Le sujet de cet article est considéré comme une des bases de Halo.

Terraformation

Le WikiHalo rappelle à ses contributeurs que toute information ajoutée doit être officielle et vérifiable. Les contributions sans sources et les théories sur Halo Infinite seront rejetées.

Mars, présentant des océans, de la végétation, des nuages et des calottes glaciaires.

La terraformation décrit à la fois l'action et la technique permettant de transformer une planète inhabitable en un monde colonisable.

Humains[modifier]

Les techniques de terraformation de l'UEG étaient primitives au début de la Domus Diaspora, poussant les humains à établir leurs premières colonies extrasolaires sur des planètes déjà habitables.[1] Avec l'expansion de l'humanité, les technologies de terraformation connurent un bond qui rendirent rapidement accessibles des techniques permettant de terraformer une planète en seulement quelques décennies.[2] Cependant, il n'est pas toujours possible de terraformer une planète si les conditions sont trop difficiles sur celle-ci.[3]

Grâce à des machines appelées processeurs atmosphériques (atmospheric processors), l'humanité peut modifier l'atmosphère d'une planète pour la rendre habitable. Néanmoins, ce procédé n'est fonctionnel que pour des planètes dont l'habitabilité est déjà élevée.[4] Une méthode, nommée spallation-heavy, consiste à appliquer une seconde couche au manteau tellurique de la planète en transférant une grande partie de l'hélium-3 contenu dans l'exosphère de la planète dans cette seconde couche.[5] Le processus de terraformation est notablement plus difficile sur les planètes volcaniquement actives, ce qui réduit leur nombre parmi les colonies de l'UEG.[6]

Un vaisseau vraisemblablement en train de terraformer Reach en 2589.

Il est possible d'établir une colonie sur un monde toujours en cours de terraformation,[7] et les humains maintiennent des installations capables de contrôler le climat sur leurs colonies.[8]

Forerunners[modifier]

Les Forerunners possédaient des capacités de transformations de planètes presque infinies. Ils pouvaient d'abord changer la signature spectrale émise par une étoile, les façonner ou encore les siphonner de leur énergie ou bien directement entrainer leur mort prématurée. Les Chevaucheurs de plasma était des Ingénieurs spécialisés dans la modification des étoiles.

Si les Forerunners visitèrent des millions, voir des milliards, de planètes, il s'agissait dans la majorité de cas d'actions mineures et passives, notamment pour le recensement des ressources via leurs Monitors ou des IAs inférieures ou pour la prospection de créatures pour les analyser et les évaluer. Seule une minorité de planètes furent effectivement modifiées directement par un Forerunner, lorsque les tâches étaient plus difficiles ou pour convertir la planète en monde-ressource. Les Forerunners pouvaient alors détruire l'atmosphère, forer le noyau de la planète, moduler le champ électromagnétique de la planète, changer l'orbite de la planète et créer une dérive orbitale, et bien d'autres tâches effectuées automatiquement.[9]

Les Forerunners employaient un équipement appelé world engines pour terraformer des planètes.[10] Ces machines existent encore dans la galaxie moderne mais après l'activation des Halos, ceux-ci rentrèrent en mode veille après avoir terminé leurs tâches ou à l'inverse dévièrent de leurs objectifs, sans la supervision d'intelligences correctrices.

Une autre manière de faire de la terraformation était via les seed worlds. Il s'agit alors de transformer un monde mort, mourant ou marginal pour l'aligner avec les volontés des Forerunners. Certaines graines faisaient devenir la poussière en plantes ou en animaux ou, à l'inverse, drainer le sol pour construire des machines de mort. Elles étaient toutes contrôlées par une auxilia en toute autonomie.[9] Genesis est une planète productrice de seed worlds[11] qui furent notamment utilisées après l'activation des Halos pour repeupler des planètes.[12]

Divers[modifier]

  • À long terme, il est possible que la plupart des colonies vitrifiées par les Covenants aient à nouveau été terraformées par l'Homme, à l'instar de Reach en 2589.[13]

Sources[modifier]