Anciens humains

La création de compte est actuellement désactivée à cause de comptes de spam. Rejoignez le chat Discord pour toute demande de création de compte.

(Redirigé depuis Ancien humain)

Anciens humains
Genre Homo
MYTH Anciens humains.jpg
Informations
Sous-espèces :
Planète d'origine :

Erdé-Tyrène

Guerres :

Guerre Humain contre Forerunner

Palier technologique :

1, puis 7

Situation :

Disparue

Voir source - Modifier - Liste

Anciens humains est le nom donné aux multiples espèces d'êtres humains ayant vécu avant l'activation des Halos. Ils se répartissent en deux générations, une première ayant été en guerre contre les Forerunners, et une seconde ayant réévolué depuis l'âge du fer suite à la défaite de la première génération.

Première génération[modifier]

La première génération d'anciens humains fut créée par les Précurseurs, pour être les nouveaux gardiens du Manteau devant succéder aux Forerunners et triompher du Parasite.[1] Les rumeurs prétendant que les humains et les Forerunners auraient évolué depuis une même espèce trouvent leur source dans ce fait.[2]

Durant un âge sombre technologique précédant la découverte des Forerunners, les anciens humains subirent de lourdes pertes de données et oublièrent la localisation de leur monde d'origine. Yprin Yprikushma présenta la théorie que ce monde était Erdé-Tyrène à l'issue d'une étude historio-anatomique menée dans tout l'empire humain.[3] La Forerunner Infinie, puis la Bibliothécaire, souscrivaient à cette théorie et que les humains avaient abandonné rapidement leur berceau pour déplacer leurs centres de population autour de deux étoiles à quelques dizaines d'années-lumière, créant également des avant-postes à presque 3000 années-lumière, jusqu'aux limites de la Voie lactée.[4] Certains Forerunners et humains, notamment Forthencho, restaient sceptiques et estimaient que d'autres planètes dans des systèmes différents, présentant d'anciennes ruines humaines, étaient des candidats possibles.[3] Les Hamanush, comme Chakas, sont les humains de deuxième génération les plus proches de cette espèce originelle.[Source manquante] La tenue des officiers militaires de haut rang se compose d'un casque rond couvrant la tête, à l'exception du front et des oreilles, d'une courte veste portée par-dessus une armure de plaques, d'une large ceinture bouclée portée en-dessous des côtes, et d'un pantalon moulant doté d'une coque saillante à l’entrejambe.[5]

Cette génération atteignit un niveau technologique leur permettant de s'opposer aux Forerunners,[6] et possédait un vaste territoire galactique[7] de « mille systèmes et vingt mille mondes »[8], voisin de celui des San'Shyuums,[Source manquante] dirigé depuis la planète capitale Charum Hakkor. Ils étaient alors en opposition avec les Forerunners, car ils se déclaraient ouvertement les successeurs des Précurseurs, tout comme les Forerunners,[7] malgré que l'écoumène soit plus étendu et plus ancien. Pour autant, leur empire n'était pas entièrement unifié[9] et leur espérance de vie était bien moindre que celle des Forerunners, de même que leur maîtrise du sous-espace.[3]

Lorsque le Parasite revint dans la Voie lactée, quelques siècles avant 110 000 avant JC, les anciens humains et les San'Shyuums catalysèrent inconsciemment sa résurrection génétique, et provoquèrent la première grande infection.[10] Les avant-postes, devenus très peuplés, prirent de plein fouet la première vague d'assaut Parasite.[4] Entre temps, ils trouvèrent le Primordial et le considérèrent comme le dernier Précurseur, mais ne réussirent pas à communiquer avec lui. Pour enrayer la propagation du Parasite, l'alliance Humains-San'Shyuums s'en prit à des mondes forerunners, et tenta, en vain, d'interroger le Primordial, mais réussirent à trouver un remède au Parasite et à le repousser en bordure de la galaxie, mais en apparences seulement. En effet, le remède n'était pas efficace, et la retraite du Parasite était délibérée : celui-ci avait pour mission prioritaire d'exterminer les Forerunners avant de tester les humains.

L'attaque de mondes forerunners provoqua une riposte aveugle de l'écoumène contre l'alliance, grandement affaiblie par le Parasite. La guerre progressa rapidement, les San'Shyuums se rendant rapidement, et les humains furent vaincus, et condamnés à la récession technologique.

Aucun humain de la première génération n'a survécu pendant la deuxième, mais certains d'entre eux virent leurs esprits séparés de leurs corps par le Compositeur, afin qu'ils soient transférés dans d'autres corps d'humains de la deuxième génération.

Des vaisseaux d'anciens humains face à une planète forerunner contaminée par le Parasite.

Deuxième génération[modifier]

H4-Mantle's Approch - Anciens humains.jpg
«

Les humains auraient voué un culte à cet endroit. Partout, il voyaient des forces et des puissances, dans les océans et les rivières, les arbres, les animaux… les rochers même. Les Forerunners adressent leurs seules prières au Manteau. Quelle espèce est la plus méritante ?

Humans would have prayed to this. Everywhere they found powers and forces, in oceans and rivers, in trees, in animals—even in rocks. Forerunners pray their sorts of prayers only to the Mantle. Who, then, is more deserving?

Le Didacte à propos des croyances des humains et des Forerunners.[11]
»
Ancien humain de la seconde génération sur un Halo.

