Fichiers audio spartans

Le WikiHalo rappelle à ses contributeurs que toute information ajoutée doit être officielle et vérifiable. Les contributions sans sources et les théories sur Halo Infinite seront rejetées.

Un fichier audio spartan, identique aux fichiers audio UNSC.

Les fichiers audio spartans (Spartan audio logs en VO) sont des objets à collecter dans la campagne de Halo Infinite. Il s'agit de 39 terminaux de données rectangulaires émettant une lumière bleue. Contrairement aux autres objets à collecter dans le jeu, leur emplacement n'est pas dévoilé lors de la capture d'une base avancée.

À l'exception des fichiers liés aux avant-postes, les histoires des fichiers se débloquent dans l'ordre narratif, les fichiers qui les contiennent peuvent donc être ramassés dans n'importe quel ordre.

Emplacements[modifier]

Évacuation[modifier]

  • À la sortie du premier ascenseur dans le niveau Navire de guerre Gbraakon
  • Dans un renfoncement à l'est de la base avancée Golf
  • Dans un nid de sniper dans la montagne au coin sud-ouest de la carte, près d'un gros rocher fendu en deux
  • Dans un camp de l'UNSC à l'est de la zone de sauvetage de l'escouade Boxer
  • Dans la crevasse directement au nord de la base avancée Foxtrot
  • Dans le camp de l'UNSC de la zone de sauvetage de l'escouade Starlight
  • Au bord du promontoire au nord-ouest-ouest de la base avancée Foxtrot

Infinity perdu[modifier]

12 DÉC 2559 // Le capitaine Lasky ordonne à tout l'équipage de l'UNSC Infinity d'abandonner le vaisseau.

Marine : La navette du capitaine Lasky est partie.

Spartan Hudson Griffin : Bien. Maintenant, rejoignez vos escouades et dirigez-vous vers les modules de largage, Marines. Allez, allez !

Marine : À vos ordres.

Hudson Griffin : Équipe Taurus, retrouvez-moi au hangar dix-huit. Nous allons descendre sur l'anneau.

Spartan Bertold Vettel : Bien reçu, on arrive.

Griffin : À tous les Spartans : si vous n'avez pas déjà quitté l'Infinity, arrêtez le combat et évacuez le vaisseau. Windfall Un, on a beaucoup de troupes qui descendent sur le Halo Zeta. Comment ça se présente ?

Spartane Vedrana Makovich : Y'a des Parias partout. Aussi bien dans les airs qu'au sol. Ça va secouer à l'atterrissage.

Griffin : Vous avez entendu, faites attention. On se revoit au sol, Spartans.

Spartane Bonita Stone : Bien reçu, Griffin.

Spartan Tomas Horvath : Finissons-en.

Défense de base[modifier]

12 DÉC 2559 // Le Spartan Theodore Sorel prend la tête des Marines pour défendre l'Infinity.

CAPT Thomas Lasky : Laksy à tout l'équipage : l'Infinity est en perdition. Tout le personnel restant doit évacuer immédiatement pour rejoindre la surface. Le point de rendez-vous va vous être communiqué.

Spartan Theodore Sorel : Quoi, déjà ?

PVT Chamberlain : Nouvelle brèche à bâbord ! Les Parias sont trop nombreux, c'est perdu d'avance ! Qu'est-ce qu'on fait, Spartan ?

Theodore Sorel : Vous avez entendu le capitaine. On se replie sur le hangar et on abandonne le vaisseau !

PFC Miyazaki : On va aller à la surface de l'anneau ? Avec les Parias qui nous tombent dessus ?

Sorel : Vous pensez être plus en sécurité ici ? Emmenez les blessés. L'Infinity est perdu mais pas nous.

Atterrissage[modifier]

12 DÉC 2559 // Le Spartan Hudson Griffin et l'équipe Taurus se posent sur le Halo Zeta et se dirigent immédiatement vers l'armurerie[sic] paria.

Spartan Hudson Griffin : Taurus, on est sur l'anneau. Ça s'est pas joué à grand-chose. Ces canons antiaériens pulvérisent nos appareils, alors c'est notre priorité. Si on ne les neutralise pas, rien de ce qui quitte l'Infinity n'atteindra la surface. Dimka, Oshiro, couvrez les flancs. Vettel, surveillez nos arrières. Je pars devant. On y va !

Spartane Dimka : On a une idée de nos pertes jusqu'ici ?

Spartan Bertold Vettel : Pas encore, mais l'Infinity se faisait pilonner quand on est partis…

Hudson Griffin : Détruisez ces canons ! Dépêchez-vous, Taurus !

Dans le mille[modifier]

12 DÉC 2559 // Le Spartan Nina Kovan amorce sa descente sur la surface du Halo Zeta.

Spartan Henri Malik : Spartan Kovan, votre module va entrer en collision avec une escadre de phantoms dans la stratosphère de l'anneau. Probabilité de quatre-vingt-treize pour cent. Rectifiez votre trajectoire.

Spartane Nina Kovan : Et pourquoi ? C'est bien eux que je vise.

Henri Malik : Étonnamment, ça ne me surprend pas… Bonne chance, Spartan.

Nina Kovan : Ça va sûrement faire mal… [bruits d'impact] Toc toc. [tirs]

Protection[modifier]

12 DÉC 2559 // Kovan protège Taurus de l'approche des Parias en leur offrant une couverture aérienne.

Spartan Bertold Vettel : Griffin, je détecte des mouvements dans l'épave de ce phantom. Des survivants parias.

