Le sujet de cet article est considéré comme une des bases de Halo.

Opération : FIRST STRIKE

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le chat Discord pour toute demande de création de compte.

Vous cherchez peut-être : Halo : Opération First Strike (roman).


Opération : FIRST STRIKE
MYTH-Unyielding Hierophant (Leonid Kozienko).jpg
Informations
Date :
13 septembre 2552
Issue :
Victoire de l'UNSC
Belligérants
Forces
Commandants
Pertes

L'opération : FIRST STRIKE (Première Offensive) est une opération militaire improvisée qui s'est déroulée sur la station covenante Hiérophante Inflexible dans le système Tau Ceti,[2] le 13 septembre 2552.

Contexte[modifier]

Le 22 septembre, John-117 et son IA Cortana à bord d'un Longsword, après la bataille de l'Installation 04 retrouvent quelques survivants dans le champs de débris du Halo à bord d'un Pélican et abordent avec leur aide un vaisseau amiral covenant : l'Ascendant Justice.[3] À son bord, les humains retournent dans le système de Reach dans l'espoir de trouver des rescapés de la bataille,[4] notamment la Red Team laissée pour défendre des générateurs durant la bataille de Reach.[5]

John, Haverson, Johnson et Locklear se dirigent alors vers la surface en Spirit, piloté par Polaski, tandis que Cortana reste à bord de l’Ascendant Justice pour l'extraction. Elle se fait repérer après que l'IA du vaisseau covenant ait envoyé un message à la flotte présente. Cortana détruit quatre vaisseaux covenants qui s’apprêtaient à l’attaquer avant de fuir dans le sous-espace.[6] Elle arriva dans le nuage d'Oort du système Epsilon Eridani et entreprit d'écouter les transmissions des Covenants provenant du centre du système. Elle découvrit des ordres envoyés vers les vaisseaux au centre du système de Reach, ils provenaient du centre de l'Empire covenant. Ces ordres concernaient le déploiement de centaines de vaisseaux pour former une flotte majeure à un point précis avant une série de sauts en sous-espace. Le trajet de la flotte était le système Lambda Serpentis, le système Hawking puis enfin le système Sol où devait avoir lieu l'opération.[7] Cette flotte était un plan du Haut Prophète de la Vérité pour envahir la Terre.[8] Cortana retourna ensuite en orbite haute de Reach pour obtenir un réacteur à fusion intact pour augmenter les capacités de rechargement de son réacteur subspatial parmi des épaves de vaisseaux de l'UNSC. Elle sélectionna l'UNSC Gettysburg pour ses points d'arrimage encore intacts. Elle plaça le vaisseau covenant au-dessus du Gettysburg et raccorda l'alimentation des deux vaisseaux via des drones et des Ingénieurs.[9]

Le vaisseau de largage se dirige vers la vallée Longhorn et se pose pas non loin de l’origine du signal. Ils retrouvent Anton-044, Li-008, Grace-093 et le vice-amiral Danforth Whitcomb au camp Indépendance. Ils décident ensuite d’aller secourir la Red Team à la base CASTLE de l'ONI construite dans la montagne Ménachite.[10] Ils y découvrent que les Covenants mènent une opération de forage pour atteindre le fond de la montagne, vraisemblablement à la recherche de quelque chose. Le reste de la Red Team menée par Fred-104 et accompagnée du docteur Catherine Halsey le trouve avant eux : un cristal forerunner. Ils sont secourus par John-117 et le reste et parviennent à emporter le cristal forerunner et à sauter en sous-espace où ils affrontèrent une dizaine de vaisseaux covenants.[11] Des survivants de l'équipage covenant sabotèrent le conduit du réacteur principal et la nouvelle Blue Team, transportée par Polaski, effectua une sortie extra-véhiculaire pour le réparer. Cependant, Polaski, Li et Anton furent tués par un tir de plasma tandis que les autres s'évanouirent.[12] Cortana sortit ensuite le vaisseau du sous-espace.[13]

