Yanme'e

Le WikiHalo rappelle à ses contributeurs que toute information ajoutée doit être officielle et vérifiable. Les contributions sans sources et les théories sur Halo Infinite seront rejetées.

(Redirigé depuis Drones)

Yanme'e
Turpis rex
H3-Yanme'e mineur (render).png
Informations
Taille moyenne :
1,778 à 2,058 m[1]
Masse moyenne :
77 à 127 kg[1]
Caractéristiques :
  • Morphologie insectoïde
  • Capable de voler
  • Esprit de ruche
Planète d'origine :
2 (4 pré-Covenant)
Situation :
Paix

Les Yanme'es (Turpis rex en latin[Note 1])[2], appelés Drones par les humains[3] et parfois les Covenants[4], sont une espèce insectoïde de petite taille munie d'ailes, organisée en essaim autour d'une reine et utilisée comme soldats et ingénieurs par l'Alliance Covenante. Ils ont été vus pour la première fois dans Halo 2, mais ne sont apparus que sporadiquement dans le reste de la série.

Histoire[modifier]

Les Drones sont originaires d'une planète à forte gravité nommée Palamok et descendent probablement d'une espèce d'arthropode ailée vivant dans les arbres. Ils développèrent le voyage interplanétaire dans leur système sans jamais le quitter.[1] Les Covenants croisèrent le chemin de cette espèce au cours de leurs recherches d'artéfacts forerunners en l'an 1112. Le premier contact entre l'Alliance et le peuple insectoïde se solda par une grande guerre qui causa de nombreuses pertes dans les deux camps,[5] l'Alliance accusant néanmoins beaucoup moins bien ses pertes que les Yanme'es.[6] Le conflit eut lieu même si Palamok ne recelait aucune relique.[7] Les hostilités cessèrent quand les Prophètes découvrirent un moyen de communiquer avec les Yanme'es.[5] Ils entreprirent alors des négociations avec les Reines des ruches de la planète qui transférèrent leurs pouvoir sur les drones à l'Alliance,[4] d'abord en tant que gardes et techniciens,[1] bien que les Ingénieurs, plus rares, étaient plus efficaces dans ce dernier rôle,[5] avant de devenir des combattants.[1] Les Yanme'es étaient depuis tenus par un traité de fournir soldats et matériel à l'Alliance.[6]

Ils furent aperçus pour la première fois par les humains durant l'assaut de Gladsheim pendant la première bataille d'Harvest.[8] Au début de la guerre Humain contre Covenant, l'UNSC remarqua que la plupart des brigades covenantes incluaient une compagnie légère d'une centaine de Yanme'es servant comme éclaireurs.[9] Durant la guerre, la scientifique covenante Sig Raan développa un appareil capable de contrôler le comportement des Yanme'es avant qu'il ne soit détruit par Atriox.[10]

Après avoir rejoint les Covenants loyalistes pendant le Grand Schisme,[11][12] ils quittèrent toute force armée pour retourner sur leur monde natal.[7] La plupart des Drones rejoignirent leurs colonies sans prendre de parti dans l'après-guerre et l'UNSC tenta d'éviter tout conflit avec les ruches connues,[13] mais on en trouvait certaines au sein de sectes covenantes,[14] dont les Covenants de Jul 'Mdama peu après la fin de la guerre.[15]

Anatomie et physiologie[modifier]

