Opération : JOVIAN WHISTLE

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le [https://discord.gg/SSJtMT3 chat Discord] pour toute demande de création de compte. <noinclude>[[Catégorie:WikiHalo]]</noinclude>
Aller à : navigation, rechercher
Cette page contient des informations tirées de Halo : Last Light susceptibles de spoiler.
Consultez-la en connaissance de cause.
Opération : JOVIAN WHISTLE
Informations
Date :

Juillet 2553

Lieu :

Gao

Issue :

Réussite de l'opération (sécurisation de l'IA)

Faits notables :
  • Établissement d'un gouvernement ouvertement anti-UNSC sur Gao
  • Perte du Huragok biologique Roams Alone
Belligérants
UNSC Machines forerunners, alliance Insurrection/Secte covenante
Forces
Commandants
Murtag Nelson Intrepid Eye, Castor, Arlo Casille, Reza Linberk
Pertes
  • Reza Linberk
  • Petora Zoyas
  • Un nombre inconnu de Wyverns
  • Un nombre inconnu de forces spéciales de Gao
  • Un nombre inconnu de rebelles de Gao
  • Un nombre inconnu de soldats des Keepers of the One Freedom
Intervenants :
Voir source - Modifier - Liste

L’opération : JOVIAN WHISTLE[3] est une opération de reconnaissance et récupération scientifique opérée par le 717th Xeno-Materials Exploitation Battalion de l'UNSC sur la planète Gao à partir de juin 2553, qui dégénéra en un conflit de faible ampleur faisant intervenir les machines forerunners du Jat-Krula Covert Support Base 4276, une alliance entre Insurrectionnistes du gouvernement de Gao et membres de la secte covenante des Keepers of the One Freedom, et d'autres civils du gouvernement de Gao non-affiliés.


Déroulement[modifier]

Incident du Montero Cave System[modifier]

Au milieu d'avril 2553 sur Gao, un tremblement de terre provoqua des dégâts considérable dans le réseau de grottes du Montero Cave System et aux installations humaines environnantes.[4] La véritable raison de la catastrophe était le réveil de l'auxilia Intrepid Eye, qui répondit à la destruction de l'Installation 444-447 sur Shaps III par l'envoi d'un drone de reconnaissance qui provoqua l'effondrement.[5] Peu après, des touristes atteints de maladies terminales ou d'affections de longue date connurent des guérisons miraculeuses dans les grottes, attirant un afflux de touristes.[4] Ces guérisons étaient dues à Roams Alone, le Huragok biologique de l'installation.[5]

Arrivée de l'UNSC[modifier]

Le 14 avril, peu après l'incident, l'ONI détecta un signal provenant de la planète. Un jeune analyste de terrain, Murtag Nelson, connecta l'apparition du signal à la destruction des ruines de Shaps III et théorisa qu'une intelligence artificielle forerunner réagissait à l'attaque. Après avoir fait jouer son autorité pour récupérer l'hypothétique IA avant toute autre faction, il fut immédiatement placé à la tête du 717th Xeno-Materials Exploitation Battalion par le CINCONI Margaret Parangosky, qui lui attribua également la Blue Team avec pour objectif de capturer l'IA.[6] Le bataillon, accompagné d'une puissance force de frappe navale,[7] se rendit sur Gao en mai et obtint par intimidation l'accord réticent du président Tejo Aponte pour enquêter sur ces guérisons. Les militaires s'établirent dans le Montero Vitality Center et déclarèrent les grottes hors-limite, provoquant la colère de la population.[4]

L'UNSC découvrit rapidement que l'effondrement avait révélé la présence d'une base forerunner souterraine[5] et ils tentèrent de capturer son IA.[6] Pensant que les humains cartographiaient l'installation à la recherche de Roams Alone, Intrepid Eye envoya un signal de détresse et activa ses Sentinelles Aggressor pour se défendre contre l'envahisseur, mais la moitié furent détruites en une semaine et elle finit par apprendre qu'elle était le véritable objet des recherches des soldats en infiltrant leurs communications.[5] Sur cette période, des guides firent entrer illégalement des touristes dans les grottes en utilisant les nombreuses entrées secondaires, mais ces transgressions furent ignorées par l'UNSC.[4] L'intimidation utilisée par l'UNSC poussa le ministre Arlo Casille à comploter pour renverser le président Aponte avec l'aide des insurrectionnistes de Venezia et des fidèles des Keepers of the One Freedom.[7]

