d'un ordre réduisant au maximum les chances que les Covenants récupèrent des données concernant l'emplacement de la Terre: pour ce faire, les navires battants en retraite devaient effacer toutes les données de navigations et programmer un saut en sous-espace sur un vecteur de trajectoire aléatoire. Si il était impossible pour le vaisseau de s'échapper ou d'effacer les données à temps, il avait ordre de s'autodétruire.


Dans la bataille de 18 Scorpii, le Bellicose revint au grand jour, lui qui était considéré comme détruit et assista les forces de l'UNSC pour détruire un seul vaisseau Covenant. Cette révélation accéléra d'avantage la dégradation de la santé mentale de Cole jusqu'au point de rupture. CODENAME : Surgeon a noté que ses carnets personnels se sont arrêtés peu de temps après, et son comportement s’est légèrement modifié.

La dernière et la plus réussie des batailles dans la carrière de Cole fut la bataille de Psi Serpentis le 18 avril 2543, dans lequel Cole mena une flotte de 162 navires de guerre contre une flotte de plus de trois cents navires Covenants. L'engagement a commencé quand la flotte de Cole, le groupe de combat India, sortit du sous-espace de l'autre côté de la géante gazeuse Viperidae. La flotte de l'Alliance qui s'était réunie se déplaça pour engager les vaisseaux humains, mais le groupe de combat India, divisé en deux parties, attaqua le Covenant des deux côtés de la planète. Ce stratagème permis à la flotte de Cole rapidement se regroupé sur un côté et d'ouvrir le feu sur un groupe de navires. Il détruisit ainsi les deux tiers de la flotte Covenante présente, soit plus de 200 navires. À la suite de cette première attaque surprise, la flotte extraterrestre s’est regroupée et a contre-attaqué disséminant le groupe de combat India dans l'ensemble du système.

Au même instant, une flotte insurrectionnelle dirigée par le Bellicose surgie du sous-espace engagea les navires Covenants. La flotte insurrectionnelle a tiré sur ces navires, qui tentèrent de s'enfuir en effectuant un saut d'urgence dans le sous-espace. Avec ce qui restait de sa flotte; Cole entreprit de détruire les vaisseaux Covenants n'ayant pas encore eut le temps de sauter. Mais à ce même moment, deux flottes Covenant, de plus de deux cents navires chacune, sont sortis du sous-espace afin de couvrir la fuite de la troisième flotte. Cole ordonna au reste du groupe de combat India de se replier vers la planète, laissant le vaisseau de commandement de Cole, l’Everest, faire face à l'ennemi seul. L’Everest fila vers Viperidae, évitant de mettre en action ses systèmes de défense non essentiels, mais ouvrant toutes les portes des silos à missiles. Cole envoya par la même occasion une transmission ouverte à la flotte de l'Alliance, se moquant d'eux et de leur soit-disante supériorité religieuse ouvertement.


«

Écoutez-moi, Covenants. Je suis le vice-amiral Preston J. Cole, commandant le vaisseau amiral humain Everest. Vous prétendez être les saints et glorieux héritiers de l'univers ? Je crache sur votre prétendue sainteté. Vous osez nous juger inaptes ? Alors que j'ai personnellement envoyé plus de trois cents de vos navires vaniteux en l'enfer ? Après avoir éjecté votre armada hors d'Harvest - pas une fois - mais deux fois ? D'où je m’assois, c’est nous qui sommes les dignes héritiers. Si vous pensez autrement, vous pouvez venir et essayer de me prouver le contraire.

»


Le Covenant ignora le groupe de combat India et se déplaça vers l’Everest. Cole plongea dans l'immense attraction gravitationnelle de Viperidae, désormais incapable de revenir en arrière. Le Covenant tira sur le navire, mais la gravité courba le tir et empêcha sa destruction. Cole railla les Covenants une dernière fois :

«

C'est le mieux que vous puissiez faire ? Regardez ce que peut faire un homme en colère !

»


Cole décida alors que l’Everest tirerait tout ce qu’il avait - non sur la flotte Covenante, mais en direction de Viperidae. L'hydrogène surpressurisé dans l'atmosphère de la géante gazeuse fut allumé par les cent ogives nucléaires Shiva tirées sur elle, et Vipéridae explosa pour former une naine brune. Lorsque l'explosion cessa, chaque vaisseau Covenant, y compris l'UNSC Everest de Preston Cole, avaient disparus.

Après sa mort apparente, il y eu des spéculations sur le fait que l'amiral Cole, après avoir détruit deux flottes Covenantes entières, aurait fait un bond à la dernière seconde en sous-espace. Il aurait apparemment utilisé les restes de l’UNSC Io comme substitut à l’Everest, déclenchant une volée de missiles Archer prématurément, qui avec leur explosion devant son navire eurent la fonction de leurre empêchant quiconque de voir la rupture en sous-espace, lui offrant la possibilité de s’échapper en toute sécurité.

Selon CODENAME : Surgeon, son IA a analysé des images de la bataille de Psi Serpentis, et calculé qu'il y avait une chance sur 89,7 % que Cole ait survécu et se soit échappé avec un saut en sous-espace d'urgence. Il a également été spéculé qu'il pourrait avoir trouvé une planète à coloniser avec son amante, Lyra, étant donné qu'il avait toujours voulu se retirer pour devenir agriculteur. Après la bataille, les rumeurs de forces humaines indépendantes luttant avec succès contre le Covenant commencèrent à émerger, mais disparurent rapidement. Preston Cole a été remercié par l'humanité en tant que tacticien militaire brillant et comme symbole d'espoir, aujourd'hui perdu, et le jour de sa mort supposée a été désignée comme un jour de deuil.

CODENAME : Surgeon a recommandé à CODENAME : Usual Suspects que l’UNSC devrait essayer de trouver Cole et le persuader de se battre pour l'humanité à nouveau, compte tenu de l'état très instable et affaiblie de l'humanité après la guerre Humain contre Covenant.


Incohérences[modifier]

  • Cole est amiral dans la plupart des autres sources de l'univers, mais il ne dépasse jamais le grade de vice-amiral dans cette biographie.
  • Stanforth est décrit comme un amiral, ce qui contribue à la chronologie incohérente de ses grades.


Halo : Evolutions
Nouvelles :
Premier tome : IntroductionSoma the Painter* • PariahStomping on the Heels of a FussMidnight in the Heart of MidlothianDirtHeadhuntersThe Impossible Life and the Possible Death of Preston J. Cole
Deuxième tome : Blunt InstrumentsThe Mona LisaPalace HotelHuman WeaknessWages of Sin* • The ReturnFrom the Office of Dr. William Arthur Iqbal
*Nouvelles ajoutées dans la deuxième édition
Poèmes : BeyondAcheron-VIIIconConnectivity
Adaptations vidéo :
Midnight in the Heart of MidlothianHeadhuntersThe Mona LisaThe Return