Kaidon

Conformément aux politiques sur les spoilers, le WikiHalo sera fermé à l'édition du 8 au 15 décembre. Les informations sur la campagne de Halo Infinite pourront être ajoutées à la fin de cette période.

Cette page a été signalée comme incomplète par le projet Wikinfinity Espèces.
 Vous pouvez la compléter avec des informations tirées de Halo : Les Mondes de verre.
Ripa 'Moramee est traîné devant son Kaidon après avoir échoué à l'éliminer.

Kaidon[Note 1] est un rang politique exclusivement masculin[1] dans la société sangheilie, désignant le chef d'un « état », une congrégation de « domaines ». Les patriarches des domaines individuels, sous l'autorité du Kaidon, sont appelés Anciens ou Kaidons mineurs (lesser Kaidon).[1][2] Ce système est en place dans toutes les colonies sangheilies connues, mais il n'est pas rare que l'autorité d'un Kaidon sur une colonie reculée n'ait aucune valeur sur les colonies principales, et notamment sur le monde central de Sanghelios.[3]

Le Kaidon, bien qu'un dirigeant politique, est toujours très actif en tant que guerrier, conduisant des campagnes en territoire ennemi et laissant les Anciens prononcer à sa place les décisions pour son état. Le Kaidon n'est pas nécessairement déconnecté des réalités économiques et politiques de son état, comme Thel 'Vadamee qui surveillait activement les Anciens de Vadam pour prévenir tout complot interne.[4] Les Gardes du corps sont l'équivalent des Gardes d'honneur pour les Kaidons. Lors de la guerre civile sangheilie, les Kaidons récupérèrent toute sorte de matériel et de vaisseaux qu'ils entreposèrent sur leurs terres à des fins personnelles.[5][6][7]

Succession[modifier]

Sur Sanghelios, les Anciens élisent leur Kaidon parmi les membres du clan possédant les plus grandes prouesses militaires après la mort du précédent Kaidon.

Après l'élection, il est considéré comme une tradition que tout Ancien en désaccord avec l'élection du nouveau Kaidon envoie un assassin pour le tuer, comme test pour savoir si le kaidon est digne de régner. Si les assassins n'y parviennent pas, le commanditaire est susceptible d'être exécuté.[4] Ce droit peut également être invoqué par n'importe quel membre du clan contestant les décisions de son Kaidon.[8] N'importe quel guerrier peut tenter d'éliminer son Kaidon pour prendre sa place, se montrant ainsi plus fort et donc plus méritant que lui, mais s'expose également à l'exécution si il échoue.[9] Koida 'Vadam et Ripa 'Moramee sont deux Sangheilis ayant échoué dans des tentatives de renversement de leur Kaidon. Il existe une limite à ces assassinats : ils doivent être perpétrés en personne,[Note 2] avec des armes personnelles, afin de respecter les codes d'honneur et empêcher l'apparition de guerres civiles par l'usage de moyens disproportionnés.[10]

Sur les colonies reculées comme Rahnelo, où les lignes de succession ne sont pas tenues secrètes pour promouvoir la méritocratie, le titre de Kaidon est hérité par le fils le plus âgé. Dans certaines conditions suivant la mort d'un Kaidon, c'est le scion[1] ou la femme de l'ancien Kaidon elle-même qui endosse ses fonctions en attendant qu'un nouveau Kaidon soit désigné.[11]

Le titre de Kaidon peut également être acquis par la force, dans le cas où un domaine ou un état en envahit un autre.[12] De nombreux épiques sangheilis, comme la ballade de Kel 'Darsam, racontent la capture d'un Kaidon par un autre Kaidon, et sa libération par un grand guerrier.[1]

Kaidons connus[modifier]

Notes[modifier]

  1. Le titre Kaidon s'écrit sans majuscule dans Halo : Broken Circle et Halo : Envoy.
  2. Le chapitre 3 de Halo : Les Mondes de verre indique que l'assassinat doit être perpétré en personne, mais Halo : Le Protocole Cole évoque la question comme un principe d'honneur et non une obligation. Au chapitre 9, Koida 'Vadam envoie trois assassins contre Thel 'Vadamee, et celui-ci lui reproche de ne pas avoir tenté de le tuer lui-même, mais il indique que Koida est en droit de le faire assassiner.

Sources[modifier]