Journaux audio/Transcription

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le chat Discord pour toute demande de création de compte.

Transcription VF[modifier]

Cercle 1[modifier]

Arc 1[modifier]

IA Surintendant : (Distributeur de tickets) BONJOUR, VOYAGEUR (Train) BIENVENUE A MOMBASA (Station médicale) ANXIEUX ? STRESSÉ ? (Train) GARDEZ VOTRE CALME (Train) SYSTÈMES DE COMMANDE ACTIVÉ (DAB) A VOTRE SERVICE !

Passant #1 : Deux pour Hope Station.

Surintendant : Bonjour voyage ! Le service de transports vous souhaite la bienvenue à la station Kikowani. En quoi puis-je vous être utile ?

Sadie Endesha : Un ticket pour l'Ancienne Mombasa s'il te plait. Prends ma carte… Non c'est traçable. Bon sang. Des pièces, il me faut des pièces !

Surintendant : Merci ! Quelle est votre destination finale ?

Sadie : Magongo, si je ne me fais pas prendre. Et sinon…

Surintendant : Merci ! Une place pour aller à Magongo.

Sadie : Allez, allez !

Surintendant : N'oubliez pas votre ticket !

Sadie : Stop ! Attendez-moi !

Surintendant : Train numéro 14 à destination de l'Ancienne Mombasa, départ imminent

Sadie : C'était moins une…

Surintendant : Gares desservies : Makupa, Nairobi Road, Hope Station et Magongo, terminus.

Sadie : J'y suis presque… Allez…

Surintendant : Arrêt d'urgence. Gardez votre calme. Arrêt d'urgence. Gardez votre calme…

Sadie : Bon sang ! Il m'a retrouvée…


Arc 2[modifier]

Passant #2 : Pourquoi est-ce qu'on s'arrête ?

Passante #1 : Il y a un problème ?

Passant #2 : Combien de temps on va rester ici ?

Surintendant : Arrêt d'urgence. Gardez votre calme. Arrêt d'urgence. Gardez votre calme…

Sadie : Virgil, tu ne peux pas arrêter le train ! Il y a plein de monde à bord !

Surintendant : Arrêt d'urgence. Gardez votre…

Sadie : Ça suffit, Virgil !

Passager : Qu'est-ce que vous faites, espèce de folle ? Vous parlez au train ?

Sadie : Je ne serai pas là si tu n'avais pas mis tous les feux de signalisation au rouge !

Surintendant : DÉVIATION ! SOYEZ PRUDENT !

Passager : Ouah. Attendez… Le train vous répond, maintenant ? Mais qu'est-ce qui se passe ?

Sadie : Je suis vraiment désolée, monsieur. J'essayais juste quitter la ville. Virgil, je vais m'engager.

Surintendant : RALENTISSEZ POUR NOS ENFANTS !

Sadie : J'ai dix-neuf ans ! Et en plus, l'UNSC engage absolument tout le monde !

Surintendant : [Son : Freinage sec]

Sadie : C'est exactement ce que dirait papa !

Passager : Vous savez… le train n'a pas tord. Il y a beaucoup de soldats qui se font tuer en ce moment.

Sadie : Ce n'est pas un train, c'est une ville. Une ville très très agaçante.

Surintendant : [Son : Aboiements de chien]

Sadie : Ça marchait quand j'étais gamine, Virgil. Ouvre les portes. ALLEZ !

Passante #2 : Qu'est-ce qui s'est passé ?

Passant #5 : Génial. En plus, il faut marcher jusqu'au quai ?

Passant #4 : Poussez-vous ! Laissez-moi passer !

Surintendant : Départ de Hope Station. Départ de Hope Station…

Sadie : Virgil, vas en enfer.

[Son : Rupture spatio-temporelle d'un vaisseau Covenant]

Passant #1 : Les Covenants ! Fuyez !

Jeune passant : Maman ? Qu'est-ce qu'il se passe ?

Passant #2 : Ils sont là ! Ils nous ont trouvé !

Sadie : Pas la peine. On est déjà en enfer.


Arc 3[modifier]

Passant #4 : Fuyez ! Les Covenants arrivent !

Passant #6 : Ils faut que j'atteigne les docks. Si je peux monter sur un bateau…

Passante #2 : S'il vous plaît, laissez-moi monter ! Sortez-moi d'ici ! Attendez !

Passant #1 : Je peux utiliser vote chatter ? Pour appeler ma famille !

Passante #3 : Je leur ai dit ! Je leur ai dit que ça nous tomberait dessus ! Ils n'ont rien écouté et voilà : on va tous mourir !

Sadie : Virgil ? Tu m'entends ? J'utilise mon chatter. Je suis descendue à l'Ancienne Mombasa et…

Surintendant : STATIONNEMENT INTERDIT ! CONTRAVENTION ET ENLÈVEMENT !

Sadie : Je sais ! Je le vois ! Un vaisseau covenant gigantesque… Pile au dessus du centre-ville ! Il y a un kiosque sur la plate-forme ! Station Makupa ! On se retrouve là-bas ?

Sadie : Excusez-moi ! Pardon ! Eh ! Laissez passer !

Surintendant : Veuillez indiquez votre destination !

Sadie : Virgil, connecte-moi sur papa ! Vite !

Surintendant : Désolé, destination inconnue.

Docteur Daniel Endesha : Sadie ! Où es-tu ?

Sadie : La gare de l'Ancienne Mombasa. Papa, il y a un vaisseau…

Daniel Endesha : Écoute, mon cœur. Je voulais t'en parler ce matin mais tu es partie trop tôt. Tu sais, mon dernier projet ? L'étude sismique pour construire le nouveau centre-ville ? Virgil a trouvé quelque chose sous la ville. Je n'avais jamais rien vu de t…

Sadie : Papa ! Il y a un vaisseau Covenant…

Daniel Endesha : Je n'avais jamais rien vu de tel !

Sadie : Papa ! Les Covenants attaquent la ville ! Tu entends ce que je dis ? Il faut sortir de là ! Tout de suite !

Daniel Endesha : Ne t'en fais pas, je suis au neuvième sous-sol et le centre de données de Virgil est extrêmement sûr.

Sadie : Bon. Alors je te rejoins.

Daniel Endesha : Non ! C'est hors de question ! Ne bouge pas d'où tu es ! Je vais dire à Virgil de…

Sadie : Désolé papa <grésillements simulés> euh… Ça va trancher <grésillements simulés>…

Daniel Endesha : C'est une connexion vidéo, Sadie. Je vois bien que c'est toi qui fais ces bruits.

Sadie : Bon. Alors, euh… Virgil, renvoie ce train en sens inverse…

Daniel Endesha : Sadie Endesha ! Je ne te laisserai pas te mettre en danger… Mais qu'est-ce que c'est que ce bruit ?

Sadie : Oh oh. Ils arrivent.

[Son : Mortier d'Apparition explosant contre le train]


Cercle 2[modifier]

Arc 1[modifier]

Passant #3 : Ils ont fait sauter le train !

Passante #2 : (Cri) Mon mari était à bord !

Passant #6 : Regardez où vous allez !

Sadie Endesha : (Tousse et suffoque) Oh ! Eh ! Ne poussez pas !

Kinsler : Sadie ? Mademoiselle Endesha ?

Sadie : C'est vous monsieur Kinsler ? Ouh ! (Grognements) Mais poussez-vous !

Kinsler : Officier Branley, calmez cette foule avant qu'elle se fasse piétiner sur le trottoir !

Mike Branley : Oui, chef !

Mike : Police de Mombasa ! Laissez passer !

Passant #1 : Saletés de flics !

Passant #3 : Eh ! Donne-nous ta voiture !

[Son : Deux tirs de Magnum]

Mike : J'ai dit : on s'écarte ! Vous êtes blessée ?

Sadie : Non. Ça va aller…

Passante #3 : Eh, pourquoi elle et pas nous ?

Passant #3 : Donne-nous ta bagnole, sale flic !

Kinsler : Branley ! Faites-là monter !

Mike : Me lâchez pas. Il faut y aller.

Kinsler : Mais pourquoi diable vous baladez-vous dans la vieille ville ?

Sadie : Il y a eu… Un problème avec le train…

Kinsler : Ne me dites rien… (Rires) Je connais bien Virgil et son côté extrêmement protecteur, Sadie.

Passant #4 : Enfoirés de flics ! Ouvrez !

Kinsler : Branley ! Démarrez !

Mike : Oui, monsieur. Où faut-il aller ?

Kinsler : C'est une très bonne question…

Sadie : Mon père. À son bureau…

Kinsler : Au Centre de données, sous le bâtiment de l'ONI ? Non, je ne crois pas. Il y a beaucoup trop de Covenants dans ce secteur…

Kinsler : Je vais vous emmener dans un endroit bien plus tranquille.


Arc 2[modifier]

Kinsler : Branley ? La séparation, je vous prie.

Mike : Oui, monsieur.

Sadie : Où est-ce qu'on va ?

Kinsler : Le département de police a un bunker d'urgence en dehors de la ville. Nous y serons en sécurité.

Sadie : C'est très gentil de votre part, monsieur, mais je ne peux pas, désolée. Si vous voulez bien me ramener au centre-ville…

Kinsler : Vous êtes une jeune femme intègre. Tout comme votre mère. Le plus fervent défenseur public de notre ville. Quel dommage que son dernier client ait été un tueur psychopathe. Vous avez ses yeux.

Sadie : Virgil, arrête la voiture !

Kinsler : En tant que chef de la police, il est de mon devoir de faire respecter la loi. Je crains que les lois de protection de la vie privée ne soient très strictes dans cette ville. Ma voiture est hors du réseau, Sadie. Pour Virgil, vous avez tout simplement disparu.

Kinsler : Agression d'un représentant des forces de l'ordre. C'est très grave.

Sadie : Ne vous approchez pas.

Kinsler : (rire) Le portrait craché de votre mère.

Sadie : Mais lâchez-moi !

Kinsler : La fin du monde est là…

Sadie : Virgil ! À l'aide ! Au secours !

Kinsler : Personne ne se soucie d'une pauvre… âme… perdue.

Kinsler : Officier ! Pourquoi cet arrêt ? Continuez !

Mike : Sortez de là.

Kinsler : Quoi ?

Mike : Je ne répéterai pas…

Kinsler : Lâchez mon manteau ! Mais qu'est-ce que vous faites ?

Mike : Mon travail.

Sadie : J'espère que ça fait mal, pourriture !

Kinsler : Ce n'est rien à côté de ce que tu vas subir quand…

Mike : Je prends la voiture, monsieur. Si vous voulez sortir de la ville, vous n'avez qu'à marcher comme tout le monde.

Kinsler : (crache du sang) Vous me le paierez, Branley.

Mike : C'est la fin du monde. Tout le monde se moque de ce qui peut vous arriver.


Arc 3[modifier]

Mike : Tout va bien, derrière ?

Sadie : Merci de… m'avoir tirée d'affaire.

Mike : Ça lui pendait au nez. Je fais ça depuis deux semaines et j'en ai assez vu pour toute une carrière. Mike, Mike Branley.

Sadie : Sadie Endesha. Tu sais, pour un flic, tu ne te débrouille pas si mal en ange gardien.

Mike : Ex-flic.

Sadie : Ouais, désolée pour ça.

Mike : De toute façon, je voulais changer de boulot.

Sadie : Pourquoi pas soldat ?

Mike : C'est vrai qu'il y a de la demande.

Sadie : Mike, il faut que je retourne de l'autre côté du pont, au bâtiment de l'ONI.

Mike : Ah, ça ne m'arrange pas, parce que je voulais éviter les canons à plasma covenants.

Sadie : OK. Alors dépose-moi ici.

Mike : Ne dis pas n'importe quoi ! Qu'est-ce que tu comptes faire ? Traverser une foule de quelques millions de réfugiés pour te faire massacrer par les Covenants ?

Sadie : Et c'est pour ça que tu emmènes toujours tes passagères en rendez-vous galant ?

Mike : J'essaie de te sauver la vie !

Sadie : Tu essaie de sauver ta propre peau !

Mike : Et la tienne !

Sadie : Je crois que je suis la seule personne ici à même de penser à sauver ma peau, c'est moi.

Mike : Très bien.

Sadie : Parfait !

Sadie : Merci de m'avoir sauvée au moins trois minutes !

Mike : Je t'en prie !

Sadie : Bon. Je crois qu'il a compris.


Cercle 3[modifier]

Arc 1[modifier]

Sadie Endesha : Super. Je suis coincée du mauvais côté du pont en pleine invasion extra-terrestre et je viens d'envoyer balader la seule personne qui pouvait m'aider. Quelle conne. (Un bruit de mouton se fait entendre.) Je suis tout à fait d'accord.

Passante #3 : Déplacez ces bêtes !

Passant #1 : Dégagez ! Laissez passer !

Passant #6 : Dégagez la route ! Il faut qu'on bouge !

Sadie : Papa !

Docteur Daniel Endesha : Sadie ! Quel soulagement. Virgil ne te trouvait plus.

Sadie : Ouais, remercie Kinsler pour ça.

Daniel Endesha : Kinsler, le chef de la police ? Comment ça ?

Sadie : J'ai pas envie d'en parler… Oh bon sang !

Jonas : Qui veut du kebab ! Grillé, curry, piment ! Repas gratuit pour le voyage !

Daniel Endesha : Quoi ! Qu'est-ce qu'il y a, Sadie ?

Sadie : L'homme le plus gros que j'aie jamais vu.

Daniel Endesha : Où es-tu ?

Sadie : Au marché de la vieille ville. Un boucher distribue tout gratuitement. Ça n'empêchera pas les Covenants de raser la ville…

Daniel Endesha : Ils ne raseront pas la ville !

Sadie : Une seconde, papa.

Daniel Endesha : Je suis en contact avec un officier de l'ONI. D'après elle, il ne s'agit que d'une force de reconnaissance. Et je crois qu'ils recherchent la même chose que Virgil a trouvé dans son étude sismique !

Sadie : Papa, je te rappelle.

Conducteur énervé : Pousse-toi, gros tas ! Dégage cette table de la route !

Jonas : Du calme. Arrête ton klaxon et viens prendre un kebab.

Conducteur énervé : Pour la dernière fois, bouge ton gros cul ou je… Eh, touche pas à ma caisse !

Jonas : Mon ami. Je pèse trois cent soixante kilos. Je tue des bêtes tous les jours et je les débite en morceaux. Tu veux vraiment qu'on soit ennemis ? Ou tu préfères un kebab ?


Arc 2[modifier]

Jeune passant : Maman, tu crie trop !

Passant #3 : Que quelqu'un l'arrête !

Passant #2 : Bouge cette bagnole !

Conducteur énervé : Je le répéterai pas, le gros ! Dégage de la route !

Conducteur énervé : T'as défoncé le capot de ma caisse, gros malade !

Jonas : Je suis mortifié. Mais c'était ça ou je défonçais le pare-brise et, en plus, je te transformais en kebab.

Conducteur énervé : Quoi ? Non… attends !

Jonas : Dans ce cas, arrête de klaxonner. Tu fais peur aux enfants.

Sadie : Désolée, papa. Il y a de l'animation ici. Qu'est-ce que tu disais ?

Daniel Endesha : Sadie, la Nouvelle Mombasa est le seul endroit sur Terre que les Covenants attaquent !

Sadie : Quoi ? Pourquoi ?

Daniel Endesha : L'étude de Virgil. Il a détecté une activité sismique très inhabituelle le long du Grand Rift.

Jonas : Un petit kebab, mademoiselle ? Poulet, mouton, bœuf ! Un sandwich gratuit pour chaque réfugié !

Sadie : Je ne suis pas une réfugiée. Je vais… là-bas.