Meurtres et enquête[modifier]

Début juillet, à 104 mètres de la surface, huit corps de touristes furent retrouvés avec des graves blessures (os brisés, membres disloqués, organes déchirés) pointant vers un meurtrier doté d'une grande force mécanique. Les Spartans sur place furent immédiatement soupçonnés. Les médias sensationnalistes accusèrent rapidement l'UNSC et demandèrent que le gouvernement de Gao prenne des sanctions, poussant Aponte à placer le Ministry of Protection sur l'affaire et à exiger la coopération de l'UNSC, qui proposa de participer à l'enquête à la surprise de la population.[4]

L'enquête officielle commença le 2 juillet 2553 et fit intervenir l'équipe de l'inspectrice du Ministry of Protection Veta Lopis,[4] sous le contrôle du ministre Arlo Casille[8], le Major Ira Halal du UNSC Judge Advocate General's Corps, détaché pour l'occasion, ainsi que les membres du 717th Xeno-Materials Exploitation Battalion qui fournirent un soutien logistique aux enquêteurs.[4]

Lopis estima rapidement que les Spartans-II de la Blue Team étaient les principaux suspects, leurs armures Mjolnir leur conférant la force nécessaire pour commettre les meurtres. Les Spartans venaient d'être attachés à l'équipe de Lopis sur décision d'Halal pour les protéger des Sentinelles et des potentiels extrémistes insurrectionnistes voulant les assassiner pour accuser l'UNSC. Estimant que les opérations secrètes de l'UNSC étaient critiques dans la résolution de l'enquête, Lopis tenta d'en apprendre plus via Frederic-104 (se heurtant à son attitude protocolaire)[6] ou en espionnant des conversations secrètes entre militaires.[8] Dans le même temps, le Major Halal cacha l'existence d'une deuxième scène de crime aux enquêteurs, ne leur faisant pas confiance.[5] Son attitude s'opposait à celle de Nelson, le commandant de l'opération qui souhaitait collaborer. Nelson décida de révéler officiellement la nature du danger des Sentinelles, comptant sur les services de renseignement de Gao pour en déduire la présence de ruines forerunners sans avoir à l'admettre officiellement, et ordonna seulement de tenir secret l'objectif de la mission : l'intelligence artificielle.[8]

Entretemps, Halal fut grièvement blessé dans une escarmouche avec Intrepid Eye, qui tenta d'utiliser l'IA Wendell pour obtenir un moyen de communication interstellaire, son objectif étant toujours d'obtenir un rapport de situation sur l'installation 444-447.[5] Suite à l'examen de la seconde scène de crime, un détachement de la Blue Team composé de Frederic-104, Ash-G099, Olivia-G291 et Mark-G313 partit à la recherche des disparus Hayes et Halal, suivis par Veta Lopis et Cirilo.[9] Ils trouvèrent les deux cadavres, ainsi qu'une piste laissée par la blessure provoquée à Roams Alone par Hayes avant sa mort mise en évidence par du Fluorescel. Ils récupérèrent également Wendell, qui refusa de témoigner du crime auprès de Lopis et fut transféré dans l'armure de Fred.[10]

Afin d'empêcher le groupe de s'approcher de son centre d'opérations, Intrepid Eye envoya ses quatre dernières Sentinelles avec pour mission de provoquer suffisamment de dégâts dans le groupe pour forcer Fred à revenir à la base, donnant l'occasion à l'IA forerunner d'utiliser les codes implantés dans Wendell pour accéder à un moyen de communication interstellaire.[11] Cirilo fut tué dans la bataille, et Ash et Olivia blessés. Lopis découvrit leur âge en leur donnant des soins[12] et l'équipe reçut l'aide de Roams Alone. Fred décida que l'équipe devait abandonner les recherches pour revenir à la surface à cause des dangers de l'installation, et la perte de la ceinture de matériel d'Olivia réduisait le nombre de doses de drogues anti-psychotiques nécessaires aux Spartans-III à seulement cinq pour une journée et demi de marche.[13]