Whitcomb et Haverson furent ensuite mis au courant par Cortana de l'invasion imminente de la Terre par une force covenante et Whitcomb décida qu'il fallait abandonner le protocole Cole et rentrer le plus rapidement sur Terre. Lorsque John arriva sur la passerelle du Gettysburg, les deux officiers lui présentèrent de la situation dans son ensemble : ils seraient morts dans quelques heures à cause des radiations du cristal mais ils avaient besoin de celui-ci pour déplacer le vaisseau aux capacités réduites. En effet, celui-ci les avaient conduit jusqu'au système Eridanus en quelques minutes au lieu de plusieurs jours. John, après avoir appris pour le système, révéla qu'il existait une colonie humaine peu connue, celle des rebelles d'Eridanus et qu'il était probable qu'il reste des survivants.[14] Ils se dirigèrent vers Eridanus Secondus et après une démonstration de force faite de chaque côté, Jiles accorda une rencontre avec le vice-amiral après que celui-ci ait détruit un astéroïde en un seul tir. Whitcomb, Haverson, John, Fred et Halsey se rendirent ensuite dans Eridanus Secondus où Whitcomb résuma la situation et proposa d'évacuer tous les hommes de Jiles sur Terre avec une amnistie à la clé contre leur aide. Jiles eut du mal à le croire mais un croiseur covenant entra dans le système.[15] Ils détruisirent le croiseur covenant et reçurent l'aide du gouverneur pour réparer leur vaisseau.[16] Ils furent témoin du départ de Halsey à bord du Beatrice et tentèrent de la contacter sans succès. Deux croiseurs covenants arrivèrent dans le système et le Gettysburg commença ses manœuvres tandis que les rebelles évacuèrent le vaisseau. Une trentaine d'autres vaisseaux arrivèrent dans le système et Whitcomb décida de quitter le système sans aider les rebelles d'Eridanus.[17]

La totalité de l'équipage restant fut ensuite réunie dans le carré des officiers par Whithcomb qui les informa de la mort de Locklear et de la destruction du cristal par ce dernier. Whitcomb indiqua que le retour sur Terre était imminent mais John proposa le plan FIRST STRIKE qui consistait à envoyer les Spartans pour détruire la station du Hiérophante Inflexible. Whitcomb, après l'explication, rejeta la mission parce qu'il devait transporter le vaisseau jusqu'à la Terre. John lui indiqua que lui et son équipe pouvaient voyager seuls du sous-espace en espace normal avec un vaisseau de largage et cela sans que l'Ascendant Justice sorte du sous-espace. Il rejeta une nouvelle fois la mission car il devait rapporter Cortana sur Terre pour transmettre les données qu'elle avait emmagasiné. Haverson se porta alors volontaire pour la mission mais Cortana indiqua qu'il ne survivrait pas au retour en espace normal mais elle proposa de copier une partie d'elle même pour accompagner l'équipe de Spartans. Après avoir bien fait comprendre à John et son équipe que la mission était sans retour, Whitcomb accepta l'opération : FIRST STRIKE.

Après avoir renforcé le vaisseau de largage pour lui permettre de résister à la sortie du sous-espace, John récupéra la copie de Cortana et vérifia l'état de Linda qui lui assura qu'il pouvait compter sur elle. Lui et ses camarades saluèrent ensuite une dernière fois Haverson, Johnson et Whitcomb avant d'embarquer.[18]


Déroulement[modifier]

La Blue Team sortit ensuite du sous-espace via leur Spirit renforcé mais fut mise inconsciente par le choc de la transition vers l'espace normal[19] de Tau Ceti.[2] John fut le premier à se réveiller et injecta à ses camarades un stimulant modéré. Une fois sorti du vaisseau incapable de se mouvoir, John et Cortana découvrirent la présence d'environ 500 vaisseaux. Il demanda à Cortana d'envoyer un message aux Covenants pour indiquer qu'ils avaient eu une panne de moteur et qu'ils avaient besoin d'être remorqué jusque la station. L'équipe s'équipa lourdement, prenant le maximum de munition, d'explosifs et d'armes que possible prévoyant un aller simple. Les deux vaisseaux remorqueurs les amenèrent ensuite au Hiérophante Inflexible.[19]

