Invasion de Cassidy III

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le chat Discord pour toute demande de création de compte.

Cette page contient des informations tirées de Halo : Bad Blood susceptibles de spoiler.
Consultez-la en connaissance de cause.
Invasion de Cassidy III
Informations
Date :
Peu après le 29 octobre 2558[Note 1]
Lieu :
Issue :
Succès de l'invasion par les Entités
Faits notables :
Des membres clés de l'URF et les forces de l'UNSC parviennent à quitter la planète
Belligérants
Forces
Commandants
Aucune supervision
Pertes
  • Un nombre inconnu de miliciens et civils combattants
Un nombre inconnu d'Armigers

L’invasion de Cassidy III est une des nombreuses invasions planétaires menées par les Entités contre les colonies refusant de se soumettre à leur autorité. Cassidy III était habitée par des rebelles humains de l'URF, avec qui l'ONI entra en contact afin d'obtenir le droit d'étudier les artéfacts forerunners locaux cachant la colonie aux Entités. Les Entités localisèrent la planète peu après cette rencontre et déployèrent un Gardien pour mener l'invasion, qui dura peu de temps avant que les rebelles ne se soumettent. Ils parvinrent néanmoins à évacuer scientifiques et combattants éminents avant leur reddition, et le troupes de l'ONI parvinrent à quitter la planète après l'abandon des hostilités.

Contexte[modifier]

Prise de contrôle des Entités[modifier]

Le 28 octobre 2558, les Entités demandèrent aux habitants de la Voie lactée la soumission à leur doctrine de protection et déployèrent des Gardiens pour soumettre les colonies résistantes. Les éléments de l'UNSC ayant échappé aux Gardiens à bord de l'UNSC Infinity commencèrent à établir des plans de contre-attaque et remarquèrent que toutes les colonies humaines autour de Cassidy III avaient été envahies par les Entités, mais que Cassidy III elle-même avait été épargnée. L'ONI conclut que le camouflage entourant la planète,[1] déjà exploité par l'UNSC durant la guerre Humain contre Covenant,[2] restait efficace contre les Entités, et plaça l'agent Veronica Dare en charge d'acquérir les données nécessaires pour reproduire cette technologie via une mission diplomatique avec les rebelles locaux. L'ONI préféra la voie diplomatique plutôt qu'une invasion pour établir une base locale afin d'écarter toute chance que l'URF ne détruise les installations avant que l'UNSC n'en ait pris le contrôle.[1]

Rassemblement d'Alpha-Nine[modifier]

Afin de mener la mission à bien, Dare choisit d'utiliser le Spartan rebelle Michael Crespo comme agent de liaison, et estima que les meilleures troupes possibles pour collaborer avec lui seraient ses anciens compagnons de l'équipe Alpha-Nine, Edward Buck et Kojo Agu. Malgré la réticence de Buck, celui-ci accepta de participer à la mission.[1] À bord du Condor Foxtrot 111, Dare et Buck récupérèrent Agu, accompagnant une mission diplomatique sur Balaho,[3] puis l'Huragok Rapide-À-S'adapter et sa gardienne Sadie Endesha dans un site de l'ONI dans Daedalus, sur la Lune.[4]

L'équipe libéra ensuite Crespo, enfermé dans la station d'entraînement des Spartans-IV, rencontrant la résistance de l'IA Leonidas acquis à la cause des Entités. En plus de Crespo, l'équipe récupéra Taylor Miles et Gretchen Ketola, alors en cours de formation dans la station.[2]

Rencontre diplomatique[modifier]

Alpha-Nine prit contact avec la colonie rebelle sur Cassidy III, appelée Hole in the Wall, à leur arrivée en orbite. La maire Juanita Wells refusa initialement tout contact malgré la présence à bord de Crespo, mais ce dernier la convainquit des intentions pacifiques de la rencontre en indiquant que l'UNSC aurait autrement pu déployer une force d'assaut à la place.[5] Sur une recommandation de Crespo, les Spartans se rendirent à la rencontre avec uniquement leurs armes de poing et sans casque.[6]

Wells refusa dans un premier temps de laisser l'UNSC étudier le camouflage, considérant que la prise de contrôle des Entités était du fait et de la responsabilité de l'UEG, en tant que créateurs de Cortana, et que cette technologie pourrait être utilisée contre les rebelles par l'UNSC à l'avenir. L'UNSC soutenait que la découverte et la soumission de Cassidy III par Cortana ne serait qu'une question de temps étant donné que sa position était déjà stockée dans les systèmes de l'ONI et de l'URF, et qu'il était nécessaire de maîtriser le camouflage pour l'employer contre l'ennemi commun. Crespo appela également à la solidarité avec les autres colonies de l'URF, son soutien aux arguments de l'UNSC étant décisifs pour convaincre la population locale. Au désarroi de Crespo qui comptait avoir acheté sa liberté, Wells et Dare convinrent de le laisser aux mains de l'UNSC comme assurance le temps que l'Huragok mène son étude des artéfacts en terrain rebelle.[7]

Invasion[modifier]

À l'insu des troupes de l'UNSC, Leonidas était parvenu à implanter des fragments de sa personnalité dans les armures Mjolnir de Miles et Ketola. Lorsque l'Huragok découvrit et isola ces fragments dans une tablette numérique, Leonidas avait déjà utilisé les systèmes de communication des armures pour transmettre la position de Cassidy III au reste des Entités. Un Gardien arriva sur la planète peu après[8] et désactiva la majorité des sources d'énergie de la colonie pour empêcher toute fuite avant d'ouvrir des portails connectés à la planète Genesis pour déployer des Armigers et pacifier la population.

