Preston Cole

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le [https://discord.gg/SSJtMT3 chat Discord] pour toute demande de création de compte. <noinclude>[[Catégorie:WikiHalo]]</noinclude>
(Redirigé depuis Preston Jeremiah Cole)
Aller à : navigation, rechercher
Preston Jeremiah Cole
HWG-Preston Cole 01.jpg
Informations
Naissance :

3 novembre 2470

Décès :

18 avril 2543 (supposée)

Sexe :

Masculin

Affiliation :

UNSC, Navy

Numéro de service :

03956-26127-PC[1]

Grade :
Vaisseaux :

UNSC Everest

Batailles :
Voir source - Modifier - Liste

Preston Jeremiah Cole était un officier de la Navy de l'UNSC ayant servi au cours de l'insurrection et de la guerre Humain contre Covenant. Il est surtout connu pour la création du protocole Cole, une loi centrale dans l’organisation de l'UNSC, ainsi que sa participation à la deuxième bataille d'Harvest, qui lui valut le surnom de Héros de Harvest (Hero of Harvest).[2]


Vie civile[modifier]

Preston Cole est né le 3 novembre 2470. Il est le troisième fils (d'une fratrie de sept enfants) de Jennifer Francine Cole et de Troy Henry Cole. Il passa son enfance dans la ville rurale de Mark Twain, Missouris, sur Terre. Petit il était décrit comme un enfant précoce qui obéissait à ses parents. Son père était producteur laitier, sans casier judiciaire ni passé militaire, suivant la foi Quaker sans être très zélé. Sa mère avait été arrêtée une fois à l'âge de 22 ans pour avoir protesté contre l'augmentation des taxes. Son grand père maternel, le capitaine Olivier Franks reçut la Bronze Star. Malgré une ère de prospérité, la famille Cole à toujours eu du mal à joindre les deux bouts.

Son professeur de CM2, le docteur Lillian Braton, le décrit comme « un élève naturellement intelligent qui tend à travailler trop dur même quand il joue ». Elle a noté une certaine tendance à trop analyser et à manquer d'imagination. La même année, il atteint un score parfait au test de pré-algèbre, ce qui n'était encore jamais arrivé. Après avoir été accusé de tricher et avoir repassé le test, une assistante sociale passa chez lui pour procéder à des tests psychologiques.

A l'âge de quatorze ans, Cole fit un essai en cours de Français intitulé La viabilité de la colonisation expansive. Bien qu'il ne fut pas forcément bien vu par son professeur, il prédit les grandes lignes de l'Insurrection dix ans avant l'incident du Callisto. Bien qu'il voulait intégrer une école militaire prestigieuse, ses mauvaises notes l'en empêchèrent. Il rentra donc à l'UNSC le 21 septembre 2488, en tant que simple matelot.


Vie militaire[modifier]

Après le camp d'entrainement Sierra Largo et celui d'entrainement en micro-gravité, il fut assigné à l'un des navires de l'Administration Militaire Coloniale, le Season of Plenty. Alors que le navire se préparait à partir, son IA Lorelei, se mit en veille pour une maintenance de routine. Au lieu de démarrer l'intelligence de sauvegarde, le capitaine de la corvette ordonna à son astronavigateur Otto Seinman de calculer les coordonnées du saut à la main. Au lieu de le faire, Seinman écrivit les formules de base et les donna à calculer à Cole. Celui-ci trouva alors une nouvelle façon de calculer les coordonnées de saut. Seinman, impressionné le recommanda à l'Académie Lunaire (OCS).

A l'OCS il fut pris dans un scandale impliquant Inna Volkov, la fille de l'amiral Volkov. Elle avait en effet disparu et signalée en compagnie d'un jeune homme. On découvrit peu après qu'elle était enceinte, surement de ce jeune homme dont elle ne voudra jamais parler. Le 7 juin 2492, une commission fut mise en place et Cole faisait partie des six suspects. Bien qu'il ne fut pas accusé (on ne su jamais de qui il s'agissait) il épousa Inna Kolkov deux mois après. La lune de miel dura deux semaines puis il fut affecté à l'UNSC Las Vegas. Le 12 décembre 2492 naissait Ivan Troy Cole qui n'était pas son fils biologique. Pendant les 8 ans qui suivirent il eut 4 enfants avec Inna, tous les siens.