Spartan Hudson Griffin : Éliminons-les avant de détruire ces canons antiaériens. Vettel, passez devant.

Spartane Nina Kovan : Doucement, équipe Taurus ! Alliée à bord.

Hudson Griffin : Kovan ? Qu'est-ce que vous fichez là-dedans ?

Nina Kovan : Le phantom était sur ma route, alors je l'ai traversé. Je vois cinq patrouilles parias qui se dirigent sur vous. Si vous voulez attaquer les canons antiaériens, c'est maintenant.

Griffin : Vous avez entendu, Taurus. On y va. Merci du coup de main, Kovan.

Kovan : [tirs] Avec plaisir.[Note 1]

Gagner du temps[modifier]

12 DÉC 2559 // Les Spartans Vedrana Makovich et Henri Malik tentent de repousser la horde d'ennemis qui envahit l'Infinity pour faire gagner du temps à l'UNSC.

Spartane Vedrana Makovich : Infinity, ici Windfall Un. Vous avez deux… trois phantoms en approche rapide. Quel est votre statut ?

IA de communication de l'Infinity : L'Infinity largue des navettes de survie et des modules à destination de la surface de l'anneau Halo.

Vedrana Makovich : Quoi ? C'est du suicide ! Le ciel grouille encore de Parias ! Malik, vous êtes toujours là ?

Spartan Henri Malik : Windfall Quatre est derrière vous[sic], Spartan.

Makovich : L'Infinity a lancé l'évacuation. L'UNSC abandonne le vaisseau. On doit escorter ces modules jusqu'à la surface de… Et merde, ennemis en vue !

Henri Malik : Vous avez cinq banshees sur vous, Mako !

Makovich : Je préfère qu'ils s'en prennent à moi qu'aux modules. Couvrez-nous, Windfall Quatre. Je vais les amener à la surface !

Descente intrépide[modifier]

12 DÉC 2559 // Le Spartan Tomas Horvath et l'équipe Intrepid se lancent vers la surface du Halo Zeta.

Spartan Tomas Horvath : Intrepid Un, mon module de largage est à deux kilomètres. Derrière vous dans dix secondes. C'est un sacré foutoir, là-haut.

Intrepid 1 : Bien reçu, Horvath. L'Infinity se fait laminer en orbite… mais ce sera encore pire une fois sur la surface de l'anneau. Atterrissage dans dix secondes ! Préparez-vous à débarquer au pas de course, Intrepid.

Horvath : Bien reçu, on va leur montrer ce que valent les Spartans.

Intrepid 1 : Go, go, go ! Feu à volonté, Intrepid ! Il faut qu'on reprenne ce secteur aux Parias !

Chute de l'anneau[modifier]

  • À l'ouest de la structure forerunner située près de la base avancée Charlie
  • Dans le marécage au sud-ouest de la Forge de Teash
  • Au carrefour de routes au nord de la base avancée Echo
  • Sur le site de sauvetage de l'escouade Pyramid
  • Au sud-est de la zone de sauvegarde de l'escouade Starlight, à l'ouest du casier d'armure
  • Entre les deux ponts, au nord-ouest de la zone de sauvetage de l'escouade Bluebell
  • Dans un nid de sniper sur le flanc de la montagne à l'est de la base avancée Charlie

Territoire ennemi[modifier]

12 DÉC 2559 // Loin en territoire ennemi, Sorel et son escouade défendent leur position.

Spartan Theodore Sorel : Oscar Un-Deux-Huit est touché, je répète, Oscar Un-Deux-Huit est touché et on a perdu la liaison avec le commandement. Est-ce que quelqu'un m'entend ? Vous me recevez ?

PFC Miyazaki : Soldats parias à gauche !

PVT Chamberlain : J'ouvre le feu !

Theodore Sorel : La télémétrie est HS. Je n'ai aucune idée de notre position. Tout ce que je sais, c'est qu'on est très loin en le territoire ennemi. Les Parias déploient leur arsenal à une vitesse affolante.

Chamberlain : En voilà d'autres, sur la droite !

Sorel : On s'est retranchés et on défend notre position. On se dirigera vers le point de rendez-vous dès qu'on pourra bouger… si on y arrive.

Le calme avant[modifier]

12 DÉC 2559 // Malgré une entrée violente dans l'atmosphère de Zeta, le Spartan Bonita Stone et un groupe de Marines atteignent sa surface sains et sauf.

Spartane Bonita Stone : Préparez-vous à l'impact ! Atterrissage sur l'anneau dans cinq secondes ! Cessez le feu[sic], Marines !

Premier Marine : Tout va bien, Spartan Stone. Quelques bosses, mais rien de méchant.

Bonita Stone : Compris. Je fais sauter l'écoutille et on sort deux par deux. L'anneau grouille déjà de Parias. Préparez-vous au pire.

Marine : Ouah.

Stone : Ça va, Marine ?

Marine : Oui, c'est juste que… ces trucs ont beau avoir causé la mort de plein de gens, je n'aurais jamais imaginé que ce soit… si beau.

Priorité 1[modifier]

12 DÉC 2559 // Le Spartan Bertold Vettel et l'équipe Taurus quittent l'Infinity et le chaos qui l'entoure pour se diriger vers l'artillerie paria.