Assaut de Wendosa[modifier]

Au même moment, les Keepers of the One Freedom, souhaitant mettre la main sur l'intelligence artificielle forerunner, débarquèrent sur Gao avec l'autorisation du ministre Arlo Casille sous couvert d'une inspection. Avec l'aide de Petora Zoyas et accompagnés de Reza Linberk, 50 combattants traversèrent la jungle pour pénétrer dans le Montero Cave System et suivre la piste commencée par l'UNSC. Bien que les entrées se trouvent à proximité du village de Wendosa, protégé par les 150 hommes de l'infanterie lourde de la compagnie Charlie de l'UNSC, les rebelles du Committe to Preserve Gao Independence avaient préalablement provoqué un grand nombre de fausses alertes sur les capteurs de proximité de l'UNSC, assurant la discrétion de l'expédition, et promettait également de mener une guérilla sur le Montero Vitality Center pour attirer l'attention de l'UNSC. Castor prévoyait de s'infiltrer dans les grottes, récupérer l'Oracle, puis pénétrer le périmètre de sécurité de l'UNSC via les grottes, les attaquant directement depuis le cœur de Wendosa. Castor soupçonnait que les rebelles de Gao et ceux de Venezia tenteraient de s'emparer de l'Oracle, mais avait déjà infiltré certains de ses propres fidèles humains dans leurs rangs.

Avant d'entrer dans les cavernes, Castor observa néanmoins l'arrivée à Wendosa de plusieurs Spartans,[1] Kelly-087, Linda-058, Lucy-B091 et Tom-B292, transportant un sac noir, contenant les cadavres des victimes de la scène de crime India.[14] Plus nombreux que les forces de l'UNSC à un contre quatre avec 500 soldats sur place[15] et ne voulant pas prendre le risque que l'UNSC ait déjà sécurisé l'Oracle, il ordonna une attaque immédiate et les Keepers ouvrirent le feu avec des fusils de snipers covenants, puis des missiles, puis des mortiers,[1] la plupart produites puis fournies par le ministre Casille au Committe to Preserve Gao Independence.[16] L'UNSC répliqua aussitôt par des tirs de snipers dirigés contre les commandants adverses, éliminant Linberk.[1] Au bout de 15 minutes de combats, le commandant Nelson fut averti de l'incident et le commandant Wingate ordonna l'envoi d'un soutien aérien de deux Falcons et un Pélican, qui furent immédiatement abattus, suivis de tirs dirigés contre Nelson.[14] Le Pélican s'écrasa dans l'aile du Montero Vitality Center accueillant les enquêteurs, tuant tous ceux présents.[17] La bataille à Wendosa fut fortement médiatisée, notamment par la chaîne BuzzSat, qui soutenait que l'UNSC avait attaqué les loyalistes de Gao, et près d'une centaine de civils furent pris dans la bataille. Après 18 heures de combat, le cabinet présidentiel se réunit pour discuter de la situation, Casille comptant exploiter l'assaut inattendu de son allié Castor pour discréditer le président Aponte.[16]

En remontant vers la surface, le groupe de Frederic-104 rencontra l'avant-garde des Keepers et l'élimina,[18] et rencontra également Petora Zoyas, qui pensa que l'inspectrice Lopis, également aux ordres d'Arlo Casille, était de son côté et l'aiderait à mettre la main sur l'auxilia. Zoyas fut tuée dans une escarmouche accidentelle et les Spartans considérèrent dès lors la possibilité que Lopis soit un agent des loyalistes de Gao.[19] Après deux jours et demi sous terre,[20] à 0805 heures, le groupe de Fred prit les Keepers à revers, permettant aux troupes coincées dans Wendosa de lancer une contre-offensive,[21] les Spartans Linda, Kelly, Lucy et Tom gardant le contrôle des alentours des fortifications du Wendosa Hotel en tournant autour et en engageant les ennemis en approche.[22] Peu après, l'intégralité des communications de l'UNSC furent brouillées en tombant sous le contrôle d'Intrepid Eye, qui s'était embarquée dans l'armure Mjolnir de Fred pour rejoindre un réseau de communication interstellaire et accomplir sa mission en communiquant avec Shaps III.[20] Les communications des Keepers furent également brouillées, ainsi que les satellites en orbite de la planète, rendus incapables de maintenir leurs orbites.[15]