McFarlane-Drone 01.jpg

Les Drones sont des arthropodes omnivores[16][Note 2] insectoïdes munis d'ailes protégées par une carapace chitineuse cuivrée. Ils possèdent une petite tête (comparée à leur corps) avec deux antenne[17] et des yeux jaunes composés (à facettes) lumineux[5] qui leur donnent une excellente acuité visuelle, leur permettant de viser précisément même en plein vol.[2] Ils possèdent deux paires de pattes[Note 3] et leurs bras tridactyles[11][12][Note 4] sont des vestiges d'une patte secondaire que le processus d'évolution aurait pu faire disparaître s'il n'était pas devenu indispensable au maniement de divers outils, et plus tard, d'armes.[2] Étant polydextres, les Yanme'es peuvent utiliser indifféremment leurs mains et pieds pour manipuler des objets.[7] Ils sont tout de même assez forts pour soulever un être humain,[11] mais ne se risquent néanmoins pas au combat rapproché, malgré la présence d'appendices chitineux tranchants sur leurs bras[18] et les griffes sur leurs doigts.[19] Leur carapace est assez épaisse pour absorber une quantité non négligeable de dégâts.[2] Les ailes des Yanme'es, au nombre de quatre par individu, sont semblables à celle de n'importe quel insecte volant : elles sont d'un noir opaque, présentent de large nervures et chaque aile fait un peu moins de la taille du Drone. On peut donc estimer l'envergure d'un Yanme'e à environ 3,5 mètres.

Ils mesurent de 177,8 à 205,8 cm et pèse de 77 à 127 kg[20][1][Note 5], ce qui en fait une des espèces arthropodes mobiles les plus grandes et les plus lourdes jamais répertoriées par les Forerunners,[2] et mâles et femelles sont indissociables par l'œil étranger.[7] Leur sang est un liquide visqueux jaune sombre,[8] dont la couleur exacte varie selon leur alimentation.[16]

Leur capacité à voler, même si elle reste un élément important de la espèce, est limitée. Sur leur planète natale, à la gravité deux fois supérieure à celle de la Terre, leur temps de vol est extrêmement limité, mais il s'allonge sur des planètes d'une gravité inférieure, même dans des atmosphères ténues.[2] Pour lutter contre le poids de leur exosquelette, les Drones sont donc équipés de générateurs antigravité portatifs,[6] se présentant sous la forme de cercles bleutés sur leur carapace et leurs jambes, qui leurs permettent de voler et planer pendant un certain temps, avant de devoir s'accrocher à une surface solide comme un mur ou se poser à terre le temps de reprendre des forces.

Illustration d'une reine pour Halo Encyclopedia (2022).

Les Yanme'es communiquent par un système de sons très aigus produits par le frottement de leurs ailes[21], avec certains aspects de langage, comme certaines idées et concepts, transmis par phéromones.[6] Les Covenants possèdent des unités de traduction automatiques pour communiquer avec eux,[21] et les humains avaient également une connaissance basique de leur langue.[22] L'UNSC tira partie de cet aspect de leur biologie pour concevoir l'équipement TAC/AHD Type 3ZY comme arme non létale contre les Yanme'e.[23] Bien que plutôt uniformes dans leur physiologie, l'espèce est régie par un système de caste stricte comprenant des domestiques, des travailleurs et des protecteurs, chacun ayant de légères différences dans leur forme et leur couleur.[1]

Les ruches sont composées de matière trouvée sur place,[24] comme de la boue ou du bois, et d'une matière organique composée de cellulose, de salive et d'excréments. Elles sont généralement trouvées sous terre et dans des régions boisées, mais on trouve des ruches dans les structures rocheuses de Palamok. Les Yanme'es construisent leurs ruches à une vitesse impressionnante, d'immenses structures pouvant être érigées en quelques heures, une capacité exploitée par les Covenants pour établir des bases avancées.[7] Des ruches furent aussi construites avec des matériaux plus traditionnels après leur intégration dans les Covenants.[1]

Les reines Yanme'es possèdent un abdomen plus allongé et sont bien plus massives[25] et intelligentes que les autres membres de leur espèce.[16] Les reines disposent aussi d'éléments morphologiques distincts qui varie entre individus et selon la lignée de la ruche.[1]

Culture[modifier]

Avant leur intégration dans les Covenants, les Drones était une société de ruches et de castes. Chaque individu avait son travail et sujet à une reine.[4] Il existait une religion basée sur des « Hive-Gods ».[22] Ce système a permis de grandes période de stabilité et de paix.[1]

Les Drones sont une espèce dite « cliente » dans l'Alliance Covenante. Ils se contentent de suivre aveuglément les préceptes qui leurs sont dictés, suivant les décisions de leurs supérieurs sans grand intérêt pour les normes sociétales de l'Alliance, dont ils forment une des espèces inférieures. Ils considèrent l'Alliance comme une structure de pouvoir linéaire normale, avec à sa tête les « reines » prophètes.

