Les Décombres

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le [https://discord.gg/SSJtMT3 chat Discord] pour toute demande de création de compte.
(Redirigé depuis Décombres)
Aller à : navigation, rechercher
«
Si chacun de ces astéroïdes est habité, il ne s'agit pas d'une simple planque d'insurgés. Il s'agit d'une véritable métropole flottante… Derrière les lignes ennemies.

»
Les Décombres
TCP-The Rubble (cover art).jpg
Informations
Intelligence artificielle :

Juliana

Batailles :

Bataille des Décombres

Voir source - Modifier - Liste

Les Décombres[Note 1] (The Rubble en VO) était une installation rebelle humaine dirigée par l'IA Juliana, située dans la ceinture d'astéroïdes autour de la planète Hésiode dans le système 23 Librae. Elle était composée de nombreux bâtiments installés dans des astéroïdes reliés entre eux, et était principalement habitée par les survivants de la planète Madrigal et des autres planètes du système vitrifiées par les Covenants. Des Rapaces y vivaient également dans une relative harmonie avec les humains.


Historique[modifier]

La station était à l'origine un site minier[2] avant de devenir une base insurrectionniste. Lorsque les Covenants prirent d'assaut le système en 2528[3], les survivants furent accueillis par les insurrectionnistes de la base, qui l'agrandirent afin d'accueillir les réfugiés.[4] La plupart des réfugiés, bien que la plupart étaient neutres, voir pro-UNSC, accordèrent dès lors un certain soutien à leurs sauveurs, sans pour autant être des insurrectionnistes eux-mêmes ou des sympathisants.[3] Des contrebandiers ayant fuit les colonies intérieures y trouvèrent également refuge.[2]

Lorsque celle-ci fut découverte par les Rapaces, revenus dans le système pour miner les astéroïdes, le Conseil paniqua et se désorganisa. Peter Bonifacio prit alors l'initiative de les contacter : il s'avérait que leurs intérêts se rencontraient car les deux parties souhaitaient marchander. En échange d'armes Covenantes, Les Décombres fournissait aux Rapaces des réacteurs Shaw-Fujikawa, les Prophètes ayant interdit la construction de ces appareils.[2] Les Rapaces participèrent même à l'extension de la station.[5]

Mais ils étaient aux ordres du Haut Prophète de la Vérité, qui comptait soutirer aux humains la localisation de la Terre en forgeant une alliance. Nombreux étaient les habitants qui se doutaient que les Rapaces tentait uniquement d'acheter la confiance de l'humanité pour mettre la main sur les données de navigation vers les colonies intérieures et la Terre, pour mieux les trahir par la suite.[3] Au fil du temps, l'IA dirigeant la station dépassa sa durée de vie maximum de 7 ans et devint instable, bien qu'elle le cacha.

En 2535, la station abritait plusieurs navires contenant des données de navigation indiquant l'emplacement de la Terre, les rendant illégaux au regard du protocole Cole nouvellement établi. C'est pour éliminer ces données que la Gray Team des Spartans-II fut envoyée dans la station. En une semaine, l'équipe élimina la quasi-totalité des données sensibles de la station en détruisant les vaisseaux ou en les effaçant via un virus.[5] Seuls le vaisseau Kestrel, détruit peu de temps plus tard, et une puce de donnée conservée par Ignatio Delgado contenaient encore de telles données au terme de la semaine.[4] Delgado fit son possible pour cacher les données aux mystérieux destructeurs et à Peter Bonifacio, qui les convoitaient pour les vendre aux Rapaces, persuadé qu'ils ne seraient pas dangereux.[6] Peu de temps après, le vaisseau Covenant Retribution's Thunder fut détruit à proximité de la station,[7] et le UNSC Midsummer Night, ayant trouvé la station en suivant le Kestrel, fut capturé suite à la trahison de Badia Campbell.[8] Maria Esquival proposa aux prisonniers d'intégrer la population de la station moyennant l'ingestion d'un traceur et une surveillance rapprochée le temps de l'intégration, vantant la démocratie de la station et rappelant que l'UNSC n'avait pas protégé les proches morts dans les colonies extérieures, mais Jacob Keyes rappela également à l'équipage la dangerosité de l'alliance avec les Covenants. Certains ODST acceptèrent de s'intégrer afin de jouer les espions pendant que l'équipage du pont fut emprisonné.[9]

Lorsqu'il fut découvert que les Rapaces prévoyaient de trahir l'humanité, Juliana ordonna la retraite des habitants dans l'habitat Exodus avant de démanteler le reste de la station, tuant les aliens.


