Heroes Never Die

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le chat Discord pour toute demande de création de compte.

Du contenu sur cette page a été traduit officieusement depuis l'anglais.

Heroes Never Die est une série de trois vidéos parues sur Halo Waypoint avant Halo 4, dédiées aux héros de la guerre Humain contre Covenant.


Courage[modifier]

«

During the fight for humanity's survival, a handful of heroes rose to meet the challenge, displaying unwavering courage against an implacable foe.

Alors que l'humanité combattait pour sa survie, une poignée de héros se levèrent pour relever le défi, affichant un courage inébranlable face à un ennemi implacable.

Description de Halo Waypoint.
»
«

A hero's most striking feature is courage, as well as their bravery and audacity in the face of certain death.

Description de Halo Channel.
»
  • Transcription (VO) :

What makes one a hero? If humanity did not know before, the last three decades of war have most certainly shown us. Perhaps the hero's most striking feature is courage - their bravery and audacity in the face of certain death - something we've become all too familiar with in recent years.

In 2531 the UNSC Spirit of Fire led by Captain James Cutter would strike back at the Covenant's attack on Harvest, tracking them all the way to a mysterious Forerunner Shield World. Outnumbered and out gunned the Spirit of Fire would fight against impossible odds. The crew's unflinching courage eventually culminated in victory against the Covenant.

Twenty years later, Lieutenant Jacob Keyes would find himself similarly outmatched, as an advance Covenant survey party arrived near Sigma Octanus IV. Alone and with allies too far away to assist, Keyes ordered his ship, the UNSC Iroquois, to pursue the Covenant, fighting them off in a stunning display of bravery and tactical brilliance. This event continues to be cited as one of the most impressive naval maneuvers in the history of the UNSC, informally dubbed the Keyes Loop.

And what better example of courage is there than that of his daughter, Commander Miranda Keyes. She would chase the Covenant not once, but twice into the unknown black of slipspace, eventually tracking them to the Ark, where she would lay down her own life for a fellow soldier and set into motion the events leading to the end of the war.

But years before the war came to an end an expression of this very same courage was made by Colonel Akono Menteith of the 53rd Armored Division. On May 10th, 2545 when the Colonel stood before the twelve thousand men and women fighting alongside him on the colony world Actium, he told them this: "Let no one here question our place in human history. That we are here right now is not coincidence or accident, it is our fate, and this war our birthright, our legacy. Our generation was born to fight the Covenant, and you my fellow soldiers were born for this very day. Today the enemy will hear the roar of humanity, and they will fear us." Though Actium would fall less than a month later, the Colonel would lead UNSC forces deep into enemy territory, and they, with the aid of a pair of HAVOK tactical nukes, would wipe out three of the largest Covenant staging areas in recorded history. There would be no survivors in the 53rd Armored Division, but one thing was certain: the Covenant saw first-hand the capacity of human courage and our unwillingness to accept defeat.


  • Traduction :

Qu'est-ce que qui fait de quelqu'un un héros ? Si l'humanité ne le savait pas avant, les trois dernières décennies de guerre lui ont certainement apprit. La principale caractéristique des héros est peut-être le courage, leur bravoure et leur audace face à une mort certaine, quelque chose qui nous est devenu trop familier ces dernières années.

En 2531, l'UNSC Spirit of Fire mené par le capitaine de vaisseau James Cutter allait contre-attaquer l'assaut covenant sur Harvest, les traquant jusqu'à un mystérieux monde bouclier forerunner. En sous-nombre et moins équipé, le Spirit of Fire allait combattre malgré les faibles probabilités. Le courage sans faille de l'équipage a finalement mené à la victoire contre les Covenants.

Vingt ans plus tard, le lieutenant de vaisseau Jacob Keyes allait se trouver dans une situation similaire, alors qu'une avant-garde covenante arrivait près de Sigma Octanus IV. Seul et sans allié à proximité, Keyes ordonna à son vaisseau, l'UNSC Iroquois, de poursuivre les Covenants et de les combattre dans une incroyable démonstration de bravoure et de génie tactique. Ces événements sont toujours cités aujourd'hui comme l'une des manœuvres navales les plus impressionnantes de l'histoire de l'UNSC, surnommée la Boucle de Keyes.

