Guerre Humain contre Forerunner

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le chat Discord pour toute demande de création de compte.

Guerre Humain contre Forerunner
H4-Vaisseaux forerunners vs anciens humains.jpg
Informations
Issue :
Victoire des Forerunners
Faits notables :
Première rencontre avec le Parasite
Belligérants
Forces
Commandants
Pertes
  • Un nombre inconnu de vaisseaux et de troupes
    • Les enfants du Didacte
Intervenants :
  • Parasite
    • Un nombre inconnu de vaisseaux et de formes de parasite

La guerre Humain contre Forerunner (Human wars[3]), désignée guerre humano-san'shyuum (human-San’Shyuum war) par les Forerunners,[4] est une guerre ayant éclaté en 110 000 avant JC dans le Bras d'Orion de la Voie lactée entre l'écoumène forerunner et l'empire des anciens humains de première génération. Elle avait pour origine la guerre entre humains et Parasite, et se solda par la victoire écrasante des Forerunners.


Déroulement[modifier]

Arrivée du Parasite[modifier]

Plusieurs siècles avant 110 000 avant JC environ, les anciens humains découvrirent sur des mondes aux frontières de la galaxie des vaisseaux d'origine inconnue,[5] provenant du Grand Nuage de Magellan.[6] Ceux-ci contenaient des millions de cylindres transparents contenant une fine poudre inerte, composée de courtes chaînes moléculaires organiques. Des tests démontrèrent des effets psychotropes sur les petits animaux, et notamment les Phéroux, faisant apparaître des mutations comportementales désirables. Les Phéroux nourris avec la poudre se répandirent sur le marché noir, et développèrent des mutations physiques que les humains trouvèrent esthétiques, marquant également l'adoption des créatures par les San'Shyuums. Des changements moins appréciables apparurent finalement, comme des excroissances inesthétiques et un comportement cannibale, qui poussèrent les propriétaires à se séparer de leurs animaux, mais trop tard, l'infection ayant déjà commencé[5] via des spores[6]. Certains humains consommateurs de phéroux développèrent des mutations similaires, devenant vecteurs d'infection, et le Parasite ainsi créé commença ses premières mutations dédiées au combat. Malgré les mesures de quarantaine, le Parasite se répandit d'une douzaine de monde au départ à plusieurs centaines dans quinze systèmes,[5] les premiers avant-postes humains, devenus très peuplés, prenant la première vague de plein fouet.[7]

La poudre en question était en réalité le matériau génétique vicié des Précurseurs.[8] Les scientifiques humains tentèrent d'obtenir des réponses de la part du Primordial, mais les réponses données par celui-ci furent si terribles que ceux qui avaient entendus ces explications se suicidèrent ou devinrent fous. Les humains détruisirent également les populations de phéroux infectées, ainsi que les vaisseaux ayant transporté la poudre originelle.[5] À une période inconnue, les humains découvrirent également que le Parasite possédait les même faiblesses que les structures de physique médullaire, une information qui inspirera le projet des Halos à Faber.[9]

À ce stade, l'alliance humains/San'Shyuums attaqua les colonies forerunners pour remplacer celles qu'elle perdait face au Parasite[5] ainsi que pour ralentir le Parasite en l'empêchant de se répandre sur de nouveaux mondes,[10] provoquant une contre-attaque forerunner qui les obligea à combattre sur deux fronts. Le Parasite semblait invincible, mais contre toute attente, les humains trouvèrent une solution : un tiers de la population humaine fut réquisitionnée, et un matériau génétique capable d'effectuer un phénomène d'infection semblable à celui des supercellules Parasites sur ces mêmes cellules leur fut implanté. Ce tiers de la population fut envoyé dans l'espace ennemi, et leur sacrifice fit considérablement reculer l'infection, détruisant toute cellule Parasite et les repoussant vers les confins du Bras d'Orion.[5] Quelques décennies après l'entrée en guerre des Forerunners, les humains retrouvèrent ainsi la force nécessaire à les affronter.[6] Le remède était en réalité inefficace : le Parasite, souhaitant prioritairement détruire les Forerunners, s'était retiré pour attendre son heure.[11]

Guerre contre les Forerunners[modifier]

Les forces humaines font face aux Forerunners.

En -110 053,[1] les Forerunners entrèrent en guerre contre l'humanité en réaction à l'invasion et au massacre des espèces de quinze de leurs systèmes sans défenses, afin de protéger les espèces vivantes de la galaxie comme leur dictait le Manteau.[5] Cette décision était également soutenue par la haine des Forerunners envers les humains.[Source manquante]

Grâce aux analyse prédictives d'Yprin Yprikushma, l'humanité parvint à résister aux Forerunners technologiquement supérieurs pendant plus longtemps que prévu.[1] Confrontée à des forces humaines affaiblies pendant quelques dizaines d'années, les forces forerunners ne rencontrèrent de résistance qu'après la retraite du Parasite, confrontées à des populations saines en plein territoire parasite. Ce retournement de situation laissa croire à l'existence d'un remède ou d'une immunité naturelle ou induite. Malgré tout, les Forerunner disposaient déjà d'une organisation et de positions stratégiques qui leur permirent de conserver un avantage sur les humains.[6] Des plans furent formulés par les humains pour utiliser le Parasite contre les Forerunners, mais ce plan fut jugé trop dangereux, et trop cruel même contre les Forerunners.[12] Les forces militaires forerunners étaient menées par des Prométhéens tels le Stratège, le Grammérien, l'Approbateur et le Didacte. Erdé-Tyrène fut la première colonie à tomber,[1] et au fil du conflit les Forerunners acculèrent progressivement les humains dans des poches de résistance.[6] À un moment donné de la guerre, les San'Shyuums choisirent de briser leur alliance avec les humains en se rendant aux Forerunners, en échange d'une peine moins lourde que leurs alliés.