Ayant compris que le brouillage des communications provenait de l'IA piégée dans l'armure de Fred, le commandant Nelson déploya le dernier Falcon en état pour exfiltrer le Spartan et l'objectif de Wendosa.[20] En l'absence de communications, Castor était incapable de continuer à planifier son assaut et l'UNSC reprit du terrain, nettoyant les bâtiments un à un avec une percée au lance-grenade et des tirs de roquette contre les groupes de Brutes et communiquant par signes et relayant les ordres par des coureurs. Plus de la moitié de ses forces des Keepers avaient été perdues et Castor interpréta que les dieux le punissaient pour son arrogance, mais lorsqu'il repéra Raoms Alone en tentant d'éliminer Fred par les fenêtres du Wendosa Hotel, il interpréta que ses dieux lui offraient une chance de se racheter en punissant le Spartan pour avoir profané un lieu sacré, et que le brouillage était un appel à l'aide de l'oracle.[15] Guidés par le sergent Nguyen, Frederic, réticent à partir sans soutenir les soldats sur place, Olivia, Ash, Mark et Lopis réussirent à traverser la ville et atteindre le Falcon de Nelson, mais celui-ci étant endommagé et manquant de places avec les équipiers de Lopis déjà à bord, l'inspectrice décida de rester en arrière avec Roams Alone qui refusait de monter dans l'appareil, mais la pilote fut abattu peu après le décollage, envoyant l'engin s'écraser dans la jungle.[22]

Mark, Ash, Olivia, Lucy, Tom, Kelly, Linda et Lopis furent déployés pour sécuriser le site du crash avant les Brutes, la compagnie Charlie retenant l'ennemi. Castor avait néanmoins posté des snipers à la surveillance du site, empêchant toute approche rapide et provoquant de fréquents échanges de tirs à longue portée. Sur le site du crash, une violente escarmouche éclata, Kelly, Linda, Tom et Lucy retenant les Brutes en approche du site et Mark tenant les snipers en respect pendant qu'Olivia, Ash et Lopis attaquèrent les quatre Brutes fouillant l'épave. En prenant d'assaut leur meneur, Lopis fut entraîné dans une longue chute avec l'armure de Fred, bloquée lors du crash. La compagnie Alpha du bataillon arriva en renforts peu après.[23]

Blocus spatial[modifier]

Dans le même temps, la flotte de Gao, utilisant leur connaissance tactique de l'espace environnant et le repérage visuel pour pallier le brouillage des communications planétaires, empêcha le déploiement de renforts depuis la flotte de l'UNSC en abattant tout vaisseau de transport, sur ordre du ministre Casille. Casille savait que la flotte de l'UNSC ne se risquerait pas à forcer le blocus de peur que la démonstration de force ne provoquent une nouvelle Insurrection, et il utilisa le réseau BuzzSat pour justifier ses actions en expliquant que son devoir de ministre était de ne pas laisser des impérialiste envoyer des renforts qu'ils utiliseraient contre une population se battant pour sa liberté. Remettant en cause l'autorité du président Aponte, il proclama également qu'il proposerait sa décision au cabinet ministériel pour prendre sa place,[24] et parvint ainsi à prendre sa place de président.[25]