Insurrection[modifier]

En 2494, alors qu'il était à bord de l'UNSC Las Vegas , il fut impliqué dans ce qui deviendra l'incident du Callisto. Cette année là, les insurgés prirent le contrôle de la corvette UNSC Callisto. En réponse, l'UNSC envoya pour la traquer le UNSC Jericho, l'UNSC Buenos Aires et l'UNSC Las Vegas. Leurs équipages étaient inexpérimentés et ont été pris par surprise lorsque le Callisto fit exploser un astéroïde à l'aide d'une bombe nucléaire. Le Buenos Aires fut détruit, les deux autres furent gravement endommagés. Tous les membres de la passerelle furent tués à l’exception de Cole qui ordonna la reddition du navire et l'activation du signal de détresse. Lors de l'approche du Callisto afin d'occuper et de secourir le Las Vegas, il demanda aux technicien de déplacer un missile Ares dans la baie de chargement et le fit tirer à l'intérieur du UNSC Callisto, les forçant à se rendre.

Ce faux signal de détresse fut considéré comme un coup de maître et comme une violation très grave du protocole, à telle point que l'on hésitait entre lui décerner une médaille et la cour martiale. Finalement, il fut décidé qui rien ne se fera, afin de ne pas avoir de précédent.

En tout cas, Cole décida de ne plus jamais envoyer de signal de détresse en territoire ennemis, car personne ne le croirait :

«

Se rendre n'est littéralement plus une option pour moi.

Commandant Preston Cole
»

Il fut nommé commandant et reçu un petit croiseur pour patrouiller dans les colonies extérieures. Après une douzaine d'engagements en 5 ans, il fut nommé Capitaine et reçu l'honneur de commander le premier destroyer de l'UNSC a posséder un CAM, le UNSC Gorgon. Cole engagea son vaisseau dans de très nombreux combats, plus notablement dans trois contre la frégate insurgée UNSC Bellerophon/Bellicose. Lors du dernier, l'escarmouche de Theta Ursae Majoris, lui et le capitaine du Bellicose s'échangèrent des messages textes.

En 2500, sa femme Inna Kolkov demanda le divorce. Cole lui écrira, acceptant la responsabilité de l'échec de leur mariage, affirmant n'avoir jamais voulu d'un mariage à longue distance, mais que son devoir envers l'humanité était plus fort que son amour pour elle. Il continuera d'écrire des lettres a ses enfant mais ne reçu jamais de réponse.

Cole passera plusieurs années dans les colonies extérieures. Il gagna la grande majorité des batailles où il fut impliqué mais son divorce le fit souffrir de problèmes psychologiques.

Il épousera finalement Lyrenne Castilla en novembre 2502 après une romance de 14 mois. Malheureusement pour Cole, il s’avéra que c'était une insurgée de haut rang et le capitaine du Bellicose. Lorsque l'ONI le découvrit, son intégrité remise en question, Cole fut rappelé sur Reach. Seul son statut de héros de guerre et les efforts de son ami l'amiral Stanforth lui permirent de ne pas passer en cour martiale mais il fut soumis à un interrogatoire poussé par les membres de l'ONI. Peu avant son débriefing, le Bellicose fut considéré comme perdu lors de la bataille de Theta Ursae Majoris. Afin de voir sa réaction, le rapport du combat fut lu à Cole qui resta imperturbable.

Cole fut envoyé derrière un bureau sur Terre et promu contre-amiral pour le faire taire. Toutes ses demandes de ré-affection sur un vaisseau et ses propositions d'améliorations de l'UNSC furent rejetées. Après 8 mois sur Terre, on lui proposa une retraite anticipée et une promotion honoraire comme vice-amiral. Il accepta.

Lors des deux décennies suivante, Cole resta dans l'ombre. Durant cette période, il subira deux attaques cardiaques et une transplantation d'un foie cloné.


Batailles contre les Covenants[modifier]

Après le retour du CMA Heracles sur Reach, l'ONI demandera à Cole de reprendre son ancien poste de vice-amiral avec une flotte de quarante navires sous son commandement dans l'espoir de vaincre la menace Covenante. Il accepta à contre-cœur.

À la tête du groupe de combat X-ray, il dirigea la deuxième bataille d'Harvest. Lors de cette bataille, ses quarante navires attaquèrent un seul vaisseau covenant positionné au dessus d'Harvest. La technologie covenante étant bien supérieure, les commandants de Cole proposèrent une retraite totale. Heureusement, grâce aux informations disponibles depuis la bataille de Chi Ceti, Cole s'aperçut que seul un déluge massif d'énergie pourrait détruire un bouclier covenant. Cole fit tirer tous ses navires avec leur CAM, suivi de volées de missiles Archer et Shiva. Cette inspiration de dernière minute marcha. Le navire ennemi fut détruit mais la flotte X-ray perdit treize de ses vaisseaux. Cette défaite l’a convaincu de publier le protocole Cole, pour qu'ainsi, la localisation de la Terre ne soit jamais connue des Covenants.