Spartane Oshiro : L'Infinity se fait laminer par ces vaisseaux parias.

Spartan Bertold Vettel : Ouais, je me demande combien de temps il tiendra avant de… [bruits de tirs lourds]

Spartane Dimka : OK, c'était beaucoup trop serré.

Bertold Vettel : Des canons antiaériens parias. Comment ont-ils fait si vite ?

Spartan Hudson Griffin : Ils sont là dans un but bien précis, Spartan Vettel, n'en doutez pas. Leader Taurus à Victor Trois-Deux-Un, demandons un changement de zone d'atterrissage.

Victor 321 : Destination ?

Griffin : Déposez-nous à côté de cette artillerie paria. On va s'en occuper.

Canons et cataclysme[modifier]

13 DÉC 2559 // Alors que Taurus neutralise le deuxième canon paria, un cataclysme vient modifier la surface de l'anneau.

Spartan Bertold Vettel : Deuxième canon antiaérien HS, Griffin.

Spartan Hudson Griffin : Bien joué, Taurus. Occupez-vous du canon plus loin. On va laisser les appareils de l'Infinity souffler un peu.

Spartane Oshiro : C'est quoi ça ?

Bertold Vettel : Ça vient de cette tour au nord. C'est— [interférences]

Hudson Griffin : Taurus ! Votre statut !

Vettel : Tout le monde va bien, mais mon armure[sic] m'a lâché. Sûrement le souffle.

Griffin : Le dernier canon antiaérien est HS, aussi. Je ne sais pas ce qui est arrivé, mais ça a fait un coup de propre. Allons-y, on a du boulot.

Gravité[modifier]

13 DÉC 2559 // Makovich tente de se mettre à l'abri après le cataclysme.

IA d'armure : Spartan Makovich, l'anneau se désintègre sous vos pieds, vous devriez—

Spartane Vedrana Makovich : Une chose à la fois, ok ?

IA d'armure : Spartan Makovich, votre arme de poing ne suffira pas à repousser un aussi grand nombre de sentinelles. Vous devriez—

Vedrana Makovich : Ouais, battre en retraite ? J'y travaille !

IA d'armure : Spartan Makovich, votre vitesse actuelle de quarante-sept kilomètres-heure est—

Makovich : Encore un cours de physique et je me débarrasse de toi.

Dispersion[modifier]

13 DÉC 2559 // Sorel et son escouade assistent à un désastre.

PVT Chamberlain : C'est pas un hasard que les Parias soient arrivés avant nous. On est pas prêts pour-

Spartan Theodore Sorel : Silence. Vous savez d'où vient ce bruit ?

PFC Miyazaki : La structure au nord ! Vous voyez cette lumière ?

Theodore Sorel : Tout le monde à terre, vite !

Chamberlain : Qu'est-ce qui se passe ?

Sorel : C'est la cible ! C'est elle !

Seul[modifier]

13 DÉC 2559 // Au cours d'une escarmouche avec les Parias, Horvath est séparé de son équipe.

Spartan Tomas Horvath : Intrepid Un, vous me recevez ? J'ai perdu le contact visuel avec l'équipe. Capteur de mouvements HS. Tout est grillé. Cette explosion… Intrepid Un, vous me recevez ? Oh non, l'anneau… Si vous m'entendez, Intrepid, ou qui que ce soit : l'anneau est en train de s'effondrer ! Personne… Plus personne.

Intrusion[modifier]

13 DÉC 2559 // Lors d'une mission de reconnaissance, Stone tente un sauvetage désespéré.

Spartane Bonita Stone : La ligne de crête, ça donne quoi, caporal ?

Marine : Couverte de Brutes et de matériel. Ils n'ont pas traîné pour s'installer. Ils doivent se préparer à… C'est quoi ça ? La montagne est en train de s'effondrer !

Bonita Stone : À la navette de survie ! Vite !

Marine : Stone ! La navette s'enfonce !

Stone : Accrochez-vous ! Je vous tiens ! Marine, tenez bon ! La poussée[sic], à fond !

IA d'armure : Poussée maximale.

Reverie[modifier]

  • Dans le champ de débris au sud de l'avant-poste Tremonius
  • Dans la zone de sauvetage de l'escouade Foxhound
  • Dans une navette Bumblebee au sud-ouest de la zone de sauvetage de l'escouade Cobra
  • Au carrefour de routes au nord du site de fouilles
  • Sur la montagne au nord-ouest de la base avancée Bravo
  • Dans la partie centrale de l'épave sud dans le bassin de la zone Pelican Down

Base de fortune[modifier]

15 DÉC 2559 // Makovich trouve un site qui pourrait servir de base d'opérations à l'UNSC.

Spartan Vedrana Makovich : Qu'est que c'est ?

IA d'armure : Une frégate. Classe Mulsanne. D'après la coque, il s'agit du Mortal Reverie.

Vedrana Makovich : Si on veut prendre le contrôle de cet anneau, il va nous falloir une base d'opérations. Il est en sale état, mais c'est un abri. Le site est défendable… Pas de signe d'activité paria… Ouais, ça peut le faire. Il y a des Spartans à portée de radio ?

IA d'armure : Le Spartan Griffin est à portée, mais son signal faiblit rapidement.

