Cassidy III

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le chat Discord pour toute demande de création de compte.

Cette page contient des informations tirées de Halo : Bad Blood susceptibles de spoiler.
Consultez-la en connaissance de cause.
Cassidy III
Informations
Position :
III
Satellites :
3
Population :
Environ 1000 (Hole in the Wall)[1]

Cassidy III[Note 1] est une ancienne colonie de l'UEG, où les rebelles humains fondèrent la colonie de Hole in the Wall afin de profiter de la présence d'un champ de camouflage forerunner à sa surface. Après la prise de contrôle des Entités, la planète devint un point d'intérêt pour Cortana et l'ONI, et fut envahie avec succès par les Entités, bien qu'une partie des rebelles et les troupes de l'ONI ait pu s'enfuir.

Caractéristiques[modifier]

Cassidy III est une planète bleu-verte classique semblable à la Terre, propice à la colonisation,[2] possédant trois satellites naturels de taille moyenne.[3] La planète accueille un unique grand continent entouré d'archipels, séparé entre un vaste désert et une immense jungle séparés par une chaîne de montagne. Plusieurs volcans actifs étaient visibles depuis l'orbite.[4]

Camouflage[modifier]

La caractéristique la plus remarquable de Cassidy III est qu'elle est indétectable par les capteurs conventionnels, qu'ils soient humains, covenants ou forerunners.[2] Ce camouflage émane d'un complexe de trois spires à la surface de la planète, générant un brane ultradense empêchant tout signal de pénétrer ou quitter le système planétaire dans l'espace normal et dans le sous-espace.[1]

Hole in the Wall[modifier]

La colonie rebelle de Hole in the Wall est établie entre et autours des trois spires forerunners générant le camouflage local, se trouvant sur les bords d'un lac sur les plateaux au pied de la chaîne de montagne principale, du côté désertique du continent. La végétation locale est principalement composée d'herbe haute, avec quelques arbres.

Hole in the Wall vit principalement de l'élevage bovin et de la pèche dans le lac local à l'aide de bateaux, et est protégée de la faune locale par un mur d'enceinte de quatre mètres et des menaces spatiales par des batteries d'artillerie. Comme la plupart des forces insurgées, la milice locale était composée de fermiers, ranchers, mineurs et d'occasionnels ex-pirates équipés d'armures de fortune sans signe distinctif ou uniforme, avec des armes obsolètes.[4] Les rebelles stockaient également neuf[5] chasseurs Broadsword, cachés dans l'hémisphère opposé.[6]

Fin 2558 la colonie était dirigée par la maire Juanita Wells, qui présidait à la démocratie locale. Toute décision politique se prenaient lors de réunions publiques tenues dans une structure forerunner ressemblant à un amphithéâtre.[1]

Histoire[modifier]

Découverte et colonisation[modifier]

Cassidy III fut colonisée par l'UEG à une période inconnue après avoir été découverte par hasard lorsqu'un vaisseau d'exploration subit une panne de son réacteur subspatial.[2] Elle n'aurait pas pu être trouvée par n'importe quel autre moyen à cause de son camouflage. La colonie fut abandonnée vers le milieu du XXVe siècle[7] à cause de son éloignement du reste de l'espace humain, qui était un facteur de disqualification à une époque où les réacteurs subspatiaux humains étaient encore peu performants. Au début du XXVIe siècle, elle fut illégalement recolonisée par des pirates humains rejoints plus tard par des insurgés en fuite, puis l'URF durant la guerre Humain contre Covenant.

Les rebelles appelèrent leur colonie sur Cassidy III « Hole in the Wall » en référence à la planque utilisée par divers groupes de gangsters de la fin du XIXe siècle, dont Butch Cassidy.[2] Ils réinventèrent également l'origine de leur colonie, l'attribuant à un vaisseau pirate ayant fui dans le sous-espace lors d'une escarmouche.[1] Ces colons illégaux découvrirent en explorant la planète un complexe d'installations forerunners, et recoururent parfois au commerce illégal d'artéfacts pour permettre à leur colonie de survivre. Cassidy III attira ainsi rapidement la surveillance de l'UNSC[7] lorsque les sondes automatisées de l'ONI identifièrent les structures forerunners et Hole in the Wall. Les rebelles ne découvrirent pas qu'ils avaient été découverts avant que l'UNSC eux-même ne prennent contact, et ne tentèrent pas non plus d'élucider l'origine du camouflage,[2] ne possédant pas les connaissances nécessaires pour mener une étude complète. Ils établirent néanmoins un système d'antennes-relais pour maintenir le contact avec l'extérieur.[1]

Guerre Humain contre Covenant[modifier]

Durant la guerre Humain contre Covenant, l'ONI exploita plusieurs fois le camouflage de Cassidy III pour cacher des atouts à la vue de l'Alliance Covenante, mais évita de l'exploiter massivement afin d'éviter toute découverte accidentelle par l'ennemi. Aucun effort d'étude des artéfacts locaux ne fut envisagée, les efforts de rétro-ingénierie forerunner étant focalisés sur les technologies de combat. L'UNSC conservait également Cassidy III comme un des plans de dernier recours en cas de destruction de la Terre.

