Réacteur à fusion

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le chat Discord pour toute demande de création de compte.

Un réacteur à fusion,[1] moteur à fusion,[2] moteur à plasma,[3] générateur à fusion,[4] réacteur de fusion nucléaire[5] ou réacteur à deutérieum[6] (fusion drive ou fusion reactor[7]) est un réacteur utilisé au sein de l'UEG exploitant l'énergie de la fusion nucléaire pour assurer son fonctionnement.

Réacteur à fusion d'une frégate de classe Stalwart.


Principe[modifier]

La fusion nucléaire consiste en l'assemblage de deux noyaux atomique en un troisième plus lourd (il s'agit de l'inverse de la fission nucléaire, où un atome est séparé en deux autres plus légers). Cette réaction est celle qui s'effectue dans les étoiles et repose sur la force forte, l'une des quatre interactions fondamentales maintenant les noyaux des atomes cohérents.

La production énergétique de la fusion est trois à quatre fois plus grande que celle de la fission et le processus ne produit aucun produit radioactif, mais il est plus difficile à maîtriser et au XXIe siècle, aucune application n'existe (en dehors de la bombe H qui ne nécessite pas de maîtrise de l'énergie libérée). En effet, fusionner le noyau de deux atomes nécessite de vaincre la force de répulsion causée par leur charge électrique. La barrière coulombienne, qui représente le seuil à franchir pour obtenir une fusion, est difficilement atteignable en mécanique relativiste, mais plus facile en mécanique quantique. De plus, seul un milieu à des températures extrêmement élevées convient à un processus de fusion, ce qui revient à évoluer dans un environnement plasmatique. Enfin, si la fusion ne provoque aucun déchet radioactif car elle n'émet que des particules élémentaires, ces particules, en réagissant avec les autres atomes dans son environnement, peut mener à la synthèse d'éléments radioactifs.

Les modèles théoriques de manipulation de la fusion nucléaire reposent notamment sur des tokamaks, des installations toriques dont les parois produisent un champ magnétique intense confinant le plasma au centre de la structure. Le deutérium, de par son abondance théorique dans l'eau, est un élément de fusion privilégié, mais il est dans les faits difficilement accessible en quantités suffisantes.

Usages[modifier]

Vaisseaux et stations[modifier]

Les moteurs sont présents dans tous les vaisseaux spatiaux humains, contrairement aux réacteurs Shaw-Fujikawa. Ils sont alimentés par du deutérium[8], doivent être préchauffés avant usage[2] et son état fait partie des informations affichées sur le pont des vaisseaux : en effet, chercher à obtenir un rendement trop haut peut entraîner la fusion du réacteur lui-même.[3] Les systèmes de refroidissement des noyaux de fusion sont une partie essentielle du réacteur.[9]

Certaines stations comme l'UNSC Hopeful possédaient jusqu'à six réacteurs.[10] La station covenante Hiérophante Inflexible était équipée de 512 réacteurs à fusion.[11]

Modèles[modifier]

Intérieur du réacteur Hanley-Messer Mark II équipé sur l'UNSC Pillar of Autumn.

CAM[modifier]

Les CAM sont tous alimentés par un réacteur à fusion. Le CAM augmenté du UNSC Pillar of Autumn possédait deux autres réacteurs auxiliaires pouvant surcomprimer le réacteur principal.[17]

Les Super-CAM orbitaux sont alimentés par des générateurs à fusion souterrains,[4] ce qui constitue le point faible de ces armes vulnérables à une attaque au sol.[18]

Générateur de terrain[modifier]

Des réacteurs à fusion transportés par voie des airs comme le MEP-PU-2550D/E sont utilisés par l'UNSC Army et l'UNSC Air Force sur leurs terrains de déploiement comme générateurs électriques lorsque les installations solaires et éoliennes locales ne suffisent pas.[19]

Piles à fusion[modifier]

Considérés comme de petits réacteurs à fusion,[20] les piles à fusion, cellules à fusion[21] ou bloc d'alimentation à fusion[22] sont la source d'énergie des armures Mjolnir. Sa durée de vie avant recharge est de 15 ans.[23] Appelé compact Damascus power plant[24][Note 1] sur le modèle Mark VI, il est plus gros sur les armures Mark V que Mark IV,[22] et son explosion constitue le système d'autodestruction de l'armure.[20] On trouve des cellules similaires dans le drone Honeybee.[25]

Explosif[modifier]

Il est possible d'utiliser un réacteur à fusion pour provoquer une explosion à grande échelle. En déversant directement le deutérium dans la chambre de fusion, l'équipage de la station Fermion détruisit la station.[8] À l'aide d'explosifs comme des grenades à fragmentation et des roquettes dirigés directement contre le noyau de fusion principal de l'UNSC Pillar of Autumn, John-117 détruisit le catalyseur, brouillant le champ magnétique entourant les cellules de fusion et déstabilisant les quatre réacteurs jusqu'à provoquer leur fusion et créer une explosion de près de cent millions de degrés, suffisante pour détruire une section du Halo Alpha.[26][27]

Galerie[modifier]

Notes[modifier]

  1. « Générateur d'énergie de Damas » dans la VF de Halo Mythos.

Sources[modifier]


Technologie
Général :
Bouclier énergétiqueDeutériumDroneEffet Vavilov-TcherenkovExosqueletteFibres optiquesGravitiqueHolographieIEMInfusion gelIntelligence artificielleLaserMéthaneNanotechnologiesProthèse cybernétiqueRéacteur subspatialSous-espace
Humain :
Transport : Ascenseur orbitalAstronavigationHydrazineHydrogèneMagLevRéacteur à fusionRéacteur Shaw-Fujikawa
Informatique : ATHInterrogatorM-TranONI EyesSASOSPDRTSV-442VISRVNA
Interaction homme-machine : Cristal de donnéesInterface neuraleTranspondeurUNSC Tactical Simulator
Chimie : CadmiumCéramiqueLithiumPâte pyrotechniquePolybétonSéléniumSiliceTechnétiumTitane-ATungstène
Physique : AntimatièreCanon électriqueCryogénieSommeil cryogéniqueTechnologie gaussiennePiézoélectricitéTerraformationRhéologie
Covenant :
Ascenseur gravitationnelAssembly forgeBarrière énergétiqueBérylliumCamouflageCristal de SubanDesign patternDôme de lumièreGénérateur à strictionHéliumImpulse driveNanostratificationPlasmaRepulsor engineTraducteurTritium
Forerunner :
AchrostaseAiguille de soin forerunnerAssemblerBouclier planétaireBrouilleurBulle de staseConversion podDesign seedÉnergie du videEssenceGénéplanGondoleGrille de téléportationHuragokLumière solideLuminaireMiroir de probabilitéOsmiumParasiteurPont de lumièrePylôneRecomposeurSentinellesSphère de DysonSynthétiseur d'herbesTorsion driverTorsion plate
Précurseur :
AncresBonde temporelleDomaineOrganonPhysique médullaireVoie spatiale

Voir également : CommunicationsMatériel lourdÉquipement léger