Makovich : Je vais faire vite. Ouvre un canal. Je crois qu'on a trouvé notre point de rendez-vous.

Débriefing[modifier]

18 DÉC 2559 // Stone fait un bilan de l'activité paria sur l'anneau à Griffin.

Spartan Hudson Griffin : Donc… c'est vrai ? Le rapport ?!

Spartane Bonita Stone : Oui, les Parias déploient des moissonneurs, et—

Hudson Griffin : Je parlais pas de ça. Vous avez vraiment sorti une navette de survie d'une des brèches de l'anneau ?

Bonita Stone : J'ai ordonné à l'escouade de s'abriter de l'explosion à l'intérieur. Je n'allais pas les laisser mourir dedans.

Griffin : Bien joué, Stone. Cette première journée n'a pas été facile.[Note 2] On essaie toujours de comprendre ce qui s'est passé. Vous avez bien réagi.[Note 3]

Stone : Ce coup-ci, j'ai aidé ce groupe. La prochaine fois, c'est eux qui m'aideront.[Note 4]

Griffin : À en croire leurs rapports, ces Marines vous suivront n'importe où. Et si on veut reprendre cet anneau… on va devoir s'y mettre tous ensemble.

Point d'étranglement[modifier]

28 DÉC 2559 // Horvath tente de transmettre un message et découvre des Brutes cherchant à renforcer un point d'étranglement stratégique.

Spartan Tomas Horvath : Un phantom.[Note 5]

Premier Brute : Ah. Un étranglement naturel. C'est là qu'on s'installe. Ordonne le largage.

Deuxième Brute : À quoi bon construire un point de contrôle ? Les Humains sont dispersés et brisés. Nous avons déjà gagné cette bataille.

Premier Brute : Contestes-tu le jugement d'Escharum ? Continue comme ça et… Nous ne sommes pas seuls.

Horvath : Allons-y.

Réparations[modifier]

28 DÉC 2559 // Sorel et ses Marines sont témoins de la capacité de réparation inquiétante du Halo Zeta.

PFC Miyazaki : Qu'avez-vous vu pendant votre sortie, Spartan ? C'est quoi le problème avec l'anneau ?

Spartan Theodore Sorel : Il se répare lui-même, ça ne fait aucun doute. Toutes les sentinelles qu'on a vues s'affairer autour du squelette évaluent les dégâts et lancent des réparations. Quoi que la cible ait fait à l'anneau… ça disparaît rapidement. Il sera bientôt à nouveau opérationnel.

Miyazaki : Je vais rajouter ça au rapport. Et maintenant ?

Theodore Sorel : On sait ce que cherchent les Parias. Notre boulot est de les ralentir. J'imagine que le reste de l'UNSC s'est fixé le même objectif. Reposez-vous, Marines. Dès demain, on va semer le chaos dans le secteur.

Renouvellement[modifier]

8 JAN 2560 // Horvath se dirige vers la batterie de canons paria.

Spartan Tomas Horvath : Ces armes sont toujours actives. Tu vois des signatures UNSC dans le secteur ?

IA d'armure : Analyse… Aucune signature UNSC à portée.

Tomas Horvath : Je m'en doutais. Je me demande s'il y a encore un vaisseau à nous là-haut… ou au sol… Merde, en voilà d'autres.

Premier Élite : Tant que le Guerroyeur[Note 6] n'aura pas écrasé le cœur de la résistance, les Humains continueront à se battre.

Deuxième Élite : Ce n'est qu'une question de temps. Nous avons déjà accompli ce dont les Covenants osaient à peine rêver. Cet anneau, dans toute sa splendeur, nous appartient.

Premier Élite : C'est vrai. Avec cette arme entre nos mains, nul ne pourra contester notre suprématie.

Faiblesse[modifier]

20 JAN 2560 // Kovan observe les Parias en s'enfonçant dans la zone rouge et découvre une faiblesse potentielle de l'ennemi.

Spartane Nina Kovan : Griffin, ici Kovan.

Spartan Hudson Griffin : Au rapport !

Nina Kovan : Repérage de la zone rouge terminé. Les forces sont très hiérarchisées et fragmentées, comme on le pensait. La compétition et les tensions sont palpables entre les chefs potentiels. Leur unité ne tient qu'à la présence du Chef de guerre. Si on éliminait Escharum

Hudson Griffin : Son assassinat pourrait semer le chaos dans les rangs des Parias.

Kovan : C'est risqué… mais c'est peut-être la meilleure option.

Griffin : Beau travail, Kovan. Rentrez à la base. Il faut qu'on planifie la suite.

Représailles[modifier]

  • Dans l'épave Nord dans le bassin central de la zone Pelican Down
  • Au point le plus élevé de la zone Pelican Down
  • Dans un Pélican écrasé au nord du canon est de la zone Pelican Down
  • Au sud-est de la base avancée Lima
  • Sur une île dans le coin sud-est du lac au sud de la base avancée November
  • Sur le lac au sud-ouest du Portail de la rupture
  • Dans la partie arrière de l'épave sud dans le bassin de la zone Pelican Down

La mission[modifier]

23 JAN 2560 // Griffin organise une mission pour mettre fin à la guerre de façon peu orthodoxe.

Spartan Hudson Griffin : Le tuer est la seule option viable qu'on ait. Un tel vide au pouvoir déstabiliserait les Parias et nous permettrait d'asseoir notre position en attendant l'arrivée des renforts. J'ai besoin de volontaires et je sais qu'ils ne manqueront pas. On veut tous l'être. Mais on ne peut pas laisser le Reverie sans défense. Alors, on va faire ça à l'ancienne.

