Veta Lopis

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le chat Discord pour toute demande de création de compte.

Cette page contient des informations tirées de Halo : Last Light, Halo : Fractures et Halo : Retribution susceptibles de spoiler.
Consultez-la en connaissance de cause.
Cette page a été signalée comme incomplète par le projet Wikinfinity Personnages.
 Vous pouvez la compléter avec des informations tirées de Halo : Fractures et Halo : Retribution.
Veta Lopis
En tant que leader des Ferrets, en armure SPI avec un M6C/SOCOM.
Informations
Sexe :
Féminin
Affiliation :
Gao Ministry of Protection, puis UNSC Ferrets

Veta Lopis était Special Inspector au sein du Ministry of Protection de Gao.[1] Après s'être opposé à son gouvernement durant l'opération : JOVIAN WHISTLE, elle accepta une offre de l'ONI et fut placée à la tête de l'unité des Ferrets.[2] Elle possède des pommettes hautes et des yeux sombres qui lui donnent un air de mannequin.[3]

Biographie[modifier]

Enfance[modifier]

À 17 ans[4], Veta fut enlevée et retenue prisonnière pendant plusieurs semaine dans une cave étroite par un déséquilibré. Elle parvint à user le mortier avec ses ongles et libérer une pierre qu'elle utilisa pour briser le crâne de son kidnappeur.[1] Entretemps, son père était mort du chagrin de sa disparition[5] et sa mère mourut en 2551.[6] Dès 20 ans, Lopis s'engagea au ministère de la protection et devint rapidement une inspectrice douée.[2]

Enquête dans le Montero Cave System[modifier]

En janvier 2553, elle était une enquêtrice chevronnée, capable de juger l'état d'un cadavre à son odeur,[4] et enquêta avec son équipe sur les meurtres ayant eu lieu dans le Montero Cave System sous surveillance de la Blue Team, se heurtant à la réticence de l'UNSC à lui fournir toutes les informations concernant les agissements du 717th Xeno-Materials Exploitation Battalion et à des scènes de crimes abîmées par le manque de délicatesse des soldats.[1] Les Spartans avaient en réalité été affectés pour protéger les enquêteurs des Sentinelles du site, ainsi que d'un éventuel extrémiste Insurrectionniste voulant mettre leur assassinat sur le compte de l'UNSC. Pour en apprendre plus sur les opérations de l'UNSC, elle tenta de piéger Frederic-104 avec des questions[3] et espionna des conversations privées en lisant sur les lèvres des officiers.[7]

Lors de la recherche de Hayes et Ira Halal, elle fut prise dans un combat contre des Sentinelles Aggressor[8] et aida Ash-G099 à remettre son épaule démise après le combat avant d'aider à stabiliser les fémurs brisés d'Olivia-G291. Ayant compris que les Spartans-III étaient encore des enfants, elle tenta de faire interrompre la mission et fut surnommée Mom à cause de sa compassion pour eux.[5] Après avoir appris que les Spartans-III de la compagnie Gamma étaient potentiellement incontrôlables sans leurs drogues antipsychotiques, elle les ajouta à la liste de ses suspects.[9] Plus près de la surface, alors que Intrepid Eye avait pris le contrôle d'un drone de reconnaissance pour parler à Roams Alone, le groupe rencontra Petora Zoyas qui venait récupérer l'auxilia, menaça Olivia avec un fusil à pompe et considéra que Lopis était de son côté car travaillant également pour Arlo Casille. Lopis tenta d'obtenir des explications et dégaina son arme, mais Frederic utilisa alors une scramble grenade à proximité, aveuglant Lopis et Zoyas. Celle-ci ouvrit le feu avec son arme sans toucher personne avant de tenter de s'enfuir et Lopis lui ordonna de s'arrêter pour l'interroger, mais Olivia réagit en la tua avec un lancer de couteau de combat dans le dos. Dès lors, les Spartans devinrent méfiants de Lopis, considérant qu'elle pouvait être un agent des loyalistes de Gao.[10]

Batailles sur Gao[modifier]

En tant qu'inspectrice sur Gao, avec son SAS-10.

