Second Stories/Quartermaster

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le chat Discord pour toute demande de création de compte.
HNF Quartermaster.jpg
«

An operative discovers the UNSC has tampered with Havok nukes.

Sedran Colonial Guard quartermaster Lindsey Daford's report regarding the UNSC's appropriation of HAVOK-class nuclear device. Report has been flagged and routed to FIXER.

Un agent découvre que l'UNSC a modifié des bombes nucléaires Havok.

Rapport du quartier-maître de la Garde coloniale sedrane Lindsey Danford concernant l'appropriation d'un équipement nucléaire de classe HAVOK. Le rapport a été signalé et transmis à FIXER.

»

Quartermaster est la onzième Second Story de Halo : Nightfall, scénarisée par Frank O'Connor.[1] Elle est débloquée à la 6e minute de l'épisode 4 et dure 1:35 minute.


Scénario[modifier]

Audio[modifier]

ONIFILE•SXG1•DANFORD
ONI EYES
Quartermaster

L'ordinateur lance un scan volumétrique et identifie Lindsey Danford, quartermaster à la base d'opérations avancées de Sedra.

Lindsey Danford : Je dois vous dire que l'UNSC n'apprécie pas du tout de savoir qu'une petite colonie de troisième ordre possède tout un armement d'arsenal nucléaire.

L'ordinateur repère le mot-clé armement nucléaire.


Inconnu (terminal) : Les armes sont opérationnelles ?

L'ordinateur lance un scan volumétrique et identifie un fusil d'assaut, un DMR et une bombe Havok.

Danford : Oui, mais le code de cryptage des détonateurs a subi quelques modifications. Il faudra qu'on vous montre comment les activer.

Inconnu : Qu'est-ce qui a changé ?


Danford : Vous connaissez peut-être bien le Condor, mais un missile Havok, ça n'a absolument rien à voir.


Danford : Vous pourriez répéter ?

Inconnu : Nous n'avons trouvé que–


Danford : Si l'un de nos quatre appareils tombe en panne, nous n'avons aucune pièce de rechange pour le réparer. Et l'UNSC demande qu'on leur remette vingt-cinq pour cent de notre arsenal. Alors oui, effectivement, à la base ils nous les ont fournis, mais en théorie ils sont officiellement à nous du moment qu'ils sont déclassés et les rendre maintenant à l'UNSC, [interférences cosmiques] je veux dire, même pour un prêt, ce serait l'incident diplomatique.


Inconnu : Directement à l'ONI.

Danford : C'est la bombe elle-même qui envoie automatiquement un rapport au service de l'ONI à chaque maintenance ?

Inconnu : Exactement.

Danford : Et leur transmet également le nouvel encryptage ?

L'ordinateur repère le mot-clé encryptage de détonation.

Inconnu : Ils reçoivent le signal.


Danford : Et on m'a fait comprendre, avec des termes clairs et précis, que la raison pour laquelle on nous les avait confiés, c'était parce qu'on est particulièrement exposé en tant que colonie extérieure.


Inconnu : Oui.

Danford : Vous avez d'autres surprises du genre à m'annoncer ?

Inconnu : Nous aurions dû vous prévenir…


L'ordinateur analyse la voix de Danford et la classe comme sujet extrêmement instable.

Danford : En cas de problème ils auront besoin de leur armement nucléaire, et c'est justement pour ça qu'ils nous utilisent ! En tant qu'entrepôt de stockage !


Danford : Alors, si j'ai bien compris, l'un de nos missiles nucléaires est un mouchard ?

Inconnu : Pas seulement l'un de nos missiles. Tous.


Danford : Et ça devient encore plus évident de par notre absence de réaction.

ONI EYES PROPRIÉTÉ DE L'UNSC

Sous-titres[modifier]

Inconnu : Ce sont des transformateurs actifs ?

Danford : Nous avons modifié l'encodage de détonation. Quelqu'un devra vous expliquer le fonctionnement.

Inconnu : Quoi, exactement ?


Danford : Le Condor, c'est une chose, mais un missile Havok ? Ça n'a plus rien à voir.


Danford : Répétez ça ?

Inconnu : On a seulement trouvé…


Danford : On a actuellement quatre dispositifs sans matériau pour les remplacer. Ils nous demandent 25 % de notre arsenal. Je sais que c'est eux qui le donnent, mais officiellement, une fois désactivé, c'est à nous. Le rendre à l'UNSC, même en tant qu'emprunt, c'est un cauchemar juridique.


Inconnu : Directement à l'ONI.

Danford : Donc la bombe elle-même envoie un rapport à l'ONI dès qu'on l'utilise ?

Inconnu : C'est exact.

Danford : Même l'encodage de détonation ?

Inconnu : Ils captent le signal.


Danford : Et on m'a dit, en termes très précis, que la vraie raison pour qu'on les ait, c'est parce qu'on est une colonie extérieure en première ligne.


Danford : Vous avez encore d'autres surprises ?

Inconnu : On aurait dû vous dire que…


Danford : Les missiles font partie de leur plan de contingence ! Je vous dis qu'ils nous utilisent. Comme lieu de stockage.


Danford : Vous m'expliquez que l'une de nos bombe nucléaire est un informateur ?

Inconnu : Pas qu'une. Toutes nos bombes.


Danford : Et ce sera encore plus clair si on ne fait rien maintenant.

ONI EYES PROPRIÉTÉ DE L'UNSC

Source[modifier]


Épisode 1 : ExposureThe Path of BeliefRecon-14
Épisode 2 : Soldier WithinUnit-54Walk the Path
Épisode 3 : Cargo - Part 1Indebted TravelersCargo - Part 2Rhoen Border Security
Épisode 4 : QuartermasterSeed of HonorCooperative Protocol
Épisode 5 : ComplianceTrade Barriers
Traduction de référence