Spartan Vedrana Makovich : Tirer à la courte paille ? Vous plaisantez, Griffin ?

Hudson Griffin : Non, pas du tout. Voilà le plan. Une seule escouade offensive, en plein cœur du territoire des Parias. Rapide, silencieuse, à pied. C'est la seule chance de réussir. Il y a de fortes probabilités de ne pas en revenir. Donc si nous ne laissons pas des gens ici, il n'y aura plus rien à protéger.

Sous la surface[modifier]

23 JAN 2560 // Vettel conteste l'assignation des tâches pour une mission à haut risque.

Spartan Hudson Griffin : C'est comme ça, c'est tout. Panago, Malik, Sarkar et moi. L'équipe est faite.

Spartan Bertold Vettel : Pour un assassinat ? Organisé en tirant à la courte paille ? Non, Griffin. On a besoin de vous au Reverie. Les Marines ont besoin d'un chef. On en a tous besoin.

Hudson Griffin : Ma décision est prise. C'est maintenant qu'il faut agir. On descend Escharum et on prend l'anneau. Les Marines ont besoin d'un chef, c'est vrai. C'est pour ça que vous restez ici. Vous commanderez en mon absence.

Bertold Vettel : Je ne peux pas.

Griffin : Vous allez y arriver. Je le sais. Quoi qu'il arrive.

Confrontation[modifier]

30 JAN 2560 // Griffin rencontre Escharum et découvre la mort de son équipe ainsi que l'assaut imminent des Parias sur le Mortal Reverie.

Spartan Hudson Griffin : Spartans, si vous m'entendez, j'avance. Il n'est plus question de faire demi-t—

Chef de guerre Escharum : {rires} C'est exact, Spartan. Vous ne pouvez plus faire demi-tour. {rires} Me croyez-vous assez stupide pour laisser ma base à la merci du premier venu, comme vous l'avez fait ? Vous avez présumé de vos forces. Vous et vos amis. Leurs dépouilles feront de bons trophées.

Hudson Griffin : Espèce de…

Escharum : Je leur ai épargné ça, mais je ne vous épargnerai pas : alors que vous et vos Spartans approchiez ma citadelle, j'ai ordonné à mes soldats d'exécuter vos hommes et de détruire cette épave. Votre "base" ne sera bientôt plus que cendres. Et il ne restera plus une trace de votre espèce sur cet anneau.

La fin du Reverie[modifier]

30 JAN 2560 // Griffin envoie un message au Reverie pour les prévenir de l'assaut. Il faut évacuer le bâtiment.

Spartan Hudson Griffin : Spartan Griffin à FFG-Cinq-Deux-Cinq. Reverie. Vous me recevez ?

IA d'armure : Griffin. Vous êtes grièvement blessé. Et les systèmes de soins de votre armure sont désactivés. Il vous faut de l'aide immédiatement.

Hudson Griffin : Ouvre un canal crypté sortant vers le transmetteur du Reverie en haut.

IA d'armure : Envoie d'un message codé confirmé. Prêt à enregistrer.

Griffin : La mission a échoué. Escharum nous attendait depuis le début. Malik, Panago, Sarkar… Ils sont morts. Écoutez-moi, Reverie. Escharum a déployé presque tous les hommes et les ressources dont il dispose. Ils veulent -- Il n'y a plus qu'une chose qui compte désormais. N'essayez pas de gagner, de fuir ou même de survivre. Il faut empêcher les Parias de contrôler l'anneau.

IA d'armure : Message envoyé.

Invasion[modifier]

30 JAN 2560 // Les Spartans postés au Mortal Reverie reçoivent un extrait du message de Griffin et préparent leurs défenses.

Spartan Hudson Griffin : …mission est un échec. Escharum nous [INAUDIBLE]… Malik, Panago, [INAUDIBLE]… morts. Écoutez-moi, Reverie. Escharum a déployé presque tous [INAUDIBLE]… but est la [INAUDIBLE]…[Note 7]

Spartane Vedrana Makovich : Vettel… Qu'est ce que c'est ?

Spartan Bertold Vettel : Une transmission de Griffin. Hachée à cause des interférences, mais c'est bien lui. Une chose est sûre : la mission a échoué.

Vedrana Makovich : Mais il s'en est… Enfin, quelqu'un s'en est sorti ?

Spartane Nina Kovan : Si ce que le Spartan Griffin a dit est vrai, leur mort est le cadet de nos soucis. Ils arrivent. Il faut se préparer.

Fixer les limites[modifier]

31 JAN 2560 // Makovich et Vettel discutent des pertes liées au raid et des forces parias qui approchent du Mortal Reverie.

Spartane Vedrana Makovich : Ça fait des années que je mène des opérations avec Windfall : des sorties en broadsword sur Requiem, des attaques en prowler[sic] sur une planète kig-yar, missions de sauvetage[sic]… J'aurais jamais pensé perdre un équipier choisi au hasard dans un assassinat foiré. Quel gâchis !

Spartan Bertold Vettel : Malik connaissait les risques. Comme nous tous. Ça valait le coup d'essayer, Mako.