Après avoir rejoint Wendosa à la surface et le Falcon devant exfiltrer Intrepid Eye et son équipe d'enquêteurs, Lopis décida de rester en arrière pour ne pas surcharger l'appareil, avec Roams Alone qui refusait de monter, effrayé par les pales. L'appareil s'écrasa dans la jungle près de Wendosa peu après le décollage.[11] Quand le reste des Spartans fut détaché pour sécuriser le site du crash, Lopis insista pour les accompagner et vérifier l'état de son équipe et Mark convainquit Linda et Kelly de la laisser venir.[12] Lopis se révéla utile pour localiser le site du crash dans la jungle à l'odorat, les casques des Spartans les empêchant d'utiliser leurs sens. Il prit ensuite activement part dans l'élimination des Brutes sur le site du crash, blessant grièvement Castor au genou,[13] puis fut évacuée vers le Montero Vitality Center pour se remettre des blessures d'une longue chute à travers la jungle.[13][14]

Après 18 heures de sommeil, elle accéda aux dossiers envoyés par Casille concernant la composition des armures Mjolnir, ainsi qu'aux analyses de la première scène de crime révélant des traces d'alliage. Le commandant Nelson voulant absolument éviter d'exciter encore plus l'opinion publique, elle passa un marché en lui promettant de ne pas citer les Spartans comme suspects si il lui procurait un spectromètre de masse et des échantillons métalliques, afin de lui permettre de trouver si l'alliage correspondait à celui des armures.[14] En effectuant des prélèvements dans la pièce sécurisée stockant les armures, elle plaça une bombe artisanale dans le réacteur de l'armure de Fred au cas où il tenterait d'interférer avec une arrestation, puis fut prise au piège dans le sas par Intrepid Eye lancée dans une folie meurtrière qui tenta de l'étouffer en vidant l'air du sas.[15] Lopis parvint à creuser un trou dans le sas avec le scalpel laser qu'elle utilisait pour les prélèvements et interrogea l'IA, commençant à la considérer comme un nouveau suspect.[16]

Quand Fred parvint à briser la vitre du sas, elle était évanouie et le drone contrôlé par Intrepid Eye tenta de la tuer, mais le Spartan la protégea en engageant le combat. Semi-consciente, elle parvint à avertir les Spartans du danger représenté par l'IA[17] et fut emmenée avec eux dans leur mission pour détruire le Jat-Krula Covert Support Base 4276. Bien que réticente à affronter les soldats de Gao envoyés contre elle, elle ne souhait pas non plus permettre à Casille de contrôler Intrepid Eye. Après avoir attendu que les Spartans ne soient plus sur le réseau, elle révéla que Intrepid Eye avait pris le contrôle des réseaux de l'UNSC. L'IA répliqua en prenant le contrôle de l'armure de Fred, mais Lopis parvint à faire exploser la charge qu'elle avait placé dans le réacteur de l'armure. Ayant échoué trois fois à éliminer Lopis, Intrepid Eye commença à considérer que sa résilience était un signe qu'elle était digne du Manteau.

Durant la bataille de Wendosa Village.

Lopis fut contacté par Casille en chemin et l'inspectrice le confronta sur son implication dans les événements de Wendosa. Casille ne commenta pas cette accusation et offrit à Lopis le poste de ministre de la protection. S'opposant à lui, Lopis donna de fausses informations à Casille pour placer les Wyverns sur une fausse piste, devenant une traître pour son peuple et laissant derrière elle deux tantes et six cousins. Elle quitta la planète[6] pour la première fois[2] avec pour seule possession son SAS-10. Avant le décollage, Serin Osman lui proposa d'attacher le cristal de données contenant l'IA à la bombe, lui laissant ainsi rendre justice, mais Lopis devina que l'ONI ne lui laisserait jamais détruire l'IA et refusa.[6]