Jonas : De l'autre côté du pont ? Là où débarquent les aliens ? Prenez deux kebabs.

Daniel Endesha : Sadie, reste à l'écart du centre-ville ! Je ne veux pas que tu t'approches de la zone de sécurité !

Sadie : Désolée, faut que j'y aille, je te rappelle.

Daniel Endesha : Sadie…

Jonas : Allez, ne soyez pas timides ! Un repas gratuit pour la route !

Mère reconnaissante : Merci ! Asante ! Asante sana !

Jonas : Allez, beauté. Pour aller dans la zone de guerre, il faut manger. Curry d'agneau ? Poulet ?

Sadie : Ils ont l'air délicieux. Vraiment. Mais je n'ai pas faim.

Jonas : Ma petite. Il ne faut surtout pas affronter la fin du monde l'estomac vide.


Arc 3[modifier]

Sadie : Vous savez, ce que vous faites, distribuer de la nourriture à tous ces gens, c'est vraiment très noble. Mais vous ne pouvez pas rester là. Les combats vont finir par s'étendre jusqu'ici, dans la vieille ville !

Jonas : Vous voudriez me faire plaisir et aller chez le caviste pour moi ? Cet agneau s’accommoderait bien d'un bon Syrah.

Sadie : Écoutez, je vois bien que vous êtes… trop gros pour marcher très loin. Mais il y a d'autres solutions !

Jonas : (rire) Vous pourriez peut-être me porter ?

Sadie : Virgil, tu écoutes ? Je voudrais que tu envoie un véhicule utilitaire là où je suis. Un chariot élévateur, peut-être un olifant…

Jonas : Une benne à ordure ? Vous m'insultez.

Sadie : Si vous restez, vous mourrez ! Vous devez aller jusqu'à la gare. Ou jusqu'aux quais, c'est encore plus près !

Jonas : Regardez-moi. Personne ne me laisser monter dans sur un bateau, ni un bus, ni un train. Il me faudrait cinq places… Je ne vaux pas cinq personnes.

Sadie : Vous ne pouvez pas faire ça… sacrifier votre vie !

Jonas : Et la vôtre ? Vous avez l'air décidée à aller là où vous avez toutes les chances d'y rester !

Sadie : Je vais retrouver mon père. Il a besoin de moi. Tout comme vos clients ont besoin de vous.

Jonas : Très bien, mademoiselle. Vous m'avez convaincu ! Je vais quitter Mombasa…

Sadie : Bien !

Jonas : Quand vous partirez.

Sadie : Non !

Jonas : D'abord, vous vous occupez de votre père, puis vous revenez me sauver. Vous serez ma princesse guerrière, sur son vaillant chariot !

Sadie : Ça marche. Mais… tenez bon.

Jonas : Si je perd tout espoir ? (rire) J'aurais toujours des kebabs !

Passant #2 : Les Covenants se rapprochent !

Passant #3 : Ma boutique ! Il n'y a plus rien !

Sadie : Excusez-moi ! Ouille ! Désolée ! Je reviens vite !

Jonas : Je vous attends !

Passante #3 : Pas par là ! Vous êtes folle !

Sadie : Bon sang, laissez-moi passer !

IA Surintendant : ATTENTION ! SENS UNIQUE !

Sadie : Lâche-moi, Virgil !

Surintendant : ATTENTION ! DEMI-TOUR INTERDIT !

Sadie : Je vais retrouver papa. Et je reviens. Je ne pleurerais pas. Pas question.


Cercle 4[modifier]

Arc 1[modifier]

Passante #3 : C'est affreux ! C'est affreux !

Passante #2 : Sortez de la voiture ! On va y aller à pied !

Passante #3 : Non ! Mes sacs ! J'ai toute ma vie dedans !

Passante #2 : On s'en fout ! Laisse ça là !

Pillard #1 : Défoncez tout ! Prenez l'argent !

Pillard #2 : Barre toi ! C'est à moi !

Pillard #3 : Je t'emmerde ! Y'en a assez pour tout le monde !

IA Surintendant : Le distributeur automatique de l'Union des Banques Africaines vous souhaite la bienvenue !

Sadie Endesha : Enfin un qui fonctionne encore. Virgil, passe-moi papa.

Surintendant : Placez votre main sur le pavé tactile…

Docteur Daniel Endesha : Sadie ! Où es-tu ?

Sadie : À l'extérieur d'un casino, près du fleuve ! Je t'entends à peine, papa ! Il y a des pillards qui saccagent tout à l'intérieur !

Daniel Endesha : Les troupes covenantes se sont déployées sur tout le centre-ville ! Je les vois sur les moniteurs de mon labo ! Tu dois fuir aussi loin que tu le peux…

Sadie : Pas question ! Je viens te chercher, je ne te demande pas ton avis !

Surintendant : Investissez efficacement ! Ouvrez un compte d'épargne dès maintenant !

Daniel Endesha : Écoute donc Virgil, Sadie !

Sadie : Les pillages ne sont que le début, papa ! Bientôt, les Covenants n'auront plus besoin de nous exterminer parce qu'on le fer pour eux ! Virgil, tu t'es occupé de moi depuis toujours. Tu m'as protégé, mais tu dois sauver la ville.

Pillard #4 : C'est les flics ! On fout le camp !

Pillard #6 : Merde. Prenez tout et foutez le camp !

Pillard #8 : Pas question de me faire coffrer !

Sadie : Bien joué ! Fous-leur la trouille pour qu'ils aillent vers le fleuve ! Ils peuvent payer le ferry. Papa, est-ce que Virgil peut suivre les mouvements des Covenants ? Envoyer leur position à l'UNSC ?

Daniel Endesha : Oui… Je devrais pouvoir reconfigurer ses caméras de surveillance pour isoler les profils des véhicules covenants.

Sadie : Peut-être que les renifleurs ARGUS peuvent identifier leurs soldats ? Je n'ai vu les différentes espèces covenantes qu'en vidéo, mais je suis prête à parier que chacune a son odeur.

Daniel Endesha : C'est une excellente idée ! Virgil, mets-toi au travail ! Sadie. Je sais bien qu'on a jamais le temps de parler, tous les deux. Mais tu sais… Je suis vraiment fier de toi, mon cœur.

Sadie : Je me disais que si on savait exactement où ils sont, on pourrait mieux s'organiser…

Crone : Joli coup avec les sirènes de la police, petite. Mais je ne suis pas si stupide. Éloigne-toi de cette machine… ou je vais devoir faire un trou dans ta jolie frimousse.


Arc 2[modifier]

Pillard #7 : Elle a un fusil ! Attention !

Pillard #5 : Tu parles ! On peut se la faire, la vieille !

Crone : Je suis pas sourde ! Dernier avertissement ! Écartez-vous de ma machine ! Toi aussi !

Daniel Endesha : Sadie ! Ne reste pas là !

Sadie : Regardez, je m'écarte, OK ? Si vous posiez votre fusil pour qu'on…

Crone : J'vais casser la tirelire, moi !

Sadie : Eh ! Vous avez failli me tuer !

Crone : CRACHE LE FRIC !

Surintendant : À votre serviiiiice…

Crone : CRACHE LE FRIC !

Sadie : Écoutez moi tous ! C'est un vaisseau covenant !

Pillard #5 : Les aliens ! On se tire d'ici !

Pillard #4 : Laissez l'argent ! Fuyez ! Fuyez !

Crone : Ça fait quarante ans que je viens ici. Quarante ans que je perd tout l'argent que je gagne… Aujourd'hui, je viens toucher le jackpot ! Tu m'entends, saleté de machine ? JE… VEUX… MON… ARGEEENT !

Surintendant : Mot de passe incorrect. Retirez votre carte…

Sadie : Virgil, donne-lui l'argent ! Et maintenant, il faut se mettre à couvert !

Crone : Ha ! Dégage de là, petite traînée !

Sadie : Il faut que je trouve un endroit pour me planquer… Là ! La benne ! En face !

Sadie : Des Brutes ! Ils sont énormes !

Crone : Jackpot ! J'ai gagné !

Sadie : Bouge ! Ils sont juste au-dessus de toi !

Brute : (rugissement)

Sadie : Quel bourrin ! Il vient juste d'arracher le distributeur du mur !

Crone : (cri étranglé)

Surintendant : Transaction terminée ! À très bientôt !


Arc 3[modifier]

Crone : Jackpot… Jackpot…

Sadie : Quelle horreur ! Le distributeur l'a écrasée…

Brute : (Grondement et grognement)

Sadie : Ne venez pas fouiner derrière cette benne, bande de brutes débiles… S'il vous plaît…

Brute : (rugissement)

Crone : Saloperie d'alien ! Tu crois que je vais partager avec toi ?

Sadie : C'est ça ! Passez votre chemin. Y'a rien à voir…

Daniel Endesha : Sadie ! Tu vas bien ?

Brute : (rugissement d'alerte)

Sadie : Plus tellement !

Daniel Endesha : Désolé ! Cours ! Cours !

Sadie : Virgil ? Une voiture est sortie de nulle part et a dégommé les Brutes ! C'était toi ?

Mike Branley : (grognement) Ma tête… je croyais que les airbags étaient efficaces sur ces bagnoles.

Sadie : Mike ! Tu es revenu !

Daniel Endesha : C'est qui, Mike ?

Sadie : Une seconde, papa… Attends, je vais t'aider…

Mike : Ça va aller. Je t'assure.

Sadie : Le coup du gros macho dur à cuire ? Ça ne prend pas avec moi. Donne-moi ta main.

Mike : (grognement) Vas-y doucement… Je veux voir l'avant. Il faut que je voie ce que j'ai touché. Des Brutes, hein ? Je crois que le moteur est foutu.


Cercle 5[modifier]

Arc 1[modifier]

Docteur Daniel Endesha : Sadie, remercie le monsieur.

Sadie Endesha : Merci pour la leçon, papa. Je te reprends. Mon père me dit de te remercier pour m'avoir sauvé la vie.

Mike Branley : Mais pas la voiture. Il y a sans doute un truc coincé dans le… Oh.

Sadie : C'est un… beuurk.

Mike : Ouh, ouais. Je vois ça.

Sadie : Mike. Sincèrement. Merci.

Mike : Eh, je n'allais quand même pas abandonner une demoiselle en détresse.

Sadie : Et tous les feux sont passés au rouge quand tu as voulu partir.

Mike : Comment tu as…

Sadie : Virgil.

Mike : C'est qui ? Ton petit ami ?

Sadie : (rire) Ouh non. Le Surintendant, ça te parle ?

Mike : Bien sûr. L'IA qui gère la ville. Les poubelles, la circulation… Elle m'a retrouvé un numéro de plaque la semaine dernière.

Sadie : En fait… Virgil fait partie du Surintendant. C'est un sous-programme que mon père a créé pour s'occuper de moi.

Mike : S'occuper de toi ?

Sadie : Quand ma mère est morte, je me suis retrouvée seule avec mon père. Il a fait de son mieux. Mais son travail… Enfin, quand papa n'était pas là, c'est Virgil qui prenait le relais. Il m'aidait à être à l'heure à l'école, il s'assurait que je mangeais correctement et que je ne regardais pas la télé trop tard, ce genre de choses.

Mike : Ça a dû être pénible…

IA Surintendant : INVESTISSEMENT PUBLIC !

Sadie : Ça l'est toujours. Mike. Pourquoi est-ce que tu m'aides ?

Mike : Je suis flic. Je fais mon boulot c'est tout.

Sadie : Hm hm…

Mike : Écoute, la ville est attaquée. Beaucoup de gens ont besoin d'aide et… on peut choisir de mourir en héros ou en lâche, mais…

Sadie : Il n'y a aucun choix qui permette d'éviter la mort ?

Mike : Pas si tu veux retourner de l'autre côté de ce pont.


Arc 2[modifier]

Passant #4 : Ne me lâche pas ! Regarde devant toi !

Passante #2 : C'est vrai ? Ils ont fermé l'Élévateur ? Officier ? Où est-ce qu'on doit aller après le pont ?

Police/SWAT #1 : Continuez à marcher ! Quittez la ville !

Police/SWAT #5 : Que tout le monde garde son sang-froid ! Les marines seront bientôt là !

Stephen : Chers concitoyens ! La résistance s'organise ! La population se soulève et inflige de lourdes pertes à l'envahisseur ! Nous vaincrons l'ennemi !

Mike : Comment est-ce qu'on va franchir ce pont ? Ça grouille de monde !

Sadie : En jouant des coudes et en s'excusant !

Mike : Pfff… Branley… Ce qu'il faut pas faire pour un rencard.

Sadie : Quoi ?

Mike : Je ne te laisserai pas tomber !

Sadie : OK !

Passant #3 : Oh ! N'allez pas par là !

Passante #2 : Eh ! Regardez où vous allez !

Sadie : Excusez-nous ! Pardon ! S'il vous plaît, laissez passer !

Mike : Eh, écartez-vous ! Police ! Laissez-passer ! (etc.)

Sadie : En tout cas, si les foules en panique pouvaient se mettre en files bien droites, on pourrait - Ouille ! Mais faites attention ! - traverser ce pont bien plus vite.

Mike : Tu entends ça ?

Sadie : Quoi ? Ne me dis pas que tu as le vertige…

Mike : Un vaisseau pélican. On ne peut pas le voir avec cette fumée mais il arrive.

Sadie : Virgil ? Tu vois quelque chose dans le ciel ?

Sadie : J'aime pas ça. Des bruits de canne. Un chien d'aveugle : Virgil ne peut rien voir.

Mike : Et qui connaît-on qui aime se balader en dehors du réseau ?

Passante #3 : C'est un véhicule de police ! On est sauvés !

Passant #2 : On ne tiendra pas tous là-dedans !

Passant #3 : C'est ce qu'on va voir ! Je monte d'abord !

Mike : Oh, merde…

Kinsler : Bonjour, Sadie. Vous me reconnaissez ?


Arc 3[modifier]

Passante #3 : Le chef de la police ! Il a un vaisseau de transport ! On est sauvés !

Passant #2 : Ouai, et un pistolet-mitrailleur !

Passant #3 : Pourquoi il le pointe vers nous ?

Passant #6 : On s'en balance ! Avancez !

Kinsler : Je suis tellement heureux de vous revoir, Sadie. Mais s'il vous plaît, ne faites aucun mouvement brusque. Ce pélican n'est pas très stable. Je ne voudrais pas vous blesser par accident. Branley. Votre arme de service. Sortez-la.

Mike : Ouais, ouais…

Kinsler : Maintenant, jetez-la à l'eau.

Mike : (grognement)

Kinsler : Bien. J'avoue que vous savez vous faire désirer, Sadie.

Sadie : Je parie que ça vous énerve.

Kinsler : Oh non… c'est tout l'inverse.

Sadie : Virgil. J'ai besoin d'un coup de main.

Kinsler : Votre chatteur nous a permis de vous retrouver facilement. Mais je crois que vous deux avez assez papoté. Enlevez-le. Maintenant détruisez-le. Vous savez ce que m'a appris ma carrière en politique ?

Sadie : Que vous êtes une ordure ?

Kinsler : La surenchère. Par exemple, lors de notre dernière rencontre, Branley m'a frappé à coups de poings.

Mike : Fais le malin. Ça pourrait se reproduire.

Kinsler : Je ne crois pas. Cette fois, j'ai un pistolet-mitrailleur. Vous voyez ? Surenchère. Adieu, Branley.

Sadie : Faites ça et vous êtes un homme mort.

Kinsler : Sadie. Vous êtes une fille si brillante et si belle. Vous ne savez pas combien vous me peinez à réagir de façon aussi stupide. J'ai une arme.