Vedrana Makovich : Ah oui ? On a filé un bon coup de pied dans la fourmilière et maintenant, les fourmis se préparent pour les représailles. Si on perd le Reverie… on perd l'anneau.

Bertold Vettel : Il y a un paquet de vies en jeu. Certains pensent qu'on doit battre en retraite et attendre que ça se calme.

Makovich : Pour aller où ? Retourner se cacher dans des grottes ? Et ne sortir que la nuit ? Non… Non… On résiste. Nos sacrifices n'auront pas été vains. Ce n'est pas la vie qu'Escharum va perdre, c'est son honneur.

Marée rouge[modifier]

31 JAN 2560 // Stone observe le Portail de la rupture, à la frontière du territoire ennemi, et signale une importante force d'invasion paria.

Spartane Bonita Stone : Spartan Stone à FFG-Cinq-Deux-Cinq, vous me recevez ? Je répète, vous me recevez ?

Marine : Bien reçu, Spartan Stone. Quelle est votre position ?

Bonita Stone : J'ai l'escouade Boulder au secteur soixante-trois, en vue sur la porte. Cinq-Deux-Cinq, j'ai en visu une formation très étrange et d'une taille peu commune. Les Parias progressent vers le Reverie. Ils devraient l'atteindre à la tombée de la nuit.

La retraite[modifier]

02 FEV 2560 // Les forces de l'UNSC défendent le Mortal Reverie, mais réalisent qu'il va rapidement tomber aux mains des Parias.

Marine : On va pas pouvoir les retenir encore longtemps ! Ils sont trop nombreux !

Spartan Bertold Vettel : On n'a pas d'autre choix. Si on perd le Reverie, il ne nous reste plus rien. Tenez bon, Marines !

Spartan Nina Kovan : Ce Marine a raison, Vettel. L'infanterie et les blindés envahissent la vallée par centaines. Le Reverie est déjà perdu.

Spartan Vedrana Makovich : Donc on l'abandonne ?

Nina Kovan : Le Spartan Griffin a dit que ça risquait d'arriver. C'est pour ça qu'on est restés. On sauve ce qui peut l'être.

Bertold Vettel : Elle a raison. Soit on part maintenant, soit le Reverie se transforme en cimetière. Makovich, faite passer le message. Tout le monde se replie. Tout le monde.

Dispersion[modifier]

  • Dans le nid de sniper situé sur la flèche à l'ouest de la balise nord dans la zone Reformation.
  • Au fond de la grotte accessible par la face nord de la montagne au nord du Portail de la rupture.
  • Dans un renfoncement au nord de la route entre la balise sud-est de la zone Reformation et la base avancée Kilo
  • Sur le plateau au sud-ouest de la base avancée Kilo, dans le coin sud-est près des Banshees.
  • Sur les plateformes à basse altitude dans le coin sud-ouest de l'île où se trouve Writh Kul.
  • Dans un Pélican écrasé au sud de la zone d'élimination d'Ordo ‘Mal
  • Au pied de la cascade à l'ouest de la base avancée Juliet, près du module de Spartan
  • Au bord de la falaise au nord de la zone d'élimination de Myriade
  • À l'extrémité nord du lac à l'ouest de la base avancée Juliet

Protocole Rubicon[modifier]

3 MAR 2560 // Devant l'éparpillement de leurs forces, les Spartans considèrent leurs options.

Spartane Vedrana Makovich : Stone a terminé sa reconnaissance. Elle a repéré deux escouades à couvert au nord. Ça fait 12 soldats de plus à notre décompte de survivants.

Spartan Bertold Vettel : Aucun signe des autres ? Griffin ? Kovan ? Horvath ?

Vedrana Makovich : Non. Même dans les camps de prisonniers. Bertold, ça fait déjà plus d'un mois que nous avons perdu le Reverie.

Bertold Vettel : Arrête ça ! Je ne les abandonnerai pas.

Spartan Theodore Sorel : Il faut se rendre à l'évidence. On a perdu le Reverie. Notre dernière base d'opérations avancée est tombée. On est dispersés et Escharum est sur le point de prendre le contrôle de l'anneau. Il ne nous reste plus beaucoup d'options. Mais nous devons obéir aux ordres.

Vettel : Le protocole Rubicon.

Makovich : Arrêter ou ralentir les Parias par tous les moyens.

Theodore Sorel : Et les empêcher de s'emparer du Halo Zeta. Gagner un maximum de temps pour la Terre. C'est notre nouvelle mission.

Sous la surface[modifier]

23 AVR 2560 // Stone observe l'avant-poste Tremonius, bâti dans l'ombre du Mortal Reverie, et fait une découverte troublante.

Spartane Bonita Stone : Ouvrez un canal. La reconnaissance du site du crash est terminée. Les Parias y ont installé un avant-poste. Et je vous préviens : il n'est pas piqué des vers. Ils déterrent des technologies forerunners enfouies dans l'anneau. Ils ont trouvé des artefacts que je n'avais encore jamais vus. Mais ce n'est pas tout. Plus de la moitié du détachement paria affecté à ce poste a été déplacée sur un nouveau site, au sud. L'ordre vient du Chef de guerre en personne. Cette autre structure forerunner s'appelle le Conservatoire. Aucune idée de ce que c'est, mais ça a de l'importance pour Escharum. Il nous faut des renseignements sur ce Conservatoire au plus vite. J'irais bien, mais j'aimerais jeter un coup d'œil aux artefacts. Pendant tout ce temps, on a cru que le Halo Zeta n'était pas différent des autres. Mais imaginez qu'on se soit trompés ?