L'existence des Covenants devant rester secrète, l'ONI camoufla la bataille et la remplaça par la destruction d'un satellite de communication rebelle. Elle fit aussi croire que Second Base et Green Hills furent attaqués par les rebelles et fit passer sous le silence l'abandon de Chi Ceti IV.

Devant l’impossibilité de laisser cette guerre secrète, l'ONI annonça l'existence des Covenants et nomma Cole à la tête de la majorité des vaisseaux de l'UNSC. Cole continua de se battre dans les colonies extérieures durant les cinq années qui suivirent.

A la bataille d'Alpha Aurigae en octobre 2526, Cole perdit 37 de ses 117 navires pour détruire 12 navires covenants (dont trois transporteurs d'assaut). Celle du système XI Bootis A vit la perte de 30 navires humains pour celle de 7 navires covenants.


Fin de carrière et mort[modifier]

En 2535, il se trouvait sur Falaknuma où il débriefa le lieutenant Jacob Keyes à la suite des évènements des Décombres.[3]

«

Ce sont des hommes comme Keyes qui vont nous sauver, vous le savez ? Il nous en faudrait plus comme lui.

Cole au capitaine Hadley.[4]
»


La bataille de Psi Serpentis fut sa dernière. Cole y affronta à la tête de 162 navires deux flottes covenantes totalisant près de 300 navires. Son sacrifice final et l'aide de 55 vaisseaux rebelles permit à l'UNSC de remporter sa dernière grande victoire spatiale.

Divers[modifier]

HWG-Preston Cole 02.jpg


Notes[modifier]

  1. Selon les sources, le grade de Cole pour le reste de la guerre Humain contre Covenant varie entre amiral et vice-amiral.

    Selon Halo Wars : Genesis et la chronologie de Halo Wars, il fut promu de vice-amiral à amiral suite à la deuxième bataille d'Harvest en 2526, un événement annoncé sur des canaux publics. Halo : La Chute de Reach, Halo : Le Protocole Cole, Halo Encyclopedia, le mémorial de l'ONI et le manuel de Halo : Combat Evolved mentionnent tous Cole comme un amiral après 2526.

    La biographie de Cole dans Halo : Evolutions, The Impossible Life and the Possible Death of Preston J. Cole, n'indique néanmoins aucune promotion après 2526 et désigne toujours Cole comme vice-amiral. Le Canon Fodder Bulkhead Banter, confirme cette version en désignant Cole comme vice-amiral.


Sources[modifier]

  1. Halo : La Chute de Reach, Addenda Le sujet Groombridge
  2. Halo : Le Protocole Cole, ch. 73
  3. Halo : Le Protocole Cole, ch. 73 et 74
  4. Halo : Le Protocole Cole, ch. 74


AbiadJilan al-CygniAmtowerAustenArreltsBradleyDavid BrightlingJason BurtBadia CampbellCernyChoXaing ChoDaniel ClaytonPreston ColeKeith CollingwoodR. ConeyCullenJames CutterDe BlancAndrew Del RioDominiqueEllen DowskiMattius DrakeBethany DurrunoEricRyan FrankRoland FreemontFrenchFryeJ. GarciaGerovGomezGreeneRick HaleHallJoseph HarperHealyAki Hikowa« Hocus »Terrence HoodIglesiasAlexis IndaraJaggersJames (Infinity)Kristóf JenJenkinsYsionris JeromiJespersenJetJohnson (Spirit of Fire)JunoJacob KeyesMiranda KeyesDante KirtleyKovalicKwanKwonK. LanbaRichard LashThomas LaskyRai LiWilliam LovellVioleta MaldiniFrancis MallardeSamuel MarcusJean MawikiziMcNallyMcRobbFranklin MendezMitchellMary MurphyW. MurrayNevelKopano N'SingileO'NeilOnikaPascalPasqualeCarl PattersonPauleyPetersonShiela PolaskiPriselkovGail PurdyCarol « Foehammer » RawleyAlexander ReavesRemiArthur ResnickRichardsonRyderCyrus ShawOtto SeinmannThom ShephardSinghRolf SorensonMichael StanforthBill StreeterEdgar SykesHoratio TemkinBerlin TurskGraselyn TuwaMaribeau VerediKonrad VolkovWallaceWangH. T. WardJulian WatersWelkeWilliamsDanforth WhitcombWrenJoe YangDmitri ZhengI. Zhou