Sadie : Peut-être… Mais j'ai un camion-poubelle.

Passant #4 : Un olifant à percuté le pélican !

Passant #3 : Ça n'arrive pas tous les jours !

Kinsler : Mon vaisseau ! C'est la propriété de la ville, Virgil ! Qu'est-ce que tu fais, nom d'un chien ?

Sadie : De la surenchère.

Kinsler : (cris, gargouillis, noyade)

Passant #1 : L'olifant s'est carrément vidé !

Passant #2 : Le chef de la police est enseveli sous les ordures !

Mike : Bon sang, ça pue !

Sadie : Allez, le carrosse est avancé !

Mike : Oh non. Non, non, non ! Tu ne me feras pas monter à l'arrière d'un (haut-le-cœur) olifant !

Sadie : Imagine que c'est un transport blindé… réservé aux anosmiques.


Cercle 6[modifier]

Arc 1[modifier]

Stephen : Sois forte, Mombasa ! Notre noble milice riposte avec vigueur ! L'ennemi a commencé à se replier !

Mike Branley : Je crois que je vais vomir…

Sadie Endesha : Ça pourrait sentir meilleur.

Mike : (Bruit de déglutition) Pourquoi il faut revenir ici ?

Sadie : C'est le moyen le plus sûr d'atteindre le bâtiment de l'ONI. Si on y va avec le taxi, on se fera repérer. Si on laisse Virgil nous conduire là-bas, les Covenants penseront juste que c'est une machine inoffensive.

IA Surintendant : RECYCLEZ ! PROTÉGEZ L'ENVIRONNEMENT !

Mike : Oh oh. On a de la visite. Mets-toi derrière.

Tom Uberti : Enfin ! Un peu de compagnie au milieu du carnage ! Je vois qu'on a eu la même idée géniale, hein ? Tom Uberti, ravi de vous voir ! Vous avez une maison ? Je le savais ! Quand tout sera fini, s'il vous faut un ravalement de façade, un bardage céramique… Je suis votre homme !

Sadie : Tom ? La ferme. Virgil, tu peux contacter papa par l'olifant ?

Tom : Ouh là ! Elle a l'air plutôt dur en affaires !

Mike : Tu n'imagines même pas.

Docteur Daniel Endesha : Sadie ! Bon sang, j'étais mort d'inquiétude !

Sadie : Je vais très bien. Et toi, ça va ?

Daniel Endesha : Les combats se répandent et endommagent toujours plus de systèmes. Énergie, communications… toute la structure du Surintendant est sur le point de lâcher. Je fais ce que je peux mais…

Sadie : Papa, tu as vraiment fait un travail incroyable avec Virgil.

Daniel Endesha : Sadie… ce n'est pas moi. C'est les Covenants.


Arc 2[modifier]

Sadie : Papa, je t'entends très mal dans cet olifant. Tu peux répéter ?

Daniel Endesha : Un bombardement au plasma détruit un des centres de données tertiaires de Virgil. J'étais en train d'évaluer les dégâts grâce aux caméras souterraines quand j'ai vu des Covenants trafiquer des câbles et démonter des panneaux de commande…

Mike : Attends. Les Covenants nous aident ?

Tom : C'est pas croyable !

Sadie : Papa, je viens de croiser des Brutes et ils étaient pas du genre super amical.

Daniel Endesha : Non, ceux dans le centre de données n'étaient pas des Brutes… ni aucun des Covenants que je connais. C'est une nouvelle espèce, Sadie, et ils sont assez… beaux. Ils ont une sorte de système de défense automatique, mais tant qu'on ne s'en approche pas trop…

Tom : Vous savez, et je peux bien sûr me tromper, mais cette invasion n'est peut-être qu'un immense malentendu !

Sadie : La ferme, Tom !

Daniel Endesha : Virgil est en train d'observer un autre groupe, à la station Kikowani. Attends une minute, je t'envoie le signal audio…

Tom : Règle numéro un de la vente ? Comprendre exactement les besoins du client. Pas ce qu'ils veut mais ce dont il a besoin. Tu me suis ?

Mike : Tom. Sérieusement. Boucle-la.

Daniel Endesha : La station est dans le noir. Je passe en caméra thermique… C'est bizarre… Il n'y a pas de Brutes dans le coin. En général, ils ne les laissent jamais seul… Bon, je vois six spécimens de la nouvelle espèce qui flottent au-dessus du sol. Ils encerclent un autre de leur congénère en le touchant avec leurs tentacules. Stupéfiant, tu n'imagines pas à quelle vitesse ils déplacent leurs membres. Ils travaillent. Ils font quelque chose sur les explosifs de l'armure du septième alien.


Arc 3[modifier]

Sadie : Papa, c'était quoi, ces explosions ? Virgil, cet olifant ne peut pas aller plus vite ?

Daniel Endesha : Je ne suis pas sûr de ce qui vient de se passer… Six sont morts, mais je crois que… Sadie, je crois qu'ils ont donné leur vie pour libérer leur compagnon… Oui ! Oui, je le vois ! Il avance dans le tunnel ! Virgil, garde un œil sur celui-ci !

Mike : Des Covenants sentimentaux ? C'est la meilleure.

Tom : Qu'est-ce que je disais ! Ils sont amicaux ! Vous voyez ? Il faut qu'on négocie !

Sadie : Négocier ?

Tom : On leur tire dessus et ils ripostent ! Ça ne peut pas s'arranger ! Eh ! Eh, les aliens ! On est là-dedans ! On veut se rendre !

Mike : Calme-toi, abruti !

Sadie : Tom, tu ne comprends pas ! Les Covenants amicaux ne sont pas ceux qui nous tirent dessus !

Tom : On s'en fout des distinctions sociales ! Il faut marchander ! Il faut discuter si on veut trouver un accord ! Eh, vous ! Vous dans le char ! Par ici !

Sadie : Ferme cette trappe ! Descend de là !

Mike : Laisse-le, Sadie ! J'ouvre la benne ! On fout le camp, et tout de suite !

Tom : Ouais! Ici ! Et dites, si on trouvait un arrangement ?

Surintendant : NE TRAVERSEZ PAS !

Mike : Sadie ! Une apparition ! On bouge !

Sadie : Où ça ?

Mike : Dans la ruelle ! Allez !

Surintendant : Dégagez ! Véhicule prioritaire !

Tom : Vous ne compr… (interrompu par un cri déchirant)

Sadie : Reddition acceptée.


Cercle 7[modifier]

Arc 1[modifier]

Mike Branley : L'apparition a atomisé l'olifant.

Sadie Endesha : Pauvre Tom…

Mike : Pauvre Tom ? Il a failli nous faire tuer ! Et maintenant ?

Sadie : On se planque et on trouve un automate. Mon père est dans le centre de données sous le bâtiment de l'ONI…

Mike : En gros, au beau milieu de la zone d'occupation des Covenants…

Sadie : On va avoir besoin de l'aide de Virgil pour le tirer de là.

Mike : Tiens. Prends ma veste.

Sadie : La pluie ne me dérange pas.

Mike : Elle est blindée… Je ne veux pas que tu sois blessée.

Sadie : Merci.

IA Surintendant : Optican ! Soins à la demande ! Veuillez placer votre main sur le pavé tactile pour lancer le diagnostiiiic.

Sadie : Virgil, passe-moi papa.

Docteur Daniel Endesha : Pouls élevé. Anxieuse ? Stressée ? Essayez le régulateur d'humeur de chez Optican.

Sadie : Et arrête de jouer au docteur.

Daniel Endesha : Enfin un automate avec une caméra ! Maintenant je peux voir que tu vas bien. Mais pourquoi tu es déguisée en policier ?

Sadie : C'est à Mike. Dis bonjour.

Mike : (Raclement de gorge) Ravi de vous rencontrer, docteur Endesha.

Daniel Endesha : Vous savez, vous êtes le premier que Sadie m'ait jamais présenté.

Sadie : Papa ! Qu'est-ce que Virgil fabrique ?

Daniel Endesha : Il apprend à siffler !

Sadie : Siffler ?

Daniel Endesha : Pour communiquer avec les aliens aux tentacules !

Surintendant : Le stress perturbe les relations sociales. Communiquez et soignez-vous !

Sadie : Un type a déjà essayé de 'communiquer avec l'ennemi'. Et pour info, il n'ont pas été très réceptifs.

Daniel Endesha : Ces nouveaux aliens sont différents : curieux mais pas violents. Ils cherchent quelque chose sous la Nouvelle Mombasa, j'en suis certain ! Et si Virgil peut apprendre à leur parler, on pourra peut-être enfin savoir s'ils peuvent…

Sadie : Papa !

Stephen : Chers concitoyens ! L'ennemi a infiltré notre système de données ! Ne paniquez pas ! Notre police vient d'imposer un couvre-feu de niveau un !

Surintendant : Pouls irrégulier ! Défaillance cardiaque ! Rendez-vous à l'hôpital le plus proche…

Sadie : Virgil !

Stephen : Toute communication civile est interdite ! Tous les services automatisés de la ville sont suspendus jusqu'à nouvel ordre !

Sadie : Non !

Mike : Oh ! Calme-toi !

Sadie : Ils l'ont tué !

Mike : Qui ?

Sadie : La police ! Ils ont débranché Virgil !

Mike : C'est impossible. Ce serait un black-out dans la ville et je ne parle pas de l'évacuation. Personne n'est assez fou pour…

Sadie : Personne ?

Mike : Et merde…


Arc 2[modifier]

Mike : Le Q.G. de la police ! Droit devant !

Sadie : En quoi consiste un couvre-feu de niveau un ? Comment reconnecter Virgil ?

Mike : Le service de communication d'urgence. Mais on ne peut pas…

Sadie : Défoncer la porte ? Rebrancher Virgil ? Bien sûr qu'on peut !

Mike : Sadie… attends !

Sadie : Il y a un bureau… des communications d'urgence. Treizième étage. Les ascenseurs sont…

Mike : Attends ! Regarde… l'accueil est dévasté. Et vers les ascenseurs ?

Sadie : Ces… ces flics sont…

Mike : Tous morts. Sûrement des troupes d'assaut brutes.

Marshall Glick : Salut, les gars.

Sadie : Ou pas.

Marshall : Désolé pour le désordre. Mais comme on va tous finir en enfer aujourd'hui… J'ai décidé d'y envoyer quelques collègues en avance.

Mike : Écoutez, l'ami, on ne cherche pas les ennuis.

Sadie : On veut juste prendre les escaliers…

Marshall: Restez où vous êtes ! Tiens, un de plus qui débarque…

Jim Odingo : Hm, hm… Ouais… Je ne sais pas pourquoi ils ont éteint le Surintendant ? On continue à émettre tant que…

Marshall : Hé, salut, Jim !

Jim : Qu'est-ce que… officiers à terre ! Les Covenants sont peut-être…

Marshall : Allez, viens. Arrête de papoter et écoute un peu !

Jim : Marshal ? Qu'est-ce que vous faites là ?Ils ne vous ont pas viré ?

Marshall : Tu te souviens que je ne te laissais pas utiliser ma crème pour ton café ? Et tu te souviens que tu ne m'écoutais jamais ?

Jim : C'est vous le responsable ?

Marshall : Tu aurais dû rester dans l'ascenseur, Jim.

Jim : Non. Pas ça !

Marshall : J'ai écrit mon nom juste là, sur le carton !

Jim : (respiration difficile, gargouillis)

Mike : Sadie, on y va.

Marshall : Une étude dans le service a révélé que je gère mal mes émotions… Si j'étais vous, je ne bougerais pas d'un poil.


Arc 3[modifier]

Marshall : Vous êtes mes otages. Ne remuez pas une oreille ou vous finirez comme mes anciens collègues.

Sadie : Mike, il faut qu'on monte… Il faut rebrancher Virgil !

Marshall : Attendez ! Vous faites partie de la police ?

Sadie : Euh…

Mike : Non.

Marshall : Ah ouais ? Et cette veste, d'où elle sort ?

Sadie : Je l'ai volée. Dans la rue.

Marshall : Une voleuse, hein ? Tu as un casier, petite racaille ?

Mike : Écoutez, pourquoi vous ne posez pas votre fusil ?

Marshall : Ferme donc ta grande gueule, plutôt ! Vous entendez ? Ces lopettes ont fini par comprendre. Ils ont des gilets pare-balles… Alors il faut viser la tête.

Mike : Baisse-toi, Sadie ! Maintenant !

Police/SWAT #4 : Lâchez votre arme !

Marshall : Venez me chercher !

Police/SWAT #4 : (Meurt dans un gargouillis)

Police/SWAT #5 : Merde ! Abattez-le !

Police/SWAT #1 : Couvrez-moi !

Police/SWAT #5 : Un homme à terre !

Police/SWAT #3 : Il a le dessus !

Police/SWAT #5 : Attention ! Grenade !

Marshall : Mes yeux ! Espèces de fils de pute… (Encaisse une rafale et meurt dans un gargouillis)

Police/SWAT #3 : Bingo ! Suspect à terre !

Mike : Sadie ? Sadie ? Ça va ?

Police/SWAT #5 : Mettez vos mains bien en évidence !

Mike : Ne tirez pas ! Je suis de la police, bordel !

Police/SWAT #5 : Fais voir ton badge ! Tout doucement !

Sadie : La ville grouille de Covenants… et on est en train de s’entre-tuer.

Mike : Et là, c'est bon ? C'est écrit dessus. Je dois l'emmener au treizième étage au plus vite. C'est une urgence.

Police/SWAT #5 : OK, montez. On s'occupe du foutoir.

Sadie : Il y a une dizaine de morts ici…

Mike : On ne peut rien pour eux, Sadie. Mais on peut sauver Virgil. Allons-y.


Cercle 8[modifier]

Arc 1[modifier]

Mike Branley : Communications d'urgence. Treizième étage. On aurait dû prendre l'ascenseur…

Sadie Endesha : Après ce qui s'est passé ? Je ne crois pas/

Mike : Bon… qu'est-ce que tu vas leur dire exactement pour qu'ils reconnectent Virgil ?

Sadie : Je vais trouver quelque chose.

Mike : Youhou, je suis mignonne : rendez-moi service !

Sadie : Ce n'est pas drôle.

Mike : Ben quoi… Ça a marché pour moi.

Policier #1 : Aucune activité covenante en dehors des limites des limites de la ville !

Policière #2 : Évacuation demandée pont de Nyali !

Policier #1 : J'ai encore trois points d'évacuation à une capacité de 200% !

Policier #5 : Que quelqu'un décroche, bordel !

Mike : Où est l'officier en charge ?

Policier #2 : Le grand bureau. Au fond.

Mike : Merci.

Policier #3 : On ne pourra pas faire sortir tout le monde.

Policier #5 : On me signale qu'une autre émeute a lieu à Kikowani.

Policière #2 : J'ai besoin de quelqu'un pour gérer ces lignes !

Duty officer : Ce que j'essaie de dire, capitaine, c'est que je ne peux pas prendre cette décision… Comment ça "faute grave" ? Capitaine Dare, je vous assure qu'il y a des gens qui y meurent, en ce moment !

Sadie : Excusez-moi…

Duty officer : Oui, bien sûr, je pourrais reconnecter le Surintendant. Mais les ordres de Kinsler sont très clairs à ce sujet…

Sadie : Vous êtes occupée, alors j'emprunte votre agrafeuse.

Duty officer : Écoutez capitaine, il y a un destroyer covenant juste en dessous de ma fenêtre et un malade mental qui tire sur tout le monde à l'accueil ! Et vous, vous menacez de me virer ?

Duty officer : Bureau de renseignements des marines. Mais pour qui elle se prend cette grue ?! Qu'est-ce que vous voulez ?

