Le sujet de cet article est considéré comme une des bases de Halo.

Parias

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le chat Discord pour toute demande de création de compte.

La Marque d'Atriox,[1] symbole des Parias.

Les Parias (the Banished en VO) est une faction de pillards, pirates[2] et mercenaires covenants[3] née d'une scission avec l'Alliance originale provoquée par le chef de guerre Brute Atriox, suppléé par Decimus et ses seigneurs de guerre. Les Parias visent avant tout à étendre leur domination et s'imposer comme une force majeure dans le bras d'Orion.[4][5]

Bien qu'influencés par la brutalité et l'agressivité du peuple Brute, les Parias recherchent avant tout l'efficacité et n'hésitent pas à utiliser des tactiques moins directes pour atteindre leurs objectifs.[6][7] Les soldats parias se différencient ainsi des autres groupes Brutes par leur étonnante discipline.[8] Alors que les autres factions Brutes tendent à rejeter les autres espèces, Atriox a démontré des capacités exceptionnelles pour former des alliances efficaces et étendre son influence sur les colonies brutes et réseaux criminels de tous ordres. Combiné à son sens tactique qui lui a permis de mener de nombreux raids très fructueux, Atriox a fait de ses Parias une forces majeure dans la galaxie,[2] et de lui-même une légende vivante pour attirer toujours plus de recrues.[9]

Histoire[modifier]

Origine[modifier]

Les Parias sont nés durant la guerre Humain contre Covenant, peu avant 2550,[4][10] après qu'Atriox se soit révolté face à l'Executioner sur Algolis. Le groupe de révoltés était composé de l'unité de Brutes d'Atriox dont Decimus.[11] Il fédéra alors les mouvements dissidents internes à l'Alliance Covenante. Le groupe survécut du pillage des colonies covenantes, se spécialisant dans les assauts éclairs et les techniques d'extraction de matériel[4] et faisant profil bas, sans mener d'opérations d'ampleur ni faire de demande.[12] En décembre 2549, les Parias menèrent un raid contre l'armurerie de la garde Carter et la vidèrent, massacrant tous ses défenseurs dont une unité d'ODST, leur première attaque enregistrée contre l'UNSC. Le pillage inhabituel du matériel fut ignoré jusqu'en février 2550, où un Grognard paria fut capturé et interrogé par l'ONI, qui put identifier Atriox sur les images du raid. Certaines instances de l'ONI estimaient alors que les Parias pourraient potentiellement devenir une force alliée contre l'Alliance.[10] Un nouveau raid paria contre un camp d'entraînement covenant fut découvert par l'UNSC en juin de la même année au cours de l'opération : PLONGEON.[13] À partir de septembre 2552, les forces parias étaient assez consistantes pour mener un assaut majeur par mois, de plus en plus ambitieux.[14]

Atriox et ses Parias sur Karava.

Après la chute de l'Alliance, le groupe de pillards et de mercenaire se consolida, passant du simple mouvement dissident à l'armée organisée, Atriox adaptant ses tactiques pour fonctionner à plus large échelle. Le rejet des valeurs covenantes[15] et de toute autre notion d'interdit[16] donna de nombreux avantages aux Parias, qui n'hésitèrent pas à adopter des pratiques hérétiques comme l'usage de chaîne de montage compactes associées à des Huragoks[15] et l'exploitation d'artéfacts forerunners achetés au marché noir, notamment sur Venezia, ou trouvés sur des planètes inexplorées.[16] Les nombreuses années passées à se cacher de l'Alliance ont permis aux Parias de développer une expertise des tactiques de dissimulations, furtivité et embuscades, rendues plus efficaces (et plus résistantes aux manque de délicatesse des Parias) par les captifs Huragoks.[6] Quelques temps après le Grand Schisme, Atriox et ses Parias contrôlaient l’Elegy's Lament lorsqu'ils furent attaqués par une unité du Silent Shadow menée par Resa 'Azavayl. Atriox parvint à convaincre les Sangheilis sous les ordres de 'Azavayl de se joindre à sa cause, mais ce dernier refusa et fut éliminé par ses propres soldats.[17] En mai 2553, l'ONI observa la prise de contrôle de l'Enduring Conviction par les Parias, culmination d'une suite de 10 raids de grande ampleur. Se laissant capturer durant le raid d'une base aérienne covenante, Atriox fut amené à bord du vaisseau et y rencontra Let 'Volir, qui fit défection de sa flotte 12 heures plus tard, infligeant des dégâts à ses anciens alliées avant de s'enfuir.[14] Les premiers Blisterbacks furent identifiés en décembre 2553.[12] Après 2553, les Parias et Atriox étaient connus par les soldats de l'UNSC et faisaient l'objet de rumeurs d'invulnérabilités et de sauvageries.[18] En mars 2558, Atriox avait rassemblé un nombre conséquent de Huragoks et était considéré comme un meneur par les Brutes de Doisac.[19] Auparavant, à une date inconnue, le chef paria Odanostos fut tué par le chef indépendant Hekabe.[20]

