Le sujet de cet article est considéré comme une des bases de Halo.

Martin O'Donnell

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le chat Discord pour toute demande de création de compte.

Vous cherchez peut-être : Lance O'Donnell.


En mars 2016, à l'occasion d'une séance de questions/réponses sur Reddit.

Martin O'Donnell, surnommé Marty ou Marty the Elder, né le 1er mai 1955 dans la ville de Westchester en Pennsylvanie est un compositeur, et a été directeur audio pour Bungie Studios avec Michael Salvatori sur Halo et Myth. Reconnu pour son travail sur Halo, il a travaillé sur Destiny avant de quitter Bungie Studios en 2014. Son père Bob O'Donnell a également donné sa voix dans plusieurs jeux de Bungie.

Biographie[modifier]

O'Donnell décrit son éducation comme « typique ». Il reçut des leçons de piano et voulait commencer un groupe de rock au collège. Son père était réalisateur de films et sa mère enseignait le piano. En dépit de son intérêt pour le rock progressif et le rock fusion, O'Donnell a étudié la composante classique de la musique et la composition au conservatoire de Wheaton College of Music et reçut sa maîtrise en composition de musique avec distinction de l'Université de Californie du Sud dans les années 1980.[Source manquante] Il jouait aux jeux vidéo depuis les années 70.[1]

Après avoir obtenu son diplôme, O'Donnell déménagea à Chicago, où il voulait enseigner à l'American Conservatory of Music. Rejeté, il travailla dans le cinéma et la télévision et commença sa carrière musicale après qu'un ami l'ai approché pour l'aider sur son film. Il contacta alors son ami Michael Salvatori, qui avait son propre studio d'enregistrement, et ils devinrent partenaires en choisissant de partager les revenus du studio.

Après avoir rempli plusieurs contrats pour des films et des publicités, les partenaires se rendirent à Chicago pour fonder la société de production TotalAudio. O'Donnell y écrivit des jingles pour les marques Mr. Clean et Flintstones Vitamins. Après quinze ans de composition pour des spots TV et radio, il se redirigea vers les bandes sonores de jeux vidéos. « J'espérais trouver un autre support qui serait nouveau et de pointe, et une sorte de Far West. »

Jeux vidéo[modifier]

En 1993, Dick Staub, une personnalité de la radio de Chicago et ami de O'Donnell, demanda si son fils de dix-huit ans, Josh, pourrait visiter son atelier, étant donné qu'il était intéressé par les jeux informatiques et l'audio. En parlant avec Josh, O'Donnell apprit qu'il avait des amis à Spokane, Washington, travaillant sur le jeu Myst. En entendant le thème musical du jeu, O'Donnell a réalisa que l'industrie du jeu avait fait de grands progrès dans la création musicale dramatique. Il fit connaissance avec les développeurs du jeu, dont les frères Rand et Robyn Miller, et TotalAudio fut embauché quatre ans plus tard comme concepteur sonore pour la suite de Myst, Riven. Il composa également la musique de Septerra Core: Legacy of the Creator, qu'il considère comme son contrat le plus difficile, lui donnant l'occasion de rencontrer Steve Downes. Le studio de TotalAudio brûla à cette période, mais O'Donnell parvint à sauver 20 heures d'enregistrements.

Peu de temps après la production sonore sur Myth II, Bungie Studios contacta O'Donnell pour plusieurs autres projets, dont Oni. En 1999, avec la renégociation des contrats par Bungie, O'Donnell rejoignit officiellement le studio, dix jours avant son rachat par Microsoft.[2] Salvatori continua à gérer commercialement TotalAudio. O'Donnell considérait que le moment était idéal après la perte de son studio, et voulait pouvoir travailler en interne avec un studio pour avoir un meilleur accès à leurs outils audio. Bungie ayant veillé à l'intégrer tôt à leurs projets, O'D'onnell accepta facilement le poste de directeur audio.[1]

Sur Halo, O'Donnel, en tant que directeur audio, composa les musiques, supervisa l'enregistrement et l'intégration des voix et bruitages,[3] utilisant son expérience dans la publicité pour composer des musiques conçues pour être mémorables et facilement identifiables comme appartenant à Halo.[1] Rejoindre officiellement le studio permit également à O'Donnell de pousser les ingénieurs de Bungie à intégrer le son surround Dolby Digital 5.1.[4]