Sadie : Il faut que vous reconnectiez Virgi… je veux dire, le Surintendant.

Duty officer : Encore ça ! Une bonne fois pour toutes, le chef de la police…

Sadie : Je sais. Mais là, je vous menace avec une arme.

Duty officer : Quelle arme ?

Sadie : Celle-là.

Duty officer : Vous avez mon agrafeuse dans la poche et vous la pointez sur moi.

Sadie : Vous n'en savez rien.

Mike : C'est peut-être un flingue.

Sadie : Ou un fusil.

Mike : Peut-être un lance-roquettes.

Sadie : Et si c'est une arme, il serait plus sage de rebrancher le Surintendant.

Mike : Personne ne vous le reprochera.

Sadie : Vous ne serez pas virée.

Duty officer : Si c'était une arme…

Duty officer : Oh, non. Ne tirez pas. Je vous en prie ! Je ferai tout ce que vous voudrez…

Surintendant : Sadie ! Sadie ! Sadie ! Sadie ! Sadie !

Sadie : Ça va aller, Virgil, je suis là.

Mike : Il semble… différent.

Sadie : Virgil ? Dis-nous ce que ces aliens t'ont fait !


Arc 2[modifier]

Policier #3 : Vous entendez ce bruit bizarre ?

Policier #1 : Oui… Ça doit être un signal corrompu.

Policier #1 : Plus de connexion avec le commandement orbital de l'UNSC !

Mike : Sadie, qu'est-ce qui se passe !

Sadie : Je ne sais pas ! Les aliens ont trafiqué Virgil, et depuis qu'on l'a reconnecté, il a l'air…

MIKE : Différent.

Sadie : Virgil ? C'est bien toi ? Rassure-moi.

Sadie : Tu peux me passer papa ?

Sadie : Virgil n'y arrive pas. Il y a un problème…

Stephen : Des rapports nous parviennent des quatre cons de la ville ! Les forces covenantes sont forcées au repli face à une résistance farouche !

Mike : Merde, j'en ai marre de ces conneries !

Stephen : Nos ennemis sont des lâches ! Battez-vous, braves concitoyens, et la victoire sera à nous !

Mike : Attendez. Ça vient de l'intérieur du bâtiment…

Sadie : Mike ? Attends ! Où est-ce que tu vas ?

Stephen : Rendons maintenant hommage à nos héros morts au combat : Jim Odingo, Roberto Bustamante et le marshal Glick…

Mike : C'est son bureau : département des annonces du service public.

Stephen : Ces officiers on été abattus dans ce bâtiment même, par des snipers covenants. Mais il y a quelques instants, nos vaillants miliciens ont éradiqué ces barbares avec un lance-flammes improvisé, fait d'un souffleur thermique et d'un bidon d'essence. Continue le combat Mombasa ! Bats-toi ! Et nous gagnerons !

Stephen : Je rends l'antenne…

Mike : Des snipers covenants ? Ces gars ont été massacrés par un ex-flic complètement dément. Et l’un deux était ce flic taré.

Stephen : Tout ça pour dire ?

Mike : Des gens meurent sous vos fenêtres et vous les abreuvez avec… cette merde ! C'est des conneries !

Stephen : Oui, eh bien…

Stephen : La vérité est un luxe qu'on ne peut pas toujours se permettre.


Arc 3[modifier]

Sadie : Laisse tomber, Mike. C'est un agent de la propagande. Il fait juste son travail.

Mike : Son travail ? Il gagne sa vie en racontant des conneries !

Stephen : Vous savez qui écoute encore mes annonces ? Une vieille femme, trop faible pour quitter son lit. Un homme qui se vide de son sang dans la rue. Un instituteur qui se cache avec ses élèves dans le sous-sol d'une école… Ils vont tous mourir.

Mike : Mais peut-être pas. Les marines seront bientôt là…

Stephen : Ils vont tous mourir. Mon boulot est de leur donner un peu d'espoir pour le temps qu'il leur reste. Vous avez mieux à proposer ?

Stephen : Je reprends l'antenne.

Stephen : C'est un honneur pour nous, Mombasa ! J'ai avec moi le leader de la révolte, le commandant Harris Kibaki. Commandant, donnez-vous des nouvelles du centre-ville… Commandant ? Allez-y. Dites-nous ce qui se passe vraiment.

Mike : Eh bien, la situation n'est pas… idéale. Mais ça peut changer. Nous… luttons de toutes nos forces.

Stephen : Ça fait plaisir ! Un conseil pour nos auditeurs ?

Mike : Simplement… de continuer la lutte. On peut gagner cette bataille si on se serre les coudes. Sauver cette ville. Gagner cette guerre.

Stephen : Je rends l'antenne… Vous voilà maintenant un héros.

Sadie : C'est vrai, tu le sais bien.

Mike : Je vais vomir…

Stephen : Non, c'est l'espoir qui fait ça.

Stephen : Ah ! Vous avez déjà un admirateur ! Allez-y. Vous êtes à l'antenne avec Harris Kibaki…

Kinsler : C'était vraiment émouvant, officier Branley. Sadie doit être très impressionnée.

Sadie : Kinsler !

Kinsler : Mais ce que j'ai à lui dire va encore plus l'intéresser. Sadie, je contrôle le système anti-incendie du labo de votre père. Pour le revoir vivant, vous allez faire ce que je dis.


Cercle 9[modifier]

Arc 1[modifier]

Sadie Endesha : Kinsler m'a ordonné de le retrouver à la gare. Et je compte bien y aller.

Mike Branley : Allons, Sadie… Tu sais bien que tu ne dois pas lui faire confiance !

Sadie : Mon père est toujours dans le centre de données de Virgil !

Mike : J'ai entendu ce qu'il t'a dit aujourd'hui. Et s'il y a bien une chose qu'il ne voudrait pas que tu fasses, c'est te jeter dans la gueule du loup…

Sadie : Tu ne comprends pas ! Kinsler a dit qu'il déclencherait le système anti-incendie !

Mike : Ce qui veut dire ?

Sadie : Qu'il va inonder le centre d'argon.

Mike : Et ça ne se respire pas, l'argon ?

Sadie : Non, Mike, Ça te gèle complètement.

Mike : Écoute, je ne savais pas. Désolé.

Sadie : Virgil ? Tu es là ?

Mike : Je connais ce regard. C'est quoi ton plan ?

Sadie : De la surenchère.


Arc 2[modifier]

Citadin #4 : Dégagez de là, je monte dans ce train.

Citadine #3 : Tu vas attendre ton tour !

Citadin #3 : Il n'y a pas assez de place !

Citadin #5 : Ma femme, quelqu'un a vu ma femme ?

Citadin #2 : Ils se rapprochent encore, il faut partir !

IA Surintendant : Train expresse au départ de la station Kikowani ! Tous les passagers sont priés de quitter la plate-forme quatorzzzz…

Surintendant : GARDEZ VOTRE CALME ! PAS DE… TICKET… PAS DE… PROBLÈME ! SURVEILLEZ VOS ENFANTS ! PRUDENCE.

Sadie : Peut-être que papa avait raison. Je crois que les aliens aux tentacules sont en train d'aider Virgil. Ils le remmènent à la vie.

Mike : Mais, pourquoi est-ce qu'ils font ça ?

Sadie : Papa a dit qu'ils cherchent quelque chose… Quelque chose que Virgil a trouvé.

Surintendant : DE L'ORDRE ! LAISSEZ… VOS BAGAGES… SUR LES QUAIS !

Sadie : Peut-être qu'ils en ont marre de se battre, comme nous. Je ne sais pas… Papa saurait répondre.

Mike : On lui demandera quand on le verra, OK ?

Sadie : OK.

Mike : Le rendez-vous avec Kinsler, c'est prévu où ?

Sadie : Quai numéro 9. Il a un train privé.

Mike : Je crois quand même que tu devrais me…

Sadie : Si je n'y vais pas seule, papa mourra. Kinsler ne plaisante pas. Virgil et toi savez ce que vous devez faire ?

Mike : Ouais.

Jeune citadin : Maman ! Qu'est-ce qui se passe ?

Citadin #1 : Je ne me laisserai pas faire ! Pas question !

Citadine #2 : Taisez-vous ! Vous faites peur aux enfants !

Mike : Les Covenants arrivent. La foule panique. Ça va être un vrai carnage.

Sadie : Cette journée est un vrai cauchemar et ça empire d'heure en heure ! Tout fout le camp !

Mike : Non… Pas tout.

Sadie : Écoute. Je ne suis qu'une idiote qui t'a fait virer…

Mike : Ne dis pas ça.

Sadie : Et à cause de moi, tu risques de te faire tuer.

Mike : Peut-être. Mais pas aujourd'hui.

Sadie : Mike, je veux que tu vives. Il faut que tu vives. Pour moi.


Arc 3[modifier]

Citadin #5 : Laissez-nous monter !

Citadin #2 : Il a de la place, le chef de la police !

Citadin #4 : Mais pour qui il se prend ?

Citadin #6 : Il va nous laisser crever ici ?

Citadine #2 : Bande salauds ! Allez tous au diable !

Sadie : Le quai numéro 9.

Mike : Le train privé de Kinsler. Gardé par des gros bras, armés jusqu'aux dents.

Sadie : Je rentrerai quand même. La vie de mon père est en jeu.

Mike : Sois prudente.

Sadie : Toi aussi… Excusez-moi ! Désolé ! Je dois passer…

Citadine #4 : Quoi ? Faites la queue !

Citadin #4 : Mais arrêtez de pousser !

Policier Corrompu #1 : Éloignez-vous tous du train ! C'est compris ? Que tout le monde recule !

Kinsler : Doucement, officier. Pas encore.

Policier Corrompu #1 : Je ne pourrai pas les retenir bien longtemps, monsieur !

Sadie : Kinsler !

Kinsler : Plus besoin : ma passagère est arrivée. Par ici, Sadie ! Traversez la foule !

Policier Corrompu #1 : Écartez-vous ! Laissez-la passer !

Citadin #4 : Pourquoi ELLE a le droit de monter ?

Citadine #2 : C'est pas juste ! On mérite tous de vivre !

Citadin #1 : C'est le moment ! Montons dans le train !

Citadin #6 : Je suis touché ! Aidez-moi…

Citadin #3 : Sales meurtriers !

Kinsler : D'autres remarques ? Venez, Sadie, attention où vous marchez.

Sadie : Vous vous êtes déjà demandé si l'enfer existait ?

Kinsler : Oh, je sais qu'il existe, ma chère. Et vous et moi allons en sortir. Officier, la porte.

Policier Corrompu #1 : Mes très chers collègues, on s'arrache !

Citadin #6 : Arrêtez-le ! Bloquez la voie !

Citadin #4 : Allez-y !

Citadine #2 : Ouvre ! Laissez-moi entrer !

Kinsler : Je ne veux pas de ces pouilleux à bord.

Policier Corrompu #1 : Bien, monsieur.

Sadie : Vous ne pouvez pas les tuer !

Kinsler : Pourquoi pas ? Je suis très doué pour ça. Par exemple… j'ai tué votre père il y a une heure.


Arc 4[modifier]

Sadie : Vous avez… tué mon père ?

Kinsler : Mes hommes ont déclenché le système anti-incendie du centre de données. Il s'est étouffé et a gelé. Ce n'est pas une mort si terrible, finalement. Je tenais à vous le dire en personne.

Sadie : (Pleurs)

Kinsler : De grâce, pleurez tout votre content maintenant. Le voyage sera long et je n'ai pas envie de vous entendre pleurnicher jusqu'à Nairobi. Mouais, en y réfléchissant, ça pourrait bien me plaire…

Policier Corrompu #2 : Toujours aucune trace, monsieur.

Kinsler : Une pieuvre volante rose ! Ce n'est quand même pas compliqué à retrouver !

Policier Corrompu #2 : Les tunnels grouillent de vermine, monsieur. On a déjà perdu beaucoup d'hommes. Il faudrait peut-être…

Kinsler : Personne ne part tant que je n'ai pas cet alien ! C'est bien clair, officier ? Il a piraté une IA de type Surintendent ! Pour l'effort de guerre, il est crucial de comprendre comment il a pu faire !

Sadie : Comme si vous vous intéressiez à autre chose qu'à vous-même !

Kinsler : Un meurtrier peut très bien avoir la fibre patriotique.

Policier Corrompu #1 : Des blindés covenants approchent de la gare, monsieur ! Qu'est-ce qu'on fait ?

Kinsler : ON ATTEND !

Kinsler : Vous ne voyez pas la beauté de la chose ? Quoi que vous pensiez de moi, de ce que j'ai pu faire, je quitterai cette ville avec des informations capitales sur les Covenants.

Sadie : Salaud.

Kinsler : Si ça vous chante. Mais aux yeux du monde je serai un héros.


Arc 5[modifier]

Mike : Écoutez-moi ! Les Covenants sont en route !

Citadin #4 : Ils vont tous nous tuer !

Mike : Écoutez-moi si vous voulez vivre !

Kinsler : J'ai tué votre père, Sadie, et nous allons quitter la ville. Personne ne viendra vous sauver. Ni Branley, ni Virgil. Pour vous, c'est la fin.

Kinsler : Bon sang, c'est quoi ça ?

Surintendant : Alerte : pare-feu désactivé ! Systèmes de commande accessibles à distance !

Kinsler : Cette foutue machine est morte ! Je l'ai tuée !

Kinsler : Peu importe ! Tout ce qu'il pourra faire à ce train se répercutera sur vous !

Mike : Êtes-vous prêts à mourir ?

Citadine #2 : Non !

Mike : Vous voulez vivre ?

Citadine #2 : Oui !

Mike : ÊTES-VOUS PRÊTS À VOUS BATTRE ?

Citadine #2 : Ouais !

Sadie : Bien joué, Mike !

Policier Corrompu #1 : Il faut partir, monsieur !

Kinsler : Bien. Partons. Le reste de vos hommes n'a plus qu'à…

Sadie : Mourir ?

Policier Corrompu #1 : Ça ne démarre pas ! Je n'ai plus le contrôle du moteur !

Kinsler : Écoute-moi bien, Virgil ou qui que tu sois maintenant. Fais sortir le train de cette gare ou je tue Sadie ! Tu m'entends ? Les Covenants vont tous nous tuer !

Policier Corrompu #1 : Je n'ai plus accès au système ! Le train de répond pas…

Kinsler : IL N'Y A RIEN QUE TU PUISSES FAIRE CONTRE MOI SANS QU'ELLE Y PASSE !

Sadie : Presque rien. Virgil, ouvres les portes.

Kinsler : (Cri de terreur)

Citadine #2 : (Hurlement furieux et incohérent)


Arc 6[modifier]

Citadin #1 : Partons ! Les Covenants arrivent !

Citadine #3 : On s'en va, mon chéri ! Tiens bien ma main !

Citadine #2 : Aidez-la, allez. Ça y est !

Mike : Sadie ! Sadie ! Est-ce que tu vas bien ?

Mike : Où est Kinsler ?

Sadie : Ils l'ont taillé en pièces… Il faut que j'y aille, Mike !

Sadie : Poussez-vous, pardon, laissez-moi !

Mike : Où est-ce que tu vas ?

Sadie : Je vais sous terre !

Mike : Quoi ?

Surintendant : VEUILLEZ… RESTER À BORD !

Mike : Sadie ! Arrête ! On monte dans ce train et on quitte cette foutue ville !

Sadie : Cette créature a aidé Virigl ! Elle nous a aidés ! Nous tous !

Mike : Sadie…

Sadie : Papa savait son importance ! Il est mort pour elle ! Et s'il faut, je mourrai aussi !

Sadie : Laisse-moi passer, Mike !