Fonctionnement[modifier]

La station est une technocratie où une grande partie des décisions sont votées,[2] dirigée par le Conseil de sécurité constitué de neufs élus gérant la défense de la station, et l'ordre est maintenu par les Forces de défense, disposant d'un entrepôt d'armes et de munitions dans l'habitat Greenworthy. Des cargos, des vaisseaux personnels et des drones patrouillent à moyenne distance de la station.[10]

La station est composée de centaines d'astéroïdes troyens de la ceinture d'Hésiode, situés entre les points de Lagrange L4 et L5, ramenés à une distance inférieure à 1600 mètres,[1] disposants d'une gravité artificielle.[11] Chaque astéroïde est relié aux autres via des tubes d'arrimage flexibles.[5] Ces tube, immenses tant en largeur qu'en longueur, sont fixés aux astéroïdes via des joints rotatifs qui tournent au rythme des astéroïdes. La gravité n'étant pas assurée dans les tubes, des rampes sont fixées aux parois afin que les piétons puissent avancer. Une navette assurant la liaison circule au centre du tube accrochée à un rail de MagLev.[4] Afin de ne pas briser les tubes, les astéroïdes sont équipés de propulseurs permettant de les maintenir automatiquement dans une position sûre.[1]

Chaque habitat est creusé à l'intérieur d'un astéroïde, et la gravité est assurée sur toutes les parois. On observe donc des arbres « au plafond ».[4]

En 2535, la station était toujours en expansion et on distinguait les habitats centraux et extérieurs, ces derniers étant toujours en train d'être minés et évidés et aménagés. Les installations de ces habitats possédaient des sas au lieu de portes, au cas où une dépressurisation serait créée par un brèche accidentelle dans le mur de l'habitat.[11]


Résidents connus[modifier]


Lieux[modifier]

Un habitat correspond à un astéroïde. On distingue ceux au centre de la station (Inner Rubble) et ceux situés sur ses bord (Outer Rubble).

Notes[modifier]

  1. Traduit par « La Chaîne » dans les terminaux de Halo 2 : Anniversary.


Source[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Halo : Le Protocole Cole, ch. 23
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Halo : Le Protocole Cole, ch. 30
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Halo : Le Protocole Cole, ch. 7
  4. 4,0, 4,1, 4,2 et 4,3 Halo : Le Protocole Cole, ch. 3
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 Halo : Le Protocole Cole, Prologue
  6. Halo : Le Protocole Cole, ch. 14
  7. Halo : Le Protocole Cole, ch. 22
  8. Halo : Le Protocole Cole, ch. 26
  9. Halo : Le Protocole Cole, ch. 30
  10. Halo : Le Protocole Cole, ch. 26
  11. 11,0 et 11,1 Halo : Le Protocole Cole, ch. 6


Stations spatiales
Plates-formes de défense orbitale : AthènesLe CaireMalteNassauOaxaca
Stations médicales : EnduranceHopefulLockhartM2SL Recovery
Avant-postes radar : ArchimedesDemocritusFermion
Stations de réparation/ravitaillement : Anchor 9Anchor 10CradlePlate-forme de construction 966A (Delphi)
Stations militaires : AnvilArgent MoonCarinaeChironFathomIvanoffJeffersonLisbonPlates-formes MuneraTripoliWayward Rest
Stations civiles : AurigaCastellanetaLes DécombresSpatio-dock GammaTiara
Covenantes : Grande BontéHiérophante InflexiblePlate-forme orbitale RanarumSpatioport Ap'otStation Constant SustenanceStation spatiale d'Oth Lodon