Rôdeur

Le WikiHalo rappelle à ses contributeurs que toute information ajoutée doit être officielle et vérifiable. Les contributions sans sources et les théories sur Halo Infinite seront rejetées.

L'UNSC Red Horse, un Rôdeur en service durant la guerre Humain contre Covenant.

Les Rôdeurs[1][2][Note 1] (Prowlers en VO et dans la VF de Halo Wars : Genesis et des ordres d'opération) sont des navires furtifs de type corvette[3] appartenant à l'UNSC. Ils sont exclusivement utilisés par l'ONI[4] et sont pilotés par un équipage soigneusement sélectionné par ce dernier et incorporé dans le Prowler Corps.[5]

Il s'agit de l'équivalent humain du vaisseau furtif covenant.[6]

Description[modifier]

Leur principal rôle est de rester cachés afin de pouvoir recueillir en toute sécurité ces renseignements. Étant les navires les moins bien armés, les moins puissants et les plus lents, les Rôdeurs ne peuvent intervenir directement dans une bataille et comptent sur leur furtivité pour survivre.[7] Leur équipement est toujours à la pointe de la technologie grâce à la rétro-ingénierie de l'ONI, pour toujours garder l'avantage des nouvelles technologiques. Pour accomplir leurs missions, les Rôdeurs minimisent leur signature visuelle et électronique de manière passive ou active. Le Rôdeur couvre sa signature thermique par des méta-matériaux dans la coque, des siphons de chaleur ou un camouflage optique programmable. Les Rôdeurs utilisent tous les équipements de la guerre électronique, avec des contre-mesures qui brouillent les communications et le profil des Rôdeurs pour qu'ils apparaissent sur les écrans comme plus petits, civils ou même alliés, ou bien par des attaques intrusives dans les systèmes électroniques ennemis. Les pilotes sont entraînés pour dissimuler le vaisseau, de même que l'équipage qui est aussi qualifié dans le déploiement de drones de communications. Les moteurs des Rôdeurs sont constamment remplacés et améliorés ce qui les rend à la fin de la guerre très différents des autres réacteurs à fusion de l'UNSC et seuls les techniciens qualifiés de l'ONI peuvent les entretenir.[5] En raison de sa valeur tactique et son potentiel de changer l'issue de chaque combat, chaque groupe de combat de l'UNSC a au moins un Rôdeur affecté dans ses rangs.[8][3]

Le Rôdeur a pourtant un rôle de combat, à côté de ses missions de surveillance et d'enregistrement. Il pose discrètement des champs de mines nucléaires HORNET en régions orbitales. Les navires ennemis qui à leur insu entrent dans ces champs de mines peuvent être détruits par un seul Rôdeur, ce qui permet au reste des forces de l'UNSC de se déplacer pour éradiquer les survivants avec leurs canons AM et leurs missiles Archer. Ce stratagème a permis au groupe de combat Omicron de mener une courte, mais dévastatrice offensive contre les Covenants à Onyx, détruisant beaucoup plus de navires que leurs propres pertes ; un résultat extrêmement rare entre l'UNSC et les combattants covenants.[9][8] D'autres missions à aller simple consistaient durant la guerre à amener une tête nucléaire dans des lieux fortement défendus ou des zones de rassemblement.[5]

Toutefois, les Rôdeurs sont également équipés de systèmes d'armes minimales, qui comprennent deux ou plusieurs tourelles laser à impulsion. On ignore s'ils sont issus d'une rétro-ingénierie de la technologie covenante ou du travail des scientifiques de l'UNSC. Bien que cette dernière supposition semble plus probable, car la Terre a eu accès à la technologie des impulsions laser depuis 1960.[Source manquante]

Classes[modifier]

Rôdeur de classe Sahara.

Navires connus[modifier]

Divers[modifier]

  • Les Rôdeurs fonctionnent de la même manière que les actuels sous-marins. Les sous-marins sont capables d'opérer pendant une longue période cachés sous l'eau et sont construits avec un accent mis sur la furtivité. En temps de guerre, un sous-marin peut effectuer un certain nombre de missions, notamment la surveillance et la collecte d'informations , la communication de données, le débarquement des forces d'opérations spéciales, l'attaque des cibles terrestres et maritimes, et la protection des groupes de travail et de la marine marchande.

Galerie[modifier]

Notes[modifier]

  1. Traduit par corvette furtive dans la version française de Halo Mythos (p. 135 & 140).

Sources[modifier]