Joyous Exultation

Le WikiHalo rappelle à ses contributeurs que toute information ajoutée doit être officielle et vérifiable. Les contributions sans sources et les théories sur Halo Infinite seront rejetées.

Joyous Exultation
Informations
Système :
Satellites :

Joyous Exultation,[Note 1] Saepon’kal pour les Sangheilis,[1] était une colonie forteresse[2] covenante située en marge de l'énorme empire covenant dans le système Salia et disposant d'une petite lune, Malhiem.[3] Elle était néanmoins une base militaire primaire de l'empire,[1] une colonie sangheilie florissante datant d'avant l'Alliance Covenante.[Passage confus]

Durant sa première période colonisation, les Sangheilis refusèrent de construire de grands établissements sur la planète, y préférant des installations orbitales, dans le but de préserver le milieu naturel de la planète. Il existait plusieurs sites arcologiques majeurs sur la côte de la mer Zota'hal qui accueillaient des centres de commerce et de loisirs florissants, ainsi que le gouvernement local.[2]

Le 3 novembre 2552, suite à l'éclatement de l'Alliance Covenante et du début du Grand Schisme, le monde servit de point de ralliement pour les Sangheilis, sous le commandement de l'Imperial Admiral Xytan 'Jar Wattinree. Les flottes combinées de Righteous Purpose s'y regroupa, ainsi que de nombreux autres navires sous contrôle sangheili. Ils prévirent de tendre une embuscade au commandement Alpha des Jiralhanaes mais le plan échoua quand une bombe Nova transportée depuis Reach par le Sublime Transcendence explosa, vaporisant un quart du monde, brisant sa lune et provoquant des vents de 300 km/h détruisant de nombreuses villes sur d'autres parties de la planète ainsi que des raz-de-marée détruisant une grande partie des côtes.[3] Le reste de la planète fut gelé ou suffoqua durant les cataclysmes qui suivirent.[2]

Notes[modifier]

  1. Traduit par « Liesse Absolue » au chapitre 27 de la version française du roman Halo : Les Fantômes d'Onyx et par « Exultation Radieuse » au chapitre 38.

Sources[modifier]