Un humain frappé de plein fouet par un tir provenant d'une arme Forerunner.

La guerre se termina sur la planète Charum Hakkor, la planète-capitale humaine et la plus grande concentration d'artefacts précurseurs de la galaxie. Cette bataille fut la plus longue de la guerre, l'exploitation de la technologie précurseur permettant à Forthencho, le Seigneur-Amiral et plus grand stratège et commandant humain,[13] de soutenir 3 ans[1][14][Note 1] d'attaques incessantes et de tentatives d'incursions orbitales menées par le Didacte[13] sans renforts disponibles.[15] La capitale de la planète fut envahie au terme d'une attaque où une gigantesque flotte forerunner sortie de sept portails de sous-espace à moins d'une heure d'intervalle enfoncèrent les défenses humaines au prix de lourdes pertes,[1] et atteignirent l'arène. Ils y trouvèrent Forthencho, la capsule temporelle renfermant le Primordial et les gardes de celles-ci.[15] Les quelques milliers de survivants, ayant retiré leurs uniformes pour empêcher l'identification des officiers, furent rassemblés dans la citadelle et tous furent recomposés en présence de La Bibliothécaire et du Didacte, dans l'espoir de trouver un remède au Parasite dans leurs souvenirs. Lors de cette bataille finale, Yprin aurait voulut être capturée afin de pouvoir avertir les Forerunners du danger représenté par le Primordial, mais fut forcée de se réfugier en sûreté, et capturée avec le reste de l'amirauté.[1]

À la fin de la bataille, la plupart des humains et San'Shyuums restant préférèrent se suicider plutôt que d'être fait prisonnier. Tous les enfants du Didacte moururent durant la bataille.[15] Une flotte de quarante chasseurs d'élite et dix plateformes de premier ordre se regroupèrent dans un système inconnu après la chute de Charum Hakkor, et furent détruits par les Forerunners, laissant un vaste champ de débris et de matériel humain. Le système fut désigné comme interdit, et plus tard utilisé comme point de transport d'urgence pour l'Installation 07. De nombreuses espèces alliées ou vassales des Forerunners participèrent à la vaste opération de traque des humains après la fin de la guerre.[16]

Conséquences[modifier]

«

Mon plus valeureux adversaire, le Manteau accepte tous ceux qui vivent bravement, qui défendent leurs enfants, qui construisent, luttent et grandissent, et même ceux qui dominent comme les humains l'ont fait, cruellement et sans sagesse.

Mais pour nous tous, il vient un temps où le Domaine souhaite s'assurer de notre essence, et pour toi, l'heure a sonné. Apprends ceci, mon implacable ennemi, tueur de nos enfants, Seigneur-Amiral : bientôt, nous serons confrontés au fléau qui vuos a frappé et que vous avez repoussé. Je vois ce défi s'avancer vers les Forerunners, et je ne suis pas le seul… Nous avons peur.

My finest opponent, the Mantle accepts all who live fiercely, who defend their young, who build and struggle and grow, and even those who dominate—as humans have dominated, cruelly and without wisdom.

But to all of us there is a time like this, when the Domain seeks to confirm our essences, and for you, that time is now. Know this, relentless enemy, killer of our children, Lord of Admirals: soon we will face the enemy you have faced and defeated. I can see the challenge coming to th Forerunners, and so do many others... And we are afraid.

Le Didacte à Forthencho, avant sa recomposition.[1]
»

Malgré la victoire des humains sur le Parasite, plusieurs mondes étaient encore infectés en marge de la galaxie après la défaite humaine, qui furent nettoyés par le Didacte.[6] Le Parasite survécut en sortant de la galaxie à bord de quelques vaisseaux.[5]

Vainqueurs, les Forerunners décidèrent du sort des vaincus : les San'Shyuums, s'étant rendus durant la guerre, furent entièrement désarmés et confinés dans leur système natal ne contenant qu'une planète habitable, Janjur Qom. Autrefois une espèce considérée comme belle et puissante, les San'Shyuums dégénérèrent au fil des générations pour adopter l'apparence qu'ils possèdent toujours en 2552. Ayant combattus jusqu'au bout, les humains subirent une sentence plus sévère : leur empire fut démantelé, et tous furent renvoyés sur Erdé-Tyrène, leur planète d'origine la plus probable, avec une maîtrise technologique retombée jusqu'au palier technologique 7. L'humanité se scinda naturellement en un grand nombre de sous-espèces, notamment les Chamanush, b'ashamanush, k'tamanush et Hamanush.

La récession technologique de l'humanité, et l'élimination des derniers San'Shyuums ayant connus la guerre lors de la tentative de génocide menée par Faber en 100 000 avant JC, priva les Forerunners de toute information sur la nature du potentiel remède contre le Parasite, forçant les Forerunners à utiliser les Halos.[15]

Notes[modifier]

  1. Halo : Cryptum (ch. 12) indique que la bataille de Charum Hakkor dura 50 ans.

Sources[modifier]


Guerre Forerunner contre PrécurseurConflit de KradalGuerre Humain contre ForerunnerGuerre Forerunner contre ParasiteGuerre civile San'ShyuumWar of Beginnings (Guerre Prophète contre Élite)Guerres des forêts tropicalesGuerre interplanétaireGuerres d'unification BrutesGuerre Humain contre CovenantGrand SchismeBlooding Years (Guerre civile sangheilie)

BataillesOpérations militairesAutres conflits