Surintendant : ARRÊT D'URGENCE ! (Train, C1, A1) Je ne vaux pas… (Jonas, C3, A3) votre vie… (Jonas, C3, A3) Ma princesse guerrière… (Jonas, C3, A3)

Surintendant : ARRÊT D'URGENCE ! (Train, C1, A1)

Sadie : Si on ne te sauve pas, qui le fera ?

Surintendant : Bureau de renseignements des marines… (Officier de service, C8, A1) INVESTISSEMENT PUBLIC ! (sic) morts au combat… (Stephen, C8, A2) Je vous passe l'antenne… (Stephen, C8, A3)

Duty officer : Bureau de renseignements des marines ! (Officier de service, C8, A1)

Surintendant : INVESTISSEMENT PUBLIC ! (sic)

Sadie : Virgil, je…

Sadie : Il faut que tu vives. Pour moi. (Sadie, C9, A2)

Citadin #6 : Montez dans le train, vous deux !

Citadin #4 : Des Brutes arrivent ! Dépêchez-vous !

Citadine #3 : Ça presse ! Battez-vous plus tard !

Mike : Il faut y aller.

Sadie : Virgil, tu es ce qui me reste de cet endroit !

Surintendant : Sadie… Sadie…. Sadie… (divers) Mais je suis vraiment fier de toi, mon cœur. (Dr Endesha, C4, A1)

Docteur Daniel Endesha : Sadie !

Sadie : Tu es tout ce qui me reste de lui !

Mike : Sadie. Prends ma main.

Sadie : OK, je suis prête.

Surintendant : Dernier train, départ imminent. Gares desservies : Makupa, Nairobi Road, Hope Station… et au-delà.


Transcription VO[modifier]


Circle 1, Arc


SURINTENDANT :: HELLO, TRAVELER. MOMBASA WELCOMES YOU! ANXIOUS? STRESSED? PLEASE REMAIN CALM. CONTROL CIRCUITS NOW OPEN -- WITH PRIDE!


[SOUND: Vergil chime.]

[SOUND: Trains whistle as morning commuters crowd the station.]

KIOSK: (from speaker) Hello, traveler! The Mombasa Transit Authority welcomes you to Kikowani station. How may I serve you?

SADIE: One ticket to Old Mombasa, please. Here's my card-- No, scrap that. Traceable.

SADIE: Damn it! Coins, need coins...[Puts coins in the kiosk.]

KIOSK: Thank you! What is your final destination?

SADIE: Magongo, if I don't get caught...Hell, if I do.

KIOSK: Thank you! Transport for one to Magongo!

SADIE: Let's go, let's go!

KIOSK: Please collect your ticket.

SADIE: Wait! Hold the doors, please!

[SOUND: train doors slid shut.]

TRAIN: (from speakers) All aboard Train number 14.

SADIE: That was close...

TRAIN: Next stop-- Makupa, Nairobi Road, Hope Station and Magongo-- end of the line.

SADIE: Almost there... almost--

[SOUND: Train squeals to a stop.]

SURINTENDANT :: (from train) EMERGENCY STOP. PLEASE REMAIN CLAM. EMERGENCY STOP --

SADIE: Damn it! He found me.


Circle 1, Arc 2

[SOUND: Train grinds to a stop.]

CROWD: Is something wrong?

CROWD: How long are we going to sit here?

SURINTENDANT :: (from train) EMERGENCY STOP. PLEASE REMAIN CLAM. EMERGENCY STOP--

SADIE: Vergil, you can't stop the train! There are other people on board!

SURINTENDANT :: (distorted) EMERGENCY STOP--

SADIE: Cut it out, Vergil!

PASSAGER: What are you doing, crazy lady? Talking to the train?

SADIE: (to Vergil) I wouldn't even be here if you hadn't kept turning all the traffic signals red!

SURINTENDANT :: [Vergil chime.] DETOUR! PROCEED WITH CAUTION!

PASSAGER: Whoa. Wait... Train's talking back to you now? What the heck's going on?

SADIE: Sir, I'm really sorry about this. I was just trying to get out of the city.

SADIE: (whisper) Vergil, I am going to enlist!

SURINTENDANT :: WATCH YOUR SPEED! CHILDREN AT PLAY!

SADIE: I'm nineteen.

SADIE: And besides, the UNSC is taking everyone it can get!

SURINTENDANT :: [plays recording of traffic accident.]

SADIE: That's exactly what Dad would say!

PASSAGER: You know...train's got a point. A lot of soldiers are dying these days.

SADIE: He's not a train, he's a city.

SADIE: (whisper, to Vergil) A bad, bad city!

SURINTENDANT :: [whines like a puppy.]

SADIE: That worked when I was a kid, Vergil. Open the doors, now!

[SOUND: Train doors hiss open]

CROWD: What was that all about?

CROWD: Great, so now we have to walk to the station?

CROWD: Out of my way! Let me through!

SURINTENDANT :: NOW DEPARTING, HOPE STATION. LEAVING, HOPE STATION--

SADIE: Vergil... go to hell.

[SOUND: Crackling roar of Covenant slip-space rupture]

CROWD: The Covenant! Run!

CROWD: Mommy! What's happening?

CROWD: They're! They've found us!

SADIE: Scratch that... Hell just came here.


Circle 1, Arc 3

[SOUND: Cars honk, crowd panics as a Covenant carrier passes overhead.]

CROWD: Move! The Covenant are coming!

CROWD: Please, mister, you gotta take me! Get me outta here! Please! Wait!

CROWD: Can I use your chatter? I gotta call my family!

CROWD: I told'em! I told'em this was gonna happen! They don't listen, and now we are all going to die!

SADIE: (into Chatter) Vergil? Can you hear me? I'm on my Chatter. But I'm off the train in Old Mombasa and--

SURINTENDANT :: (from Chatter) NO PARKING. VIOLATORS WILL BE TICKETED AND TOWED.

SADIE: I know! I can see it! A giant Covenant ship, just hanging above the city center!

SADIE: There's a kiosk on the platform! Makupa station. Meet me there, okay?

SURINTENDANT :: [Vergil chime.]

SADIE: (pushing through the crowd) Excuse me! Sorry. Hey! Watch it, mister!

KIOSK: (from speaker) Please state your destination.

SADIE: Vergil, give me eyes on Dad! Quick!

KIOSK: I'm sorry. I didn't recognize that-- [distortion]

DR ENDESHA: (from kiosk) Sadie? Where are you?

SADIE: Train station. Old Mombasa. Dad, there's a ship--

DR ENDESHA: Listen sweetheart. I wanted to tell you at breakfast, but you left so early...

DR ENDESHA: You know my latest project? The seismic survey for the new construction downtown?

SADIE: Dad! There's a Covenant ship--

DR ENDESHA: Well, Vergil found something under the city. I've never seen anything like it--

SADIE: Dad! Covenant are attacking the city! Do you hear what I'm saying! You've got to get out of there!

DR ENDESHA: Don't worry, I'm nine levels underground. And I built Vergil's data-center to be very, very secure.

SADIE: Fine. Then I'll come to you.

DR ENDESHA: No! Absolutely not! Stay exactly where you are! I'll have Vergil--

SADIE: Sorry Dad! (fakes static) There's, uh, something wrong...

DR ENDESHA: This is a video connection, Sadie. I can see you making those sounds.

SADIE: Right... Well, tough!

SAID: Vergil, get that train going in reverse!

DR ENDESHA: Sadie Endesha. I will not allow you to put yourself in danger--

[SOUND: Whistle of Covenant plasma fire]

DR ENDESHA: What's that noise?

SADIE: Uh oh... Incoming!

[SOUND: Covenant plasma fire slams into station.]


Circle 2, Arc 1

[SOUND: Covenant plasma fire slams into station.]

CROWD: They blew up the train!

CROWD: No! My husband was on board!

CROWD: Screw you! I'm outta here!

[SOUND: Siren wails as a police car pulls up to the curb beside the station.]

SADIE: (moves through the crowd to street, coughs) Ow! Hey! Stop pushing!

KINSLER: (from police car) Sadie? Miss Endesha, is that you?

SADIE: Commissioner Kinsler!? [to crowd] Ow! Get off of me!

KINSLER: Officer Branley! Control this crowd before they trample her into the sidewalk!

MIKE: (exiting car) Yes, sir!

MIKE: NMPD! Everyone back off!

CROWD: Lousy cops.

CROWD: Hey! Give us your car!

MIKE: I said, back off! (Fires pistol into the air)

MIKE: (to Sadie) Are you hurt?

SADIE: No, I'll be alright...

CROWD: Hey, why don't you help us?

CROWD: Yeah, give us your car, cops!

KINSLER: Branley! Get her inside!

MIKE: Take my hand. We gotta go.

[SOUND: Sadie and Mike enter the car and slam the doors.]

KINSLER: What the devil are you doing out in the old city?

SADIE: There was...something wrong with the train.

KINSLER: You don't say...

KINSLER: (laughs) I know all about Vergil and his overprotective urges, Sadie.

[SOUND: Angry crowd pounds on the car]

KINSLER: Branley! Drive!

MIKE: Yes sir! [Honks car horn.] What's our destination?

KINSLER: That's a very good question...

SADIE: My dad. He's at work.

KINSLER: The data-center below the ONI building?

KINSLER: No, I don't think so. There are too many Covenant in that district.

KINSLER: I'd like to take you someplace much more... private.

[SOUND: Police car accelerates away from the station.]


Circle 2, Arc 2

[SOUND: Police car accelerates away from the station.]

KINSLER: Branley? The partition, if you please.

MIKE: Yes, sir... [Raise the privacy partition]

SADIE: Where are we going?

KINSLER: The police department has an emergency bunker outside the city limits. We'll be very safe.

SADIE: That's very kind of you, Commissioner. But I can't, I'm sorry. If you would please take me to the city center--

KINSLER: Such a serious young women. Just like your mother... 'New Mombasa's most passionate public defender.'

KINSLER: Too bad her last client really was a sick, murdering bastard.

KINSLER: (sliding across the seat closer to Sadie) She had your eyes...

SADIE: (into her Chatter) Vergil, stop the car!

KINSLER: As police commissioner it’s my job to uphold the law. And I'm afraid this city has very strict, personal privacy statues.

KINSLER: My car is off the grid, Sadie. As far as Vergil is concerned, you just disappeared...

[SOUND: Sadie slaps Kinsler's face]

KINSLER: (laughs) Assaulting a police officer. That's a serious offence.

SADIE: Don't come any closer!

KINSLER: (laughs) Just like your mother...

SADIE: (struggling) Let go of me!

KINSLER: It's the end of the world...

SADIE: Vergil! Please! Somebody!

KINSLER: Nobody cares what happens to one...lost...soul!

[SOUND: Tires squeal as the car comes to an abrupt stop]

KINSLER: Officer! Why are we stopping! Keep going!

[SOUND: Mike exits the car and opens Kinsler's door]

MIKE: Get out.

KINSLER: What?!

MIKE: You heard me... [Grabs Kinsler]

KINSLER: Let go of my coat! What do you think you're doing?

MIKE: My job.

[SOUND: Mike punches Kinsler, knocking him to the ground]

SADIE: I hope that hurt, you son of a bitch!

KINSLER: (panting) Not as much as you're going to hurt when I--

[SOUND: Mike punches Kinsler again.]

MIKE: Commissioner, I'm taking the car.

MIKE: You want to get out of the city? You can walk like everyone else. [Enters car, slams door]

KINSLER: (spitting blood) You'll pay for this, Branley!

MIKE: It's the end of the world... Nobody cares what happens to you.

[SOUND: Tires squeal as the car pulls away from Kinsler.]


Circle 2, Arc 3

[SOUND: Mike lowers the privacy partition.]

MIKE: You okay back there?

SADIE: Thanks for...pulling him off me.

MIKE: Kinsler had it coming. I've been his driver for two weeks? Seen enough to last a lifetime...

MIKE: Name's Mike. Mike Branley.

SADIE: Sadie Endesha.

SADIE: You know for a cop, you make a pretty good guardian angel.

MIKE: Ex-cop.

SADIE: Yeah... Sorry about that.

MIKE: Ah, I was looking for a career change anyway.

SADIE: How about solider?

[SOUND: Distant explosions in the city.]

MIKE: Does seem like a growth sector...

SADIE: Mike. I need to get back over the bridge, to the ONI building downtown.

MIKE: Well that's a problem, because I need to keep away from Covenant plasma fire.

SADIE: OK...just drop me off here.

MIKE: Don't be stupid! What are you going to do?

MIKE: Fight your way through a few million refugees just so the Covenant can kill you a little faster?

SADIE: (whisper) And this is why you always bring cab fare on a first date...

MIKE: I'm trying to save your life!

SADIE: You're trying to save your own ass!

MIKE: And yours!

SADIE: I think I'm the only person in this car who needs to be thinking about my ass!

MIKE: Fine.

SADIE: Fine!

[SOUND: Tires squeal as the car comes to an abrupt stop.]

SADIE: (opening her door) Thanks for saving me for, like three minutes!

MIKE: You're welcome!

[SOUND: Sadie slams her door, Mike drives away.]

SADIE: Well...I sure showed him.


Circle 3, Arc 1

[SOUND: Tires squeal as Mike's car pulls away from Sadie.]

SADIE: Great. I'm stranded on the wrong side of the bridge in the middle of an alien invasion...

SADIE: And I just pissed-off the only person willing to help me out.

SADIE: Go me.

[SOUND: A goat near Sadie bleats.]

SADIE: My feeling exactly...

CROWD: Move those animals!

CROWD: Step aside! Let us pass!

CROWD: Clear those out of the street, we need to move!

SADIE: (into her Chatter) Dad?

DR ENDESHA: (from the Chatter) Sadie? Thank God! Vergil couldn't find you anywhere!

SADIE: Yeah, you can thank Kinsler for that.

DR ENDESHA: Police Commissioner Kinsler? What do you mean?

SADIE: I don't want to talk about it...

JONAS: Get your kebabs here!

SADIE: Oh my God!

DR ENDESHA: What? What is it, Sadie?

SADIE: The biggest man I've ever seen!

DR ENDESHA: Where are you?

SADIE: The Old Town Market. A butcher is giving away his food.

SADIE: Too bad it won't keep the Covenant from glassing the city...

DR ENDESHA: They won't glass the city!

SADIE: (walking to the butcher) Hang on, dad...

DR ENDESHA: I'm in contact with an ONI officer. She thinks these Covenant are just a reconnaissance force.

DR ENDESHA: And I think they are looking for the same thing Vergil found in his seismic survey!

SADIE: Dad, I'll call you back.

[SOUND: Honking car horn]

ANGRY DRIVER: Move, you oaf! Get that table out of the road!

JONAS: Calm yourself, friend. Stop honking (laughs) and have a kebab.

ANGRY DRIVER: For the last time, move your fat ass--

[SOUND: The car creaks as Jonas leans on the hood]

ANGRY DRIVER: Hey! Get off my car!

JONAS: My friend, I am an eight hundred pound man with a large cleaver who kills animals every day and chops them into pieces.

JONAS: (laughs) Do you really want us to be enemies? Or would you rather have a nice kebab?


Circle 3, Arc 2

[SOUND: Bleating goats and a honking car horn.]

CROWD: Mommy, that's too loud!

CROWD: Somebody make him stop!

CROWD: Move that car!

ANGRY DRIVER: (honks) For the last time, you blimp! Get out of the road!

[SOUND: Jonas hefts his cleaver and smashes it into the car.]

ANGRY DRIVER: You put your cleaver through the hood of my car!

JONAS: Oh, a thousand pardons. But it was either that or smash your windshield, pull you out...

JONAS: And make you into kebabs.