L'Arche[modifier]

Malgré la fermeture du Portail en octobre 2558,[21] les Parias ont atteint l'Arche par un moyen inconnu[22] un mois plus tard.[23] Ils y détruisirent l'avant-poste scientifique Henry Lamb et massacrèrent les forces humaines en présence avant d'établir leurs lignes de ravitaillement, bases[22] et défenses antiaérospatiales,[24] et comprenant rapidement l'intérêt des nœuds d'alimentation locaux[25] et déployant de nombreuses installations dédiées à l'extraction de ses ressources, quitte à attirer l'attention des Sentinelles.[26] Pour Atriox, l'Arche est le point de départ pour imposer les Parias comme une faction majeure.[5]

Le 28 mars 2559, l'UNSC Spirit of Fire et son équipage arrivèrent également sur l'Arche par un moyen inconnu, après 28 ans de voyage à la dérive et furent attaqués par les Parias peu de temps après. Durant la bataille, les Parias perdirent de nombreux éléments clés, comme le bras droit d'Atriox, Decimus, le contrôle sur le réseau de portails de l'Arche, isolant leurs différentes troupes et perdirent leur principal vaisseau, l'Enduring Conviction, leur seul moyen de voyager en sous-espace. Lorsque l'Installation 09 sortit de l'Arche peu de temps après, les Parias rejoignirent en masse l'anneau, mais toutes les troupes présentes dessus furent éliminées lorsque la professeure Anders fit s'éjecter la section de l'anneau dans l'espace dans lequel s'était retranchées les forces Parias.[27]

Un mois plus tard, une opération des Parias visant à prendre le contrôle d'un chasseur forerunner pour détruire le Spirit fut déjoué par ce dernier lors de l'opération : SPEARBREAKER.[28]

Le 4 juin 2559, les Parias menèrent une mission de récupération sur l'épave de Grande Bonté et libérèrent accidentellement le Parasite confiné à l'intérieur depuis la première bataille. Ce dernier se répandit rapidement aux alentours de Grande Bonté et réussit à créer un proto-fossoyeur qui fut détruit par les Parias, mais le Parasite fut à nouveau confiné à l'intérieur de Grande Bonté par les Sentinelles.[29]

Organisation[modifier]

Les Parias sont dirigés par Atriox et son lieutenant Decimus. Atriox maintient un cercle de commandants loyaux, appelés élus d'Atriox, tandis que les autres seigneurs de guerre brutes commandés par Decimus forment l'échelon directement inférieur aux élus.

Les leaders Brutes sont rassemblés au sein d'un conseil des chefs. Les seigneurs de guerre tombés en disgrâce aux yeux d'Atriox sont souvent placés en compétition au sein d'un avant-poste d'extraction de ressources, et le bilan de la productivité de chacun, établi par le contremaître de la base auquel l'avant-poste est attaché, déterminera lequel des deux réintégrera le conseil des chefs ou sera condamné à superviser des Grognards pour le reste de sa carrière.[30] Les contremaîtres sont les commandants au sein des bases parias, constamment en compétition pour accumuler des ressources, s'assurer le service des meilleurs combattants possibles et ainsi gravir l'échelle sociale méritocratique des Parias. L'inefficacité et l'incapacité à atteindre les objectifs définis sont passibles de blâmes physiques.[31] Atriox possède des agents au sein de ses troupes chargées de surveiller toute tension ou traître.[32]

Bien qu'il préfère juger de la capacité de ses hommes en situations de danger réel, Atriox fait usage d'environnements simulés pour repérer les recrues prometteuses.[33]

Les Élites au sein des Parias sont des mercenaires membres de l'équipage de Let 'Volir, dont les services ont été achetés par Atriox. L'Enduring Conviction, un transporteur de classe CAS, est également la propriété de 'Volir.[34] Les Chasseurs sont sous le contrôle de Colony.