Il élabora des musiques qu'il qualifie de smushy (« intégrables », « malléables »), des morceaux d'ambiance sans métrique précise conçues pour s'intégrer entre les morceaux principaux joués lors des actions importantes du joueur. Ses compositions permirent à la série de remporter le Best Video Game Soundtrack du magazine Rolling Stone pour les deux premiers jeux de la série. Il donna également sa voix aux Rapaces et aux Chasseurs pour Halo : Combat Evolved, Halo 2 et Halo 3.[5] Pour les besoins des jeux, il conceptualisa les « micro-glues », de courts morceaux discrets jouant en boucle et pouvant s'ajouter à une autre couche musicale plus imposante se déclenchant lorsque le joueur atteint un certain point. Les « micro-glues » permettent de conserver une ambiance musicale même si le joueur s'attarde dans une zone ou revient sur ses pas. En tant que coordinateur d'acteurs, O'Donnell avait l'habitude de refuser les scripts soumis par Joseph Staten si il ne les trouvait pas assez bons.[6] Il était également inclus dans les réunions préliminaires sur le scénario de la campagne afin de saisir les scènes clés du jeu et construire les morceaux qui les accompagneraient.[7]

Après avoir quitté Microsoft, Bungie Studios se pencha sur la franchise Destiny. O'Donnell et Michael Salvatori, avec la collaboration de Paul MacCartney, composèrent une suite symphonique en huit mouvements intitulée Music of the Spheres.

Après Bungie Studios[modifier]

Le 11 avril 2014, cinq mois avant la sortie de Destiny, O'Donnell fut licencié sans raison exprimée.[8] Bungie présentera le fait comme une nécessité regrettable, sans autre justification, lui souhaitant bonne chance pour tous ses futurs projets.[9] Le 28 avril, O'Donnell engagea une procédure d'arbitrage à l'encontre de Bungie visant à récupérer des parts du capital de Bungie de diverses natures, y compris ses parts de fondateur. O'Donnell assigna également Bungie en justice le 1er mai pour travail non payé et non remboursement de congés payés. O'Donnell remporta les procédures.

La publication des documents de l'arbitrage révéla que, outre son travail sur les aspects sonores dans leur globalité, le studio avait demandé à O'Donnell de composer en avance la musique qui serait utilisée pour tous les jeux Destiny à venir, créant ainsi la suite Music of the Spheres avec l'aide de Michael Salvatori et Paul McCartney, terminée fin 2013. O'Donnell aurait été frustré devant le refus d'Activision et Bungie de publier la suite musicale, et fut particulièrement offensé quand Activision remplaça la musique utilisée dans le trailer d'introduction de Destiny à l'E3 2013 par leur propre musique. Le président de Bungie Harold Ryan déposa un véto contre la version modifiée du trailer, qui fut rejeté par Activision. O'Donnell menaça plusieurs employés de Bungie et interrompit des conférences de presse dans une tentative d'empêcher la diffusion du trailer et rejeter l'intrusion d'Activision dans l'intégrité artistique de Bungie.

Les actions de O'Donnell furent jugées par la direction de Bungie comme dommageable envers l'intégrité des équipes de Bungie, de la qualité du jeu et de la réputation du studio, et indiquaient que O'Donnell donnait plus d'importance à la publication de Music of the Sphere qu'aux intérêts de Bungie. Activision avertit Bungie que les actions de O'Donnell pouvaient potentiellement constituer une violation de leur contrat et Ryan recommanda au conseil d'administration de licencier O'Donnell, mais la procédure ne fut pas immédiatement intentée au profit d'un blâme durant son entretien annuel. O'Donnell contesta le blâme, indiquant que les dommages provoqués par son comportement ne pouvaient être substanciés. Après le retour de O'Donnell au studio suivant une période de vacance alors que Destiny était repoussé de septembre 2013 à août 2014, les employés de Bungie indiquèrent que son travail devenait insatisfaisant et qu'il freinait la progression du jeu en insistant que les aspects audios ne pourraient être terminés tant que le jeu ne serait pas jouable sans bugs. Le conseil d'administration de Bungie approuva cette fois la procédure de licenciement et avait tenté de priver O'Donnell de ses parts pour l'exclure du conseil d'administration. L'arbitre rendit un verdict favorable à O'Donnell au vu de son statut de membre fondateur de Bungie (deuxième fondation de 2007), mais O'Donnell devait également abandonner tout droit concernant Music of the Spheres.[10]

«

So, I'm not saying it wasn't the right thing for us to part ways; it probably was. I just don't think it was done in the best way.