Les Drones restent généralement entre eux en dehors des combats étant donné leur difficulté de communication avec les autres espèces[2], que ce soit par le langage ou à cause de leur apparence ou de leur incapacité à transmettre (voire peut-être à ressentir) des émotions.[6] De plus, les Yanme'es possèdent peu d'esprit d'initiative, ont peu d'émotions et ils sont peu créatifs en raison de contrainte biologique et de conditionnement,[1] même si ils excellent dans les tâches simples, ce qui les rend également territoriaux envers les tâches qu'ils considèrent comme les leurs. Dans chaque groupe de combat yanme'e se trouve un attaché, jouant le rôle d'intermédiaire entre les troupes yanme'es et le commandement afin de transmettre les ordres, mais ne socialisent pas non plus avec les autres espèces, dont ils se contentent d'apprendre à communiquer avec.[6] Ils sont globalement asocial en dehors de leur ruche d'appartenance mais peuvent s'unir très facilement face à une menace alien. Ces éléments font des Yanme'es une espèce assez distante, refusant souvent de communiquer avec les autres espèces.[1]

À l'état naturel, ils s'organisent en un système de ruche, dirigé par les Reines, et suivent une organisation globalement semblable à celle des abeilles, avec des ouvriers, des combattants et des ouvriers, les deux derniers rôles ayant été fusionnés au sein de l'Alliance. Chaque rôle se distingue par de légères différences de coloration et de silhouette.[7] L'élevage visant à nourrir le régime carnivore de l'espèce était également pratiqué.[2] Les Yanme'es possèdent une intelligence distribuée et réfléchissent dogmatiquement. Quand une tâche leur est confiée par un supérieur, ils font de leur mieux pour l'exécuter sans se poser de question, n'hésitant pas à défendre un territoire qu'ils considèrent comme leur lieu de travail.[17] Cet état d'esprit est peut-être ce qui a motivé leur affiliation aux Covenants loyalistes durant le Grand Schisme. La protection de la reine étant primordiale pour la survie de l'espèce, les avancées technologiques de l'espèce ont toujours été effectuées dans ce but.[7] Ce système fut aussi utilisé par les Covenants en installant des ruches sur les planètes à conquérir, empêchant les ennemis de mener des contre-offensives.[1] Le système cérébral des Yanme'es est si porté sur cette structure sociale qu'ils sont incapables de ressentir la peur ou de faire preuve de courage.[26]

H3-Drones & Grognards (Nid de corbeaux).jpg

Certains Yanme'es males, appelés unmutuals, ne possèdent pas d'instinct de groupe et sont violents envers leurs congénères. Avant l'intégration dans l'Alliance, ils étaient peu nombreux, marqués et exilés dans des grottes loin des ruches. Leur nombre a augmenté avec leur soumission.[7] Ils sont pacifiés par des colliers et réduits en esclavage par les Covenants pour travailler sur des structures comme des Beacons.[22]

Combat[modifier]

Les Yanme'es combattent essentiellement en essaims, même si un seul individu peut aisément défaire un humain. Cela leur confère une supériorité sur l'ennemi, ainsi qu'une présence plus imposante.

Généralement, ils sont déployés depuis un Phantom directement au dessus du champ de bataille, leurs conférant l'avantage de la surprise.