ANGRY DRIVER: What? No! No-no! Hey wait!

JONAS: Then please, stop honking your horn. It frightens the children.

[SOUND: The car backs-up quickly.]

SADIE: (into her Chatter) Sorry, Dad. There was sort of a...thing here. What where you saying?

DR ENDESHA: (from the Chatter) Sadie, New Mombasa is the only place on Earth the Covenant are attacking.

SADIE: What? Why?

DR ENDESHA: Vergil's survey! He detected some very unusual seismic activity all along the Great Rift.

JONAS: (to Sadie) Would you like a kebab, young lady? Chicken, mutton, beef! One free for every refugee!

SADIE: I'm not a refugee! I'm going...there!

JONAS: Across the bridge! To where the aliens are landing?

JONAS: Take two kababs...

DR ENDESHA: Sadie, stay out of the city center! I don't want you coming anywhere near the security zone!

SADIE: Sorry, Dad. Gotta go. I'll call you back.

DR ENDESHA: Sadie-- (Chatters disconnects)

JONAS: Come my friends, don't be shy! Free food for the journey!

CROWD: Thank you! Asante. Asante sama.

[SOUND: Distant explosions in the city.]

JONAS: Now young lady... If you are heading into in the war zone, you must eat! Curried lamb? Roast chicken?

SADIE: They look delicious. Really. But I'm not hungry.

[SOUND: Another explosion near the market.]

JONAS: (biting into a kebab) My dear...

JONAS: The end of the world is nothing to face...(swallows) on an empty stomach.

[SOUND: Jonas chews, burps loudly and continues to eat his kebab.]


Circle 3, Arc 3

[SOUND: Jonas ignores nearby explosions and continuous to loudly chew his kebab.]

SADIE: Listen, what you're doing? Feeding all these hungry people? It's really a noble thing...

SADIE: But you can't stay here! The fighting is going to spread -- across the water, into the old city!

JONAS: (chews and swallows) Would you be a dear and run to the wine merchant?

JONAS: (burps) This lamb would be perfect with a twenty-three Ida Sirah...

SADIE: I understand you're...too heavy to walk very far. But there are other options!

JONAS: (laughs) You could carry me, perhaps?

SADIE: (into the Chatter) Vergil, you listening?

SURINTENDANT :: (from Chatter) [Vergil chimes]

SADIE: I need you to divert a city vehicle to my current location. A forklift, or maybe an Olifant--

JONAS: A garbage truck? I thnk I am insulted.

SADIE: If you stay here, you'll die!

SADIE: You need to get to the train station. Or the waterfront -- it's much closer!

JONAS: Look at me...

JONAS: Nobody is going to give me a place on a boat, a bus, or a train. I would take up five seats.

JONAS: I am not worth five people...

SADIE: You can't just give up -- throw away your life!

JONAS: And what about your life? You seem determined to go to the one place you are most likely to die.

SADIE: I'm going to find my father. He needs me. Just like all your customers need you!

JONAS: Very well, young lady. I am convinced. I to will leave Mombasa...

SADIE: Good!

JONAS: ...As soon as you do.

SADIE: No!

JONAS: First you make your father safe. Then you come back and rescue me!

JONAS: My brave warrior princess, riding her fearless fork-lift! (laughs)

SADIE: Deal. Just... don't give up.

JONAS: Well if I run out of hope? (laughs) I will still have kebabs!

[SOUNDS: Covenant plasma fire slams into the market.]

CROWD: The Covenant's getting closer!

CROWD: My shop! Everything is gone!

SADIE: (pushing through crowd) Excuse me. Ow! Sorry!

SADIE: (to Jonas) I'll be back soon!

JONAS: Of course you will.

CROWD: Wrong way, crazy girl!

SADIE: Please, just let me through!

SURINTENDANT :: (from Chatter) CAUTION ONE WAY STREET!

SADIE: Stop it, Vergil.

SURINTENDANT :: WARNING! NO U-TURN ALLOWED!

SADIE: I'll find Dad. Then I'll come back.

SURINTENDANT :: [whines like a puppy.]

SADIE: I'm not crying...

SADIE: I'm not.


Circle 4, Arc 1


[SOUND: Civilians scream as fighting rages in the city.]


CROWD: Oh God, Oh god!


CROWD: Out of the car! We'll go on foot!


CROWD: No! My bags! I have my whole life in there!


CROWD: I don't give a damn! Leave it!


LOOTER: Smash the machines! Take the money!


LOOTER: Get back! This one's mine!


LOOTER: Screw you! There's plenty for everyone!


ATM: (from speaker) Welcome to your African Trust automated teller machine! Banking with pride!


SADIE: Finally, an ATM that still works... Vergil, get Dad!


ATM: Please place your right hand-- (distortion)


DR ENDESHA: (from ATM) Sadie! Where are you?


SADIE: Outside one of the casinos, down by the river! I can barely hear you, dad! There are looters inside smashing everything!


DR ENDESHA: Covenant troops are spread all over the city center!


DR ENDESHA: I can see them on the monitors in my lab! You've got to get as far away as you can--


SADIE: Forget it! I'm coming to get you! End of discussion!


[SOUND: Smashing glass and a scream from inside the casino.]


SURINTENDANT :: (from ATM) INVEST WISELY! OPEN A PERSONAL SAVINGS ACCOUNT TODAY!


DR ENDESHA: Listen to Vergil, Sadie!


SADIE: This looting is just the beginning, dad!


SADIE: Pretty soon we won't need the Covenant to tear us apart -- we'll do that all by ourselves!


SADIE: Vergil, you've watched me all my life, kept me safe. Now, you've got to save the city!


[SOUND: Vergil plays a recording of a police siren over the PA.]


LOOTER: It's the cops. Run for it!


LOOTER: Crap. Grab what you can and go!


LOOTER: No way I'm getting busted!


SADIE: That-a-boy! Scare them all the way to the river! I know they can afford the ferry!


SADIE: Dad, can Vergil track the Covenant as they move? Stream positional data to the UNSC?


DR ENDESHA: Yes, I might be able to re-configure the traffic congestion cameras to isolate known Covenant vehicle profiles.


SADIE: Maybe the ARGUS sniffers can pick up their soldiers too?


SADIE: I've only seen vids of the different Covenant species, but I bet they all stink in their own, special way.


DR ENDESHA: That's an excellent idea! Vergil, get right on it!


SURINTENDANT :: (from ATM) [Vergil chimes]


DR ENDESHA: Sadie, I know I've been busy, and we don't always have time to talk.


DR ENDESHA: But sweetheart...you make me very, very proud.


SADIE: Well...I just figure if we know where the bastards are, we can at least run away better.


[SOUND: Shotgun pump.]


CRONE: That was a nice trick with the police sirens, girly. But I ain't so stupid.


CRONE: Step away from that cash machine, or I'm going to blow your pretty head off!


Circle 4, Arc 2


[SOUND: Distant explosions mix with the jingle of nearby slot-machines.]


CROWD: She's got a shotgun! Look out!


CROWD: Come on! She's old, we can take her!


CRONE: (shoots into the air) You think I'm deaf?! Last warning! Back away from my cash machine!


CRONE: (to Sadie) You too, girly!


DR ENDESHA: (from ATM) Sadie, get out of there!


SADIE: Look, I'm stepping back OK? Why don't you put down your gun--


CRONE: (shoots into the air) Time to break the piggy bank!


SADIE: Hey! You almost hit me!


[SOUND: The Crone smashes the ATM with her fist.]


SURINTENDANT :: (from ATM) AFRICAN TRUST--


CRONE: Open up!


SURINTENDANT :: BANKING WITH PRIDE!


CRONE: Open up!


[SOUND: As the Crone continues smashing, a drop ship flies toward the casino.]


SADIE: Everyone! Listen! That's a Covenant drop-ship!


LOOTERS: Commies! Let's get out of here!


LOOTERS: Leave the money! Run! Run!


CRONE: Forty years I've been coming to this place. Forty years of losing my hard earned cash...


CRONE: Well, today I hit the jackpot! You hear me, you damn machine? I... want...my...money!


[SOUND: The Crone shoots the ATM.]


SURINTENDANT :: [Vergil chime] INCORRECT PASSWORD. PLEASE REMOVE YOUR CARD.


SADIE: Vergil, give her the money! Then we've got to find some cover!


[SOUND: Money whirls out of the ATM.]


CRONE: (laughs) Out of the way, you little slut!


SADIE: (running) Gotta find a place to hide...There! Dumpster. Across the street.


[SOUND: Brutes exit the drop-ship and walk to the ATM]


SADIE: (whispers) Brutes! Look how big they are!


CRONE: Jackpot! I win! I win!


SADIE: (whispers) Move! They're right on top of you!


BRUTES: [Angry roar.]


SADIE: Oh my God! It just tore the ATM off the casino wall!


[SOUND: the Brutes slams the ATM into the Crone.]


CRONE: [gurgling scream.]


SURINTENDANT :: (from Chatter) TRANSACTION COMPLETE! PLEASE COME AGAIN!


Circle 4, Arc 3


[SOUND: Slot-machines jingle inside the casino.]


CRONE: (dying) Jackpot...jackpot...


SADIE: (whisper) Oh my God! She's crushed under the ATM!


BRUTE: [Angry growl.]


SADIE: (whipser) Please, don't look behind this dumpster, you big dumb Brutes. Please, please, please...


BRUTE: [Angry roar.]


CRONE: Alien son of a bitch! Think I'd share any of this with you--


[SOUND: A Brute shoots the Crone then they all march down the street.]


SADIE: That's it... keep walking. Nothing more to see here...


DR ENDESHA: (from the Chatter) Sadie, are you all right?!


[SOUND: The Brutes turn and shoot Sadie's dumpster.]


SADIE: I was!


[SOUND: The Brutes are shooting at Sadie as she runs for cover.]


DR ENDESHA: I'm sorry! Run! Run!


[SOUND: Suddenly, a car races down the street, smashes the Brutes and then plows into the casino.]


BRUTES: [Dying growls.]


SADIE: Vergil?! I car just came out of nowhere-- smashed into the Brutes! Was that you?


[SOUND: The car door opens with a groan.]


MIKE: (exiting the car) My head...I thought air-bags where supposed to stop you from getting hurt.


SADIE: Mike! You came back!


DR ENDESHA: Who's 'Mike'? Sadie, what's going on?


SADIE: Hang on, dad...


SADIE: (to Mike) Let me help you out of there.


MIKE: (groans) I'm OK... Seriously.


SADIE: That whole macho tough-guy thing? It's never really worked for me.


SADIE: Give me your hand...


MIKE: Uhn... Be gentle.


MIKE: Take me around front. Let me see what I hit...


MIKE: Brutes huh?


MIKE: Well that's never coming out of the grille.


Circle 5, Arc 1


[SOUND: Jingle of slot-machines, groaning car metal.]


DR ENDESHA: Sadie, thank the gentleman.


SADIE: (whisper) Great etiquette tip, Dad! Let me get back to you... [Chatter disconnect]


SADIE: My father says I should thank you for saving my life.


MIKE: Couldn't save the car, though. I think there's something stuck in the.. Oh.


SADIE: That's a.. Eww.


MIKE: Paw... Yeah. I can see that.


SADIE: Mike. Seriously. Thanks.


MIKE: Hey, I didn't want to be the guy who leaves the damsel in distress.


SADIE: Plus all the lights turned red when you tried to drive away.


MIKE: How did you...?


SADIE: Vergil.


MIKE: Who's that? Your... boyfriend?


SADIE: (laughs) Not quite. You know the Superintendent?


MIKE: Sure. The AI that runs the city. Picks up the garbage, monitors the traffic. It helped me trace a license-plate last week.


SADIE: Well... Vergil is part of the Superintendent-- a subroutine my Dad wrote to look after me when I was a kid.


MIKE: Look after you?


SADIE: After my mom died, it was just Dad and me. He did his best. But his job...


SADIE: When Dad couldn't be there, Vergil was.


SADIE: He helped me get to school on time, made sure I bought a healthy lunch and didn't watch too much TV...that sort of thing.


MIKE: Must have been annoying.


SURINTENDANT :: (from Chatter) YOUR TAX DOLLARS AT WORK!


SADIE: It still is...


SADIE: Mike. Why are you helping me?


MIKE: I'm a cop. 'Service to All,' right?


SADIE: Uh-huh.


MIKE: Look, the city is under attack... A lot of people need help.


MIKE: Well... I can die a hero or I can die a coward but--


SADIE: Got any choices that don't involve dying?


[SOUND: distant explosions in the city center.]


MIKE: Not if you want to go back over that bridge.


Circle 5, Arc 2


[SOUND: Honking car horns and panicked screams.]


CROWD: Hold my hand, son! Don't look down!


CROWD: Is it true? That they've shut down the tether!?


CROWD: Officer? Where should we when we're off the bridge?


COP: Just keep walking! Get out of the city!


COP: Everyone try and stay calm! Marines will be here soon!


PROPAGANDA: (from PA) Citizens! Your neighbors are resisting!


PROPAGANDA: A popular uprising is inflicting heavy causalities on the invaders! We will prevail!


MIKE: How are we going to get across this bridge? It's packed!


SADIE: Good manners and pointy elbows!


MIKE: (whisper) Jeez, Branley. The things you do for a kiss...


SADIE: What?


MIKE: I said, I won't let you down, miss!


SADIE: Right!


CROWD: Ow, wrong way, girl!


CROWD: Hey! Watch where you are stepping!


SADIE: (pushing through crowd) Excuse us! Sorry!


MIKE: Hey, step aside! Police business!


SADIE: It's an emergency! Let us through!


MIKE: Step aside people!


SADIE: You know, if the panicked mobs would just stay in nice, neat lines we'd-- Ow! Watch it!-- get across this bridge a lot faster!


MIKE: Do you hear that?


SADIE: What, the water? Don't tell me you're afraid of heights!


MIKE: Pelican drop-ship. Hard to see through all this smoke. But its heading our way.


SADIE: (to Chatter) Vergil? Got eyes in the sky?


[SOUND: (from Chatter) Vergil chime followed by a tapping and barking.]


SADIE: Not good. Cane tapping. Seeing-eye dog. Means Vergil can't see it...


MIKE: And who do we know that likes to travel off the grid?


CROWD: That's a police drop-ship! We're saved!


CROWD: We can't all fit on that!


CROWD: Says you! I'm getting on first!


[SOUND: A Pelican drop-ship settles on the bridge and opens its troop-bay door.]


MIKE: Aww, crap...


KINSLER: Hello, Sadie... Remember me?


Circle 5, Arc 3


[SOUND: Kinsler's Pelican drop-ship settles on the bridge.]


CROWD: The commissioner! We're saved! He has a drop-ship!


CROWD: Yeah, and a sub-machine gun!


CROWD: Why's he pointing it at that girl?


CROWD: Not our problem! Keep moving.


KINSLER: (readies his weapon) It's so good to see you again Sadie.


KINSLER: But please, no sudden movements. This Pelican isn't the stablest thing to stand on. I'd hate to shoot you accidently.


KINSLER: Branley. Your service pistol. Remove it from your hostler. Slowly...


MIKE: Yeah, yeah...


KINSLER: Now toss it off the bridge.


[SOUND: Mike throws his pistol into the water.]


KINSLER: Good. Now, I must say, Sadie. You play very hard to get.


SADIE: Bet that makes you angry.


KINSLER: Oh... quite the opposite.


SADIE: (whispers into Chatter) Vergil... a little help here!


KINSLER: Your chatter made you easy to track. But I think you and Vergil have talked quite enough. Take it off.


[SOUND: Sadie rips her Chatter off her wrist.]


KINSLER: Now smash it!


[SOUND: Sadie crushes her Chatter with her foot.]