Enquête[modifier]

23 AVR 2560 // Confronté à des Parias en patrouille, Vettel saisit sa chance.

Officier brute : Si vous abîmez ce truc, c'est à Escharum que vous répondrez ! Allez, levez !

Grognard : Ouais, c'est bon, c'est bon !

Spartan Bertold Vettel : Pas tout à fait… Encore un peu plus près…

Grognard : Pourquoi on fait ça[sic] ? C'est pas à ça que servent les Brutes ? Je te le dis, dès qu'on sera—

Bertold Vettel : Vite !

Grognard : Aaah !

Brute : Un Spartan ! Tuez-le ! [bruits de combat] Allez, va au bout, humain !

Vettel : Non. Pas encore. Je cherche des amis à moi. Et toi, mon ami, tu vas me dire où je peux les trouver.

Le trophée[modifier]

24 AVR 2560 // En observant l'activité paria autour d'un immense site de fouilles, Makovich et Sorel tirent des conclusions sur les plans d'Escharum.

Spartane Vedrana Makovich : Merde, ils sont nombreux. Sorel, réponds. J'ai un énorme déploiement de Parias sous les yeux. Et il y a aussi un paquet de machines. C'est du matériel de fouilles. Stone avait raison, ils ont vraiment trouvé un truc.

Spartan Theodore Sorel : Le Monitor. Ils doivent sûrement chercher le Monitor.

Vedrana Makovich : Tu as sûrement raison. Je n'avais pas vu autant de Parias depuis l'attaque sur le Reverie. S'ils récupèrent le Monitor, ils contrôleront l'anneau.

Theodore Sorel : Non. Pas si on le trouve avant eux.

Makovich : Et comment tu vois la chose ?

Sorel : On peut les ralentir. Saboter leurs machines, interrompre leur approvisionnement. Mais ils arriveront à passer à un moment ou à un autre, et à ce moment-là…

Makovich : Simple. On les attaque.

Inexploré[modifier]

26 AVR 2560 // Dans les tréfonds du Halo Zeta, Stone transmet ses découvertes aux autres Spartans.

Spartane Bonita Stone : Sorel, Mako… Je n'ai pas beaucoup de temps. Je vais faire vite. Je suis descendue jusqu'au souterrain et j'ai regardé de plus près le dispositif forerunner que j'avais repéré plus tôt. C'est une capsule de stase. Elle est très vieille. Et elle est vide. Je pense qu'il y en a d'autres, peut-être même un paquet. L'Installation était peut-être une arcologie. Ou une prison. Ou un zoo pour ce que j'en sais. Ce qui est sûr c'est que ce n'est pas un anneau comme les autres. On est en territoire inconnu, ici. Le chemin vers la sortie est coupé. Je continue à descendre. Je trouverai une autre issue. J'ai repéré un signal UNSC encore plus bas dans l'installation. C'est peut-être- Merde, y'a du monde, je coupe la transmission.

Persévérance[modifier]

29 AVR 2560 // Vettel pense avoir localisé Griffin et envoie un dernier message avant de tenter une mission de sauvetage.

Spartan Bertold Vettel : Ici Spartan Vettel de l'équipe Taurus à tous les transmetteurs UNSC à portée. J'ai remonté jusqu'au dernier emplacement de Griffin, avant qu'il ne soit déconnecté. Je sais où il est, où ils l'ont emporté. Ils l'ont conduit dans cette tour. Et on sait ce qu'ils leur font. Il y a des gardes partout, mais si je peux m'emparer d'une de ces navettes de transport je réussirai peut-être à rentrer. Je ne vais pas laisser Griffin mourir là. Je suis sur cet anneau depuis assez longtemps pour savoir que la victoire n'est jamais acquise. À tous les membres de l'UNSC sur Halo Zeta. On abandonne pas. On continue de se battre. Jusqu'au bout !

Infiltration[modifier]

15 MAI 2560 // Makovich et Sorel suivent les Parias dans le Conservatoire afin de priver Escharum de son trophée : le monitor de l'installation.

Premier Grognard : Ils continuent à descendre. On devrait peut-être les suivre ?

Deuxième Grognard : Tu rigoles ou quoi ? Il n'est pas question que je m'approche de ce laser d'extraction. Pas tant que— Hé oh, c'est quoi—

Premier Grognard : Des Spartans ! Des Spartans pas morts ! Il faut appeler—

Spartan Theodore Sorel : Bonne nuit. Il y a du monde dans le tunnel ?

Spartane Vedrana Makovich : Oui, un grand groupe de Parias vient d'entrer. Je n'ai pas vu Escharum mais il est peut-être déjà là. Bon… c'est nous deux contre tous, hein ?

Theodore Sorel : Exactement. Ça ne va pas être évident. Mais c'est la seule option qu'il nous reste. On doit trouver le Monitor avant eux.

Vedrana Makovich : Des renforts n'auraient pas fait de mal.

Sorel : Il ne reste plus que nous, Mako. On va devoir se débrouiller tous seuls. Il est temps d'avancer, maintenant. Où est-ce qu'on en est avec cette diversion ?

