Avery Johnson/Citations

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le chat Discord pour toute demande de création de compte.

Halo : Contact Harvest[modifier]

«

Regardez l'homme à vos côtés. C'est votre frère. Sa vie est entre vos mains, et la sienne entre les vôtres. Vous n'abandonnerez pas ! Vous n'arrêterez jamais d'avancer ! Chaque bâtard mort est une centaine de vies sauvées ! Et nous les sauverons. Toutes.

Look at the man beside you. He is your brother. Heholds your life in his hands, and you hold his. You will not give up! You will not stop moving forward! Every one of these bastards you kill is a thousand lives saved! An we will save them. Every last one.

Avery Johnson aux volontaires du premier peloton de la milice coloniale d'Harvest durant la reprise de la Tiara.[1]
»

Halo : Combat Evolved[modifier]

«

Encore une fois, on doit finir ce que les pilotes ont commencé. On quitte ce vaisseau les gars, et on attaque les Covenants sur la terre ferme. Quand on va leur tomber dessus, on va leur faire sauter la cervelle et bien rigoler ! J'ai raison, Marines ?

Once again, it is our job to finish what the flyboys started. We are leaving this ship, platoon, and engaging the Covenant on solid ground. When we meet the enemy, we will rip their skulls from their spines, and toss 'em away, laughin'! Am I right, Marines?

Johnson motivant une troupe de Marines sur l'UNSC Pillar of Autumn.[2]
»


«

Je me fiche de savoir si il s'agit du flingot personnel de Dieu ou d'un hula-hoop géant, mais on va pas leur laisser !

Well, I don't care if it's God's own anti-son-of-a-bitch machine, or a giant hula hoop, we're not gonna let 'em have it!

Johnson à propos du Halo Alpha.[3]
»

Halo : Opération First Strike[modifier]

«

— Vous étiez mort. Je vous ai vu mourir. Sur la vidéo-archive de Jenkins. Les Parasites vous ont tué.

— Les Parasites ? Putain, Major, il faudra bien plus qu'une bande monstres errants et horribles pour abattre le sergent A. J. Johnson.

— You were dead. I saw you die. On Jenkins's mission record. The Flood got you.

— The Flood? Hell, Chief, it'll take more than that pack of walking alien horror-show freaks to take out Sergeant A. J. Johnson.

John-117 découvrant la survie de Johnson suite à la bataille du Halo Alpha.[4]
»
«

Je ne suis pas sûr de savoir ce que c'est. En tout cas, ça ne ressemble pas à un « éléphant indivisible » ; on dirait plutôt deux calamars qui s'embrassent.

I'm not sure what that thing is. Don't look like any 'uneven elephant' to me—more like two squids kissing.

Johnson décrivant le Hiérophante Inflexible.[5]
»

Halo 2[modifier]

«

Ha ! Pour une brique, il vole pas trop mal !

For a brick... he flew pretty good!

Johnson commentant l'échappée EVA de John-117.[6]
»
«

Chers Humains, nous regrettons d'être aussi débiles. Nous regrettons d'être venus, et nous regrettons encore plus de nous être fait ramasser par les Marines !

Dear Humanity... we regret being alien bastards. We regret coming to Earth. And we most definitely regret that the Corps just blew up our raggedy-ass fleet!

Johnson commentant le message Covenant « Regrets, regrets, regrets ».[7]
»
«

Hé, je sais parler aux dames, moi.

Oh, I know what the ladies like.

Johnson répondant à Cortana après avoir apporté un char à John-117.[8]
»
«

Votre père ne m'a jamais demandé d'aide non plus.

You know, your father never asked me for help either.

Johnson à Miranda Keyes, après l'avoir empêchée de tomber dans le vide.[9]
»
«

Hé, enfoiré ! Toc, toc !

Hey, bastards. Knock knock.

Johnson avant de faire feu sur la porte de la salle de contrôle.[10]
»

Halo 3 : ODST[modifier]

«

Les Brutes. Les fumiers qui ont fait exploser tes copains et tué des millions de mes congénères. Ils creusent un trou. Tu vas m'expliquer ce qu'ils cherchent exactement. Et ensuite, tu vas m'aider à les arrêter.

The Brutes. The bastards who put bombs on your buddies and killed millions of my people... They're digging a mighty big hole. You're gonna tell me exactly what they're looking for. And then, you're gonna help me stop 'em.

»

Halo 3[modifier]

«

Espèce de malade. Ça vous plaît, de sauter ?! Un de ces quatre vous allez tomber sur plus résistant que vous ! Et je fais pas dans les pièces détachées.

Crazy fool! Why do you always jump? One of these days, you're gonna land on somethin' as stubborn as you are! And I don't do bits and pieces!

»
«

Venez, bande de macaques ! Une omelette ? J’vais vous casser les œufs, moi !

Come on, you dumb apes! You want breakfast? You gotta catch it!

»
«

Sale enfoiré. Il aime trop s’écouter.

Cocky bastard. Just loves to run his mouth!

»
«

Send me out… with a bang.[Note 1]

Dernière paroles de Johnson.[15]
»

Autres[modifier]

«

You boys can thank me later, right now I got sellin' to do.

Vous me remercierez après, garçons, là j'ai une pub à faire.

Vidoc Bip. Bap. Bam.
»
«

Now, I know what you're thinkin'. Sergeant-Major Johnson, this sounds like an overwhelming lot. I don't want to drop into hell without an air-tight insurance policy. Well... Do I have an offer for you. Pre-order your copy of Halo 3: ODST at participating retailers now, and you'll get all the covenience you need. Me ! Haha, that's right, the tougher, cigar-chomper Marine there is, yours to play in Firefight.

Je sais ce que vous pensez : sergent Johnson, c'est du suicide ! Je ne veux pas aller en enfer sans une assurance béton ! Et bien j'ai une offre à vous faire : pré-commandez aujourd'hui votre copie de Halo 3 : ODST dans les enseignes participantes et vous aurez toute la confiance nécessaire. Moi ! Héhéhé, et oui. Le plus coriace des Marines mâchonneurs de cigares, tout à vous pour une partie de Baptême du feu.

Vidoc Bip. Bap. Bam.
»

Notes[modifier]

  1. La traduction française, « Achevez-moi, s'il vous plaît » ne correspond pas au sens initial de la phrase. « With a bang » est une expression désignant une sortie ou une fin grandiose, qui prend un sens littéral puisque Johnson fait allusion à l'explosion de l'anneau et de l'Arche, et la destruction de son corps. Une traduction plus proche du sens d'origine serait « Offrez-moi une fin explosive ».


Sources[modifier]