KINSLER: Do you know what I've learned in all my years in politics?


SADIE: That you're an asshole?


KINSLER: The value of escalation. For example, last time we met, Branley hit me with his fist.


MIKE: Keep talking. I might do it again.


KINSLER: I think not. This time, I have a sub-machine gun. You see? Escalation....


KINSLER: Goodbye, Branley.


SADIE: Do it and you're a dead man.


KINSLER: Sadie. You're such a bright, beautiful girl. You have no idea how much it pains me when you act so incredibly stupid.


[SOUND: Rattle of approaching treads.]


KINSLER: I have. The gun.


SADIE: Yes... But I have the garbage truck.


[SOUND: Metal crunch as an Olifant smashes into the Pelican.]


CROWD: An Olifant just hit that Pelican!


CROWD: Don't see that every day!


KINSLER: My drop-ship! That's city property, Vergil! What the devil do you think you are doing?


SADIE: Escalation.


[SOUND: The Olifant honks then drops its garbage on the Commissioner.]


KINSLER: [Chokes and gags]


CROWD: (laughs) It just dumped its whole load!


CROWD: (laughs) The commissioner is totally buried in garbage!


MIKE: Ugh... Man, what a smell!


SADIE: Come on! That's our ride!


MIKE: Oh, no... No, no, no!


MIKE: I am not getting into the back of an-- (gags) --Olifant.


SADIE: Think of it as an armored personal carrier, for the ... smell impaired.


Circle 6, Arc 1


[SOUND: Olifant engine and clanking treads.]


PROPAGANDA: (from PA) Stay strong, Mombasa! Our noble militia is hitting back hard! The enemy has begun to retreat!


MIKE: (groans) I think I'm going to puke...


SADIE: Might make it smell better.


MIKE: Why do we have to ride back here again?


SADIE: It's the safest way to get to the ONI building. If we sit in the cab, we're targets.


SADIE: If we let Vergil drive us to the ONI building, the Covenant thinks we are just a harmless machine.


SURINTENDANT :: (from Olifant radio) RECYCLING! DO YOUR PART!


[SOUND: The Olifant’s access-door cranks open.]


MIKE: Uh-oh... Company! Get behind me!


TOM: Finally! Something between me and all the shooting! Guess we all had the same bright idea, huh?


TOM: Name's Tom Umberti. Damn glad to meet you! Married, right? You two own a house? Of course you do!


TOM: Say, when this is all over, if you're in the market for new ceramic siding? Hey now -- I'm your man!


SADIE: Tom? Shut-up.


SADIE: Vergil, can you raise Dad on this Olifant's radio?


TOM: Wow, buddy. Is she a tough customer or what?


MIKE: You have no idea.


DR ENDESHA: (from radio) Sadie! You had me worried half to death!


SADIE: I'm okay. What about you?


DR ENDESHA: The fighting is spreading, damaging all sorts of systems. Power, data...


DR ENDESHA: The entire Superintendent infrastructure is close to collapse. I'm doing all I can but--


SADIE: Dad, you've done an incredible job of keeping Vergil together.


DR ENDESHA: Sadie, it's not me...


DR ENDESHA: It's the Covenant.


Circle 6, Arc 2


[SOUND: Explosions rock the Olifant on its treads.]


SADIE: Dad, it's hard to hear inside this Olifant. Say that again?


DR ENDESHA: (from radio) A plasma bombardment collapsed on of Vergil's tertiary data-centers.


DR ENDESHA: I was accessing the damage through the underground cameras, and I saw Covenant splicing cables, patching switches--


MIKE: Wait-- the Covenant are helping us?!


TOM: Well, I'll be damned!


SADIE: Dad, I just meet my first Brutes. They didn't seem too helpful.


DR ENDESHA: No. The ones in the data-center weren't Brutes-- or any of the Covenant I've heard about.


DR ENDESHA: It's a whole new species, Sadie. And they are actually quite... beautiful.


DR ENDESHA: They have some sort of automatic defense system, but so long as you don't get too close--


TOM: You know -- and I'm just thinking out loud here -- maybe this whole invasion is just one big misunderstanding!


SADIE: Shut-up, Tom!


DR ENDESHA: Vergil's observing another group of them now inside Kikowani Station.


DR ENDESHA: Hang on a second. I'll connect the audio feed...


TOM: Number one rule of sales? Understand exactly what the customer needs. Not what he wants -- what he needs. You understand?


MIKE: Tom. Seriously. Zip it.


DR ENDESHA: It's dark in the station. Switching the camera to thermal...


DR ENDESHA: Strange... There aren't any Brutes around. Usually they never leave them alone.


DR ENDESHA: Alright, I see six of the new aliens floating in a circle. They're surrounding a seventh, touching it with their tentacles...


DR ENDESHA: Amazing! You wouldn't believe how fast they can move their limbs!


DR ENDESHA: They're working... Doing something to the explosives in the seventh's aliens armor--


[SOUND: Series of loud explosions.]


Circle 6, Arc 3


[SOUND: Series of loud explosions.]


SADIE: Dad, what where those explosions?! Vergil, can't this Olifant go any faster?!


DR ENDESHA: (from radio) I'm not sure what just happened... Six of the aliens are dead. But I think...


DR ENDESHA: Sadie, I think they gave their lives to free their companion.


DR ENDESHA: Yes! Yes, I can see it floating away down the subway tube. Vergil, keep an eye on that one!


MIKE: Covenant with feelings, huh? That's a first.


TOM: What was I saying! Don't you see? We gotta negotiate.


SADIE: Negotiate?


TOM: We shoot at them, they shoot back at us! That's just bad business!


TOM: Hey! Hey aliens! We're in here! We want to surrender!


MIKE: Settle down, you idiot!


SADIE: Tom, don't you get it?! The friendly Covenant aren't the ones doing all the shooting!


TOM: To hell with demographics! This is a down market! Time to bargain if you want to make the sale.


[SOUND: Tom opens the Olifant's top hatch.]


TOM: You! Yeah, you in the tank! Over here!


SADIE: Close the hatch!


MIKE: Leave him Sadie. I'm opening the back hatch. We're out of here.


[SOUND: Mike opens the Olifant's ramp.]


TOM: That's right! Up here! Let's say you and me make a deal?


SURINTENDANT :: (from PA) DON'T WALK! DON'T WALK!


MIKE: Sadie! It's a Wraith! Move!


SADIE: Where to?


MIKE: Alleyway! Come on!


SURINTENDANT :: Clear the street! Oncoming traffic!


[SOUND: Wraith round hits the Olifant, killing Tom.]


SADIE: Surrender accepted.


Circle 7, Arc 1


[SOUND: The Olifant burns in the background.]


MIKE: (running) That Wraith blew the hell out of our Olifant!


SADIE: (running) Poor Tom...


MIKE: Poor Tom?! He almost got us killed!


[SOUND: Rain begins to fall.]


MIKE: Now what?


SADIE: Stay out of sight, find a kiosk. My dad's in the data-center under the ONI building.


MIKE: Basically right at the heart of the Covenant occupation.


SADIE: We are going to need Vergil's help getting him out of there.


MIKE: Here. Take my jacket.


SADIE: I don't mind the rain.


MIKE: It's fiber-armored. I mind you getting shot.


SADIE: Thanks.


KIOSK: (from speaker) Optican, health care on demand. Please place your hand on the touch pad-- (distortion)


SADIE: Vergil, get me dad.


SURINTENDANT :: (from kiosk) ELEVATED HEART-RATE. ARE YOU FEELING ANXIOUS? STRESSED?


SURINTENDANT :: TRY OPTICAN’S NEWEST MOOD-SETTLING DRUG "STATENIZOL."


SADIE: And stop playing doctor!


DR ENDESHA: (from kiosk) Finally, a kiosk with a camera! Now I can see that you are alright.


DR ENDESHA: But why are you dressed like a police officer?


SADIE: It's Mike's. (to Mike) Say hello.


MIKE: (clears his throat) It's good to meet you Doctor Endesha.


DR ENDESHA: You know... You are the first young man Sadie's ever introduced me too.


SADIE: Dad?!


[SOUND: Engineer sound followed by Vergil's imitation.]


SADIE: What's Vergil doing?


DR ENDESHA: Learning to whistle!


MIKE: Whistle?


DR ENDESHA: So he can communicate with the tentacle aliens!


SURINTENDANT :: STRESS HARMS RELATIONSHIPS. GOOD COMMUNICATION AND GOOD MEDICINE CAN HELP.


SADIE: We just meet a guy that tried the whole 'communicate' with the enemy thing. It didn't work so well, Dad!


DR ENDESHA: These new aliens are different. Inquisitive, not violent. They are searching for something under New Mombasa. I'm sure of it!


DR ENDESHA: And if Vergil can learn to speak with them, we'll be able to determine whether or not they can-- (static)


SADIE: Dad!


PROPAGANDA: (from PA) Attention citizens! The enemy has infiltrated our data systems!


SURINTENDANT :: IRREGULAR PULSE. HEART RATE FALLING. REPORT TO THE NEAREST-- (static)


SADIE: Vergil!


PROPAGANDA: All civilian chatter is restricted!


SADIE: No!


MIKE: Whoa-whoa! Calm down!


SADIE: They killed him!


MIKE: Who?


SADIE: The police! They just pulled Vergil's plug!


MIKE: No way. The whole city would shut down. The evacuation would ground to a halt. No one would be crazy enough to--


SADIE: No one?!


MIKE: Aww crap...


Circle 7, Arc 2


[SOUND: Rain and distant thunder.]


MIKE: (running) Police Headquarters! Straight ahead!


SADIE: (running) How does a level one blackout work? How do we bring Vergil back?


MIKE: Emergency Communications department. But we can't just--


SADIE: Kick down the door? Plug Vergil back in?


SADIE: You bet your ass we can!


MIKE: Sadie! Wait!


SADIE: Here's a directory... Emergency Comms. Fourteenth Floor. Elevators are--


MIKE: Hold up! Look... the lobby's all shoot up. And over by the elevators...


SADIE: Are those cops?


MIKE: All dead. Probably a Brute kill-squad...


MARSHALL: Howdy, folks.


SADIE: ...Or not.


MARSHALL: Sorry about the mess. Since it appears we are all going straight to hell today...


MARSHALL: I figured I'd send some of my old pals on their way myself.


MIKE: Listen, buddy. We don't want any trouble.


SADIE: We just need to get upstairs--


MARSHALL: Stay right where you are!


MARSHALL: Here comes another one now...


[SOUND: Elevator appears. Jim walks into the lobby.]


JIM: (into Chatter) Mmm-hmm... Yeah. I don't know why they shut the Super down. We'll keep broadcasting as long as we--


MARSHALL: Hey there, Jim bo!


JIM: What the... Officers down! There may be Covenant--


MARSHALL: Come now. Get off your Chatter and pay attention.


JIM: Marshall? What are you doing here? Didn't you get fired?


MARSHALL: Remember how often I asked you not to use my half-and-half? And remember how often you didn't listen?


JIM: You? You did this?!


MARSHALL: Should have stayed in the elevator, Jim.


JIM: No! Please!


MARSHALL: I wrote! (fires) My name! (fires) Right there on the carton! (fires)


JIM: (dying gurgle)


MIKE: Sadie, let's go.


MARSHALL: According to this department, I have issues with anger management...


MARSHALL: If I we're you? I'd stay right where you are.


Circle 7, Arc 3


[SOUND: Marshall reloads his rifle.]


MARSHALL: You two are my hostages. Sit tight, or you're gonna end up like these old buddies of mine.


SADIE: Mike, we have to get upstairs -- turn Vergil back on!


MARSHALL: No talking!


MARSHALL: You work for the NMPD?


SADIE: Uh...


MIKE: No.


MARSHALL: Oh yeah? Where did you get the jacket?


SADIE: I stole it. From the trash.


MARSHALL: A thief, huh? Got a record, you little punk?


MIKE: Look. Why don't you put down your rifle and--


MARSHALL: Why don't you shut your goddamn mouth!


[SOUND: boots in the stairwell.]


MARSHALL: Hear that? SWAT pussies finally woke up. They'll be wearing body armor, so you have to take the head-shot.


MIKE: Get down, Sadie! Now!


[SOUND: SWAT officer kick-opens the stairwell door.]


SWAT COP: Drop your weapon!


MARSHALL: Come and get it! [fires]


SWAT COP: (dying gurgle)


SWAT COP: Damnit! Take him down!


SWAT COP: Cover me!


SWAT COP: Man down! Man down!


SWAT COP: We're blocked in!


[SOUND: SWAT cops and Marshall exchange heavy fire.]


SWAT COMMANDER: Bang and clear!


[SOUND: SWAT commander tosses a flash-bang grenade.]


MARSHALL: (screams) My eyes! Awww, you lousy sons of bitches--


[SOUND: Marshall dies in a hail of bullets.]


SWAT COMMANDER: Got him! Suspect down!


MIKE: Sadie? Sadie?! Are you, OK?


SWAT COMMANDER: You! Hands where I can see them!


MIKE: Don't shoot! I'm NMPD damnit!


SWAT COMMANDER: Let me see your badge! Nice and slow!


SADIE: The whole city's crawling with Covenant, and we're killing each other.


MIKE: Here, see! Metro pee-dee!


MIKE: I need to get her to the fourteenth floor. It's an emergency!


SWAT COMMANDER: OK. Take her up. We'll deal with this mess...


SADIE: There must be a dozen bodies here...


MIKE: We can't save them, Sadie. But we can save Vergil.


MIKE: We have to go.


Circle 8, Arc 1


[SOUND: Sadie and Mike running up the stairwell.]


MIKE: Emergency Comms. Fourteenth floor. Should've taken the elevator...


SADIE: After what just happened? I don't think so.


MIKE: So... what exactly are you going to say to make them re-initialize Vergil?


SADIE: I'll think of something.


MIKE: 'Hi! I'm cute! Break the law for me!'


SADIE: That's not funny!


MIKE: I'm just saying... It worked on me...


[SOUND: Police communications officers type and answer phones.]


COMM COP: Still no Covenant activity outside the city!


COMM COP: I need a medivac! Nyali bridge!


COMM COP: I've got three more evac points at 200% capacity!


COMM COP: Somebody answer that damn Phone!


MIKE: Where's the duty officer?


COMM COP: Big desk. At the back.


MIKE: Thanks.


COMM COP: No way we can get everyone out!


COMM COP: Reports of another riot starting at Kikowani!


COMM COP: I need someone else to man these comm lines!


DUTY OFFICER: (talking into chatter) As I've been trying to tell you Captain, I don't have the authority to override--


DUTY OFFICER: What do you mean 'gross misconduct?' Captain Dare, I assure you. People are dying down here!


SADIE: Excuse me....


DUTY OFFICER: Yes, of course I could turn the Superintendent back on. But Commissioner Kinsler gave me explicit instructions--


SADIE: You're busy, so I'm just going to borrow this stapler...


DUTY OFFICER: Listen, Captain, there is a Covenant carrier hovering outside my window!


DUTY OFFICER: There's a sniper in my lobby and you're threatening to have me fired!? [Slams chatter into desk.]


DUTY OFFICER: Office of Naval Intelligence. Now there's a contradiction in terms...


DUTY OFFICER: (Sees Sadie and groans) What do you want?


SADIE: I need you to turn Ver-- the Superintendent back on.


DUTY OFFICER: Not you, too! I am telling all of you, the commissioner--


SADIE: I know. But I'm making you do it! At gunpoint!


DUTY OFFICER: What gun?


SADIE: This one!


DUTY OFFICER: You're holding my stapler inside your pocket and pointing it at me.


SADIE: You don't know that.


MIKE: It might be a gun.