Makovich : Attends… [explosion lointaine] Allons-y.

L'assassin[modifier]

15 MAI 2560 // Dans le Conservatoire, Makovich et Sorel affrontent un puissant adversaire.

Spartane Vedrana Makovich : Ouais, c'est bien forerunner. C'est bon, Théo[sic], on avance.

Spartan Theodore Sorel : On va rester discrets le plus longtemps possible. Si jamais ils nous repèrent, on risque de ne pas faire la fête.

Vedrana Makovich : En parlant de fête, quand ce sera fini, on pourra s'ouvrir une de ces bouteilles que je garde dans— Attention, derrière toi. Merde, il a un camouflage. Ça va ?

Theodore Sorel : Oui, c'est bon. Où il est ?

Maître d'épée Jega 'Rdomnai : Je suis là, Spartans. Je suis tout près !

Makovich : Pars, je m'en occupe.

Sorel : Non, c'est impossible.

Makovich : Trouve le Monitor. Je te rejoindrai dès que je peux.

Sorel : Tu as intérêt, Mako.

Makovich : Bon alors, on en était où ?

Jega 'Rdomnai : Tu étais sur le point de mourir en hurlant.

Tueurs[modifier]

15 MAI 2560 // Le Spartan Sorel, gravement blessé, livre sa dernière bataille dans les entrailles du Conservatoire.

Spartan Theodore Sorel : Mako, réponds. Réponds, merde ! Non. Tu n'es pas morte. Tu me rejoins bientôt. Je continue à avancer. Cet Élite m'a bien amoché… [combats] mais je suis toujours vivant et je n'abandonnerai pas… Comme toi, pas vrai, Mako ? Le protocole Rubicon. On se bat jusqu'au bout. Pour ceux qui sont morts. Pour tous ceux sur Terre. On tient bon. On tient jusque-

Tovarus : Regarde, frère. Jega nous a laissé de quoi nous amuser un peu.

Hyperius : Le dernier Spartan. Savourons ce moment, Tovarus.

Theodore Sorel : Jusqu'à notre dernier souffle… Hé, vous êtes sur mon chemin ! Lequel d'entre vous veut mourir le premier ?

Message à la mer[modifier]

26 MAI 2560 // Horvath transmet un dernier message.

Spartan Tomas Horvath : À tous les membres de l'UNSC Ici, le Spartan Tomas Horvath, équipe Intrepid. On dirait qu'il n'y a plus personne. Je remonte à la surface, hors de portée des Parias, pour chercher des survivants. Pour trouver mon équipe. Je ne vois pas faire d'autre. Le fait que personne ne réponde sur le réseau de l'UNSC n'est pas rassurant… mais je vais rester à l'écoute. Je vais observer. Et je vais survivre. Major, si vous entendez ce message, nous avons besoin de vous. Maintenant, plus que jamais.

Fichiers supprimés[modifier]

Cinq fichiers audio spartans non déblocables peuvent être trouvés dans les fichiers du jeu, qui ajoutaient de nouveaux événements concernant les Spartans Vettel, Horvath et Kovan. Dans les versions finales et canoniques, le sort de ces trois personnages est inconnu.

Dans ces fichiers supprimés, Kovan et son équipe survivent à l'assaut sur le Reverie et sont vaincus par la Main d'Atriox alors qu'ils attaquent un convoi paria ; Horvath est tué lorsqu'il prend d'assaut un camp d'entraînement paria ; et Vettel est capturé et apparemment tué par Chak 'Lok en essayant de libérer les prisonniers de la Tour.

Notes[modifier]

  1. En VO, Kovan répond dans un mélange de russe et d'anglais : « Nyet problem » (« No problem »).
  2. Les sous-titres diffèrent légèrement : « Heh, beau travail, Stone. Les premières vingt-quatre heures ont été rudes. »
  3. Les sous-titres diffèrent légèrement : « Ravi de voir que vous avez gardé la tête froide. »
  4. Les sous-titres diffèrent légèrement : « J'ai fait ce que je pouvais. Et je sais qu'ils me rendront la pareille. »
  5. Deux dialogues sont absents de la version française au début de ce fichier : « Horvath : À toutes les forces de l'UNSC à portée : ici le Spartan Horvath, équipe Intrepid de l'UNSC Infinity. J'ai été séparé de mon équipe il y a cinq jours. J'évite les forces parias sur l'anneau depuis. Quelqu'un m'entend ? », « IA d'armure : Contact non identifié en approche. »
  6. « Chef de guerre » dans les sous-titres.
  7. « but est l'annihilation totale de la [INAUDIBLE] humaine. » dans les sous-titres.


Objets à collecter
Halo 2 : Crânes
Halo 3 : CrânesTerminauxStatues de Moah
Halo Wars : CrânesBoîtes noires
Halo 3 : ODST : Journaux audio
Halo : Reach : Terminaux de donnéesBOB
Halo : Combat Evolved Anniversary : CrânesTerminauxBibliothèque
Halo 4 : Terminaux
Halo 2 : Anniversary : CrânesTerminauxJouetsCanettes BLAST
Halo 5 : Guardians : CrânesRenseignements de mission
Halo Wars 2 : CrânesJournaux de Phœnix
Halo Infinite : Fichiers audio : UNSCPariasSpartansArchives forerunners
Armurerie MjolnirCrânesModule de SpartanTour de propagande