Leader des Ferrets[modifier]

Dans le vaisseau d'évacuation, Osman annonça à Lopis qu'elle avait réussi ses tests en devinant que l'IA ne se trouvait pas dans la puce, et en restant fiable dans des situations de combat et à proximité d'une bombe. Lopis devina également qu'Osman avait la possibilité de larguer une bombe directement depuis son vaisseau, et qu'elle avait laisser les Spartans se mettre en danger avec une bombe transportée à pied uniquement car l'IA serait détruite avec eux et ne tomberait pas entre de mauvaises mains si ils venaient à échouer.

L'amiral Parangosky ayant décidé de couvrir les problèmes rencontrés par les Gammas durant l'opération en les déclarant morts, il fut proposé à Lopis de les superviser au sein d'une équipe de Ferrets. Bien que n'appréciant pas l'ONI, Lopis considérant la proposition comme une chance d'exercer ses compétences et d'aider ses concitoyens à plus grande échelle que sur Gao, ainsi que de continuer à veiller sur les Gammas et accepta.[2] Durant trois mois, l'équipe voyagea dans plusieurs systèmes avant de mener un exercice d'infiltration sociale au sein de l'UNSC Recreational Facility 6055-NA-A sur Neos Atlantis.[18] L'exercice fut interrompu lorsque Mark et Ash furent aperçus transportant le corps d'un civil, Spencer Hume. Bien que n'ayant pas encore parlé de la situation avec eux, Lopis défendit que son équipe avait tué un innocent et convainquit Osman de lui donner deux heures pour rassembler les preuves nécessaires.[19] L'équipe détermina via plusieurs piratages informatiques et déductions que l'agent de Dark Moon Enterprises Ota Gallo était la responsable du meurtre de Hume, à qui elle avait transmis des informations sur la compagnie Gamma des Spartans-III pour déstabiliser l'UNSC. Lopis décida de provoquer Gallo à venir récupérer les documents pour la capturer,[20] mais Gallo monta un assaut contre l'équipe, qui échoua rapidement face aux capacités des Spartans-III. En se suicidant avec une grenade, Gallo blessa grièvement Olivia, qui se jeta sur Lopis pour la protéger de l'explosion.[21]

En décembre 2553, Lopis fut déployée avec son unité dans le cadre de l'opération : RETRIBUTION, visant à retrouver les coupables du meurtre de Graselyn Tuwa et du kidnapping de sa famille. Les talents d'enquêtrice de Lopis lui permirent de découvrir que l'objectif de l'enlèvement était la culture d'un remède à l'Asteroidea, et de traquer les responsables sur Taram, Gao et Meridian. L'enquête se conclut avec la mort des membres de traîtres de l'ONI impliqués dans l'affaire, mais le vrai coupable parvint à masquer ses traces.[22]

Psychologie[modifier]

Le traumatisme de son enlèvement a provoqué deux effet secondaires chez Veta : une claustrophobie qu'elle cachait, bien que certains signes étaient facilement détectés par des Spartans entraînés,[3] la peur des haleines de tabac et du contact masculin[1] et un manque de confiance général envers toute personne, même ses proches, et l'empêchait de nouer toute relation amoureuse.[4] Sa méfiance était aggravée par le fait que plusieurs meurtriers brutaux dont elle participa à l'arrestation étaient des personnes d'apparence innocente, comme des pères de familles tranquilles ou des piliers de leur communauté.[18]

Bien qu'elle ait été éduqué pour détester l'UNSC, elle maintenait son approche systémique des crimes même lorsque les Spartans étaient les principaux suspects. Elle n'avait pas peur de faire preuve d'autorité face à des Spartans-II en armure.[1]