SADIE: Or a rifle!


MIKE: Or a rocket launcher!


SADIE: And if it was, why, you would have to turn the Superintendent back on.


MIKE: Nobody could blame you.


SADIE: Or fire you...


DUTY OFFICER: If it was a gun...


DUTY OFFICER: Oh, no... Please don't shoot. I'll do.. anything!


SURINTENDANT :: (Loud Engineer whistle) SADIE! SADIE! SADIE! SADIE! SADIE!


SADIE: It's OK, Vergil. I'm here.


MIKE: He sounds...different.


SADIE: Vergil? What have those aliens done to you?!


[SOUND: Loud Engineer whistle.]


Circle 8, Arc 2


[SOUND: Loud Engineer whistle.]


COMM COP: You hear that crazy noise?!


COMM COP: No clue. Must be a corrupted signal!


COMM COP: We've lost the connection with the UNSC orbital command!


MIKE: Sadie, what's going on?!


SADIE: I don't know. Those aliens have been working on Vergil and now that he is back on he sounds...


MIKE: ...Different.


SADIE: Vergil? It's still you, isn't it?


SURINTENDANT :: [barks like a dog]


SADIE: Can you get Dad for me?


SURINTENDANT :: [frightened Engineer whistle.]


SADIE: Vergil can't reach him! Something's wrong...


PROPAGANDA: (from PA) Reports are coming in from all over the city! Covenant forces are pulling back in the face of furious resistance!


MIKE: Man, I have had it with his crap!


PROPAGANDA: Our enemies are cowards! Battle on, brave citizens, and victory will be ours!


MIKE: Hang on... That's coming from inside the building!


SADIE: Mike? Wait! Where are you going?


PROPAGANDA: This hour we will pay tribute to our fallen heroes. Jim Odingo Roberto Burstomenta and Marshall Glick.


MIKE: This is his office. Public Service Announcements Division...


PROPAGANDA: These officers were gunned-down in the very lobby of this building by Covenant snipers.


PROPAGANDA: But moments ago members of our citizens militia wiped out the sniper nest with a homemade flame-thrower...


PROPAGANDA: Made from nothing more than an old leaf blower and a can of gasoline! Keep fighting, Mombasa! Fight and we will win!


[SOUND: Stephen turns-off his microphone.]


STEPHEN: Off the air...


MIKE: Covenant Sniper nest? Those people were massacred by a crazy ex-cop! Hell, one of those people was the crazy ex-cop!


STEPHEN: And your point is?


MIKE: People are dying out there and you're feeding them this...this garbage? None of it is true!


STEPHEN: Yes, well... [Stubs out cigarette.]


STEPHEN: Some days, truth really isn't a luxury we can afford.


Circle 8, Arc 3


SADIE: Come on Mike... He's a propaganda officer. He's just doing his job.


MIKE: His job?! More like lying to people for a living!


STEPHEN: Do you know who is still listening to my announcements? An old women, to weak to leave her bed...


STEPHEN: A man, bleeding in the street. A teacher, hiding with her students in the school's basement.


STEPHEN: They are all going to die.


MIKE: Maybe, maybe not. The marines will be here soon...


STEPHEN: They are all going to die!


STEPHEN: My job before they die is to fill their life with truth... with hope.


STEPHEN: But maybe you can do better... [Exhales cigarette smoke.]


STEPHEN: On the air... [Turns-on microphone.]


STEPHEN: A special honor, New Mombasa! I have here in studio uprising Commander Harris "Two Shot" Kabaki.


STEPHEN: Commander, tell our listeners the latest news from the city center.


STEPHEN: Commander? Go ahead. Speak the truth.


MIKE: Well, things aren't as good as they could be. But they're looking up. We're... we're fighting hard.


STEPHEN: Good to hear it! Any words of advice, Two Shot?


MIKE: Just... keep fighting. We can win this battle if we stick together. We can save this city. We can win this war.


[SOUND: Stephen turns-off his microphone.]


STEPHEN: Off the air... Now, you are also a hero.


SADIE: You are, you know.


MIKE: I feel sick.


STEPHEN: No. What you feel is hope.


[SOUND: Stephen's control-console chirps.]


STEPHEN: Ah, See! You already have an admirer!


STEPHEN: (hitting a switch) Go ahead. You are on the line with Harris "Two Shot" Kabaki.


KINSLER: (from console) That was truly inspiring Officer Branley. Sadie must be very impressed.


SADIE: Kinsler!


KINSLER: But I think she will be much more interested in this...


KINSLER: Sadie. I now control the fire fighting systems in your father's lab. If you want to see him alive again...


KINSLER: You'll do exactly as I say.


Circle 9, Arc 1


[SOUND: Sadie and Mike run down a broken escalator.]


SADIE: Kinsler told me to meet him at the train station. That's what I am going to do.


MIKE: Come on Sadie. You can't trust him! You know that!


SADIE: My father is still in Vergil's data-center.


MIKE: I've been listening to your dad all day. And the one thing he wouldn't want you to do? Put yourself in even more danger by--


SADIE: You're not listening at all! Kinsler said he'd trigger the emergency fire response!


MIKE: And that will -- ?


SADIE: Flood the data center with argon!


MIKE: Can people breath argon?


SADIE: No, Mike. It freezes you! Dead!


MIKE: Look, I didn't know. I'm sorry.


SADIE: Vergil? Are you there?


SURINTENDANT :: (from PA) [Engineer whistle.]


MIKE: I know that look... What's your plan?


SADIE: Escalation.


Circle 9, Arc 2


[SOUND: Frightened civilians crowd the station.]


CROWD: Out of my way, I'm getting on that train!


CROWD: Not before me you're not!


CROWD: There's not enough room!


CROWD: My wife, has anyone seen my wife?!


CROWD: There getting closer, we have to go!


KIOSK: (from speaker) Trans-bay express train now departing Kikowani station.


KIOSK: All passengers must depart from platform fourteen-- (distortion)


[SOUND: (from kiosk) Loud Engineer whistle.]


SURINTENDANT :: PLEASE REMAIN CALM! NO TICKETS -- NO PROBLEM! SLOW CHILDREN -- USE CAUTION!


SADIE: Maybe dad was right... The tentacle aliens he found? I think they are helping Vergil. Bringing him back from the dead.


MIKE: Why would they do that?


SADIE: Dad said they were looking for something... Something Vergil found.


SURINTENDANT :: KEEP IT CLEAN! LEAVE ALL LUGGAGE ON PLATFORMS!


SADIE: Maybe they're sick of fighting, just like us. I don't know.


SADIE: Dad would know the answer...


MIKE: We'll ask him when we see him, OK?


SADIE: OK.


MIKE: Now where are you suppose to meet the Commissioner?


SADIE: Platform nine. He's got a private train.


MIKE: I still think you should let me--


SADIE: If I don't come alone, my dad will die! Kinsler made that clear!


SADIE: You and Vergil know what you have to do?


MIKE: Yeah...


[SOUND: Covenant plasma fire slams into the station, crowd panics.]


CROWD: Mommy! What's happening?!


CROWD: I won't let them get me! I won't!


CROWD: Quiet! You're scaring my children!


MIKE: The Covenant are closing in! People are panicking. This is gonna get ugly...


SADIE: This day is a nightmare! It all keeps getting worse! Everything's falling apart!


MIKE: Not everything.


SADIE: Listen. I know I'm just a girl who got you fired...


SADIE: I might also be the girl that gets you killed!


MIKE: Maybe. But not today.


SADIE: Mike... I want you to live.


SADIE: I need you to live... For me.


Circle 9, Arc 3


[SOUND: Covenant plasma fire slams into the station, crowd panics.]


CROWD: Let us aboard!


CROWD: The Commissioner’s got plenty of room!


CROWD: And goons with guns...


CROWD: At least take my children!


CROWD: Selfish devil! To hell with you!


SADIE: Platform nine...


MIKE: There's Kinsler's private train. Guarded by corrupt cops with machine-guns.


SADIE: I'm going in. My father's life is on the line.


MIKE: Be careful.


SADIE: You too.


CROWD: What? Wait your turn!


SADIE: (pushing through the crowd) Excuse me! Sorry! Coming through...


CROWD: Watch it, girl! Quit shoving!


CORRUPT COP: [Shoots into the air.] Get away from the train! You hear me! Everyone back off!


KINSLER: Steady, officer. Not yet.


CORRUPT COP: I can't hold the crowd back much longer, sir!


SADIE: (from crowd) Kinsler!


KINSLER: You won't have to. My passenger has arrived.


KINSLER: This way, Sadie! Push right on through!


CORRUPT COP: Make some room! Let her through!


CROWD: Why does she get to come on board?!


CROWD: It's not fair! We all deserve to live!


CROWD: Now's our chance! Rush the train!


[SOUND: Corrupt cops fire into the crowd.]


CROWD: I'm hit! Please... someone help!


CROWD: Murdering bastards!


KINSLER: Any other objections?


CROWD: Why?! Why?!


KINSLER: Careful, Sadie, watch your step.


SADIE: You ever worry there might really might be a hell?


KINSLER: Oh I know there is, my dear. And you and I are leaving it.


KINSLER: Officer, close the doors.


CORRUPT COP: Button-up men! We're out of here!


[SOUND: Train doors clanks shut.]


CROWD: (muffled) Stop the train! Block the tracks!


CROWD: (muffled) Jump for it!


KINSLER: I don't want any of that on board!


CORRUPT COP: Yes sir!


[SOUND: Corrupt cops fire into the crowd.]


SADIE: You can't just kill them!


KINSLER: Why? I'm getting quite good at it. For instance...


KINSLER: I killed your father an hour ago.


Circle 9, Arc 4


[SOUND: Corrupt cops fire into the crowd.]


SADIE: You... killed my father?


KINSLER: My men near Vergil's data-center tripped the fire response system. He suffocated and froze.


KINSLER: Not a bad way to go, all things considered...


KINSLER: I wanted to tell you face to face.


SADIE: [Cries softly.]


KINSLER: (pouring a drink) Please, get all your tears out now.


KINSLER: It's a long ridem and I don't want to hear you moaning all the way to Nairobi.


KINSLER: Well, come to think of it... I might.


CORRUPT COP #1: (on radio) No sign of it yet, sir.


KINSLER: It's a pink, airborne octopus. How hard could it be to find?!


CORRUPT COP #1: The tunnels are crawling with Buggers, Commissioner. We've lost a lot of men. Maybe we should--


KINSLER: No one leaves until I get that alien! Do you hear me, officer?


KINSLER: It found a way to hack a Superintendent-class A.I.! Knowing how it did that is vital to the war effort!


SADIE: Like you ever cared about anyone besides yourself!


KINSLER: Just because I'm a murderer, doesn't mean I am unpatriotic.


[SOUND: Covenant plasma fire hits the station, rocking the train.]


CORRUPT COP #2: Covenant armor approaching the station sir. What do we do?


KINSLER: (slamming his drink) We wait!


KINSLER: (sighs) Don't you see the beauty of it, Sadie? Whatever you think of me, whatever I have done...


KINSLER: I will leave this city with vital intelligence about the Covenant.


SADIE: Bastard!


KINSLER: Call me what you like...


KINSLER: But the world will call me a hero.


Circle 9, Arc 5


[SOUND: Corrupt cops fire into the crowd.]


MIKE: (muffled) Listen to me! The Covenant are coming!


CROWD: (muffled) [Angry shouts and panicked screams.]


MIKE: (muffled) Listen to me if you want to live!


KINSLER: I've killed your father, Sadie, and now we're leaving the city. No one is coming to save you.


KINSLER: Not Branley. Not Vergil. It’s the end of the line!


[SOUND: (from train) Engineer whistle.]


[SOUND: Sparks fly from the train's control-panel.]


KINSLER: What the hell is that?!


SURINTENDANT :: (from train) WARNING, FIREWALL DOWN! CONTROL-CIRCUITS NOW OPEN TO REMOTE ACCESS!


KINSLER: That damn machine is dead! I killed it!


KINSLER: It doesn't matter. Anything he does to this car happens to you too!


MIKE: (muffled) Are you ready to die?


CROWD: (muffled) No!


MIKE: (muffled) Do you want to live?


CROWD: (muffled) Yes!


MIKE: (muffled) Are you ready to fight?!


CROWD: (muffled) Yes!


[SOUND: Crowd pushes past the cops, pounds on the train.]


SADIE: That's it, Mike!


CORRUPT COP: We need to move now, sir!


KINSLER: Yes...go... The rest of your men will have to--


SADIE: Die?


CORRUPT COP: Sir? We aren't moving. I've lost engine control!


KINSLER: Listen to me, Vergil, or whatever you are now! Move this train out of the station or Sadie dies!


KINSLER: You hear me? The Covenant will kill us all!


[SOUND: (from train) Angry Engineer whistle.]


CORRUPT COP: I'm locked-out the system! The train is not responding!


KINSLER: There is nothing you can do that will hurt me that won't kill her!


SADIE: Almost nothing...


SADIE: Vergil. Open the doors.


[SOUND: Train's doors open, the angry mob claws inside.]


KINSLER: What? No! No! Get back! Get back! Get away from me!


[SOUND: Furious, blood-thirsty shouts.]


KINSLER: [screams as the crowd tears his apart.]


Circle 9, Arc 6


[SOUND: Crowd climbs onto the train.]


CROWD: Let's go! Covenant's coming!


CROWD: Up we go, baby! Hold momma's hand!


CROWD: Help her up, c'mon, there we go!


MIKE: Sadie! Sadie! Are you alright?


MIKE: What about Kinsler?


SADIE: They tore him to pieces... I gotta go, Mike!


SADIE: Excuse me! Sorry! Let me through!


MIKE: Where are you going?!


SADIE: Underground!


MIKE: What!?


[SOUND: Covenant plasma fire slams into the station.]


SURINTENDANT :: (from PA) DO NOT EXIT, PLEASE!


MIKE: Sadie, stop! We are getting on that train, and getting the hell out of town!


[SOUND: (from PA) Engineer whistle.]


SADIE: That creature helped Vergil! It helped you and me! It helped all of us!


MIKE: Sadie...


SADIE: Dad knew how important it was! That's what he died for! I'm willing to die too!


SADIE: Let me go, Mike!


SURINTENDANT :: [Engineer whistle.] EMERGENCY STOP!


SURINTENDANT :: (as Jonas) 'I am not worth -- your life -- my brave warrior princess!'


SADIE: If you don't find you, who will?


SURINTENDANT :: (as Duty Officer) 'Office of Naval Intelligence--'


SURINTENDANT :: YOUR TAX DOLLARS AT WORK!


SURINTENDANT :: (as Stephen) 'Fallen heroes -- on the air.'


SADIE: Vergil, I--


SURINTENDANT :: (as Sadie) 'I need you to live... for me.'


CROWD: Get on the train, you two!


CROWD: Brutes! Coming this way! Hurry!


CROWD: No time! Argue later!


MIKE: We gotta go.


SADIE: Vergil! You're all I have left of this place!


SURINTENDANT :: (as Dr Endesha) 'Sadie-- Sadie-- Sadie-- Sadie!


SURINTENDANT :: (as Dr Endesha) 'Sadie, sweetheart... You make me very, very proud.'


SADIE: You're all I have left of him...


MIKE: Sadie. Take my hand.


SADIE: OK...


SADIE: I'm ready.


[SOUND: Train whistles as it leaves the station.]


SURINTENDANT :: ALL ABOARD! LAST TRAIN NOW DEPARTING!


SURINTENDANT :: NEXT STOP-- MAKUPA, NAIROBI ROAD, HOPE STATION...


SURINTENDANT :: And beyond.


[SOUND: Final train whistle and a Vergil chime.]


Source[modifier]