Et quel meilleur exemple de courage que sa fille, le capitaine de frégate Miranda Keyes. Elle ne poursuivra pas les Covenants une, mais deux fois dans l'inconnu du sous-espace, les traquant jusqu'à l'Arche, où elle laissa la vie pour un camarade et entraînera une spirale d’événements menant à la fin de la guerre.

Mais des années avant que la guerre ne se termine, un courage similaire s'incarna en la personne du colonel Akono Menteith de la 53e division blindée. Le 10 mai 2545, alors que le colonel se tenait devant douze mille hommes et femmes combattant à ses côtés sur la colonie d'Actium, il leur dit ceci : « Ne laissez personne remettre en question notre place dans l'histoire de l'humanité. Nous ne sommes pas là par hasard ou accident, c'est notre destin, et cette guerre est notre droit imprescriptible, notre héritage. Notre génération est née pour combattre les Covenants, et vous, mes semblables soldats, êtes nés pour ce jour. Aujourd'hui, notre ennemi entendra rugir l'humanité, et ils nous craindront. » Bien qu'Actium tomba un mois plus tard, le colonel mènera les forces de l'UNSC loin dans le territoire ennemi, et, à l'aide d'une paire de bombes nucléaires tactiques HAVOK, éliminera trois des plus grands relais covenants de l'histoire connue. Il n'y eut aucun survivant de la 53e division blindée, mais une chose était certaine : les Covenants avaient été spectateurs des capacités du courage humain et de notre refus d'accepter la défaite.


Fortitude[modifier]

«

Standing at the edge of obliteration, humanity faced the Covenant head-on, showing indomitable fortitude in its darkest hour.

Au bord de l'extinction, l'humanité fit face au Covenant la tête haute, faisant preuve d'un courage inébranlable dans ses heures les plus sombres.

Description de Halo Waypoint.
»
«

Some theorized that as humanity's forces were pushed further inward, our species' survival could never be secured.

Description de Halo Channel.
»
  • Transcription (VO) :

Some have theorized that as humanity's forces were pushed further inward, as colony after colony fell prey to the relentless execution of the aliens' genocidal campaign, some in the Covenant began to question if humanity's fire could ever be fully extinguished. They questioned if our stubborn refusal to go quietly into the night might ever change the course of the war, turning it to our favor. On world after world our heroes stood their ground, fighting for every inch of soil even as the fallout of nuclear winter smothered the very places we had once called home.

Harvest, 2525: first contact. The Covenant's assault shocked us all, but it would be met with the steely resolve of Vice Admiral Preston Cole. For years he heroically led the UNSC against the Covenant, meeting the aliens on every world they attacked, stopping them cold at the cost of many of his own ships, and theirs. Cole's resolve would eventually get Harvest back, but only after five brutal years of fighting both on and off the planet.

Nearly three decades later, after the same determination had been proven on a hundred other colonies, the Covenant would at last find Reach, a fortress world resting at the doorstep of Earth. It was here that teams on the ground and in space would fight to their very last breath, fending off insurmountable odds in the hope that our homeworld would have more time, that our species' survival could be secured.

On October 20, 2552 the Covenant would arrive at Earth. For nearly two months, humanity would defend against the aliens' overwhelming war machine, our resolve being tested to its very bounds. Then on December 11th, far beyond the border of our galaxy this war would at last be brought to a close as human forces, aided by rebel Elites put an end to the Covenant's devastating rampage one final time.

Humanity would survive, but its survival was not purchased in a single battle. For three decades it was fought and bled for by countless men and women of the UNSC, whose fortitude and bravery stood in the way of what would have been our species' guaranteed extinction.