Une fois dans la station, ils furent accueillis par des Huragoks qui commencèrent les réparations du vaisseau de largage. John observa une zone avec plusieurs milliers d'Ingénieurs réparant plusieurs vaisseaux de largage. La Blue Team se déploya et John inséra la puce de Cortana dans une terminal de la station permettant à celle-ci d'obtenir les plans de la station. John décida de surcharger l'un des deux réacteurs de la station mais pour ce faire il fallait aller directement sur place à 7 kilomètres de leur point d'arrivé. John demanda aussi à Cortana de créer d'autres copies d'elle-même pour rester dans le système covenant malgré les risque d'erreurs de celles-ci. Pendant environ 11 heures, la Blue Team se dirigea via des conduits vers un réacteur jusqu'à arriver devant un cul-de-sac qui n'était pas sur les plans. John décida de prendre un autre chemin plus risqué. La Blue Team arriva ensuite dans ce qui pourrait être comparé à une ville avec des rues et des bâtiments couvrant la totalité de la coque intérieure. Une baie vitrée menant à l'aire de réparation était aussi visible. Linda se positionna sur une toit d'un bâtiment puis le reste de la Blue Team fonça vers un bâtiment. Ce faisant ils se firent repéré par des Grognards puis par des Élites et deux Chasseurs, mais hormis ces derniers, tous étaient sans armes. Linda élimina la paire de Chasseurs mais des Banshees approchèrent. En avançant dans le bâtiments, John constata qu'il y avait maintenant plusieurs Cortana dans le système covenant puis s’arrêta lorsqu'il vit un mouvement sur son détecteur de mouvement. La Blue team fut alors prit en embuscade par des Brutes qui blessèrent Grace et John fut mis au sol par l'une de celles-ci et presque étranglé[20] avant de se libérer et de lui mettre une grenade à la ceinture qui explosa et tua la Brute. Après ce combat, il vit que Grace était morte par le triple tir d'un sabre-grenade et que Will et Fred ne répondirent pas à ses messages radios. Face à l'arrivée de nouvelles Brutes, il lança une mine Lotus qui tua ceux-ci et bloqua l'accès au bâtiment. John activa ensuite l'auto-destruction de l'armure de Grace et il fuit le temple avec Fred et Will.

Ils arrivèrent ensuite dans a salle des réacteurs qui était constitué de 512 réacteurs assemblés ensemble. John, avec l'accord de ses deux compagnons, décida de commencer la surcharge des réacteurs pour éviter que la station n'atteigne la Terre avant les dix minutes requises pour obtenir une explosion. Ils se placèrent ensuite en hauteur et John indiqua par radio à Linda qu'ils allaient prendre des Banshees et que cette communications allait être interceptée par les Covenants mais sans connaitre le contenu. Trois Banshees arrivèrent ensuite sur leur position et Linda élimina les pilotes puis la Blue Team prit ceux-ci et se dirigèrent vers la vitre de l'aire de réparation, Linda couvrant toujours leurs arrières en éliminant les Banshees[21] avec son sniper, le tout accrochée par un avant bras et un pied à une corde reliant deux tubes de transit.[22] Fred plaça une mine Lotus sur la baie vitrée tandis que John contacta Cortana mais une multitude de voix lui appartenant lui répondirent. Cortana avait crée des centaines de copies d'elle même pour contrer les attaques informatiques des IA covenantes et celle-ci était devenue trop instable et se fragmentait. John alla ensuite chercher Linda dans la "ville" covenante tandis que Will et Fred restèrent près de la vitre. John se garda trois minutes pour la sauver, sur les 8 qui lui restait, avant de demander aux deux autres Spartans de partir sans lui.[21]

Retournant dans la « ville », John évita plusieurs autres Banshees et une Apparition puis récupéra Linda sur son Banshee et ils se dirigèrent vers la baie vitrée. John tenta de recontacter Cortana pour ouvrir le sas de l'aire de réparation mais, celle-ci, totalement submergée par ses copies réussit de justesse à ouvrir le sas alors que la mine Lotus ne brisa pas la baie qui dut être fragilisée par de nouveaux tirs de Banshees avant de se briser. La Blue Team se dirigea ensuite vers un vaisseau de largage et l'aborda puis ils se dirigèrent vers la face cachée de la lune lentement pour éviter de se faire remarquer. Fred annonça ensuite qu'une communication de l'UNSC était reçue. Il s'agissait d'un Oly Oly Oxen Free envoyé par Whitcomb et Haverson qui avaient décidé de rester pour éliminer les vaisseaux covenants qui auraient survécu à l'explosion de la station et aussi offrir une possibilité de sortir du système. Il indiqua qu'ils les attendaient derrière la lune. Lorsque John demanda confirmation de cette dernière information, Whitcomb ne répondit pas et termina la communication.