Les humains de cette génération ne réussirent pas à rejoindre le palier technologique de leurs ancêtres, ne maîtrisant notamment pas le voyage spatial, et furent séparés en plus de 120 espèces cousines, plusieurs centaines de milliers étant préservés sur les Halos ou les Arches.[12] Certains développèrent des croyances animistes, et notamment le concept de daowa-maadthu, comparable au destin. Ils mesuraient le temps en utilisant des mèches de cire nouées à intervalles réguliers ; dès qu'une flamme ascendante touchait l'un des nœuds, il s'enflammait.[13]

L'animosité entre les Humains et les Forerunners restait présente, et peu eurent l'occasion de quitter leur planète natale, Erdé-Tyrène. Néanmoins, la Bibliothécaire, portant une grande attention à cette espèce, décida de sélectionner de nombreux sujets de tests parmi les humains, dont une partie habitait sur l'Installation 07. Cette même attention fit que l'espèce compta parmi celles conservées sur l'Arche, et épargnée par le tir des Halos. Ce sauvetage permit à l'espèce de se développer, et les humains du monde actuel et du XXVIe siècle sont leurs descendants. La seule espèce encore vivante est celle des Hamanush les véritables ancêtres des humains du monde actuel et du XXVIe siècle, les autres (tels que les Chamanush, surnommés « Floriens ») ayant disparu suite à divers événements.

Lors de leur réintroduction sur leur planète natale, la Bibliothécaire leur induit génétiquement une docilité totale envers les Forerunners, de la méfiance vis-à-vis des étrangers et une prudence de tous les instants, preuve de l'affection qu'elle portait à l'espèce humaine.[13] Elle fit également en sorte que chaque humain, lors de sa naissance, puisse l'apercevoir sous forme d'apparition, de manière à ce qu'ils la vénèrent comme une déesse bienfaisante et considèrent son arrivée comme le signal de l'accession à l'après-vie. C'est à cette fin qu'elle réveilla brièvement les spécimens récupérés lors de son avant-dernier passage sur Erdé-Tyrène.[4]

Croyances[modifier]

«

Les esprits, de même que les dieux, sont imprévisibles et prompts à juger les vivants, à l'égard desquels ils ressentent autant de désir que de jalousie.

Both gods and spirits are unpredictable and quick to judge the living—for whom they feel both lust and envy.

»

À Marontik, sur Terre, une cérémonie de passage à l'âge adulte est organisée pour apprendre les croyances liées à la vie après la mort. Après s'être enduit le corps d'argile et de sang, les chamans scarifient le dos du jeune adulte à l'aide de couteaux en os pendant qu'il récite des prières.[15] Il est ensuite emmené dans une salle où des vapeurs de plantes induisent un état de transe, avant d'être emmené dans les grottes sacrées où le récit est marqué,[14] un réseau sinueux situé à une journée de marche de Marontik.[12] Les grottes enseignent qu'après la mort, l'esprit est transporté jusqu'aux prairies au-delà des « grandes eaux de l'ouest », et est jugé par « Abada le Rhinocéros ». Si l'esprit est humble et digne, Abada intervient pour éloigner les tigres à dents de sabre, les hyènes, les busards et les aigles qui menacent de dévorer l'esprit du mort, permettant au « Grand Éléphant » de se souvenir de lui pour relever les os du mort de la poussière et le ressusciter. Le mort peut alors rejoindre les esprits de ses ancêtres dans un lieu purgé de toute haine, escorté par les jaguars et les crocodiles le protégeant respectivement des tigres et des busards.[16] Abada ignorant les esprits apeurés et le Grand Éléphant étant repoussé par leur odeur, les croyants préfèrent mourir dans leur sommeil plutôt que dans des situations critiques.[17]

Les pans de Voie lactée visibles la nuit sont appelés Heaven's River (Rivière du Paradis), composée des lumières de toutes les âmes des morts, qui étaient rassemblés sans distinction d'espèce. Après avoir prit connaissance du tir des Halos, entraînant la désagrégation instantanée de toute matière pensante, Traqueur réfléchit à la possibilité que le processus ait détruit également les âmes des vivants, ainsi que l'impossibilité pour les survivants de chanter le nom de tous les morts pour les guider vers les terres de l'ouest. Lors du retour sur Erdé-Tyrène, il craignait également que les fantômes des défunts ne les attaquent.[18]

D'autres histoires sont des fables avec une morale, ou des récits cosmogoniques. Le récit de Shalimanda le serpent des cieux raconte la création des planètes : le serpent aurait avalé une nuit de nombreux mondes étincelants, puis explosé le lendemain, ayant recouvert ces mondes de terre, les rendant habitables.[19] L'histoire de mangouste, l'animal trompeur, raconte que l'humanité fut créée quand la mangouste convainquit l'esprit de la boue de s'accoupler avec le soleil, créant des vers que la mangouste taquina ensuite pour leur faire pousser des jambes et le poursuivre sur les terres, créant ainsi les humains[20] (faisant référence au rôle du coyote dans plusieurs mythologies amérindiennes). L'histoire du démon des fables, qui rend ceux qui écoutent ses histoires incapables de parler correctement, met en garde contre les histoires mensongères.[17]

Pour les humains, les Forerunners étaient encore supérieurs en puissance aux divinités qu'ils appelaient vaeites et albens. Le cratère de Djamonkin revêtait une importance spirituelle spécifique pour les Floriens.[21]

Galerie[modifier]

Sources[modifier]


Première génération :
ForthenchoYprin Yprikushma
Deuxième génération :
ChakasGamelparKirimtMatriarche des guidesTraqueurVinnevra
Espèces humaines
Anciens
Floriens (Chamanush)Hominidés de DenisovaNéandertaliens (k'tamanush)HamanushB'ashamanushTudejsa
Modernes