Je ne dis pas que nous n'aurions pas dû nous séparer, c'était probablement ce qu'il y avait de mieux à faire. Je pense que ça ne s'est pas fait de la meilleure manière possible.

O'Donnell à IGN Unfiltered, à propos de son licenciement.[11]
»

Le 17 juin 2015, O'Donnell annonça le lancement d'un nouveau studio nommé Highwire Games avec Jaime Griesemer.[12] En novembre 2017, O'Donnell indiqua dans un tweet qu'une centaine de versions physiques de Music of the Spheres avaient été distribuées et donna non son autorisation, mais sa bénédiction pour diffuser illégalement la suite. OS_Epsilon, fan de Destiny ayant créé une reconstitution de la suite, diffusa sur SoundCloud la version officielle fournie par un possesseur anonyme d'une des versions physiques en décembre 2017.[13] Le fichier fut supprimé sur injonction de Bungie quatre mois plus tard.[14] Music of the Spheres fut officiellement publié le 1er juin 2018 avec l'édition spéciale collector de The Music of Destiny, Volume I, sur vinyle et au format numérique.[15]

Eurogamer révéla en septembre 2021 avoir consulté des documents concernant la prononciation en juillet 2021 d'un outrage au tribunal contre O'Donnell, après qu'il ait diffusé sur YouTube et Soundcloud du contenu de Music of the Spheres et Destiny, notamment des versions non finales, allant à l'encontre de l'ordre de 2015 de céder à Bungie tout contenu lié à ces licences.[16]

Divers[modifier]

  • O'Donnell considère que le jeu Halo dont il préfère la musique est Halo 3 : ODST[17], notamment le morceau Deference for Darkness.[18]
  • Le studio d'enregistrement de O'Donnell était surnommé « La Tour d'Ivoire », nom qui fut reprit pour la map de Halo 2 du même nom.[19]
  • Le succès Be Like Marty (« Plagiat » en français) dans Halo 3 : ODST consiste à terminer une manche de Baptême du feu sans tuer d'ennemi. O'Donnell a commenté que ce succès ne représentait pas son style de jeu et qu'il s'y était opposé (les détails concernant le sujet exact de l'opposition, ou si ce message est humoristique, sont flous).[20]
  • Il apparaît dans l'easter egg de Halo 3 : ODST Surprise Marty.
  • Marty considère que l'aspect transmédia n'est pas forcement une bonne chose pour Halo. De plus, lorsqu'il était chez Bungie, il considérait que les histoires des jeux étaient primordiales et que les autres supports n'étaient qu'annexes, ils ne devaient pas influencer le développement de la narration des jeux. Cette opinion fut renforcée par la quasi non-implication de Bungie, selon O'Donnell, dans la création des différents autres médias.[21]

Galerie[modifier]

Liens[modifier]

Sources[modifier]

Breaking BenjaminChanticleerKazuma JinnouchiMartin O'DonnellMichael SalvatoriNeil DavidgePaul LipsonStephen RippySotaro TojimaSteve VaiTom SaltaNathan Lanier
Directeurs et producteurs : Jason JonesPeter ParsonsHarold RyanAlexander Seropian
Artistes : Chris BarrettDorje BellbrookFrank Capezzuto IIISteve ChonEsequiel GarciaIsaac HannafordLorraine McLeesRobert McLeesKayl MyersPaul RusselArtem VolchikShi Kai Wang
Designers : Chris CarneyHardy LeBelJaime GriesemerMarcus LehtoMax HobermanVic DeLeon
Audio : Martin O'Donnell (Marty)Michael Salvatori
Scénaristes : Matt SoellJoseph Staten
Ingénieurs : Mat Noguchi
Communauté : Claude ErreraJerrad Levi HoffmeierBrian Jarrard
Voir également : Auteurs et illustrateurs343 Industries