Lorsque les Spartans atteignirent la face cachée de la lune, ils ne trouvèrent que le Gettysburg.[22] Les Spartans montèrent à bord et retrouvèrent Johnson et Cortana mais sans l'amiral et le lieutenant. Johnson après avoir plaisanté sur la forme de la station, montra des images venant d'un drone clarion. Tous purent voir l’Ascendant Justice sortir de la face cachée de la lune et se diriger vers la flotte covenante. Johnson expliqua que Cortana avait sortit le réacteur de sous-espace du vaisseau covenant pour le mettre dans le Gettysburg. John plaça ses Spartans au commande du vaisseau, Linda à la navigation, Fred à l'opération système et Will à l'armement. John ouvrit une communication avec l'amiral qui lui expliqua qu'il transmettait une image d'un éclat du cristal forerunner aux autres vaisseaux covenants. Il compta sur le sens de l'honneur des Élites pour qu'ils tentent d'aborder le vaisseau. Haverson et Whitcomb commencèrent à combattre une centaine de vaisseaux qui se rapprochaient en éliminant un transporteur et un croiseur puis percuta l'anneau centrale de la station et s'y arrêta. Whitcomb transmit une nouvelle vidéo aux vaisseaux alentours pour les inciter à se rapprocher de son vaisseau et donc de la station prête à exploser. Whitcomb ordonna à John de rester pour observer ce qui restera de la flotte après l'explosion. Il expliqua que, comme pour la bataille d'Alamo, cette bataille serait une victoire stratégique car ferait peur aux covenants. John put observer 400 vaisseaux autour de la stations lorsque celle-ci explosa et la presque totalité de la flotte covenante fut détruite, il n'en restait qu'une douzaine. Le Gettysburg quitta ensuite le système et se dirigea vers la Terre.[23]


Conséquences[modifier]

La bataille fut une victoire stratégique et tactique puisqu'un nombre très réduits d'individus put détruire une flotte de 500 vaisseaux et probablement des milliers de soldats covenants. Cependant, elle entraîna la perte d'une Spartane ce qui reste une perte très importante surtout après la chute de Reach où leur nombre fut réduit à moins de vingt.

La conséquence la plus directe fut cependant l'échec de l'invasion immédiate par le Prophète de la Vérité bien que celui-ci avait encore d'autres flottes en réserve.[1] L'échec de l'opération fut cependant gardé secrète par Vérité qui rassembla une nouvelle flotte.

Finalement, si Vérité ne lança pas l'attaque, le Haut Prophète du Regret, ignorant que la Terre était le monde natal des humains, à la recherche d'un important artefact forerunner capable de les mener jusqu'à l'Arche, où il pourrait exécuter le Grand Voyage, rassembla sa flotte personnelle et se mit en route vers la Terre le 19 octobre.[24]


Sources[modifier]


ANCHORITEATHENAABLE SENTRYASTUTE TIGERATLAS VIGILANCEBIRD IN HANDBLIND FAITHBLOWBACKBLUE MOONBRAVADOBREADCRUMBBRONZE COBRABUMRUSHBUZZHAWKCARTWHEELCHARLEMAGNECIRRUSCOALPEPPERDAWN ECLIPSEDAYBREAKDELHIDESINENCEDEVIL FREEDOMDRAPEAU ROUGEEASTERN AZUREFALLEN WALLSFAR STORMFIREBRANDFIRESIDEFIRST STRIKEFLINT DEVILFOCUS LENS 2555GANT BLANCGREY VEILGUARDIAN LANCEHEMORRHAGEHORIZONHORN AND HIDEHWACHAHYPODERMIQUEINSTINCTIRON FISTIRON GREAVEJOINT MONITORJOVIAN WHISTLEKALÉIDOSCOPEKINETIC STORMLAND GRABLEFT JABMARSH FLASHMAD HATTEROCEAN BREAKEROCEAN RAPTORPALE SHADOWPHALANXPLONGEONPOLECATPROMETHEUSRED CLOUDRATISSAGEROCK HOUSESENTRYSPEARBREAKERSUNSPEARSWORD 52TALONTANGLEWOODTENDRILTORPEDOTRÉBUCHETUPPER CUTVERITASWARM BLANKETWINDOW PANEWHISPER AMONG STARSWHISTLE STOPWHITE SANDWHITE VAN

GuerresBataillesAutres conflits