Bien qu'enragée par le fait que les troupes de l'UNSC avaient accéléré l'arrivée de l'ennemi, Wells accepta que la présence du Gardien rendait toute résistance impossible et laissa l'Huragok réactiver les vaisseaux-cargos neutralisés par le tir du Gardien,[9] afin de prioriser la fuite des chercheurs ayant établi des données de base sur le camouflage et des meilleurs soldats afin d'alimenter la résistance de l'URF contre Cortana.[10] Rapide-À-S'adapter réactiva le Condor des troupes de l'UNSC pour les transporter avec la maire jusqu'au commissariat local, où l'Huragok réactiva les communications locales, Crespo reçut une arme et une armure assistée rudimentaire et Agu un fusil Stanchion. Le groupe affronta les Armigers pour rejoindre le spatioport local, et les réacteurs de l'armure de Buck furent endommagés par un Armiger durant le combat. Afin de détourner l'attention du Gardien et l'empêcher d'abattre les cargos en vol, Miles et Ketola transportèrent les pilotes rebelles dans leur Condor jusqu'à la planque où les rebelles conservaient des Broadswords,[11] épargnés par le tir du Gardien grâce à leur position éloignée.[9] Les neufs chasseurs disponibles furent abattus en distrayant le Gardien.

Les douze vaisseaux de transport disponibles furent réactivés et lancés avec succès vers une destination connue uniquement des membres de l'URF et de Crespo, avec à leur bord une fraction négligeable de la population rebelle. Crespo et Buck durent empêcher des mouvements de foule qui retarderaient le départ.[10] Wells prononça alors la reddition de la population restant sur la planète à Leonidas. Celui-ci refusa en premier lieu de contacter le Gardien pour transmettre le message, mais s'exécuta quand Buck exprima la possibilité qu'il soit puni par Cortana s'il permettait des morts inutiles. Leonidas contacta le Gardien via la tablette et celui-ci cessa les hostilités, renvoyant les Armigers sur Genesis. Quand Wells continua d'accuser l'UNSC d'avoir provoqué l'invasion, Leonidas la contredit en se désignant lui-même comme coupable, et n'ayant fait qu'accélérer l'inévitable, répétant les précédents arguments avancés par l'UNSC.[12]

Après l'invasion[modifier]

Les hostilités cessées, Leonidas informa Wells du retour prochain des Armigers pour réparer les dégâts provoqués par l'invasion ainsi que pour fournir des vivres, en échanges de tout l'armement possédé par la colonie.[12] Buck confia également la tablette contenant l'IA à un fragment détaché par le Gardien pour le récupérer, mais Agu utilisa son fusil Stanchion pour détruire la tablette et éliminer Leonidas, avant que les troupes de l'UNSC ne commencent leur fuite de la planète.

Le Gardien fit de nouveau feu pour empêcher leur fuite avant que le Condor ne puisse quitter l'atmosphère, obligeant Buck et Rapide-À-S'adapter à sortir du vaisseau en chute libre pour effectuer une réparation d'urgence sur le moteur d'une des ailes du vaisseau. Un instant après la fin de la réparation, les sangles retenant l'Huragok à Buck se brisèrent et tous deux tombèrent en chute libre, les propulseurs de l'armure de Buck étant hors service. Buck ordonna au reste de l'équipe de fuir sans eux, mais Dare étant toujours commandant de la mission elle annula son ordre. Ketola manœuvra le Condor pour permettre à Crespo de tirer Buck et l'Huragok dans la cabine. Cette action répara considérablement la confiance de Buck envers lui. Les troupes parvinrent alors à quitter le système et à rallier l'UNSC Infinity,[13] où Buck soutint auprès du capitaine Lasky que la bonne attitude démontrée par Crespo durant l'opération faisait de lui un bon candidat en tant que liaison diplomatique avec l'URF.[14]

Notes[modifier]

  1. Le raid de Daedalus se déroule entre le 29 et le 30 octobre 2558. Le temps passé entre cette opération et l'invasion est inconnu, elle pourrait prendre place à la toute fin du mois d'octobre ou au tout début du mois de novembre.

Sources[modifier]


Autres types de conflits
Assauts : CapitaleCrystal SecurityDomaine 'XellusNid de CorbeauxStation IvanoffAssaut de Meridian
Insurrections : Mamore
Massacres : Eridanus SecundusSystème Hydra
Raids : Base ChawlaBase SWORDCuirasséDaedalusGedgowGrande BontéInstallation 08 (04b)KilimandjaroMantle's ApproachMetisetteVergeTruth and Reconciliation
Escarmouches : CapellaHarvestTheta Ursae MajorisPlanet of Blue and RedVisegrád
Sièges : AethiaFort AlamoKolaarLunes AtlasParis IV
Campagnes : HarvestLunes joviennesMarsRequiem
Abordages : Infinity 1erInfinity 2eFinnegan's WakeMeriwether LewisPious InquisitorThe Heart of Midlothian
Autres : Attentat de BikoEmbuscade sur l'Installation 04Incident du CallistoIncident du Mona LisaInvasion de Cassidy IIIInvasion de Draco IIILutte pour la pureté idéologiqueMission PlongeonRévolte des GrognardsSixteenth Unggoy DisobedienceSoumission des Chasseurs

GuerresBataillesOpérations militaires