Considérant que les opérations sur Gao devenaient trop risquées, le commandant Nelson donna l'ordre de préparer l'évacuation malgré l'absence continue de communications, le crash du Falcon ayant apparemment endommagé le drone contenant l'IA et détruit leur objectif.[17] Avant de partir, Nelson souhaitant néanmoins empêcher les civils de Gao de mettre la main sur les technologies forerunners et ordonna aux Spartans de lâcher une bombe nucléaire tactique HAVOK dans le Well of Echoes, le puit creusé durant le séisme ayant mis les installations à jour.[2] Pendant ce temps, Lopis convainquit Nelson de la laisser prélever des échantillons d'armures Mjolnir et SPI et l'alliage forerunner pour les comparer aux relevés des scènes de crime et ainsi trouver son coupable. Dans les faits, Intrepid Eye avait survécu dans l'armure de Fred et quand Wendell échoua à la convaincre que les humains étaient devenus les gardiens du Manteau à la place des Forerunners, elle entra dans une folie meurtrière et tenta de tuer tous les humains alentours en prenant le contrôle des systèmes mécaniques à portée. Dans le même temps, Casille déploya[26] 30 Wyverns[2] pour éliminer les forces de l'UNSC avant leur départ.[26] Intrepid Eye ayant levé le brouillage des communications, l'amiral Tuwa déploya un Rôdeur pour fournir des informations aux unités au sol.[2] Fred, Ash et Olivia parvinrent à libérer Lopis, maintenant persuadée qu'Intrepid Eye était le meurtrier, mais Nelson étant mort l'opération avait perdu son commandant.[27]

Emmenant avec eux Lopis, l'Huragok et le drone, la Blue Team se dirigea vers le Well of Echoes. S'attendant à une résistance, Fred, Ash, Olivia et Lopis prirent le chemin en Warthog pour attirer l'attention pendant que Mark, Lucy, Tom, Kelly et Linda mirent en place une embuscade près d'un pont sur la route. Le plan permis au groupe d'éliminer trois Wyverns et une trentaine de forces spéciales, mais Roams Alone s'échappa dans la jungle et Intrepid Eye prit le contrôle de l'armure de Fred quand Lopis lui révéla qu'elle avait pris le contrôle du réseau de l'UNSC, obligeant Lopis à détruire le réacteur dorsal de l'armure avec une bombe artisanale plantée plus tôt. Une fois regroupée, la Blue Team continua vers sa cible, recherchés par le reste des Wyverns. Contactée par Casille, qui cherchait à identifier leur position, Lopis le mit sur une fausse piste, donnant le temps aux Spartans d'approcher suffisamment près de leur cible avant de laisser les Warthogs comme leurres, détruisant les Wyverns restants avec l'explosion de l'armure de Fred.[25] Les Wyverns éliminées, les soldats montèrent dans leur vaisseau d'extraction, le Silent Claws, où Serin Osman laissa à Lopis le choix d'attacher la puce de données d'Intrepid Eye à la bombe avant de la jeter, punissant ainsi le meurtrier. Estimant que la puce ne contenait pas l'IA, Lopis refusa et la bombe fut lancée, signant le départ des dernières forces de l'UNSC de Gao.[28]


Après l'opération[modifier]

Bien que devenu président, Casille devait faire face à plusieurs menaces à son poste. Il devait protéger le secret de son implication dans la bataille de Wendosa ainsi que la trahison de Lopis. Si ses supporteurs venaient à apprendre l'explosion de la bombe Havok, ils le pousseraient également à chercher vengeance contre l'UNSC, ce qui forcerait Casille à chercher le conflit avec l'UNSC alors qu'il avait réussit à mener toute ses opérations sous couvert de la défense territoriale. Gaspar Baez, le ministre de la guerre et opposant de Casille, le menaça de révéler ses secrets et d'encourager ses soldats à témoigner des événements si il était évincé du gouvernement, obligeant Casille à conserver un opposant dans son gouvernement. Baez couvrira le cratère d'impact de la bombe en prétendant que la flotte avait détruit un Rôdeur de l'UNSC dont le réacteur avait explosé, justifiant l'établissement d'une zone de sécurité permanente autour du site.