  • Traduction :

Certains disaient que les forces de l'humanité furent graduellement repoussées, alors que les colonies tombaient les unes après les autres face à la campagne génocidaire covenante, certains chez les Covenants se demandaient si la flamme humaine pourrait un jour être entièrement éteinte. Ils se demandaient si notre refus de nous retirer silencieusement dans la nuit allait changer le cours de la guerre et la retourner en notre faveur. Monde après monde, nos héros résistaient, combattaient pour chaque centimètre de terrain alors que les retombées d'un hiver nucléaire recouvraient ce que nous appelions autrefois nos maisons.

2525, Harvest : le premier contact. L'assaut covenant nous a tous choqués, mais ils allaient être confrontés grâce à la volonté de fer du vice-amiral Preston Cole. Pendant des années, il mena héroïquement l'UNSC contre les Covenants, luttant contre les aliens sur chaque monde qu'ils attaquaient, les arrêtant net au prix de nombre de ses vaisseaux, et des leurs. La volonté de Cole reprit Harvest, mais seulement après cinq brutales années de combat sur et au-dessus de la planète.

Près de trois décennies plus tard, après avoir fait preuve de la même détermination sur une centaine d'autres colonies, les Covenants allaient finalement trouver Reach, un monde forteresse au seuil de la Terre. C'est ici que les équipes au sol et dans l'espace allaient combattre jusqu'à leur dernier souffle, ignorant les probabilités dans l'espoir que notre monde originel gagnerait ainsi du temps, que la survie de notre espèce serait assurée.

Le 20 octobre 2552, les Covenants arrivèrent sur Terre. Pendant deux mois, l'humanité se défendit contre les machines de guerre aliens, notre volonté étant poussée dans ses derniers retranchements. Puis le 11 décembre, loin au-delà des frontières de notre galaxie, un terme allait être mit à cette guerre par les forces humaines aidées des Élites rebelles, et le point final fut mit à la folie dévastatrice des Covenants.

L'humanité allait survivre, mais cette survie avait été chèrement vendue au cours de nombreuses batailles. Pendant trois décennies, elle avait été défendue et nombre d'hommes et de femmes de l'UNSC versèrent leur sang, leur courage et leur bravoure prévenant notre espèce d'une extinction certaine.


Sacrifice[modifier]

«

No trait is more heroic than the willingness of one person to lay down his or her life for another. This trait is evident in many of the men and women of the UNSC, who bravely sacrificed their lives in the hope that those who could not fight would live.

Il n'y a pas de trait plus héroïque que celui de la volonté d'une personne à sacrifier sa vie pour une autre. Ce trait vit à travers nombre d'hommes et de femmes de l'UNSC, qui se sont courageusement donné leurs vies dans l'espoir que ceux qui ne combattent pas puissent vivre.

Description de Halo Waypoint.
»
«

Perhaps it is more correct to say that history is written by the survivors, whether victorious or not.

Description de Halo Channel.
»
  • Transcription (VO) :

Winston Churchill said some centuries ago that history is written by the victors. Perhaps he was correct for his time, though one would be hard-pressed to find any true victors in the conflict against the Covenant. The trials of our Great War are burnt into the surface of almost every human colony, our worlds reduced to ash, once defended by a faithful few against insurmountable odds. Perhaps now it is more correct to say that history is written by the survivors, whether victorious or not. The sacrifices of this war are so numerous that time does not bear repeating them all. Countless men and women of the UNSC fought and died for our species' survival, but a few of their stories have already become legend among those of us who live on.

February 2531, the UNSC Spirit of Fire's crew would find themselves deep in unexplored space on a Forerunner shield world with the Covenant preparing to take control of an unstoppable fleet of ancient ships. Sergeant John Forge would lay down his life, manually detonating a slipspace drive in order to initiate a stellar collapse, destroying the fleet and saving those aboard the Spirit of Fire. Although he died alone and far from human space his actions would stave off what would likely have been a swift and certain obliteration.

August 2552, after 30 years of service, the Spartan known as Jorge-052 would make a similar sacrifice activating an improvised bomb near the Covenant supercarrier Long Night of Solace in order to buy the UNSC more time to defend Reach. While Reach would fall, he and the other Spartans of NOBLE Team served as beacons of hope and bravery, defying the Covenant even in death.