Contrairement aux très longs processus d'approbation nécessaires à toute modification matérielle au sein de l'Alliance Covenante, un chef de meute peut modifier son matériel à l'envi, tant qu'il dispose des matériaux nécessaires. Un exemple est l'Apparition Envahisseur utilisée par le seigneur de guerre Pavium, des carcasses de tanks endommagées reconverties en transport de troupes blindé.[35]

Forces et matériel[modifier]

Fantassins[modifier]

Les Parias sont composés de Brutes,[36] de Lekgolos,[37] de mercenaires Élites,[34] d'anciens Élites du Silent Shadow,[17] d'esclaves Ingénieurs[38] et de Grognards qui remplissent le même rôle de chair à canon qu'ils avaient au sein de l'Alliance et leur loyauté est maintenue par leur peur de leurs supérieurs Brutes et la promesse de nourriture et de méthane. Les Brutes utilisèrent également la recrudescence de Grognards au comportement aberrant violent pour former de nombreux kamikazes. Ils emploient également des mercenaires rapaces, mais aucun ne fut engagé durant leurs opérations sur la petite Arche[36] et potentiellement des criminels humains.[39]

Les Grognards parias, armés de pistolets à plasma et parfois de mines antipersonnel à shrapnels, sont généralement menés par une ou plusieurs Brutes de faible rang armée d'un Spiker.[40] Certains soldats Brutes s'organisent en unités lourdes équipées de propulseurs dorsaux et de marteaux antigravité approchant l'ennemi par les airs pour l'attaquer au corps-à-corps.[41] Les Brutes elles-mêmes sont sous les ordres de seigneurs de guerre choisis par Decimus, équipés de boucliers énergétiques et d'un marteau antigravité.[42] Le plus haut échelon de la hiérarchie paria est formé des chefs Brutes les plus stratèges et loyaux, choisis comme bras armé d'Atriox. Tous ces élus sont équipés de boucliers et d'un sabre-grenade, et sont habilités à traquer et mater les Parias rebelles ou désobéissants et mener des opérations de grande importance. Les élus sont craints par leurs semblables et haïs par les mercenaires sangheilis.[43]

Seul le cercle rapproché d'Atriox sait comment les Parias ont pu s'assurer le service de Chasseurs, mais tous sont anormalement agressifs[44] et dirigés par le duo de Chasseurs appelé Colony, qui a placé des formes de Lekgolos exotiques ou totalement nouvelles au service des Parias tout en menant ses propres opérations sur l'Arche sans en informer Atriox.[37]

Les Huragoks parias sont en revanche tous des esclaves possédant un appareil les forçant à ne pas répondre aux appels de réparation des structures forerunners proches, implanté directement dans leur chair.[38] Les mercenaires sangheilis de l'équipage de Let 'Volir sont considérés comme des traîtres à leurs clans et sont principalement employés comme des snipers, des commandos et des éclaireurs opérant en binômes armés de carabines.[45] Les plus compétents, malgré leur lecture laxiste des idéaux d'honneur sangheilis, tentent de perpétuer les traditions et les exploits guerriers de la garde d'honneur covenante, portant leurs armures et leurs épées à énergie.[46]

HW2-Banished Elites & Brutes surrounding Red Team.png

Véhicules[modifier]

Au sol, les Parias font usage de Ghosts, Choppers et Maraudeurs pour la reconnaissance et les attaques rapides, d'Apparitions, Locusts et Scarabs pour les assauts lourds, de Shrouds pour les opérations de soutien, de Banshees comme force aérienne principale et de Spirits et Lichs pour le transport aérien de troupes de matériel. En plus des véhicules covenants, les Parias possèdent deux véhicules conçus et manufacturés exclusivement par leur faction : les Reavers anti-aériens et l'artillerie Blisterback. Les véhicules de leur faction sont reconnaissables à leurs couleurs rouges et grises[47] et sont également les seuls à faire usage des missiles Trasher.