Les problèmes rencontrés par Ash-G099, Olivia-G291 et Mark-G313 durant l'opération pouvant compromettre tous les autres Spartans si ils parvenaient à l'administration de l'UNSC, l'amiral Parangosky les déclara morts en mission, et l'ONI commença à chercher un moyen de réduire les risques posés par tous les Gammas. En revanche, Osman proposa à Lopis de superviser les trois Gammas aux sein des Ferrets, ce qu'elle accepta.[28]

Peu de Keepers survécurent à la bataille de Wendosa, mais certains parvinrent à quitter la planète, dont Orsun et Castor, qui survécut à ses blessures grâce à une intervention de Roams Alone.[29]

Notes[modifier]

  1. Le deuxième chapitre de Halo : Last Light indique que le 717th Xeno-Materials Exploitation Battalion disposait de trois compagnies de combat, une compagnie de sécurité et plusieurs unités scientifiques et de soutien. Selon l'UNSC Military Organization de Halo Encyclopedia, une compagnie comprend environ 164 soldats.


Sources[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Halo : Last Light, ch. 11
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Halo : Last Light, ch. 25
  3. Halo 5 : Guardians (édition limitée), dossiers confidentiels : fiche de Fred-104
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3, 4,4, 4,5 et 4,6 Halo : Last Light, ch. 1
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4 et 5,5 Halo : Last Light, ch. 3
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 Halo : Last Light, ch. 2
  7. 7,0 et 7,1 Halo : Last Light, ch. 5
  8. 8,0, 8,1 et 8,2 Halo : Last Light, ch. 4
  9. Halo : Last Light, ch. 6
  10. Halo : Last Light, ch. 7
  11. Halo : Last Light, ch. 8
  12. Halo : Last Light, ch. 9
  13. Halo : Last Light, ch. 10
  14. 14,0 et 14,1 Halo : Last Light, ch. 12
  15. 15,0, 15,1 et 15,2 Halo : Last Light, ch. 18
  16. 16,0 et 16,1 Halo : Last Light, ch. 14
  17. 17,0 et 17,1 Halo : Last Light, ch. 23
  18. Halo : Last Light, ch. 13
  19. Halo : Last Light, ch. 15
  20. 20,0, 20,1 et 20,2 Halo : Last Light, ch. 17
  21. Halo : Last Light, ch. 16
  22. 22,0 et 22,1 Halo : Last Light, ch. 19
  23. Halo : Last Light, ch. 22
  24. Halo : Last Light, ch. 21
  25. 25,0 et 25,1 Halo : Last Light, ch. 27
  26. 26,0 et 26,1 Halo : Last Light, ch. 24
  27. Halo : Last Light, ch. 26
  28. 28,0 et 28,1 Halo : Last Light, ch. 28
  29. Halo : Last Light, Épilogue


ANCHORITEATHENAABLE SENTRYASTUTE TIGERATLAS VIGILANCEBIRD IN HANDBLIND FAITHBLOWBACKBLUE MOONBRAVADOBREADCRUMBBRONZE COBRABUMRUSHBUZZHAWKCARTWHEELCHARLEMAGNECIRRUSCOALPEPPERDAWN ECLIPSEDAYBREAKDELHIDESINENCEDEVIL FREEDOMDRAPEAU ROUGEEASTERN AZUREFALLEN WALLSFAR STORMFIREBRANDFIRESIDEFIRST STRIKEFLINT DEVILFOCUS LENS 2555GANT BLANCGREY VEILGUARDIAN LANCEHEMORRHAGEHORIZONHORN AND HIDEHWACHAHYPODERMIQUEINSTINCTIRON FISTIRON GREAVEJOINT MONITORJOVIAN WHISTLEKALÉIDOSCOPEKINETIC STORMLAND GRABLEFT JABMARSH FLASHMAD HATTEROCEAN BREAKEROCEAN RAPTORPALE SHADOWPHALANXPLONGEONPOLECATPROMETHEUSRED CLOUDRATISSAGEROCK HOUSESENTRYSUNSPEARSWORD 52TALONTANGLEWOODTENDRILTORPEDOTRÉBUCHETUPPER CUTVERITASWARM BLANKETWINDOW PANEWHISPER AMONG STARSWHISTLE STOPWHITE SANDWHITE VAN

GuerresBataillesAutres conflits