Le statu quo continua dans l'après-guerre, l'UNSC concentrant ses ressources sur le sauvetage de colonies au bord de l’inhabitabilité, la gestion des réfugiés, et la résolution des nouveaux conflits contre les cellules insurgées actives et les raids de sectes covenantes.[2]

Invasion par les Entités[modifier]

Durant la prise de contrôle des Entités fin octobre 2558, l'UNSC remarqua que toutes les colonies humaines du secteur de Cassidy avaient été envahies par les Entités, mais que Cassidy III avait été épargnée. L'ONI conclut que le camouflage entourant la planète restait efficace contre les Entités et plaça l'agent Veronica Dare en charge d'acquérir les données nécessaires pour reproduire cette technologie via une mission diplomatique avec les rebelles. L'ONI préféra la voie diplomatique plutôt qu'une invasion pour établir une base locale afin d'écarter toute chance que l'URF ne détruise les installations avant que l'UNSC n'en ait pris le contrôle.[7]

Un groupe mené par l'agent Dare, composé des Spartans-IV Edward Buck, Kojo Agu, Michael Crespo, Taylor Miles et Gretchen Ketola, de l'Huragok Rapide-À-S'adapter et de la consultante civile Sadie Endesha établirent le contact avec la colonie fin octobre ou début novembre 2558. Malgré l'hostilité locale du maire Wells, la présence du Spartan Crespo les poussa à accepter une rencontre.[4] Wells refusa dans un premier temps de laisser l'UNSC étudier le camouflage, considérant que la prise de contrôle des Entités était du fait et de la responsabilité de l'UEG, en tant que créateurs de Cortana, et que cette technologie pourrait être utilisée contre les rebelles par l'UNSC à l'avenir. L'UNSC soutenait que la découverte et la soumission de Cassidy III par Cortana ne serait qu'une question de temps étant donné que sa position était déjà stockée dans les systèmes de l'ONI et de l'URF, et qu'il était nécessaire de maîtriser le camouflage pour l'employer contre l'ennemi commun.[1]

Les Entités découvrirent la planète et y déployèrent un Gardien avant qu'une décision soit prise lorsque l'IA Leonidas révéla avoir infiltré les armures Mjolnir de Taylor et Gretchen. Wells accepta alors de laisser le Huragok de l'UNSC réactiver les vaisseaux neutralisés par le tir du Gardien,[6] priorisant la fuite des chercheurs ayant établi des données de base sur le camouflage et des meilleurs soldats afin d'alimenter la résistance de l'URF contre Cortana. Avec le départ des douze vaisseaux de transport disponibles,[5] Wells prononça la reddition de la population restant sur la planète par l'intermédiaire de Leonidas, mettant fin à la courte invasion.[8] Les troupes de l'UNSC parvinrent à s'enfuir peu après pour rallier l'UNSC Infinity.[9]

Notes[modifier]

  1. Le chapitre 2 de Halo : Bad Blood appelle la planète « Cybele VI ».

Sources[modifier]

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 Halo : Bad Blood, ch. 14
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 et 2,5 Halo : Bad Blood, ch. 11
  3. Halo : Bad Blood, ch. 12
  4. 4,0 4,1 et 4,2 Halo : Bad Blood, ch. 13
  5. 5,0 et 5,1 Halo : Bad Blood, ch. 18
  6. 6,0 et 6,1 Halo : Bad Blood, ch. 16
  7. 7,0 7,1 et 7,2 Halo : Bad Blood, ch. 2
  8. Halo : Bad Blood, ch. 19
  9. Halo : Bad Blood, ch. 20


Planètes & lunes
Covenantes
Balaho (BuwanPadpad)Chu'ot (EaynT'vaoDal'koth)CreckDecided Heart (Malurok) (TehmedTo'val)Doisac (SoiraptWarialTeash)DuraanEalen IVGlykeHesduros (HralNakton)Joyous Exultation (Malhiem)KaelarotKaravaKael'mothkaMulogtOdenli'shOth LodonPalamok (NaxookOquiuKa'amotiKami)OtraakPlanet of Blue and RedPegasi DeltaRahneloSalia IIISanghelios (QikostSuban)Sephune IIITe (RantuUhtuaRentus)ThaliaUlgethonValyanopVictors' TruthWhispering TreesYonhe
Forerunners
DM-3-1123 bDM-3-1123 dEdodGhibalbKelekosKeth SidonLP 656-38 eNomdagroRhoteroThreshold (Basis)Seaward (G 617 g)SeclusionSecundaSubstance (Opusculus)Uthera Midgeerrd
Rebelles
Cassidy IIIConrad's Point
Ancien empire humain
Ben NaukCharum HakkorEdom (Mars)Erdé-Tyrène (Terre)Faun HakkorWolf Moon
Joint Occupation Zone
Carrow (Kiriken)Ven III
Autres
Ansket IVBinturongHeianJanjur Qom (détruite) (Plaon)Kronky (non-canonique) • Shaps IIISothra HakkorViperidae