December 2552, Sergeant Avery Johnson, having already staved off the Grim Reaper many times before would stand beside the Master Chief to the very end, dying at the hands of 343 Guilty Spark during the Chief's activation of Halo. Johnson's sacrifice would buy the Spartan time to destroy Guilty Spark and end the battle against the Flood once and for all.

And then of course, there was the legendary Master Chief. Who risked death innumerable times, sacrificing himself for all humanity repeatedly on the battlefield without fear or need for fanfare. His story fuels the fire within all of us, and though we mourn his loss, we will hold to his profound example of unwavering bravery and self-sacrifice as we begin to face the challenges of this new world. Spartan-117 truly embodied all that it means to be a hero, and through all of us he still lives on.


  • Traduction :

Winston Churchill dit il y a quelques centaines d'années que l'Histoire était écrite par les vainqueurs. Peut-être avait-il raison en ses temps, mais il était difficile de trouver un camp victorieux dans le conflit contre les Covenants. Le jugement de la Grande Guerre était gravé sur la surface de presque toutes les colonies humaines, nos mondes réduits en cendres, autrefois défendus par quelques irréductibles ayant lutté fidèlement contre les probabilités. Il est peut-être aujourd'hui plus correct de dire que l'Histoire est écrite par les survivants, qu'importe qu'ils soient vainqueurs. Les sacrifices de cette guerre furent si nombreux que le temps nous manque pour les énumérer. D'innombrables hommes et femmes de l'UNSC combattirent et moururent pour la survie de notre espèce, mais seules quelques-unes de leurs histoires allaient devenir des légendes auprès de ceux qui vivent encore.

Février 2531, l'équipage de l'UNSC Spirit of Fire se trouvèrent loin dans l'espace inexploré sur un monde bouclier forerunner, avec les Covenants prêts à prendre le contrôle d'une imparable flotte d'anciens vaisseaux. Le sergent John Forge y laisserait la vie, activant manuellement l'explosion d'un réacteur de sous-espace pour initier la mort d'une étoile, détruisant la flotte et sauvant ceux à bord du Spirit of Fire. Bien qu'il mourut seul et loin de l'espace humain, ses actions nous sauvèrent de ce qui aurait été une oblitération rapide et certaine.

Août 2552, après 30 ans de service, le Spartan connu comme Jorge-052 allait se sacrifier de la même manière en activant une bombe improvisée près du super transporteur covenant Long Night of Solace pour offrir plus de temps à l'UNSC pour défendre Reach. Bien que Reach soit tombée, lui et les autres Spartans de l'équipe NOBLE servirent de flambeaux d'espoir et de bravoure, défiant les Covenants même dans la mort.

Décembre 2552, le major Avery Johnson, ayant déjà conjuré la Faucheuse tant de fois allait se tenir aux côtés du Major jusqu'à la fin, mourait des mains de 343 Guilty Spark alors que le Major activait Halo. Le sacrifice de Johnson allait permettre au Spartan de détruire Guilty Spark et de mettre un terme au combat contre le Parasite une bonne fois pour toutes.

Et pour finir, il y avait le légendaire Major. Il risqua sa vie un nombre incalculable de fois, se sacrifiant longtemps pour l'humanité sur le champ de bataille sans peur ni fanfare. Son histoire ravive la flamme en chacun de nous, et bien que nous pleurions sa perte, nous retiendrons son exemple de bravoure infaillible et son sens du sacrifice alors que nous nous apprêtons à affronter les défis d'un nouveau monde. Le Spartan-117 incarne tout ce qui fait un héros, et il vit toujours à travers chacun d'entre nous.


Liens externes[modifier]


Création & Développement :

ViDocsMaking of Halo 2Halo 3 EssentialsHalo : Reach Developer CommentaryO Brave New WorldHalo : Combat Evolved Anniversary ExclusiveMaking Halo 4Remaking the Legend - Halo 2 : AnniversaryThe Sprint

Univers :

Halo 101 : Heroes Never DieTen Twenty