Les capacités de vol des Drones les prédisposent pour les attaques aériennes et leur permettent également d'ignorer toute barricade.[27] Ils sont également connus pour employer des tactiques d'embuscade.[24]

Gameplay[modifier]

Divers[modifier]

  • Les humains les appellent couramment Insectes[28] ou Vermines (Buggers)[29][30][31] Les développeurs restent néanmoins prudents avec le terme buggers, dont le sens varie selon les pays.[32]
  • En japonais, Yanma (蜻蜓) désigne une libellule.
  • Dans Halo : Spartan Assault, les Drones produisent les mêmes bruitages que ceux des Ingénieurs dans Halo : Reach.
  • Les Drones avaient été envisagés comme ennemis dans Halo 4 d'après certains concept arts, mais l'idée ne fut pas retenue.[33]

Galerie[modifier]

Notes[modifier]

  1. La traduction littérale est roi hideux ou roi infâme. Étant donné la nature matriarcale de l'espèce, il est plus probable que la traduction devrait être reine hideuse mais le terme latin devrait alors être regina.
  2. Le Bestiaire et Halo Encyclopedia (2022) (p. 204) indique que les Yanme'es sont carnivores.
  3. La nouvelle Blunt Instruments (ch. 1 et 2) de Halo : Evolutions indique que les Yanme'es ont six pattes dont quatre postérieures.
  4. Les visuels de Halo : Fireteam Raven montrent six doigts à chaque bras.
  5. Halo Encyclopedia (p. 149 (2009), p. 159 (2011)) et le Bestiaire indiquent environ 1,90 mètres pour 127 kg pour un adulte mâle.

Sources[modifier]

  1. 1,00 1,01 1,02 1,03 1,04 1,05 1,06 1,07 1,08 1,09 1,10 1,11 et 1,12 Halo Encyclopedia (2022), p . 204 & 205
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 2,6 et 2,7 Halo 3, Bestiaire
  3. Halo 2, niveau Banlieue
  4. 4,0 4,1 et 4,2 Halo : Broken Circle, ch. 15
  5. 5,0 5,1 5,2 et 5,3 Halo : Contact Harvest, ch. 12
  6. 6,0 6,1 6,2 6,3 6,4 et 6,5 Halo Encyclopedia, p. 148 & 149 (2009), p. 158 & 159 (2011)
  7. 7,0 7,1 7,2 7,3 7,4 7,5 7,6 et 7,7 Halo Waypoint/Universe, Yanme'e
  8. 8,0 et 8,1 Halo : Contact Harvest, ch. 17
  9. Halo : Oblivion, ch. 1
  10. Halo : Rise of Atriox, n°3
  11. 11,0 11,1 et 11,2 Halo 2
  12. 12,0 et 12,1 Halo 3
  13. Halo : Sang nouveau, ch. 16
  14. Halo : Spartan Assault
  15. Halo : Lone Wolf, n°1
  16. 16,0 16,1 et 16,2 Halo Official Spartan Field Manual, p. 170
  17. 17,0 et 17,1 Halo : Contact Harvest, ch. 14
  18. Halo : Contact Harvest, ch. 22
  19. Halo : Shadow of Intent, part. 1
  20. Halo : The Essential Visual Guide, p. 51
  21. 21,0 et 21,1 Halo : Contact Harvest, ch. 18
  22. 22,0 22,1 et 22,2 Halo : Evolutions, Blunt Instruments
  23. Halo Infinite, torse TAC/AHD Type 3ZY
  24. 24,0 et 24,1 Halo : Sang nouveau, ch. 8
  25. Halo : Contact Harvest, Épilogue
  26. Halo.bungie.net - Statistiques personnelles, historique des parties de campagne
  27. Halo Legends Heroes Journey Sweepstakes, no23
  28. Halo : Reach
  29. Halo 3 : ODST, niveau Centre de données
  30. Halo : Reach, manuel du jeu (p. 8)
  31. Halo : Sang nouveau, ch. 8, p. 103
  32. Halo 3 Essentials, Halo 2 Developers Commentary
  33. Tumblr - Paul Richards, « Old, unused Halo 4 junk. »