Lopis possède un sens aigu de la justice et n'hésite pas à recourir à des méthodes illégales pour identifier et intercepter un criminel, en espionnant des conversations[7] ou en acquérant des informations sur le marché noir.[23] Son jusqu’au-boutisme l'amène à tenter de piéger ses cibles pour qu'elles lui révèlent des informations même en plein champ de bataille, profitant de leur distraction.[11] Elles désapprouve le fait que l'UNSC ait utilisé des enfants-soldats pour le programme SPARTAN-III, et a développé un fort instinct protecteur envers Ash-G099, Mark-G313 et Olivia-G291 après les événements de Gao, acceptant de servir sous l'ONI pour pouvoir s'assurer de leur bon traitement. En tant que leader des Ferrets, elle s'efforce de les considérer comme des adolescents tout en respectant leurs capacités de soldat.[18] En réponse, les Spartans-III affublent Lopis du surnom « Mom » qu'elle déteste lorsqu'elle devient surprotectrice.[24]

Lopis a démontré sa ruse durant la bataille de Wendosa lorsqu'elle identifia des hommes des Keepers of the One Freedom simplement à leur manière de répondre à son salut, ne correspondant pas à celui des habitants de Gao, et fit semblant de les laisser en paix pour pouvoir les prendre à revers facilement.[11]

Sources[modifier]


AcasmeRuwan AckersonAdamNatalie AikenAlexAlexander (capitaine)Alexander (professeur)AmyAntonioTejo AponteRamonda AvelosAviDana AwbreyGloria BaerGaspar BaezLynn BaisteseOleg BeloiBertiOliver BirchBjarneEllie BloomPeter BonifacioSophia BosseronBradWiljax BrantleyLillian BrattonSimon BrownLucy BuckAnarosa CarmeloMichael CarmeloArlo CasilleCassiePinar ÇelikCharlesGraciona ChavelleChenChoCiriloJennifer ColeMichael ColeTroy ColeEvelyn CollinsCottrellJake CourageJohn CourageMary CourageAdam CrockettCroneCyanDahliaDaleDanzerLaura DaoudNadia DaoudRowan DaoudSarah DaoudDarioDavePaul des HommesDoriiMargaret EfendiHala ElfyEllamDaniel EndeshaSadie EndeshaMaria EsquivalFinnFox-977Victor GallardoGarbettGarzonAnna GerovDasc GevadimHenry GibsonBenjamin GiraudShel GomezDeon GovenderGretaAder HaddakHalHerbertBrandon HinesHiroyukiHugoSpencer HumeIsabelJakobPetra JanecekSelene JeffersonJengiJessieJesmithJillianMarcille JohnsonJonasKathyKatrinaGretchen KetolaAlexander Kerr-FoxCharles KesslerKelvinCarrie KorpijaakkoEsko KorpijaakkoOscar KorpijaakkoRay KurzigLarsAlkmini LeandroLeifBabeya LotaIndrid LotaSilas LotaLouSenola LuroneEllen MarcusMaria-062Angel MarimontisMartaMartoliDr Robert McLeesTaylor MilesMollyBrynn MoradMshak MoradiBonita MorelliJersey MorelliConstantine MoyaTom MuirGretchen NavarroSaskia NazariDorian NguyenMaximilian NguyenRémy NguyenNindiaLance O'DonnellBakri Omari-MuenguePhaPhilJason Gatlinburg PopeSarah-John PopeDavid PulverSaul QuarresRamonaTrella RangelTomas ReynésBrandon RhodesOlinda RiostAndera RolanRouseEvelyn RousseauMikal RousseauGilbert RuaisThomas SanatosSariaSenjHedda SentzkeJaney SentzkeKerstin SentzkeLaura SentzkeLena SentzkeGeorge SheburaJane SheburaLinda SheburaKarl SimonPriya SinghLeah SobeckTommy SobeckSára SorvadStanleySteveTaliaTheresaTrevorMyras TylaTom UbertiEddie UnderwoodInna VolkovIvan VolkovJonas VolmanJakob WalkerCarlos WambuaFrank WelkerThomas WuXavierXuKamal ZamanZack
Voir aussi : ScientifiquesCAA et CMAUEGCriminels