Les pilotes de Choppers disposent d'un statut particulier dans le groupe et les candidats aux escadrons d'éclaireurs n'hésitent pas à s'entretuer pour assurer leur place.[48] Si les Banshees utilisés par les Parias se rapprochent plus d'un prédateur volant de Doisac que du 'sKelln original[49] et sont manufacturés par les Brutes, la plupart des pilotes sont des membres de l'équipage de Let 'Volir.[50] L'ingénierie paria a contribué à augmenter la puissance des armes d'excavation montées du Locust[51] et du Scarab, rendu si puissant qu'il est mortel même pour les Lekgolos qui contrôlent le véhicule.[52]

Membres connus[modifier]

Jiralhanaes
Sangheilis
Mgalekgolos
Unggoys
Huragoks

Galerie[modifier]

Sources[modifier]

  1. PAX East 2017
  2. 2,0 et 2,1 Halo Official Spartan Field Manual, p. 156
  3. Halo Waypoint - Halo Wars 2
  4. 4,0 4,1 et 4,2 Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Avant-poste
  5. 5,0 et 5,1 Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Moissonneur
  6. 6,0 et 6,1 Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Générateur de camouflage
  7. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Tourelle paria
  8. Halo Official Spartan Field Manual, p. 160
  9. Halo Official Spartan Field Manual, p. 158
  10. 10,0 et 10,1 Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, L'ascension d'Atriox I
  11. Halo : Rise of Atriox, n°2
  12. 12,0 et 12,1 Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, L'ascension d'Atriox IV
  13. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, L'ascension d'Atriox II
  14. 14,0 et 14,1 Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, L'ascension d'Atriox III
  15. 15,0 et 15,1 Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Fonderie
  16. 16,0 et 16,1 Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Générateur de bouclier
  17. 17,0 et 17,1 Halo : Tales from Slipspace, Hunting Party
  18. Halo : Rise of Atriox, n°5
  19. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, L'ascension d'Atriox VI
  20. Halo : Envoy, ch. 12
  21. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Avant-poste scientifique Henry Lamb
  22. 22,0 et 22,1 Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Le cimetière & Au bout du rouleau
  23. Halo Wars 2, Un nouvel ennemi
  24. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Pélican
  25. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Nœud d'alimentation forerunner
  26. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Extracteur d'énergie
  27. Halo Wars 2
  28. Halo Wars 2, Opération Spearbreaker
  29. Halo Wars 2, L'éveil du cauchemar
  30. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Minibase Paria
  31. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Conseil de guerre
  32. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Tour radar
  33. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Bases paria
  34. 34,0 et 34,1 Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Commandant de vaisseau Let'Volir
  35. Halo Waypoint: News - Back Mentality
  36. 36,0 et 36,1 Canon Fodder - The Art of War(s)
  37. 37,0 et 37,1 Canon Fodder - Leggo my Lekgolo
  38. 38,0 et 38,1 Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Ingénieurs
  39. Halo Official Spartan Field Manual, p. 156 & 161
  40. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Grognards
  41. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Brutes Jump packs
  42. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Seigneur de guerre
  43. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Élu d'Atriox
  44. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Chasseurs
  45. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Rangers élites
  46. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Escorte
  47. Halo Wars 2
  48. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Chopper
  49. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Banshee
  50. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Apex
  51. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Locust
  52. Halo Wars 2, Journaux de Phœnix, Scarab


Humaines

UNSC / UEGInsurrectionDark Moon Enterprises

Covenantes

Alliance CovenanteCovenants de Jul 'MdamaHérétiquesLames de SangheliosLoyalistesSéparatistesSectes covenantesServiteurs de la Vérité constanteRéformistesStoïquesKeepers of the One FreedomPariasVictory or Death cult

Parasite

Précurseur / Parasite

Forerunners

ÉcoumèneRebelles CombattantsEntités

Force mystérieuse